background preloader

Plaintes, nouveaux concurrents : Facebook en difficulté sur la vie privée

Plaintes, nouveaux concurrents : Facebook en difficulté sur la vie privée
Attaqué par un étudiant autrichien sur sa gestion des données personnelles, le réseau social géant voit également se multiplier les alternatives à ses services. A l’instar de celui de Google d’Amazon ou de Yahoo, le siège européen de Facebook est situé en Irlande, où les impôts sont considérablement plus bas. Seulement voilà, cela le soumet à la législation européenne sur la conservation et la gestion des données personnelles. C’est le raisonnement qu’a suivi l’Autrichien Max Schrems, étudiant en droit, qui a demandé à Facebook l’intégralité de ses données personnelles, en vertu de la directive européenne 95/46/CE. Après plusieurs semaines de patience et de relances, Facebook a fini par lui faire parvenir un fichier PDF de plus de 1200 pages, dans lesquelles absolument toutes ses données conservées sur les serveurs du réseau social étaient consignées. Mais en se penchant de très près sur cet amas de données, il a noté plusieurs graves anomalies. Des contenus impossibles à supprimer Related:  intelligence collectiveVie privée et internet

Type on PDF free Alcool, cocaïne : ils se droguent pour tenir au travail | Rue89 Eco Pour rester au top ou ne pas s’ennuyer, ils usent de médicaments, alcool, cannabis et cocaïne. Un vieux danger dont le business du dépistage veut qu’on parle. Pour tenir au travail, Patrick Buchard enquillait les verres. Et puis, comme il dit, il a fini « par payer l’addition ». Il explique : « Je travaillais au ministère de la Défense. Dans son cabinet d’alcoologie : « Tout le CAC 40 est là » Aujourd’hui, Patrick Buchard dirige un cabinet d’alcoologie. « Rien de tel que d’avoir l’expérience et la science », argumente cet ingénieur de sécurité du travail qui traite avec 350 entreprises. « Tout le CAC 40 est là », se félicite-il au risque d’affoler les marchés. « Les principaux drogués sont les drogués de l’alcool », martèle-il. Selon un avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), Le classement ne fait pas débat mais les professionnels à qui nous avons parlé se demandent d’où sortent ces chiffres. « Les dopés du quotidien », à la recherche de la performance Médicaments Cannabis Cocaïne

High-Tech : Carrier IQ, le logiciel suspect qui espionne les smartphones MÉMO TECHNO - Un chercheur américain en sécurité informatique a découvert sur son téléphone un outil capable de tracer les communications, les envois de messages et les pages consultées. • La découverte. Un chercheur américain en sécurité informatique, Trevor Eckhart, a découvert sur son smartphone HTC un programme caché, Carrier IQ. Dans un billet de blog publié mi-novembre puis dans une vidéo mise en ligne lundi (et vue plus d'un million de fois depuis), il a montré comment ce logiciel pouvait mémoriser l'ensemble des textes entrés sur le clavier, les touches pressées, les adresses des pages Internet visitées, les numéros composés et le contenu des SMS reçus. Et les transférer vers des serveurs distants, à son insu. • D'où vient ce Carrier IQ? • Quels sont les téléphones touchés? Côté terminaux, le «mouchard» a notamment été implanté sur des smartphones HTC et Samsung, fonctionnant sous Android et vendus aux États-Unis. • Que deviennent ces informations?

Comment le numérique est en train de métamorphoser le monde de l'art L'artiste sait parfaitement gérer son image C'est un fait connu depuis Exit through the gift shop, le film dédié à Banksy : l'artiste sait parfaitement gérer son image, l'alimenter de rumeurs et de mythes et la faire fructifier. En octobre dernier, son utilisation promotionnelle d'Internet a été exemplaire et a soulevé des questions et réserves applicables à tout le monde de l'art. Banksy est parvenu à démocratiser son art, à le faire connaître dans les cercles non attenants au monde de l'art. Ce succès a suscité autant d'admiration que de rejet. AMA a enquêté sur le défi que l'ère numérique impose au monde de l'art. L'ère numérique : vers une démocratisation de l'art plus aisée ? Le progrès numérique a été accueilli de manière presque messianique. « À la lumière des évolutions constatées sur la dernière décennie, il est tentant de relativiser l'impact de la révolution numérique sur les pratiques culturelles. 75 % des musées français ont une identité virtuelle Une monétisation inévitable ?

Olivier Zara - Consultant en management & médias sociaux - Montréal Quebec Canada Leroy-Merlin se paye les labos citoyens Leroy-Merlin se passionne pour le phénomène des fab labs, ces lieux citoyens dédiés au partage d'outils de fabrication et de production. Par pur amour du client et de son développement (financier) durable. Imaginons : il s’appelle Jean, il pousse les portes de son Leroy-Merlin avec en tête un plan de bibliothèque spéciale bandes dessinées. Pour l’heure, Leroy-Merlin ne dispose pas encore de fab lab, l’idée intéresse de plus en plus le groupe Adeo, dont la chaîne de magasins de bricolage fait partie. « Nous avons mis un petit groupe de travail dessus », explique Michel Fargeon, directeur métier en charge des Produits et Achats et de la Supply Chain de ce groupe fort de 80.000 salariés dans 24 entreprises, présents dans onze pays. Le comité de direction emmené en visite Une explosion des messages sur le sujet dans leurs réseaux sociaux d’entreprise Permettre aux chefs de produit de mettre la main à la pâte facilement Le second intérêt est interne. Image CC Flickr Letsevo et Tom Herbert Ravioli

Smartphones et vie privée. Les ados plus prudents que les adultes - Multimédia et nouvelles Les adolescents sont plus prudents que les adultes lorsqu’il s’agit de stocker des données personnelles sur leur smartphone, révèle mardi une étude de la Cnil. Selon cette étude, réalisée par l’institut Médiamétrie pour le compte de la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés), 82 % des 15-17 ans estiment « gênant d’enregistrer ses codes secrets » (contre 76 % en moyenne) et 37 % utilisent un code de verrouillage spécifique (31 % en moyenne). Selon l’étude, menée par internet du 4 au 14 novembre auprès de 2 315 personnes, « chaque tranche d’âge a son activité de prédilection » : pour les 15-17 ans, « connexion avec leur réseau et loisirs » (30 %), pour les 25-49 ans, « multitâche » (30 %) et pour les 50 ans et plus, la « communication » (35 %). 40 % stockent des données à caractère secret Utilisez des codes compliqués

Comment le numérique modifie-t-il nos compétences de lecture ? C’est un fait : nous vivons dans une société où nous sommes bombardés d’informations. Hyperconnectés, nous avons accès de manière quasi instantanée à des connaissances et des millions de contenus. Inévitablement, notre rapport à la lecture s’en voit modifier. Alors de quelle manière le numérique affecte-t-il nos compétences ? C’est vrai que la transposition d’un livre à la sphère numérique n’est pas seulement un transfert d’encre vers les pixels. En effet, notre lecture, aujourd’hui effectuée à travers des dispositifs et écrans, peut maintenant se définir comme une continuité irrégulière et non plus comme une période claire entre deux moments précis. Le numérique n’est donc pas prêt de tuer la lecture, les chiffres tendent plutôt à indiquer le contraire. La popularité des genres littéraires est également touchée par cette mutation de nos habitudes lectrices : la nouvelle, les romans brefs, le feuilleton connaissent de nouveaux succès à l’ère du numérique.

European Centre For Collective Intelligence - Comment, ensemble, faire progresser l'Intelligence Collective ? Nous sommes, en tant qu’individus, organisations et sociétés, confrontés à des défis sans précédents. Leur complexité révèle les limites de l’intelligence individuelle, des modes de fonctionnement entre experts ou dirigeants, ainsi que les dangers de visions trop mécanistes de la gestion du changement. Dans notre société dite “de la connaissance”, la capacité à innover, créer, décider et agir ensemble devient encore plus critique. De nouvelles approches émergent, qui permettent de partager plus fructueusement les savoirs, les expériences, les idées, de renouer avec un sens de communauté et de générer un mouvement d’action vers un futur plus durable; plus humain et plus sage... La mission de l’European Centre for Collective Intelligence (EC4CI en abrégé) est de contribuer au développement de l’Intelligence et de la Sagesse Collectives dans les organisations (entreprises, institutions publiques et privées, associations et réseaux) et la société civile.

Légaliser le shit ? Les dealers s'inquiètent pour leur "marché" Les trafiquants de Sevran ont du mal à se projeter dans un monde où le cannabis serait légalisé - ce que propose Gatignon, leur maire. Devant le porche d’un hall d’immeuble de la cité de Rougemont à Sevran, en Seine-Saint-Denis, cinq jeunes se relaient pour guetter et dealer depuis le début de l’après-midi. La nuit tombée, les clients affluent. Ici, la légalisation semble déjà entrée en vigueur depuis longtemps... En finir avec les dealers ? Prenant acte de l’échec de la politique répressive et du coût qu’elle fait peser sur la collectivité (un montant annuel de 3 milliards d’euros selon Terra Nova), Stéphane Gatignon souhaite aujourd’hui « un changement de paradigme ». Dans son livre coécrit avec Serge Supersac (ancien flic de terrain), le maire de Sevran propose ainsi d’en « finir avec les dealers » et l’insécurité générée par le trafic en légalisant le cannabis. « Le shit, c’est notre culture » « Faut pas croire ce que les médias racontent, c’est déjà très dur de vendre aujourd’hui. »

Pourquoi 123people est un non-service (qui pue) at MALAU – ZEITUNG & INTERNET SPIEGEL Je ne sais pas si vous connaissez le site 123people, mais si ce n’est pas le cas je vous recommande de faire une petite recherche google avec “votre nom + votre prénom”. Voilà. Maintenant vous devriez voir de quoi il s’agit. J’étais déjà tombé sur ce site merdique il y a quelques mois, et à l’époque j’avais fait un petit groupe facebook pour signifier mon mécontentement. J’aurais très bien pu ne jamais vous en reparler, oui mais voilà, les dirigeants de 123people ont décidé de s’offrir une petite branlette à l’occasion de leur anniversaire (2 ans déjà !) Vu que je ne lis pas régulièrement le blog du groupe média de mon pote BenJi Roro, c’est encore via twitter que la bonne nouvelle m’est parvenue. Alors ne nous y trompons pas, le mail était cordial, il y avait même des smileys dedans :-) Mais Erick y disait ne pas comprendre mes propos désobligeants, insultants et diffamatoires à l’encontre de 123people, cette encyclopédie Diderot et d’Alembert moderne, ce site profondément humaniste.

Théâtre : est-ce que le numérique change quelque chose ? Peut-on dire que le numérique change l’écriture d’un art comme le théâtre ? Même les metteurs en scène les plus «revêches» sont habités de culture numérique, sans le savoir ou l’admettre. Et cela tout simplement par les liens étroits qu’ils entretiennent avec leur smartphone ou leur email, et parfois avec Facebook. Il y a donc déjà - avant d’arriver au plateau - un socle relationnel qui a changé entre artistes, créateurs, programmateurs, et institutions... Ensuite, sur la question de l’écriture des spectacles, les nouveaux outils numériques changent aussi les pratiques, non seulement à cause de l’usage des traitements de texte, mais avec les outils spécifiques à l’écriture scénographique ou vidéo. Cette pratique des échanges transforme l’écriture et l’esthétique scénographique, en faisant intervenir des communautés artistiques et techniques de plus en plus larges. Et sur le plateau, qu’est-ce qui change ? Qu’en est-il de la visibilité des oeuvres ? On peut en citer au moins trois.

Le village systémique La pensée systémique* La Méthode : d'un discours à l'autre Depuis le Discours de la méthode pour bien conduire sa raison de Descartes en 1637, quatre préceptes régissent nos modes de pensée : le précepte d’évidence : ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle, le précepte réductionniste : diviser chacune des difficultés en autant de parcelles qu’il se pourrait et qu’il serait requis pour les mieux résoudre, le précepte déterministe ou causaliste : conduire par ordre mes pensées en commençant par les objets les plus simples et les plus aisés à connaître, pour monter peu à peu comme par degrés jusques à la connaissance des plus composés, le précepte d’exhaustivité : faire partout des dénombrements si entiers et des revues si générales que je fusse assuré de ne rien omettre La systémique n’a rien moins que l’ambition d’y substituer les préceptes d’un nouveau discours de la méthode : Petite histoire Qu'est-ce qu'un système ? Modèle et systémique

Related: