background preloader

5 Things More Likely To Happen To You Than Being Falsely Accused Of Rape

5 Things More Likely To Happen To You Than Being Falsely Accused Of Rape
Related:  Justice & violCulture du viol

Italie : un pédophile libéré, la fillette était "amoureuse" Une fillette de 11 ans "amoureuse" de son tuteur de 60 ans ? © Radio France - Catherine Grain C'est une décision de la Cour de cassation italienne qui est totalement passée inaperçue, le 15 octobre dernier ; il a fallu qu'un journal local calabrais, Il Quotidiano della Calabria, la déterre, au début du mois, pour que le scandale prenne de l'ampleur. Qu'a fait la Cour de cassation ? Pietro Lamberti, 60 ans, s'était vu confier la garde d'une fillette de 11 ans... et avait été surpris en flagrant délit avec elle dans son lit. Scandale, donc. Les victimes coupables, ou Yaka et Yakapa au dur pays de la réalité Après un petit résumé des croyances sur le viol, j’aimerais me pencher sur un aspect particulier de ces croyances, qui est très présent dans les discours aussitôt qu’on parle de viol. Il s’agit de la responsabilité des victimes. Mais pourquoi cette responsabilité? Comment s’exprime-t-elle dans les discours? Que font les victimes qu’il ne faudrait pas faire? 1/ La responsabilité des victimes, ou comment ne pas se faire violer Commençons par noter cette subtilité grammaticale : on dit plutôt « elle a été cambriolée » ou « elle a été assassinée ». C’est subtil, me direz-vous. Représentation du viol de Lucrèce par Tarquien. Florilège: « Honnêtement je trouve ce sujet assez réac, dans le sens où je suis une fille, et je ne me suis jamais laissé faire par un mec qui a pu aller trop loin avec moi (j’entend par là les mains au cul dans les transport en commun, les commentaires sur ma personne, etc), et j’ai toujours réussi à me faire respecter. Mmmmh… Remplaçons « geek » par « femme ».

Calcutta : violée deux fois, puis brûlée vive A peine un an après que la mort d'une étudiante, violée dans un bus par un groupe de jeunes à Delhi, a déclenché une vague d'indignation sans précédent dans le pays, un autre fait divers tout aussi sordide est venu allonger la liste des violences faites aux femmes en Inde. Une fois encore, les autorités sont pointées du doigt pour avoir échoué à protéger la victime. Une adolescente de 16 ans, habitant Calcutta, et dont le nom n'est pas connu, a succombé à ses blessures le 23 décembre après avoir été brûlée vive. Sa famille et elle avaient fait appel à la police en octobre pour demander une protection après le viol de la jeune fille, à deux reprises, par le même groupe d'hommes. Elle aurait subi un viol collectif avant d'être abandonnée près de chez elle à Madhyamgram, une banlieue de Calcutta (Bengale-Occidental, dans l'est de l'Inde). Lire l'analyse : Le débat sur les violences sexuelles agite la société indienne

Tu seras violée ma fille 8 mars ; journée internationale des droits des femmes. Fleurissent les communiqués de presse débiles pour nous honorer, nous la femme, et les réflexions de type "trop débile cette journée, c'est tous les jours les droits de femmes" (sorties de la bouche de celles et ceux qui n'en parlent évidemment jamais). Quand on naît avec un vagin, très vite on t'explique comment les choses vont se passer. Si tu sors tard/avec ces mecs/en boite, il va t'arriver "quelque chose". (et tu l'auras un peu cherché puisqu'on t'avait prévenu). Ce quelque chose est assez simple ; un inconnu va violemment t'écarter les cuisses et te rentrer son pénis dans le vagin. C'est compliqué de faire comprendre ca. Dans l'espace public, un homme a beaucoup plus de risques d'être tué qu'une femme ; pourtant on ne va jamais lui souligner que s'il sort de chez lui, il risque de finir avec un couteau planté dans la plèvre. Le pire est que les femmes ont intériorisé cela.

Le débat sur les violences sexuelles agite la société indienne LE MONDE | • Mis à jour le | Frédéric Bobin (New Delhi, correspondance) Qu'en reste-t-il sept mois après ? L'Inde a-t-elle été changée par l'événement ? Peut-on parler d'un "avant" et d'un "après" ? Ce fameux et tragique 29 décembre 2012, qui a vu le décès, après treize jours d'agonie, d'une jeune étudiante de New Delhi à la suite d'un viol d'une extrême brutalité dans un bus de la capitale, a-t-il remué les consciences au point d'imposer une nouvelle conception des droits des femmes ? A l'heure où l'un des accusés – un mineur – du gang des violeurs doit passer en jugement, jeudi 25 juillet, devant un tribunal de New Delhi, première audience d'une série qui s'annonce longue, l'Inde s'interroge sur la portée d'un drame qui jeta dans les rues de la capitale des dizaines de milliers de personnes. A New Delhi, les militantes de la cause des femmes affichent une satisfaction prudente face à un débat qui suit son cours.

Mythes sur les viols. Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ? Partie 2 : les conséquences pour la victime Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmesPartie 4 : Conséquences sur la propension au violPartie 5 : Les mythes sur le viol dans les médias Contrairement à la légende, la plupart des viols ne sont pas commis par un étranger dans une petite ruelle sombre « Evitez de vous habiller comme des salopes si vous ne voulez pas vous faire agresser » Michael Sanguinetti, policier canadien « Un viol, c’est avec un couteau ou un pistolet » Ivan Levaï, grand journaliste «Tant qu’un homme n’est pas muni d’une arme, d’un couteau ou d’un revolver, une femme peut toujours se défendre » Catherine Millet, intellectuelle française Les Slutwalks sont nées en réaction aux propos de Sanguinetti Ces idées reçues (appelées « rape myths » ou « mythes sur le viol ») et leurs conséquences ont été étudiées par les sociologues et psychologues sociaux. Qu’est ce qu’un viol ? Dans plus de 75% des cas, la victime connaissait son agresseur5. Erratum 1. 3. 4.

One Of The Steubenville Rapists Has Been Freed After 9 Months By Annie-Rose Strasser on January 6, 2014 at 10:06 am "One Of The Steubenville Rapists Has Been Freed After 9 Months" Ma’lik Richmond, one of the two young football players who was found “delinquent” of having raped a young girl in Steubenville, OH, last year, has been freed from his sentence at a juvenile detention facility. Over the course of the trial last Spring, Richmond was portrayed by the media as a sympathetic character — a boy whose “life had read like a script from the movie ‘The Blind Side,’” according to one flattering ABC profile, and was now ruined. Upon his release Sunday, Richmond’s lawyer again put out a statement asking for sympathy and stressing how much Richmond’s life had been altered. The statement did not mention the rape victim. Now that he is free, Richmond will need to register as a sex offender every six months for the next 20 years. Richmond’s life may have been changed by a guilty verdict, but that doesn’t mean it was ruined.

Les cultures enclines au viol et les cultures sans viol. Les études interculturelles Partie 2 : le cas de la culture occidentale Partie 3 : Alcool, fêtes & viol – les fraternités étudiantes aux États-Unis Je vais commencer une petite série sur les cultures enclines au viol. Je débuterai par le résumé des études d’anthropologie, notamment celles qu’a menées Peggy Reeves Sanday, et qui l’ont conduit à penser qu’il existait des cultures sans viol et des cultures enclines au viol. Femmes Minangkabau L’anthropologue Peggy Reeves Sanday a étudié plusieurs sociétés préindustrielles afin d’établir leur vision du viol, mais aussi de la sexualité et des rapports entre les hommes et les femmes. En 1982, elle a ainsi publié une première étude interculturelle où elle comparait 156 sociétés du monde entier1. Dans une étude de 19932 portant sur 35 sociétés préindustrielles, Patricia Rozée a trouvé des chiffres bien différents. Rozée trouva des viols normatifs dans environ 97% de ces cultures (soit 34 cultures sur 35), et des viols non normatifs dans 63% d’entre elles. Femmes Gusii 1. 2.

As More Anti-Rape Protests Erupt In India, Police Arrest Activists By Kumar Ramanathan, Guest Contributor on June 14, 2013 at 4:45 pm "As More Anti-Rape Protests Erupt In India, Police Arrest Activists" Activists protest against rape culture in Kolkata on June 11. As anti-rape protests have erupted over the past week in the Indian state of West Bengal, police arrested 13 members of a women’s rights group on Thursday. Anti-rape protests began last December and have been sustained since then. Thirteen of the protesters were arrested as they made their way towards the home of West Bengal Chief Minister Mamata Banerjee, where they intended to give her a letter expressing concern over violence against women. “It is the beginning of our movement. On June 8, a 20-year-old college student’s body was found lying near a river near the outskirts of Kolkata after she had been gang-raped and murdered. Tourism in India has suffered in 2013 as multiple cases of rape have dominated headlines.

Related: