background preloader

Revenu garanti pour tous : quand la réalité devance l'utopie - Réduction des inégalités

Revenu garanti pour tous : quand la réalité devance l'utopie - Réduction des inégalités
De Milton Friedman à James Tobin, l’idée d’un revenu minimum garanti suscite l’intérêt de nombreux économistes depuis quarante ans, mais n’a jamais vraiment été appliquée, à part sous la forme de programmes expérimentaux... mais néanmoins riches d’enseignement. Une des expériences les plus récentes et abouties à ce jour de mise en place d’un revenu garanti a été impulsée par la Namibian Basic Income Grant Coalition (Coalition namibienne pour le revenu de base), dans un village de Namibie. Durant deux années (2008-2009), les 930 villageois de moins de 60 ans d’Otjivero-Omitara, recevaient ainsi un revenu de base mensuel (BIG, pour Basic Income Grant) représentant l’équivalent de 9 euros par mois, sans aucune autre condition que celle d’habiter le village et alors qu’un tiers des Namibiens vivent avec moins d’un dollar par jour. L’économie locale dynamisée Comme le montre le graphique ci-contre, les chercheurs sur place ont observé une croissance des revenus des habitants d’Otjivero.

Equilibre et durée dans un système monétaire Guéant et les civilisations, ou l'irresponsabilité suicidaire Comme beaucoup de gens, j'ai été profondément choqué par les propos de M. Guéant prônant une vision du monde comme divisé en civilisations inégales, et par les soutiens qu'il a reçus de la part des membres de son parti. Ces propos sont honteux à plus d'un titre. Par la pensée réactionnaire dont ils témoignent, tout d'abord. Par le détournement sciemment organisé de pans entiers de la recherche en sciences humaines, ensuite, et c'est probablement cet aspect des choses qui me révolte le plus. Alors, quand, après avoir lu des auteurs comme Lévi-Strauss, j'entends le parti majoritaire opérer une distorsion complète de leur pensée et une récupération en bonne et due forme au service d'une pensée réactionnaire et xénophobe, j'entends les chercheurs, ceux qui s'y connaissent vraiment, réfuter point par point ce tissu de mensonges, je les approuve, et je me sens, comme eux, profondément révolté. La science n'a jamais été autant à la portée du premier venu.

Revenu de base: utopie d'hier, révolution aujourd'hui, réalité demain? Revenu de base, allocation universelle ou revenu universel… tous ces termes désignent une vieille idée qui pourrait revenir au goût du jour : verser à chaque citoyen un revenu. Utopique ? Stanislas Jourdan, journaliste et promoteur de l’idée en France, revient sur l’histoire de l’idée, ses fondements économiques et philosophiques, et témoigne de la résurgence de l’idée à travers le monde. « Sans revenu, point de citoyen » s’exclamait en 1792 le philosophe Thomas Paine du haut de la tribune de l’Assemblée Nationale. Réprimé par la Terreur, Paine mourut quelques années plus tard, seul et pauvre aux Etats Unis où il s’exila. Bien au contraire, l’idée navigue entre les courants de pensée et traverse allégrement les frontières idéologiques et géopolitiques. Si la plupart d’entre eux partagent la conviction que le revenu de base est un moyen radical de combattre (voire anéantir) la pauvreté, chaque courant y apporte une vision et des arguments supplémentaires divers et variés. L’Utopie en 3D

Ouvrir le débat sur le Mécanisme Européen de Stabilité : une urgence aux mains des citoyen-ne-s À l’heure où la crise de la dette et ses conséquences ne sont plus réservées aux pays du Sud, l’Union Européenne a décidé de se doter d’un Mécanisme Européen de Stabilité sensé permettre la gestion des crises au sein de la zone euro et remplacer de façon permanente les temporaires Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) et Mécanisme Européen de Stabilité Financière (MESF) à partir de 2013. Non seulement la signature de ce traité instituant ce mécanisme au niveau européen s’est faite durant l’été 2011 (période de vacances estivales où la vigilance des citoyen-ne-s est déforcée) mais surtout son contenu a pratiquement été passé sous silence dans la presse et par nos dirigeants. Depuis l’automne 2011, une vidéo de quelques minutes présentant le MES sous-titrée dans de nombreuses langues circule sur la toile à l’initiative du groupe de journalistes allemands Abgeordneten-check. Devant une telle atteinte à la souveraineté des peuples, nous devons réagir. |3| Article 12 voir l’article

Problématique d'une allocation universelle Avant-propos Ingénieur de recherche dans une vie antérieure (environnement et étudesépidémiologiques dans une grande entreprise publique), j'aime bien creuser une questionlorsqu'elle me chatouille ... Après un travail sur le problème récent des retraites, j'ai eu lacuriosité de me pencher sur la question de l'allocation universelle, et d'en parler autour demoi. Un groupe d'amis intéressés m'a alors demandé de leur faire un exposé sur cetintéressant problème ... Allocation Universelle - JC.

L'article L. 112-6 du code monétaire et financier autorise la perception de son salaire en espèces lorsqu'il est inférieur à 1 5 I. ― Ne peut être effectué en espèces ou au moyen de monnaie électronique le paiement d'une dette supérieure à un montant fixé par décret, tenant compte du lieu du domicile fiscal du débiteur et de la finalité professionnelle ou non de l'opération. Au-delà d'un montant mensuel fixé par décret, le paiement des traitements et salaires est soumis à l'interdiction mentionnée à l'alinéa précédent et doit être effectué par chèque barré ou par virement à un compte bancaire ou postal ou à un compte tenu par un établissement de paiement ou un établissement de monnaie électronique qui fournit des services de paiement. Lorsqu'un professionnel achète des métaux à un particulier ou à un autre professionnel, le paiement est effectué par chèque barré ou par virement à un compte ouvert au nom du vendeur. Le non-respect de cette obligation est puni par une contravention de cinquième classe. III. ― Les dispositions qui précèdent ne sont pas applicables :

«Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques» L'ancien ministre de l'Economie argentin Roberto Lavagna, 69 ans, est le principal artisan du redressement de l'Argentine engluée dans une terrible crise économique il y a dix ans. Lorsqu'il prend ses fonctions, en avril 2002, le peso vient d'être dévalué de 70%, le pays est en cessation de paiement, la dette privée s'élève à plus de 72 milliards d'euros, l'inflation annuelle flirte avec les 125% par an, le chômage explose, les petits épargnants sont ruinés et les troubles sociaux ont déjà fait plus de 30 morts dans le pays. Cet ancien ambassadeur auprès de l'Union européenne décide immédiatement de se passer de « l'aide » du Fonds monétaire international (FMI) et des marchés financiers. Quelles sont les grandes similitudes entre la crise argentine de 2001-2002 et la crise grecque ? Au plan économique, tout est semblable. Comment avez-vous tiré l'Argentine du chaos ? Vous avez donc oeuvré contre le FMI et vos principaux créanciers ? Ils me détestent! Gérard Thomas

Bientôt un revenu de base inconditionnel européen Le projet a pris corps en janvier dernier, avec l’enregistrement par la Commission de Bruxelles de « l’Initiative Citoyenne Européenne pour le Revenu de base inconditionnel ». Désormais, si 1 million de signatures peuvent être réunies dans les 15 états de l’Union, le Parlement sera tenu d’étudier cette solution et d’en débattre. L’idée d’une allocation universelle n’est pas nouvelle. Elle remonte même à 1792, lorsque le philosophe Thomas Paine, à la tribune de l’Assemblée nationale, s’était écrié : « sans revenu, pas de citoyen ». Pourtant, plusieurs économistes, comme Marc de Basquiat, en ont fait la démonstration de façon convaincante : le financement d’un revenu universel est tout à fait possible. L’idée fait en tous cas son chemin à travers tout le continent européen.

Related: