background preloader

Les Atlantes, La Fleur de Vie.

Les Atlantes, La Fleur de Vie.
Related:  magnoliadocumentaires diversEGYPTIENS et ATLANTES (Ecole des mysteres de l'Oeil d'Horus)

Shakti l'amante de Shiva Shakti est le principe de l'énergie ou encore du pouvoir de manifestation de la conscience. Dans le système énergétique de la Kundalini, Shakti est tout d'abord représentée par le tattva Prakriti : Prakriti est la Nature de l'univers et des individus, c'est-à-dire de tout ce qui apparaît. Elle possède les trois qualités fondamentales que sont les trois gunas (soit Sattva la force centripète, Tamas la force centrifuge et Rajas la force orbitante). C'est elle qui engendre le monde sensible : c'est en elle que tous les autres tattvas se déploient et c'est en elle qu'ils se résorbent. Ainsi, selon le système énergétique de la kundalini, elle représente, plus que toute autre, l'ensemble de la manifestation. Cette énergie est la force d'actualisation de la conscience, elle déploie le monde sensible, par une méthode de spécialisation de plus en plus concrète. De Prakriti émanent les principes d'essence Sattvique, d'essence Rajasique, et d'essence Tamasique.

Cappadoce, vingt niveaux souterrains aménagés sur des kilomètres carrés. Qui a bien pu creuse ces tunnels ? Cappadoce, un emmenthal de vingt niveaux souterrains aménagés sur des kilomètres carrés. Quand ? Pourquoi ? Pourquoi plus on descend, plus les plafonds des tunnels sont élevés ? Turquie, Cappadoce, environs de Nevsehir, vers -4000 : "Les Hittites, premiers habitants d'Anatolie, ont creusé des habitats à même la roche tendre des falaises pour se protéger des éléments et s'y réfugier en cas d'attaque. On ne visite que les villes souterraines de Nevsehir, Özhonak, Mazi, Kaymakli ou Derinkuyu. Dans le secret des villes:Les civilisations... par bluekonnie Saqqarah wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Situation géographique[modifier | modifier le code] Au sud du Caire s'étend le plateau de Saqqarah, au centre de la nécropole de Memphis qui s'étend sur près de vingt kilomètres. « L'ensemble situé à l'orée du désert - à la lisière du monde de la mort - témoigne d'une volonté (...) de défier le temps[1] ». Chronologie[modifier | modifier le code] Dès les premières dynasties les rois et les membres de l'aristocratie y font bâtir leur mastaba. Nécropole royale sous l'Ancien Empire, le site se développe autour des pyramides royales des Ve et VIe dynasties. L'un des plus célèbres est celui qu'Horemheb se fait construire avant même d'être couronné pharaon. D'autres sanctuaires dédiés à Anubis et à Bastet sont édifiés à côté de catacombes enfermant dans des galeries interminables quantités de momies animales, témoins de la ferveur populaire pour les cultes d'animaux sacrés. Monuments de Saqqarah[modifier | modifier le code] VIe dynastie :

Conscience sans objet non dualisme Je ne suis ni le corps, ni les organes des sens, ni le sens interne, ni le moi individuel, ni l'ensemble des souffles vitaux, ni l'intellect; loin de toute épouse, de tout enfant, de tout domaine, de toute richesse ou autre bien, je suis le (pur) témoin, l'Eternel, le Soi interne, Shiva ! Pour qui ignore la corde, le serpent apparait dans la corde; de même celui qui ignore sa véritable essence attribue à l'âtman la nature de jiva (aspect vital de l'existence individuelle). Mais par la parole d'un ami l'illusion est dissipée : "c'est une corde"; grâce à la parole du maitre on reconnait : "je ne suis pas le moi vivant, je suis Shiva !". C'est par une illusion que cet univers sans vérité apparait dans le Soi qui est Vérité, Conscience et Béatitude. Tel un songe né des divagations du sommeil, il est irréel. Tout d'abord, la forme est perçue, et c'est l'oeil qui perçoit. Verset 1, extrait de : Comment discerner le Spectateur du spectacle.

La plus ancienne cité engloutie au monde, bientôt en cours de fouille Pavlopetri, la plus ancienne ville submergée dans le monde, est sur le point de révéler ses secrets grâce à un nouvel équipement qui pourrait révolutionner l'archéologie subaquatique. Cette ancienne ville repose à environ quatre mètres de profondeur près de la côte du sud de Laconie en Grèce. Les ruines datent d'au moins 2800 avant JC: l'on y trouve des bâtiments intacts, des cours, des rues, des tombeaux etune trentaine de tombes qui appartiendraient à la période mycénienne (1680 à 1180 Avant JC).Cette période de l'Age du Bronze de la Grèce a servi de cadre historique pour une bonne partie de la littérature et mythologie de la Grèce antique, y compris l'odyssée d'Homère. L'archéologue subaquatique Dr Jon Henderson, de l'Université de Nottingham, sera le premier archéologue à avoir un accès officiel au site en 40 ans. Bien que la puissance mycénienne reposait essentiellement sur le contrôle de la mer, on sait peu de choses sur le fonctionnement des villes portuaires de cette période.

