background preloader

UPM - Forest Life

Au bonheur des arbres La Grotte Chauvet-Pont d'Arc - Ardèche, France Aller au contenu Page d'accueil Menu du site Glossaire En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus Fermer ce volet Musée d'Archéologie nationale Accéder au contenu Visite virtuelle Découvrez la grotte originale, salle par salle Vidéo 18 décembre 1994 : récit de la découverte Au plus près de l'art pariétal Explorez les images très haute définition des œuvres de la grotte La vallée de l'Ardèche L'environnement à l'époque paléolithique Les Hommes de Chauvet-Pont d'Arc Culture et société des Aurignaciens et des Gravettiens La recherche Le programme, les enjeux, l'équipe La découverte et la conservation Préserver et transmettre un patrimoine inaccessible Chronique de la grotte Ressources vidéos sur l'histoire de la grotte et les recherches Visitez la réplique de la grotte Informations pratiques pour visiterla réplique de la grotte Un projet de haute technologie Un incroyable défi technologique, artistique et scientifique La technique est extraordinaire

Portail:Botanique Position du Massif central au centre-sud de la France et au carrefour de plusieurs zones climatiques : océanique à l'ouest, continentale à l'est et méditerranéenne au sud En raison de la grande superficie du Massif central et de sa position de carrefour entre différentes zones climatiques, la flore du Massif central est très variée. Les plantes que l'on peut croiser dans la partie occidentale, très humide, ne sont pas les mêmes que celles que l'on trouve dans la partie orientale, plus sèche, et la différence sera encore plus grande avec les espèces que l'on peut trouver dans la partie sud (Causses, Cévennes), soumises à des influences méditerranéennes marquées. Cette composante spatiale n'est évidemment pas la seule à intervenir car l'exposition, l'altitude ou la nature du substrat sont aussi des facteurs déterminants. Dans les Cévennes, l'étage de plaine peut être qualifié d'« étage méditerranéen ». lire la suite de l'article

Les arboristes-grimpeurs certifiés arboresco L'association A.R.B.R.E.S. Les objectifs de l'association Créée en 1994, l'association A.R.B.R.E.S. ( Arbres Remarquables: Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde) a pour objectifs: Être un lieu de rassemblement de tous ceux que les Arbres Remarquables intéressent. Stimuler les recherches en profondeur tant biologiques qu'historiques ou folkloriques (légendes et traditions) sur ces témoins du passé. L'association organise des sorties sur le terrain pour ses adhérents, celles-ci peuvent durer plusieurs jours et permettent la découverte des arbres remarquables de nos régions, à travers les traditions et l'histoire de leur commune. L'association publie tous les trimestres "La Feuille d'arbres". Une exposition itinérante "Tour de France des arbres remarquables" permet de mieux connaître ce patrimoine, parfois millénaire. < haut de la page Le bureau de l'association Président: M. Le comité d'honneur M. < adhésion

Plantes Sauvages Pixiflore accueil: le magazine internet des plantes et de la nature Les arbres Seeing Forests for the Trees and the Carbon: Mapping the World’s Forests in Three Dimensions : Feature Articles By Michael Carlowicz Design by Robert Simmon January 9, 2012 Trees cool and moisten our air and fill it with oxygen. They calm the winds and shade the land from sunlight. They also help balance Earth’s carbon budget. Can we grow our way out of carbon imbalance by making the landscape greener? Scientists estimate that humans release about nine billion tons of carbon (mostly carbon dioxide) each year by burning fossil fuels and by changing the landscape. Forests are considered one of the world’s largest banks for all of the carbon emitted into the atmosphere through natural processes and human activities. Forests cover 30 percent of the Earth’s land. Did forests hold more or less carbon in the past? What they do know is that human activities have moved a lot of carbon from long-term, stable storage—such as rocks, buried fossil fuels, and old-growth forests—into forms with short-term, direct impacts on the environment. Trees are often held up as a solution to our carbon budget problem.

Les plus vieux et plus grands arbres de la planète se meurent Des scientifiques ont mis en garde, vendredi 7 décembre, contre la mortalité alarmante des arbres géants et très anciens, plus grands organismes vivants de la planète, qui abritent quantité d'oiseaux et une riche biodiversité. Ces travaux, menés par des universitaires australiens et américains, ont été publiés dans la revue Science. Ils concluent que partout, les vieux et grands arbres sont menacés de disparition si aucune politique de préservation n'est mise en oeuvre. "C'est un problème mondial qui concerne presque tous les types de forêts", a indiqué David Lindenmayer de l'Université nationale d'Australie, chef du programme. "A l'image des grands animaux comme les éléphants, les tigres ou les cétacés dont la population est en fort déclin, un faisceau d'indices nous montrent que ces arbres courent le même risque". Lire aussi : Les deux tiers des arbres dans le monde sont menacés de dépérissement M. Lire l'entretien avec Bill Laurance : "Les géants de la forêt disparaissent en silence"

Related: