background preloader

Revenu garanti pour tous : quand la réalité devance l'utopie - Réduction des inégalités

Revenu garanti pour tous : quand la réalité devance l'utopie - Réduction des inégalités
De Milton Friedman à James Tobin, l’idée d’un revenu minimum garanti suscite l’intérêt de nombreux économistes depuis quarante ans, mais n’a jamais vraiment été appliquée, à part sous la forme de programmes expérimentaux... mais néanmoins riches d’enseignement. Une des expériences les plus récentes et abouties à ce jour de mise en place d’un revenu garanti a été impulsée par la Namibian Basic Income Grant Coalition (Coalition namibienne pour le revenu de base), dans un village de Namibie. Durant deux années (2008-2009), les 930 villageois de moins de 60 ans d’Otjivero-Omitara, recevaient ainsi un revenu de base mensuel (BIG, pour Basic Income Grant) représentant l’équivalent de 9 euros par mois, sans aucune autre condition que celle d’habiter le village et alors qu’un tiers des Namibiens vivent avec moins d’un dollar par jour. L’économie locale dynamisée Comme le montre le graphique ci-contre, les chercheurs sur place ont observé une croissance des revenus des habitants d’Otjivero.

http://www.bastamag.net/Revenu-garanti-pour-tous-quand-la

Related:  Revenu de base / Salaire à vieAlternativesRevenu de baseSociétéRevenu de base

« Zone de gratuité », ou comment les objets deviennent « sans propriétaire fixe Et si on changeait notre rapport à la propriété et à la consommation ? Un peu partout en France émergent des « zones de gratuité », des espaces où les rapports marchands sont abolis, de manière temporaire ou permanente. Ici les objets circulent et les gens se parlent, en réapprenant que l’échange ne passe pas forcément par l’argent. Petit reportage à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Problématique d'une allocation universelle Avant-propos Ingénieur de recherche dans une vie antérieure (environnement et étudesépidémiologiques dans une grande entreprise publique), j'aime bien creuser une questionlorsqu'elle me chatouille ... Après un travail sur le problème récent des retraites, j'ai eu lacuriosité de me pencher sur la question de l'allocation universelle, et d'en parler autour demoi. Un groupe d'amis intéressés m'a alors demandé de leur faire un exposé sur cetintéressant problème ... Banco, je m'y suis mis et, très modestement, j'en profite pour vousproposer ici le fruit de mes investigations.Plus que d'un travail de chercheur, ce travail d'analyse et de synthèse (classique pour unchercheur évidemment) serait normalement, à mon avis, du ressort de journalistes ...

Consommateur au labeur, par Laurent Cordonnier Les loisirs, ce n’est pas de tout repos. On savait déjà que, lorsqu’il n’est pas « au travail », le travailleur — la travailleuse, surtout — continue d’œuvrer. Mais on prête moins attention au fait qu’il consomme et que, en tant que consommateur, il travaille bien souvent gratuitement pour les entreprises ou les administrations... pour finir le travail, justement. Stress, maladies, suicides: l'organisation criminelle du travail L’organisation du travail tue le travail : telle est la conclusion qui s’impose lorsque l’on regarde de près les études de plus en plus nombreuses qui décrivent l’évolution dramatique du bien être au travail : fatigue, stress au travail, manque de sommeil, maladies professionnelles, dépression… Une étude publiée le mois dernier montre que le stress au travail augmente le risque d’infarctus. Elle pose en réalité la question plus large des rapports entre santé et travail. En effet, c’est à tous les échelons de l’organisation de la production que la santé est mise à mal. 23% des salariés subissant un stress négatif au travail ont plus de risques de mourir d’un infarctus.

La semaine de 4 jours et le revenu de base: 50 % de temps libéré et 25 % d’emplois créés La productivité du travail ne cesse de croître, la richesse augmente et se concentre; avec une croissance du P.I.B. de plus en plus faible, on ne peut que détruire des emplois. L'allocation d'un revenu de base universel et inconditionnel, financé essentiellement par la redistribution d'une petite partie du patrimoine accumulé et par un prélèvement d'une part des revenus du travail et de la valeur ajoutée, revenu complémentaire à celui du travail, accompagnerait la tendance historique à la diminution de la part du travail humain dans la création de richesse et permettrait de rendre du temps à l'homme et de mieux répartir les emplois entre tous. Les travaux de Pierre Larrouturou l'ont montré, la semaine de 4 jours n'est pas une hérésie économique, au contraire elle est la seule solution pour partager le travail qui existe encore. Mais la réforme des 35 heures, conduite de façon autoritaire par le gouvernement Jospin en 2000, a fermé la porte à toute évolution dans ce domaine.

Partir voyager et gagner de l’argent: par où commencer - Détour Local Comment faire pour gagner de l’argent tout en voyageant. Partir à l’aventure et découvrir le monde sans billet de retour, ça en fait rêver plus d’un, mais ça en rebute aussi certain. On entend de plus en plus parler de gens qui en ont marre de leur situation actuelle et qui partent à l’étranger dans l’espoir de changer de vie. Les damnés de la ville CQFD : « L’air de la ville rend libre », disait un proverbe médiéval allemand. Qu’en est-il aujourd’hui ? Et était-ce vraiment le cas par le passé ? Jean-Pierre Garnier : L’air de la ville est de plus en plus asphyxiant. Pas seulement à cause de la pollution de l’air, mais parce qu’il y existe un conditionnement massif, notamment par le biais de la publicité, sous ses différentes formes.

Le revenu universel est inévitable Tout dans notre société est basé sur le travail. La révolution industrielle a rendu nécéssaire le fait d'ériger le travail en valeur. De fait, le travail est inconsciemment devenu la valeur première de la société.

Related:  InformationsAutre paradigme d'économieAllocation UniverselleArticles sur le Revenu de Baseintro au RdB : changeons de paradigmeExemple de mise en place de RBIrevenu de base