Bentinho Massaro - Traduit en français Pavlopetri, une cité laconique Au Sud-Est de la péninsule du Péloponnèse, en Grèce, s’étend près de la mer Ionienne une longue plaine entourée de montagnes (la chaîne du Taygète et le Parnon) qui la rendent difficile d’accès. Bienvenue en Laconie, une région connue d’Homère sous le nom de Lacédémone et qui sera ensuite assimilée au nom de la cité-état locale, Sparte. La Laconie a laissé sa trace dans le vocabulaire en qualifiant la façon de parler des Spartiates, brève et concise, de laconique. En revanche, cette épithète ne s’appliquent pas aux propos des équipes d’archéologues sous-marins — enthousiastes — qui ont exploré les vestiges d’une cité antique, Pavlopetri, immergée par quatre mètres de fond près des côtes de Laconie. Coordonnés par Nic Flemming, du Centre océanographique de Southampton, Elias Spondylis, du ministère grec de la culture et Jon Henderson, de l’Université de Nottingham, les plongeurs ont découvert des objets datant du Néolithique, c’est-à-dire âgés de 5 000 ans. © Université de Nottingham.

Phylosophie Nan Madol: le trésor secret des Pacific501 Places Approaching Nan Madol by boat there is little sense of the scale of the ruins that are about to surround us. The choppy waves of the Pacific subside as we make our way through narrowing mangrove channels until finally we see the first basalt columns above the clear water. A moment later there is no doubt the size of this ancient site, sitting to the south-east of the Micronesian island of Pohnpei. Nan Madol is probably the world’s most important historical treasure not to have been added to the UNESCO World Heritage list. Facts and legends about Nan Madol merge freely, leaving those looking for knowledge about the site unsure what to accept. Why was it built? While the part about magic powers is disputed by scientists, what is clear is the abandonment of Nan Madol in the 16th to 17th centuries. If Nan Madol was anywhere else in the world it would attract thousands of visitors every day. You can see more photos from our visit to Nan Madol here.

DIALOGUES AVEC LES ÊTRES DE LUMIÈRE Je Me glisserai dans le coeur de chacun ! par Monique Mathieu Je ressens la Présence très puissante d’un Etre et un Amour très fort. Peut-être cet Etre ne désire-t-il pas me dire qui il est mais mon cœur bat très fort ! Il me dit : « Avant de dire qui Je suis, j’aimerais que vous ressentiez Ma vibration, que vous ressentiez l’Amour que J’ai pour vous et qui demeurera jusqu’à l’avènement, jusqu’à ce que vous nous retrouviez. Pour vous donner une petite indication, Je vous rappelle ce que Je vous ai déjà dit : Je reviendrai, je Me glisserai... Lire la Suite >> Les Parfaits par Monique Mathieu » Les Cathares avaient une philosophie qui les a menés vers une grande sagesse, une grande compréhension de l’être, un grand respect, et beaucoup d’Amour. Le chemin vers la Lumière par Monique Mathieu « Nous aimerions vous parler un petit peu de ce que deviennent les êtres qui ont quitté le plan de la Terre. L’univers dans lequel vous et nous vivons tous sera-t-il toujours en expansion ?

Nan Madol - Inclassables de Histoire, Mythes & légendes Nan Madol est un site de contruction mégalithique humaine remarquable, situé sur l'île de Ponhpei (île volcanique) dans le Pacifique, en Micronésie : Le site de Nan Madol se situe sur l'île de Tewmen rattachée à Pohnpei au sud(est. Pohnpei est la plus grande île de Micronésie et à l'époque de sa découverte elle comptait pas moins de 30 000 résidents. Il n'en reste aujourd'hui que 200. Le site de Nan Madol est construit sur la côte rocheuse de l'île de Temwen avec nombres de colonnes en basalt. La plus proche région basaltique se trouve très loin (pas trouvé où). Chaque colonne a un poids variant de 20à 30 tonnes. certains ont essayé de transporter des colonnes de même types, mais la limite de flotaison d'une barge en bambou est de 1 tonne. Nan Madol s'étend sur 1,5 Km de long et 500 m de large. Les bases des constructions ont été "plantées" sous l'eau, sous le niveau de l'eau. Certains scientifiques disent que la cité fut bâtie il y a 1500 ans. Vidéo avec pas mal d'images du site ;

Numero vue a repetion horloge ou autres Dans le dédale de Nan Madol "Le canot s’égare dans le dédale des canaux où les lianes ont tissé leur toile sur les temples effondrés ..." Ile de Pohnpei. Au milieu d’un lagon, émergent canaux, murailles, rochers sacrés...La cité lacustre du XIième siècle, désertée par les Micronésiens qui la croient maudite, se dégrade mais garde ses secrets. Il fallait attendre. Que la mer revienne, que la marée monte vers la terre, s’infiltre entre les racines des palétuviers et gonfle les canaux où les pirogues pourraient naviguer sans racler leur coque sur la vase. Une histoire portant racontée jusqu’à plus soif dans les années 1830 par James O’Connell mais personne ne l’avait cru. Le canot s’égare dans le dédale des canaux où les lianes ont tissé leur toile sur les temples effondrés dont les colonnes gisent sur la rive. Magistrale leçon d’architecture pour les colonisateurs qui se succédèrent à rapide cadence dès 1886 sur Ponhpei et dont les vestiges de leur présence se résume à peu de choses. Libération. 2003

Related: