background preloader

Quand la diplomatie américaine était au service de Monsanto

Quand la diplomatie américaine était au service de Monsanto
Related:  Monsanto et collusions politiques / scientifiquesOGM (Transgénèse et Mutagénèse)

Comment Monsanto transforme miraculeusement son soja OGM en soja « responsable » - Agrobusiness Monsanto n’a pas dû se faire prier. Quelle aubaine, pour le principal fournisseur de soja OGM en Amérique latine et dans le monde, de s’asseoir à la Table Ronde sur le Soja Responsable ! Désormais, le géant américain des OGM, à l’instar de Cargill, BP, ou Shell, participe à la culture d’un soja estampillé « responsable », dont les premières récoltes sont arrivées sur le marché européen en juin 2011 [1]. Glencore, modèle de l’entreprise « irresponsable », participe aussi à ce projet, tout comme Carrefour, Unilever ou Nestlé. « Nous aidons les agriculteurs à cultiver leurs champs de façon soutenable […] tout en réduisant aussi l’impact de l’agriculture sur notre environnement », affirme Monsanto sur le site de la table ronde. Un désastre écologique et social Lancée en 2006 par le WWF et COOP, une chaîne de supermarchés suisses, la RTRS vise à rassembler tous les acteurs de la culture du soja en Amérique latine. Une belle idée. Un nouveau label Vidéo de présentation des enjeux de la RTRS

Monsanto poursuivi pour "biopiraterie" par l'Inde LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Bouissou L'Autorité indienne de la biodiversité a annoncé, le 11 août, qu'elle allait engager des poursuites judiciaires à l'encontre du semencier américain Monsanto pour avoir mis au point une aubergine génétiquement modifiée à partir de variétés locales sans en avoir demandé l'autorisation. C'est la première fois, en Inde, qu'une entreprise va être poursuivie pour acte de "biopiraterie", une infraction passible de trois années d'emprisonnement.Monsanto, son partenaire indien Mahyco et plusieurs universités indiennes s'étaient associés en 2005 pour mener les recherches, avec l'appui de l'agence américaine de développement Usaid, favorable aux organismes génétiquement modifiés (OGM). Une dizaine de variétés existant dans les régions du Karnataka et du Tamil Nadu, parmi les 2 500 que compte le pays, avaient été utilisées pour mettre au point cette première aubergine génétiquement modifiée, destinée à être commercialisée en Inde.

Le Conseil d'Etat annule la suspension de culture de l'OGM MON 810 Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire, a assuré que le gouvernement examinerait "tous les moyens de ne pas cultiver le maïs Monsanto" en réaction à l'annulation par le Conseil d'Etat, lundi 28 novembre, de la suspension de culture du maïs OGM de Monsanto. M. Le Maire a déclaré que le gouvernement restait "défavorable" à cette culture car "il reste encore trop d'incertitudes sur les conséquences pour l'environnement". Interrogé sur le délai et sur le fait de savoir si une action était possible avant les prochains semis, M. Pour justifier la fin du moratoire, le Conseil d'Etat a souligné que le ministère de l'agriculture "n'a pu justifier de sa compétence pour prendre les arrêtés, faute d'avoir apporté la preuve de l'existence d'un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l'environnement". >> Lire l'éclairage Le MON 810, le symbole de la guerre des OGM

Des produits toxiques dans les vêtements de 14 grandes marques Parmi les marques mises en cause figurent Adidas, Uniqlo, Calvin Klein , Li Ning, H&M, Abercrombie & Fitch, Lacoste, Converse et Ralph Lauren . Les éthoxylates de nonylphénol sont des produits chimiques fréquemment utilisés comme détergents dans de nombreux processus industriels et dans la production de textiles naturels et synthétiques. Déversés dans les égouts, ils se décomposent en nonylphénol (NP), un sous-produit très toxique. , a souligné M me Li, en précisant qu'il pouvait contaminer la chaîne alimentaire et qu'il s'accumulait au sein des organismes vivants, menaçant leur fertilité, leur système de reproduction et leur croissance. , a insisté Li Yifang. Le mois dernier, Greenpeace a rendu public , un précédent rapport qui montrait comment les fournisseurs des grandes marques textiles empoisonnaient l'eau de certains fleuves chinois avec leurs rejets chimiques.

Le monde contre Monsanto? - OGM - Environnement Originellement fabricant de produits chimiques la firme centenaire Monsanto est aujourd'hui le symbole par excellence de l'agrobusiness et des biotechnologies alimentaires. Présente dans 66 pays à travers plus de 400 usines et plus de 20 000 collaborateurs, elle réalise un chiffre d'affaires de près de 12 milliards de dollars (2011) pour un bénéfice de 1,6 milliard de dollars (2011). Elle contrôle 27% du marché des semences commerciales et l'essentiel du marché des semences génétiquement modifiées. En France, la lutte contre Monsanto s'est principalement fait connaître à travers celle contre les OGM et le mouvement des faucheurs volontaires et sa figure emblématique, José Bové. Un mouvement qui s'étend dans l'ensemble du monde On observe aujourd'hui l'émergence d'une opposition jusque dans les principaux pays producteurs de cultures transgéniques. Le mouvement se généralise aussi dans un but de prévention. ...mais qui fait face au lobbying de l'agrobusiness

(2) Extension de la lutte écorésistante ! Le retrait de BASF des OGM en Europe ravit les écologistes Le numéro un mondial de la chimie, BASF, a décidé de renoncer au développement de la culture d'Amflora, sa pomme de terre renforcée en amidon destinée à l'industrie, autorisée en Europe en 2010. "Les biotechnologies vertes ne sont pas suffisamment acceptées dans de nombreuses régions en Europe par la majorité des consommateurs, des agriculteurs et des responsables politiques", a expliqué un membre du directoire du groupe, cité dans un communiqué. Ce lundi, le porte-parole du commissaire chargé de la santé et des consommateurs a affirmé : "c'est un choix d'entreprise et nous prenons note". Pour Greenpeace, c'est une "victoire pour les consommateurs" et un "pas en avant pour le développement de biotechnologies sûres". La Commission fait le même constat que le chimiste allemand sur la non acceptation des OGM. L'autre OGM autorisé dans l'UE est le maïs MON810. Le processus d'autorisation des OGM est actuellement bloqué, aucune majorité n'ayant jamais été trouvée entre les 27 Etats.

Phtalates, parabènes, BPA... Un docu ironique sur ces toxiques Lorsque la journaliste Stéphane Horel a sorti son livre « La Grande invasion, enquête sur les produits qui intoxiquent notre vie quotidienne » début 2008, les termes de bisphénol A, phtalates, et autres perturbateurs endocriniens ne disaient rien à personne. « Au départ, c’était un projet de film, mais les chaînes trouvaient le sujet trop anxiogène », se souvient-elle. En France, mais pas aux Etats-Unis où les chercheurs éveillaient déjà l’opinion sur ces produits, à propos de des troubles de la fertilité et des cancers. Maintenant que les biberons vendus en France ne peuvent plus contenir de bisphénol A, il est plus facile de se faire une place dans la nouvelle case de France 5 « L’Empire des sciences ». Les séquences dessin animé rétro alternent avec les interviews de scientifiques, dans un décalage décapant. « Je veux dire aux gens que c’est une question politique, et que si l’on n’empêche pas les industriels de faire ce qu’ils veulent, on va dans le mur.

Related: