background preloader

Arrêtez avec le « je me battrai pour vous » de Voltaire !

Arrêtez avec le « je me battrai pour vous » de Voltaire !
Deux fois en quelques heures ! D’abord, un éditeur qui invoque son esprit « voltairien » pour justifier la publication d’un livre d’Eric Zemmour. Ensuite, un faux Carl Lang (ex-Front national) qui flatte Pierre Haski sur Twitter pour obtenir la publication d’une tribune sur Rue89 : « On vous dit voltairien », sous-entendu « vous connaissez comme moi la fameuse phrase ». Mais Voltaire n’a jamais écrit « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » ! Il ne l’a même jamais dit. A l’origine de cette formule, une Britannique, Evelyn Beatrice Hall qui, dans un ouvrage consacré à Voltaire en 1906, lui attribue le célèbre « I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it ». « Je ne suis pas d’accord avec vous [...] est ma propre expression et n’aurait pas dû être mise entre guillemets. » (Voir la vidéo) Dans ce contexte, la phrase prêtée à Voltaire ne paraît pas dépasser sa pensée. Related:  HOAX

Coulibaly, la prison et Taubira : farandole d'intox «Monsieur Coulibaly, il a été condamné à cinq ans de prison, mais quelques mois après, il était dehors.» Marine Le Pen, sur iTélé lundi matin INTOX. Alors que l'enquête sur le parcours d'Amedy Coulibaly, auteur de la prise d'otages meurtrière de la porte de Vincennes semble révéler des défaillances des services de renseignement, Marine Le Pen en profite également pour dénoncer le laxisme coupable de la justice. Ecoutez, à partir de 3'54'' DESINTOX. Il n’en a pas fallu plus à certains twittos pour effectuer un calcul rapide et déduire que le terroriste n’a purgé une peine de quelques mois à peine. Les calculs les plus simples sont parfois les plus bêtes. Pour autant, il est vrai qu’Amedy Coulibaly a bien bénéficié d’une remise de peine, d’environ un an, en application du code pénal. Le futur terroriste a d'abord bénéficié de 6 mois au titre des «crédits de réduction de peine» prévus par l'article 721 du code pénal.

Anatomy of a Fake Quotation Yesterday, I saw a quote from Martin Luther King Jr. fly across my Twitter feed: "I mourn the loss of thousands of precious lives, but I will not rejoice in the death of one, not even an enemy." - Martin Luther King, Jr". I was about to retweet it, but I hesitated. It didn't sound right. After some Googling, I determined that it was probably fake, which I wrote about last night. Here's the story of how that quote was created. It turns out I was far too uncharitable in my search for a motive behind the fake quote. Had I seen the quote on Facebook, rather than Twitter, I might have guessed at the truth. I will mourn the loss of thousands of precious lives, but I will not rejoice in the death of one, not even an enemy. Everything except the first sentence is found in King's book, Strength to Love, and seems to have been said originally in a 1957 sermon he gave on loving your enemies. So how did they get mixed together? Thanks to Jessica Dovey, a Facebook user, that's how. Ms.

Comment les humains ont-ils fini par faire le lien entre le sexe et les bébés? | Slate - Waterfox Quand la rubrique L’Explication de Slate.com a demandé à ses lecteurs de voter pour leur question sans réponse préférée de 2012, la majorité a choisi de voter pour une question plutôt coquine concernant le besoin (supposé ou non) qu’auraient les femmes riches et célèbres de bronzer en enlevant le haut, et nos spécialistes ont traité cette question sans barguigner. Mais en regardant la liste des questions qui avaient manqué de peu de se retrouver en haut du podium, une autre a tellement intrigué les responsables de la rubrique qu’il était devenu impossible de ne pas y répondre: Quand et comment les êtres humains ont-ils fait le lien entre le sexe et la naissance des enfants? Cette corrélation est loin d’être évidente: les relations sexuelles n’entraînent pas automatiquement la naissance d’enfants et il s’écoule beaucoup de temps entre l’acte et ses conséquences –sans parler du fait qu’il faut attendre plusieurs semaines avant l’apparition des premiers symptômes. J. Bryan Lawder

Fonction publique : Apparu survend la baisse des effectifs «Cette année encore nous allons créer en France des fonctionnaires en nombre supplémentaire d'une année par rapport à la précédente. Nous, nous avions fait le "moins un sur deux". C'est-à-dire qu'on a réduit, en cinq ans, de 80 000 le nombre de fonctionnaires en France.» Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne, mardi 30 décembre sur BFM TV INTOX. C'est à revoir ici à parti de 9'15" : DESINTOX. A-t-elle permis de supprimer 80 000 postes, comme l'affirme le maire de Châlons-en-Champagne ? Sauf que l'ancien ministre du Logement de Nicolas Sarkozy parle d'une diminution du «nombre de fonctionnaires en France». D'après les calculs de l'Insee, la période 2007-2012 a en réalité été faste en matière de recrutement des fonctionnaires. La RGPP avait donc bien pu faire reculer les effectifs de la fonction publique d'Etat, mécaniquement repartis à la hausse sous François Hollande puisque le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux a été abandonné. Jérémie LAMOTHE

Notable Quotables Letters appended. Sherlock Holmes never said “Elementary, my dear Watson.” Neither Ingrid Bergman nor anyone else in “Casablanca” says “Play it again, Sam”; Leo Durocher did not say “Nice guys finish last”; Vince Lombardi did say “Winning isn’t everything, it’s the only thing” quite often, but he got the line from someone else. Patrick Henry almost certainly did not say “Give me liberty, or give me death!” So what? “For lack of a better word” spoils a nice quotation—the speech is about calling a spade a spade, so there is no better word—and “Play it again, Sam” is somehow more affecting than “Play it, Sam.” The adaptive mechanism benefits both parties. Karl Marx has thirteen quotations (plus eight for which he shares credit with Friedrich Engels, who, interestingly, never felt it necessary to say “Je ne suis pas engeliste”) in the compendious, enjoyable, and expensive “Yale Book of Quotations” (Yale; $50), edited by Fred Shapiro. It is tiresome to encounter, for the millionth time (J.

Les hommes des cavernes et du Moyen-Age avaient moins de caries que nous | Slate - Waterfox Les bactéries ont mauvaise réputation. A tort, dans la majorité des cas. Nous hébergeons dans nos corps dix fois plus de bactéries que de nos propres cellules et nous avons tout intérêt à ce que, là aussi, la biodiversité fasse loi. Le bon équilibre et la diversité de cette flore sont en effet essentiels à la digestion, à la santé de la peau ou encore à celle de nos dents. Le professeur Alan Cooper et son équipe de l’université d’Adélaïde, en Australie, sont allés chercher cette flore dans la plaque dentaire de 34 squelettes d’hommes préhistoriques européens. Bien conservé dans sa robe de tartre, l’ADN de ces bactéries compagnes de nos ancêtres a pu être analysé et révélé dans le journal Nature Genetics le 17 février 2013. On constate en fait que la bactérie responsable des caries, Streptococcus mutans, n’a véritablement commencé à envahir les bouches qu’après la Révolution industrielle, il y a 150 à 200 ans. publicité Devenez fan sur , suivez-nous sur

Pollution : NKM pique Hidalgo à tort INTOX. Tout est-il de la faute de la gauche ? Peut-être, ou pas loin, pour certains responsables de l’UMP. Exemple ce mardi avec un tweet pétri de raccourcis - il faut admettre que l’exercice en 140 signes s’y prête - de Nathalie Kosciusko-Morizet, vice-présidente du parti et chef de file de la droite à Paris : DESINTOX. Deux pics en une semaine ? Car ces épisodes de forte pollution aux PM10 s’expliquent essentiellement par… la météo. Le vent disperse les polluants. Faudra-t-il particulièrement s’inquiéter, s’il venait à être confirmé, de ce deuxième pic de pollution en une semaine ? Baptiste BOUTHIER Opening up a world of educational content with YouTube for Schools When I was in school during the 90s, watching videos in the classroom was a highlight of any week. The teacher would roll in a television on a cart, pop in a VHS tape, and then we’d enjoy whatever scratchy science video my teacher had checked out from the school video library that week. Sight, sound and motion have always had the power to engage students and complement classroom instruction by bringing educational topics to life. We’ve been hearing from teachers that they want to use the vast array of educational videos on YouTube in their classrooms, but are concerned that students will be distracted by the latest music video or a video of a cute cat, or a video that might not be appropriate for students. While schools that completely restrict access to YouTube may solve this distraction concern, they also limit access to hundreds of thousands of educational videos on YouTube that can help bring photosynthesis to life, or show what life was like in ancient Greece.

Des chercheurs exhument des vestiges d'un microcontinent englouti sous l'île Maurice | Slate - Waterfox Les vestiges d’un ancien microcontinent englouti pourraient être éparpillés sous les eaux de l’océan Indien, écrit le journal Nature à propos d’un article publié dans la revue scientifique Nature Geoscience par une équipe de chercheurs norvégiens, sud-africains, allemands et britanniques. C’est sur l’île Maurice, située à 900 kilomètres à l’est de Madagascar, que des indices ont été trouvés par le géologue Bjørn Jamtveit de l’université d’Oslo, après une analyse de grains de sable recueillis sur une plage mauricienne. Alors que la roche locale la plus ancienne date de 8,9 millions d’années, le chercheur a découvert du zircon (petit cristal de zirconium) mélangé à d’autres granites, datant d’au moins 660 millions d’années. Un échantillon de zircon remonterait même à 1,97 milliards d’années. C’est ce zircon, provenant d’une ancienne croûte terrestre, que l’activité volcanique «récente» de l’île (il y a 61 à 84 millions d’années) aurait fait remonter à la surface. publicité Devenez fan sur

Non, Michel Sardou n'est pas xénophobe ! "Je ne sais pas qui est l'abruti qui s'est servi de mon nom pour déverser son fiel, mais si je le chope il ne va pas regretter le voyage..." Dans une interview à France Info, Michel Sardou s'est dit "bouleversé" par une tribune extrêmement violente et raciste qu'on lui attribue et qui a mis le feu sur la Toile. Dans cette lettre incendiaire, adressée à François Hollande, on présentait le chanteur très remonté contre le président de la République et une France "colonisée" par des communautés d'origine maghrébine, asiatique ou africaine. Dans une longue diatribe haineuse et xénophobe, l'auteur s'en prend, pêle-mêle, aux "vrais-faux mendiants", aux "maquereaux roumains", aux "imams payés par l'Algérie", aux "drapeaux palestiniens ou autre dans les manifs à Paris" ou encore aux "mafias chinoises qui découpent les récalcitrants au hachoir", et bien pire encore... "On ne veut pas de l'islam et de la culture arabo-musulmane ! Il se revendique "anarchiste libre"

Les laïcistes, soi-disant voltairiens, ne vont désormais plus être obligés de se montrer un peu tolérant : cette citation n'est pas de leur héros !!! by goeland Apr 14

Related: