background preloader

Il n'y a pas que Facebook et Twitter dans la vie

Il n'y a pas que Facebook et Twitter dans la vie
800 millions de membres pour Facebook, 465 millions de comptes pour Twitter. A l'ombre de ces deux réseaux sociaux ultra-populaires, d'autres services basés sur le partage d'information et de contenu explosent à leur tour. Tumblr, Pinterest, Pearltrees, Path, Instagram, Quora... ils ont un point commun : jouer sur les affinités. Plus besoin de connaître une personne pour se lier à elle, le rapprochement s'effectue avant tout par les centres d'intérêt. Une autre spécificité de bon nombres de ces nouveaux acteurs : la prédominance de l'image. Le visuel prend le pas sur l'écrit et incite à faire défiler les pages à l'infini. En moyenne, chaque visiteur passe 100 minutes par mois sur Pinterest, le nouveau réseau social en vogue dont l'audience explose littéralement. TUMBLRCréation : 2007Prononciation : [teumbleur]Définition : plateforme de microblogging très orientée vers l'imageAudience : 120 millions de visiteurs uniques, 15 milliards de pages vues Attention, piège temporel.

http://www.metronews.fr/high-tech/il-n-y-a-pas-que-facebook-et-twitter-dans-la-vie/mlcs!4in6XKAaGHkQ/

Related:  Pearltrees in the French Medias

Médias & Publicité : Les internautes délaissent un peu Google De nouveaux sites réunissent aujourd'hui les passionnés autour de centres d'intérêt communs. Un défi pour le géant américain et son moteur de recherche. Le Web fait sa mue. CircleMe, encore un réseau social Aujourd’hui je vous présente un nouveau réseau social nommé CircleMe. CircleMe vous permettra de regrouper tous vos centres d’intérêt en ligne, donc si vous faites dans la discrétion, passez votre chemin… Première étape, la création d’un compte Pour faire simple, vous allez pouvoir vous connecter directement via votre compte Facebook, il vous faudra juste choisir un pseudo et un mot de passe. J’ai particulièrement aimé le trait d’humour à côté de chaque information, qui m’indiquait que j’avais un joli prénom, un pseudo unique et que le site ne spammerait pas ma boîte mail. Votre profil Dans votre espace (Me), un éditeur apparaîtra vous permettant de personnaliser votre interface : choix de l’image de fond, de l’avatar, modification de la police et des couleurs.

Les Community Managers sont-ils tous « Ego » ? 1inShare Question : L’égo nous rend-ils tous égaux sur le web ? Réponse : Non. C’est promis, cet article ne comportera pas d’alexandrins ou de blagues potages style OSS 117. Réflexion faite, oubliez ma promesse pour les jeux de mot, c’est peine perdue. Dans ce billet, vous trouverez plutôt une analyse autour de l’influence de notre égo sur nos désirs et nos actions sur la toile. DeadSocial : restez actif sur les réseaux sociaux... Après votre mort Du glauque, en veux-tu en voilà ! DeadSocial est un nouveau service découvert au cours de la SXSWeek d’Austin qui permet à ses utilisateurs de publier sur Facebook, Google+ ou encore de tweeter lorsqu’ils ne seront plus de ce monde. Pour un grand nombre de personnes, Internet est devenu le moyen de laisser une trace de soi plus ou moins permanente dans ce monde. Alors que le concept existe déjà sous d’autres formes, l’entrepreneur anglais James Norris a décidé de le pousser un peu plus loin, en permettant aux utilisateurs de son service — qui est le fruit de trois mois de travail intensif — de tenir un calendrier de publications sur les réseaux sociaux (Facebook, Google+ et Twitter) qui seront envoyées sur ces derniers après leur décès. Norris affirme que DeadSocial est un moyen d’explorer la notion d’héritage digital, et la manière dont nous pouvons étendre notre vie digitale par l’intermédiaire des nouvelles technologies et du Web social. Alors, que pensez-vous de ce service ?

Après Facebook, Twitter, Linkedin : LE nouveau réseau social [Article mis à jour le 14 février 2012] Innovant, pratique et communautaire ! Je suis convaincu que cette startup française ira très loin : peut-être le nouveau buzz du web mondial… Vous la connaissez déjà certainement… et les premiers chiffres de croissance annoncés me rappellent ceux de Facebook ou Twitter. 100 000 utilisateurs au bout de 15 mois, en avril 2011200 000 utilisateurs 6 mois plus tard, fin septembre 2011350 000 utilisateurs 4 mois plus tard en février 2012 (soit +75% de croissance en 4 mois !!!!)

Digital Death – Que se passe-t-il sur les réseaux sociaux quand on meurt ? Digital Death – Que se passe-t-il sur les réseaux sociaux quand on meurt ? “Digital Death” est une infographie vidéo qui fait le point sur notre vie sur les réseaux sociaux, et surtout, essaye de répondre à la question “Que se passe-t-il sur les réseaux sociaux quand on meurt ?”. Il est ainsi étonnant de savoir que de nombreux géants du nets et réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Google ont des dispositions de restitutions des données à des proches en cas de décès… merci Morback pour la découverte Les médias sociaux enrichissent le relationnel client Sur les médias sociaux, 90 % des conversations autour des marques proviennent directement des internautes (many to many). Pour les entreprises, pure players du Web ou non, écouter et intervenir (one to one to many) en fonction de ce qu’il s’y passe, génère de la valeur : acquisition, fidélisation, recommandation, etc. En revanche, il convient de participer à la conversation au bon moment, sur le bon canal et auprès du bon interlocuteur. C’est ce que souligne la seconde étude conversationnelle des e-acheteurs sur les médias sociaux, réalisée par e-acticall, pôle digital du groupe Acticall, grâce à l'outil de Digimind, éditeur de logiciels e-réputation, du 1er décembre 2011 au 15 janvier 2012.

La puce et le neurone : deux mots sur la « curation » Ah le vilain mot que celui de « curation » ! Il y a décidément des anglicismes qui passent mal. Je ne sais pas pourquoi on ne lui préfère pas le terme d’édition, fût-il imparfait. Quoi qu’il en soit, c’est depuis quelques mois un des mots à la mode sur le Web et il recouvre quelque chose d’important : essayons donc de remonter du son (bruyant) au sens. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la curation ? J’ai rencontré plusieurs définitions et, plutôt que de trancher, je vais y aller de la mienne, qui vaudra du moins pour cet article.

Google et Facebook pourraient disparaitre d’ici 5 à 7 ans D’après un analyste du magazine Forbes, Google et Facebook font partie des nombreux sites qui pourraient disparaître d’ici cinq à sept ans. La raison? Ils seraient tous les deux issus d’une période révolue et auront bien du mal à s’adapter aux nouvelles tendances de la toile… Eric Jackson, qui s’est autoproclamé spécialiste high-tech du magazine Forbes et est également analyste, estime que Google et Facebook pourraient bien s’effacer progressivement de la toile dans les cinq à sept prochaines années, jusqu’à une totale disparition du marché. Ils suivraient la même voie que d’autres sociétés, comme My Space, qui a débuté sa longue descente aux enfers il y a de cela quelques années déjà…

Marketing social : fin de la gratuité pour les annonceurs ? Cet article a été publié il y a 2 ans 1 mois , il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Certains arrivent encore à penser que travailler sur les réseaux sociaux ça ne coûte rien et qu’il suffit d’embaucher des Community Managers stagiaires à la pelle. Heureusement les mentalités évoluent, il est vrai, moins vite que les innovations sur ce marché.

Related: