background preloader

Charb après l'attaque de Charlie Hebdo : « Les vrais musulmans n'incendient pas les journaux »

Charb après l'attaque de Charlie Hebdo : « Les vrais musulmans n'incendient pas les journaux »
Selon la police, un cocktail Molotov est à l’origine de l’incendie du siège de l’hebdo satirique, rebaptisé cette semaine « Charia Hebdo ». Son site web a aussi été piraté. Le siège de Charlie Hebdo à Paris a été détruit dans la nuit de mardi à mercredi par un incendie d’origine criminelle. Son site internet a aussi été piraté : la page d’accueil a été remplacée par une photo de La Mecque et des versets du Coran. Capture d’écran du site hacké (Charlie Hebdo) L’incendie s’est déclenché « aux alentours de 1 heure » après l’envoi d’un cocktail molotov contre les vitres, puis le feu a entièrement dévasté les locaux. « C’est la première fois à ma connaissance qu’un média est détruit », lance Riss, le directeur de la rédaction du journal satirique, rencontré devant les décombres du siège du journal, au 62, boulevard Davout (XXe arrondissement de Paris). « Une chose est sûre, le prochain numéro sortira quoi qu’il arrive », ajoute-t-il. « Les catholiques intégristes ? Reportage de BFM-TV

http://rue89.nouvelobs.com/2011/11/02/charb-apres-lattaque-charlie-hebdo-les-vrais-musulmans-nincendient-les-journaux-226134

Related:  Les ennemis d'Internet et de la presse #ArabSpring #SocialSpring

Diaporama : sur Rue89, les dessinateurs solidaires de Charlie Hebdo La une de Charlie Hebdo, rebaptisé « Charia Hebdo », du 2 novembre 2011 (Charlie Hebdo) Dans la nuit de mardi à mercredi, les locaux de l’hebdo satirique Charlie Hebdo ont été incendiés, par un cocktail Molotov selon la police. Cette semaine, le journal dirigé par Charb s’était rebaptisé « Charia Hebdo » et avait nommé le prophète Mahomet rédacteur en chef, la une caricaturant ce dernier, menaçant : « Cent coups de fouet si vous n’êtes pas morts de rire. » Les dessinateurs de Rue89 ont été très inspirés par la douloureuse mésaventure de ce titre qui fait la part belle au dessin de presse.

des blessés de guerre chanceux s'envolent pour des soins à l'étranger "Je suis content d'aller aux Etats-Unis pour être soigné parce que le système de santé ici est mauvais", dit le combattant de 21 ans, originaire de Misrata, alors qu'il embarque samedi soir pour Boston. Le petit groupe de 25 blessés dont il fait partie est le dernier à avoir bénéficié du fonds mis en place par les nouvelles autorités libyennes, qui ont pris en charge l'évacuation et les soins à l'étranger de 3.000 combattants pour quelque 150 millions de dollars. Ce sont les avoirs gelés du régime Kadhafi qui ont financé ces transferts. Quelque 2.000 combattants ont été emmenés en Tunisie, tandis que d'autres ont été envoyés en Allemagne, en Grande-Bretagne, en France, en Autriche, au Portugal, en Turquie ou en Jordanie.

Une pub montrant Jésus le pouce levé interdite en Grande-Bretagne Le régulateur britannique de la publicité a interdit mercredi comme "irrévérencieuse" une caricature montrant Jésus le pouce levé et le clin d'oeil appuyé, utilisée par un opérateur téléphonique pour vanter ses "rabais miraculeux" à l'occasion des dernières fêtes pascales. Cette publicité de l'opérateur 4 U, dévoilée lors d'une campagne nationale dans les journaux britanniques le 21 avril, ne pourra être réutilisée. "Même si la publicité se voulait légère et humoristique, nous avons considéré que la représentation de Jésus le pouce levé et faisant un clin d'oeil, assortie du slogan +rabais miraculeux+ en période de Pâques (...) donnait l'impression de tourner en dérision l'une des croyances chrétiennes fondamentales", a expliqué l'Advertising Standards Authority (ASA).

Attentats contre des journaux : avant Charlie Hebdo, des précédents De droite ou de gauche, contre les indépendances ou contre les bikinis prophétiques, les bombes contre les canards sont récurrentes dans l’Hexagone. Alors que les locaux de Charlie Hebdo ont flambé à coup de cocktail Molotov, rétrospective de précédents attentats. Février 1962, la grande d’époque où les bombes de l’OAS (slogan : « L’Algérie est française et le restera ») accablent les rues de Paris et d’Alger. Sur les Champs-Elysées, les locaux du Figaro sont « plastiqués », comme on dit en ce temps-là, pour « gêner la signature des accords ». Cet incident a lieu un mois avant les accord d’Evian, cessez-le-feu sur tout le territoire algérien, et six mois avant l’attentat du Petit Clamart, tentative ratée d’assassinat du général de Gaulle.

A une demi-heure près, les F-16 belges attaquaient le convoi de Kadhafi C'est ce qu'a indiqué samedi le commandant du détachement belge engagé dans l'opération "Unified Protector". Le colonel Kadhafi a été capturé par les forces du Conseil national de transition (CNT, issu de l'insurrection désormais au pouvoir en Libye) alors qu'il tentait de quitter son dernier bastion, Syrte, qui est aussi sa ville natale. Son convoi a été attaqué par un Mirage 2000D de l'armée de l'air française, ainsi que par un drone (avion sans pilote) armé américain de type Predator. Mais une demi-heure avant l'attaque du convoi, c'étaient des F-16 belges qui patrouillaient dans ce secteur, a révélé samedi le commandant du détachement de chasseurs belges opérant depuis la base aérienne d'Araxos (sud-ouest de la Grèce), le major Nico Claessens, à l'occasion d'une visite du ministre belge de la Défense, Pieter De Crem, à ses hommes alors que se termine l'opération "Unified Protector".

Israël-Palestine : le Crif bafoue la liberté d'expression et s'en vante En ces jours de lutte pour les libertés fondamentales en Tunisie, qui ont abouti à la fuite de Ben Ali ce vendredi, parler de la liberté d’expression bafouée par un organisme communautaire français comme le Crif peut paraître anecdotique. Reste que si, d’un côté, on ne doit pas crier trop vite à la fin de la politique clanique en Tunisie, on ne peut pas crier non plus, de l’autre, à la fin de la politique communautaire en France... L’annulation d’un débat dans le pays de la liberté d’expression La 18 janvier, devait se tenir autour de Stéphane Hessel, nouvelle star de la librairie française, une conférence-débat faisant suite à la pétition qui dénonçait les poursuites lancées contre lui, contre Alima Boumediene-Thiery, sénatrice d’Europe Ecologie-Les Verts, et contre quelques autres, pour leur implication dans la campagne BDS (Boycott-Désengagement-Sanction) visant Israël.

Charlie Hebdo, Siné... Blasphémez, blasphémez ! Ce jeudi matin sur France Inter, un chroniqueur du 7/9 défendait le droit au blasphème. Son excellente chronique me fit penser à Siné : le pape des blasphémateurs. Sur sa chaise roulante, ce vieux pirate donne l’impression d’un ado préparant une connerie. Pas encore trouvé la sortie de la cour de récré ? Vieux gosse auteur de la couverture de « Zazie dans le métro » de Raymond Queneau. Libye : Les hackers mercenaires de Kadhafi et le Big brother libyen Depuis la chute de Tripoli, des journalistes, des enquêteurs et d’anciens employés de la compagnie libyenne Libya Telecom et Technologie (LTT) sont sortis de leur silence, et ont expliqué en détail comment le gouvernement libyen surveillait les réseaux Internet et de téléphonie. Ces récits montrent la complexité de la relation entre les sociétés étrangères spécialisées dans l’informatique et le régime Kadhafi. On sait que des liens comparables existent avec les régimes répressifs de Tunisie, d’Egypte, de Syrie. Avant la rebellion, écouter plutôt que bloquer

Annie Lacroix-Riz, professeure d’histoire contemporaine à l’Université Paris VII est tombée du placard en regardant sur Arte "Le vrai pouvoir du Vatican". Le 3 novembre Arte, en soirée, a proposé à ses téléspectateurs un surprenant documentaire intitulé « Le vrai pouvoir du Vatican », avec en récidive une rediffusion programmée le 19 novembre à 3 heures du matin. On aurait pu supposer que le réalisateur allait, pour le moins, évoquer la ligne politique de ce pouvoir religieux au cours du XXe siècle… Rien de tout cela et je suis sidérée que le service public puisse diffuser un tel document, unilatéral et falsifié, dans un pays où l’Église et l’État sont théoriquement séparés. Ce documentaire, historique présumé, n’a fait appel qu’à des cléricaux labellisés, membres du clergé, le plus souvent du haut clergé, ou à des enseignant des institutions catholiques ou vaticanes. C’est stupéfiant : même en Belgique, pays à forte prépondérance catholique, une telle énormité paraît impossible. Je n’imaginais pas qu’il fût possible de présenter aujourd’hui en ces termes le putsch de Franco.

Charlie Hebdo : le dessin de presse, une histoire de la transgression Le dessin de presse est un lieu d’exacerbation des paradoxes du réel, surtout quand ce dernier exaspère… Il ne pratique pas le consensus mais est incisif par fonction : c’est un genre que l’on nomme « caricature » de manière générique depuis le XVIIIe siècle et jusqu’à il y a une vingtaine d’années (le travail d’un Art Spiegelman, par exemple, dans The New Yorker, témoignant clairement que le seul champ de la caricature est amplement dépassé). Le dessin de presse participe de la démocratie Oscillant donc entre l’éditorial, critique sur l’actualité, relevant de l’information, et la caricature, visant l’humour et le ridicule, le dessin de presse suit une ligne délicate.

La CPI aurait des contacts informels avec Seif al-Islam Kadhafi "Nous avons des contacts informels avec Seif via des intermédiaires", a déclaré le procureur Luis Moreno-Ocampo, cité dans un communiqué : "Le bureau du procureur lui a signifié très clairement que s'il se rendait à la CPI, il aurait le droit d'être entendu devant la Cour, il sera innocent jusqu'à preuve du contraire". Seif Al-Islam, 39 ans, est recherché par la CPI pour crimes contre l'humanité, dont le meurtre et la persécution, commis depuis le début de la révolte, à la mi-février, contre le régime de son père Mouammar Kadhafi, tué le 20 octobre par les rebelles libyens. Successeur officieux de son père et "premier ministre de facto" de l'ancien régime, selon la CPI, il fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI depuis le 27 juin et d'une "notice rouge" d'Interpol depuis le 9 septembre. Selon un responsable touareg, Seif Al-Islam se serait rendu mardi à la frontière du Niger pour y chercher refuge.

Les Américains s'y connaissent mal en religion, sauf les athées Les Etats-Unis ont beau être un pays pieux où tous les cultes sont représentés, ses habitants affichent une étonnante ignorance sur les questions religieuses, révèle une étude. Une équipe de chercheurs indépendants du Pew Forum on Religion and Public Life a contacté par téléphone plus de 3400 citoyens américains pour leur poser 32 questions sur la Bible, le Christianisme, ainsi que d'autres religions du monde et figures religieuses majeures. Résultat, les interviewés ont en moyenne répondu à seulement la moitié des questions. Plus étonnant, ce sont les athées et les agnostiques qui ont obtenu les meilleurs scores. Juste devant les Juifs et les Mormons, deux groupes très minoritaires par rapport aux Protestants et Catholiques.

"Au cœur de la censure", un webdocu pour RSF et Rue89 Chaque jour, combien de journalistes subissent une entrave à leur métier ? Combien meurent dans l’exercice de leur fonction ou sont injustement emprisonnés ? La censure de l’information est une réalité quotidienne au Mexique, en République démocratique du Congo, en Russie, en Iran comme en Chine. Le Conseil de sécurité met fin au mandat d'intervention en Libye Le Conseil national de transition (CNT) a demandé mercredi le maintien de l'Otan en Libye au moins "jusqu'à la fin de l'année", assurant que même après la mort de Mouammar Kadhafi ses derniers fidèles représentaient une menace pour le pays. La résolution du Conseil ordonne la fin de l'autorisation d'une zone d'exclusion aérienne et de toute action militaire pour protéger les civils à compter de 23h59 (heure libyenne, même HB) le 31 octobre. L'Otan doit se réunir vendredi à Bruxelles pour déclarer formellement la fin de son opération "Unified Protector", lancée voici sept mois.

Related: