background preloader

Que ferons-nous des humains quand les robots feront le travail ?

Que ferons-nous des humains quand les robots feront le travail ?
Je vous présente notre futur proche. Il s’agit de mademoiselle Ucroa HRP-4C, elle mesure 1,58 m. Elle est la première série de robots humanoïdes avec interface IA (intelligence artificielle). Elle est de nationalité « made in Japan ». Présentation de la « robotte » HRP-4C La commercialisation des premiers robots humanoïdes de grande série est prévue pour 2015. Au-delà de la crise, une nouvelle révolution industrielle Lorsque nous essayons de regarder un peu plus loin que les difficultés économiques actuelles, ce que nous voyons poindre, c’est l’ultime révolution industrielle : celle de la révolution de la robotique, qui est la dernière étape de l’évolution humaine. En Chine, la société Foxconn a décidé de remplacer 500 000 ouvriers – pourtant des peu chers – par des robots. Au Japon, la société Panasonic vient de créer une usine flambant neuve de 15 hectares, produisant 40% des dalles d’écrans plats fabriquées dans le monde (pour une valeur de deux milliards de dollars par mois) !

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-eco/2012/01/26/que-ferons-nous-des-humains-quand-il-ny-aura-plus-de-travail-228770

Related:  Nouvelles technologies et emploi

Les nouvelles technologies suppriment beaucoup d'emplois Les nouvelles technologies suppriment effectivement de nombreux emplois. En ce sens, elles poursuivent le mouvement séculaire de réallocation de la main-d'oeuvre permis par le progrès technique. Parallèlement, elles viennent aussi modifier le mode d'exercice d'un très grand nombre de métiers, sans pour autant créer des millions d'emplois de "technologues". Toutes les idées reçues ne sont pas fausses: les nouvelles technologies ont supprimé beaucoup d'emplois au cours des ces vingt dernières années et elles n'ont pas fini de le faire.

Kevin Warwick Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Warwick. Kevin Warwick Kevin Warwick, né le à Coventry en Angleterre, est un scientifique britannique et professeur de cybernétique à l'Université de Reading, au Royaume-Uni. Exceptionnel : Le gouvernement quitte l’Assemblée après les propos d’un député sur Claude Guéant, évoquant les camps de concentration. Le 7 février 2012 à 16h25 , mis à jour le 7 février 2012 à 18h20, par Aurélie Marcireau Serge Letchimy, député de la Martinique, a provoqué le départ en masse des députés UMP et la levée de la séance en déclarant : "Mais vous, M. Guéant vous privilégiez l’ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration" avant de se référer dans le brouhaha au "régime nazi". Le président de l’Assemblée UMP, Bernard Accoyer, a vainement appelé au calme, puis demandé au ministre des relations au Parlement, Patrick Ollier, resté seul au banc du gouvernement, "si cette intervention appelait une réponse du gouvernement".

L'impact d'une nouvelle technologie sur l'emploi A l'étape 2, les relations de prix sont quelque peu différentes. Etant donné que Xj = 0, on pourrait s'attendre, par un relâchement complémentaire, à ce que P] = 0 dans un modèle linéaire comme celui-ci. Dans ce cas, si (9) doit s'appliquer pour i = 1, nous devons avoir w = J_ Si l'on veut que la technique 2 soit toujours préférée à la technique 1, et donc que la diffusion ait lieu, la technique 2 doit toujours permettre d'obtenir une rentabilité positive pour w = _1_ c'est-à-dire doit satisfaire (12). ß\ f = fti ~ & > 0 (12) Cyborg et IA : la fusion programmée entre l'homme et la machine Mars 2017 Ces deux domaines, aussi vastes que passionnants, sont des thèmes très utilisés dans les oeuvres de science-fiction, passionnant les foules depuis plus d'un siècle. Si certains livres, séries ou films les ont popularisés, ces deux notions restent difficiles à définir, car elles recouvrent de nombreux champs de connaissances, souvent peu accessibles au grand public.

Nicolas Sarkozy en Ariège: des incidents en marge de la visite Suite à l’annonce de la visite du président de la république dans le département de l’Ariège, l’intersyndicale avait organisé une contre-manifestation pacifique ce matin place Ste Hélène à Pamiers. Les élus socialistes se sont joints à ce rassemblement qui se voulait bon enfant autour de grillades: «Nous voulons accueillir le chef de l’Etat comme il se doit, c’est-à-dire lui rappeler les incidences de la politique d’aménagement des territoires mise en place par son gouvernement: suppression des hôpitaux de proximité, des emplois dans l’éducation nationale et dans la fonction publique, précarité des emplois, mal être et mal vivre des Ariégeois» Aux alentours de midi, le cortège de près de quatre cents personnes a décidé de remonter la rue Frédéric Soulié jusqu’à la sous préfecture. Une visite du chef de l’Etat qui pourrait bien laisser un goût amer aux Ariégeois…

Les nouvelles technologies, "boosteurs" d'emploi et de croissance Dans bon nombre d'esprits, les nouvelles technologies restent associées par delà la prouesse technique à un sentiment de crainte voir de rejet face au processus de « destruction créatrice » dont elles sont à l'origine, relayé par les incertitudes que peut nous inspirer l'avenir dans un contexte de crise profonde. Si chaque révolution industrielle aussi intense que celle que nous vivons actuellement s'accompagne sur le court terme de son lot de destruction d'emplois, sur la distance, tous les spécialistes s'accordent sur le fait que le numérique créera bien plus de postes qu'il n'en aura détruits. La polémique actuelle sur la réalité des chiffres annoncés, qui fait rejaillir de vieilles peurs, ne doit donc pas nous inciter à initier une compétition entre l'emploi et la technologie. Une révolution sur le long terme Ne soyons pas victimes d'une approche statique et comptable du problème. Un cercle vertueux de croissance et d'emploi

Cybernétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cybernétique (en anglais cybernetics) est un terme, formé à partir du grec κῠβερνήτης (kubernêtês) « pilote, gouverneur », proposé en 1947 par le mathématicien américain Norbert Wiener pour promouvoir une vision unifiée des domaines naissants de l'automatique, de l'électronique et de la théorie mathématique de l'information, en tant que « théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l'animal que dans la machine »[1]. Des scientifiques d'horizons très divers et parmi les plus brillants de l'époque participèrent, autour des « conférences Macy » organisées de 1946 à 1953, à ce projet interdisciplinaire : mathématiciens, logiciens, ingénieurs, physiologistes, anthropologues, psychologues… Les contours parfois flous de cet ensemble de recherches s'articulent toutefois autour du concept clé de rétroaction (en anglais feedback) ou mécanisme téléologique.

Mais si, l'homme peut survivre sans travailler ;-) C'est sans ressources qu'il ne peut pas survivre. Mais tu as raison, il faudra bien, pour sauver le système, que les fruits de la productivité soient, au moins pour une part, redistribués aux humains. On se donnera plus de mal pour sauver l'argent que pour sauver les humains eux-même, car l'argent ne peut survivre sans eux. Ce sera le moteur du nouveau système... à moins qu'on ne fasse consommer les robots (tiens, c'est une idée ça !) by kallune Jan 30

L'article est d'autant plus intéressant qu'il soulève, à travers la notion de "raréfaction du travail", des problèmes corollaires tels que le chômage, mais en allant plus loin, la notion d'argent, car si seul les robots travaillent, qui sera rémunéré? Si plus personne n'est rémunéré, alors l'argent ne circulera plus, donc cela sera la fin, la fin d'un monde économique, la fin, ou le début d'une grave crise. Car l'Homme peut-il survivre sans travailler? by birdswatchtv Jan 29

oui, je te recommande de prendre un moment pour regarder le film "notre pain quotidien" que j'ai perlé à côté : le malheur, c'est que "la fin du travail" (comme tu as nommé ton pearltree) s'accomplit dans des conditions humaines désastreuses, au lieu de mener, comme le pense le Yéti, vers une société de loisirs. Ce film montre bien l'ultime solitude de l'ouvrier devant l'optimisation de la production. by kallune Jan 29

A ceux qui croient qu'on pourra toujours augmenter notre niveau de productivité tout en créant des emplois, tout est résumé dans cet article en une phrase : "non, le progrès technologique n'est plus synonyme de création d'emplois, ce qui ne doit pas être confondu avec la création de richesse" by arcandre Jan 29

Related: