background preloader

Quand l’agriculture sert à nourrir les machines aux dépens des humains - Enquête

Quand l’agriculture sert à nourrir les machines aux dépens des humains - Enquête
Le modèle agricole français servira-t-il encore à nourrir les êtres humains ? En ces temps de spéculation sur les matières premières, notamment alimentaires, c’est la question que l’on peut se poser, alors que s’est ouvert à Paris le G20 agricole. « Nous voulons donner la parole aux paysans du monde entier. Nous avons des choses à dire en matière de lutte contre les variations de cours, l’arrivée des fonds spéculatifs, ou la constitution des stocks d’intervention », a lancé Xavier Beulin, président du premier syndicat agricole français, la FNSEA. Sous son égide, la puissante organisation compte bien apparaître comme un interlocuteur de premier choix, après avoir largement influencé la politique agricole française depuis un demi-siècle. Mais qui est Xavier Beulin, le nouveau leader de la FNSEA ? Quelle vision de l’agriculture incarne-t-il ? Le monde selon Sofiprotéol préfigure-t-il l’agriculture du futur ? Les manipulations génétiques, solution à la malnutrition ? Agnès Rousseaux

Pour une production alimentaire durable Le monde agricole va mal, ce n’est plus un secret. Les journaux énumèrent les actions très médiatiques et parfois violentes de certains agriculteurs sur tout le territoire français, mais ces actions et ces revendications sont-elles les bonnes ? 21 novembre, Paris (FNSEA, Jeunes Agriculteurs) : contre un «cumul de taxes et de réglementations» et surtout contre la redistribution des aides européennes entre céréaliers et éleveurs (au profit de ces derniers) à la faveur de la nouvelle PAC. 15 novembre, Arles (FNSEA, Jeunes Agriculteurs) : pour demander "un véritable choc de compétitivité" pour l'agriculture. 19 octobre, Finistère (FNSEA, syndicats, pêcheurs, commerçants) : contre l'écotaxe Visiblement, la contestation virulente vient souvent des mêmes organisations (FNSEA et Jeunes Agriculteurs). Etat des lieux de la production agricole en France. En seulement 20 ans, le nombre d'exploitations a été divisé par deux , passant de 1 million à 500 000. -20 millions de bovins -15 millions de porcs

Auxiliaires au jardin bio : de la coccinelle au ver de terre Certains insectes et animaux sont des aides précieux pour le jardinage naturel. En apprenant à mieux les connaître et notamment à respecter leur habitat, vous développerez la régulation naturelle... Coccinelle A tout seigneur, tout honneur : la demoiselle à pois est certainement l'insecte dont le rôle au jardin est le plus connu. Pour accélérer le mouvement, vous pouvez essayer d'en trouver quelques-unes en pleine nature, près des zones humides qu'elles affectionnent particulièrement. Ver de terre A l'inverse de la coccinelle, le ver de terre (lombric) n'est pas un redoutable prédateur. Perce-oreilles C'est le nom que l'on donne aux forcicules, ces drôles de petites bêtes dotées d'une curieuse pince à l'extrémité de l'abdomen. Attirer les perce-oreilles au jardin Comme tout auxiliaire, il ne restera dans votre jardin que s'il y trouve de la nourriture et un habitat adapté. Grenouille et crapaud Hérisson Larve de coccinelle Chauve-souris

Les agricultures alternatives Food Crisis of 2011 - By Lester Brown As the new year begins, the price of wheat is setting an all-time high in the United Kingdom. Food riots are spreading across Algeria. Russia is importing grain to sustain its cattle herds until spring grazing begins. India is wrestling with an 18-percent annual food inflation rate, sparking protests. But whereas in years past, it's been weather that has caused a spike in commodities prices, now it's trends on both sides of the food supply/demand equation that are driving up prices. There's at least a glimmer of good news on the demand side: World population growth, which peaked at 2 percent per year around 1970, dropped below 1.2 percent per year in 2010. Beyond population growth, there are now some 3 billion people moving up the food chain, eating greater quantities of grain-intensive livestock and poultry products. The third major source of demand growth is the use of crops to produce fuel for cars. A similar situation is emerging with wheat yields in Europe.

Du papier fabriqu partir des algues vertes bretonnes Une société italienne, qui a développé la fabrication de papier à partir d'algues vertes, pourrait offrir en France une nouvelle utilisation de ces algues dont la prolifération estivale pollue plusieurs baies de Bretagne (ouest). Lors d'une conférence de presse organisée mercredi à Roscoff, le papetier italien Favini a annoncé avoir acheté en 2009 et 2010 130 tonnes d'algues vertes provenant des côtes bretonnes pour contribuer à la fabrication de ce papier, dénommé Shiro Alga Carta, dans son usine de Vénétie, établie à Rossano Veneto. Cette vénérable maison, née en 1736, a lancé en 1992 ce papier, suite à une demande de la ville de Venise qui, à l'époque, cherchait des solutions pour valoriser les algues vertes proliférant dans la lagune ouvrant l'accès à la cité des Doges. «Il sent bon le papier, pas l'algue verte» Devant la diminution des algues dans la lagune de Venise, Favini s'approvisionne désormais en partie en Asie et donc un peu en Bretagne.

Réorienter d'urgence l'agriculture française Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jacques Caplat, Pierre Rabhi, Jean-Jacques Boutrou, Marie-Paule Jammet et Jean Huet, Hugues Toussaint, Bob Brac de la Perrière, Xavier Bonvoisin… Les candidates et les candidats à l'élection présidentielle de 2012 ne peuvent ignorer le rôle central de l'agriculture dans les crises et les espoirs de notre époque. A l'approche du Salon de l'agriculture, cette question doit être abordée clairement. Pourtant, l'agriculture peut également être porteuse d'espoirs, à condition de changer en profondeur notre politique agricole, qui n'est actuellement ni durable, ni efficiente. Les techniques alternatives de production agricole et de transformation alimentaire, et en particulier celles issues de l'agriculture biologique, prouvent chaque jour leur pertinence agronomique, économique, sociale et environnementale à l'échelle mondiale.

Comment faire soi-même ses graines ? Il est souvent plus avantageux de produire soi-même ses semences bio plutôt que d'acheter des graines tous les ans. C'est très facile à réaliser (à condition bien sûr qu'ils ne s'agissent pas de graines F1, c'est à dire des graines modifiées). Evidemment, comme j'utilise, à la base, des graines Kokopelli, je n'ai pas ce problème et je peux très facilement en produire moi-même. Voici en photos comment faire : Il faut tout d'abord laisser "monter à graines" quelques spécimens, ici des radis. Puis récolter les gousses séchées. Pour être sûre qu'elles soient bien sèches, je les laisse encore quelques jours sécher dans la maison. Ouvrir les gousses et récupérer les graines. Puis mettre les graines dans un sachet en papier ou un contenant hermétique. N'oubliez pas ensuite d'étiqueter vos flacons, en indiquant la variété et la date (compter 3 ans de conservation maxi pour une germination optimum). Et voilà, vous avez produit vos propres graines pour zéro centime !

introduction Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Du latin introductio. Nom commun[modifier | modifier le wikicode] introduction /ɛ̃.tʁɔ.dyk.sjɔ̃/ féminin Action d’introduire, de faire entrer une chose dans une autre. Abréviations[modifier | modifier le wikicode] intro Antonymes[modifier | modifier le wikicode] (Littérature) Traductions[modifier | modifier le wikicode] Prononciation[modifier | modifier le wikicode] France : écouter « introduction [ɛ̃t.ʁɔ.dyk.sjɔ̃] » Voir aussi[modifier | modifier le wikicode] introduction sur Wikipédia Références[modifier | modifier le wikicode] Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (introduction), mais l’article a pu être modifié depuis. Anglais[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] De l’ancien français introduction.

Alimentation en autarcie Objectifs alimentaires : On se basera sur un objectif de production d'un kilogramme de nourriture par jour et par personne...En diversifiant les plantations axées sur sept sortes d'aliments à raison d'environ 50 kg de chaque, cela donnera alors 350kg (en arrondissant donc, les 365 kg dont on a besoin, chacun) NB: ces chiffres ont été proposés par Geispe (Après Pétrole) Il faut prévoir un peu moins pour les enfants ou les personnes âgées, qui en général ne sont pas de gros mangeurs, mais peuvent donner des coups de main pour la culture (l'arrosage, l'entretien, la préparation des repas... toutes ces petites choses qui prennent du temps mais qui ne nécessitent pas de force et de célérité...). La famille des Baronnet vit en quasi autarcie en France depuis près de 25 ans sur une surface de 3.800 m2, toutefois seuls 400 m2 sont utilisés pour le potager. >>> en savoir plus >>> Voici maintenant les objectifs, il faudra maintenant rentrer dans les détails. Le candi de désiré : - 1,3 litres d'eau

problème Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Emprunté au latin problema (« problème, question à résoudre »), lui-même emprunté au grec ancien πρόϐλημα, próblema (« ce qui est lancé en avant ou projeté », « obstacle », « promontoire »). Nom commun[modifier | modifier le wikicode] problème /pʁɔ.blɛm/ masculin Question scientifique à résoudre. Dérivés[modifier | modifier le wikicode] Traductions[modifier | modifier le wikicode] Prononciation[modifier | modifier le wikicode] /pʁɔ.blɛm/France (Paris) : écouter « un problème [ɛ̃ pʁɔ.blɛm] » Canada (Standard) : [pʁɔ.blɛ̃ːm]Canada (Montréal) (Populaire) : écouter « problème [pʁɔ.blaɛ̯m] » Voir aussi[modifier | modifier le wikicode] problème sur Wikipédia

Dossier Quand les vers mangent nos déchets de cuisine : le lombricompostage Septembre 2010 Le vermicompostage ? Mais qu’est-ce que c’est ?Un peu de vocabulaire…A quoi ça sert de composter ?Pour qui ? Le vermicompostage ? Le vermicompostage (lombricompostage pour les francophones) est un processus naturel par lequel les déchets ménagers biodégradables sont convertis, grâce à l’action de vers, en un engrais 100 % organique : le compost. Le terme lombricompost fait référence au lombric ou vers de terre (Lombricus terrestris, qui se nourrit de matières organiques déjà décomposées dans la terre et creuse des galeries profondes). Un peu de vocabulaire… Compost : Mélange de déchets organiques (d’origine végétale ou animale) qui se transforme grâce à l’intervention de toute une série d’êtres vivants (lombrics, insectes, champignons microscopiques, bactéries, etc.). Petite histoire Il y a quelques décennies, l’élevage des vers était destiné aux pêcheurs ou pour obtenir du compost aux qualités horticoles inégalables. Réduire la quantité de déchets de nos poubelles ! Humidité

Related: