background preloader

«La plupart des précoces sont de mauvais élèves alors qu'ils ont un haut potentiel»

«La plupart des précoces sont de mauvais élèves alors qu'ils ont un haut potentiel»
Membre de la commission ministérielle sur les élèves intellectuellement précoces à l'Education nationale, Alain Salzemann éclaire les raisons pour lesquelles certains enfants précoces se retrouvent en grande souffrance scolaire. Et explique les principes adoptés par le collège Jean-Charcot de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), spécialisé dans la prise en charge de ces enfants, et dont il est le principal adjoint. Comment expliquer que des enfants intellectuellement précoces se retrouvent en situation de souffrance scolaire, alors qu'il ont des capacités qui devraient les faire réussir plus facilement que les autres? Les enfants précoces ne sont pas plus intelligents que les autres, mais présentent une intelligence différente. Ils ont donc des besoins particuliers que l'école ne voit pas toujours. Pour environ deux tiers d'entre eux, cela ne pose pas de problème : ces enfants arrivent à exprimer leur potentiel et donc à suivre un cursus scolaire plus ou moins normal.

http://www.liberation.fr/societe/2012/01/20/la-plupart-des-precoces-sont-de-mauvais-eleves-alors-qu-ils-ont-un-haut-potentiel_789669

Related:  hp,douances ,zèbre ,précose,valflamLes Moyens

SUREFFICIENCE MENTALE HAUT POTENTIEL surdoué profil atypique hp douance Le profil atypique On décrit généralement les individus dotés de "surefficience mentale", ou "à haut potentiel", ou "hp", ou "surdoués", ou "zèbres" ou "dotés de douance", ou "de profil atypique", comme possédant des capacités naturelles ou des fonctionnements nettement différents de la moyenne de la population dans plusieurs domaines d'habileté : intellectuel, créatif, artistique, sportif, etc. J'apprécie l'expression de "surefficience mentale", car elle illustre bien l'existence d'un potentiel, souvent bien encombrant, qui ne va pas nécessairement se transformer en efficacité relationnelle ni en bien-être existentiel ! J'aime aussi la dénomination de "profil atypique", car elle exprime bien la différence, l'inattendu, l'anormalité qui génère de nombreux rejets, sans sous-entendre les notions de "sur-" ou de "plus-" présentes dans les termes "haut potentiel", "surdoué", etc.. Dans cette page, j'utiliserai donc principalement l'une ou l'autre de ces deux expressions. En parler ?

«Les gens doués ont besoin de l'approbation des autres»  LE FIGARO.- Pourquoi découvre-t-on seulement aujourd'hui la psychologie du surdoué ? Monique DE KERMADEC.- Parce qu'en France, nous ne sommes pas à l'aise avec toute différence qui laisse supposer une inégalité entre les individus. La reconnaissance d'une valeur très personnelle pourrait susciter de l'envie et une forme d'exclusion du groupe.

Le redoublement, spécialité française, injustice nationale Le redoublement, une des particularités du système scolaire français, aurait du plomb dans l’aile. François Hollande veut en limiter le nombre. Perspective évasive, dans dix ans on appréciera ce qu’il en est. Depuis quelques années, l’Education nationale aussi recommande d’éviter cette décision.

Psychologie : comment reconnaître un adulte surdoué ? Depuis le règne de Jack Lang à l'Education Nationale, les enseignants et les parents sont sensibilisés au sujet de la précocité et de son éventuel dépistage. Il devient même très à la mode de suspecter son chérubin d'être surdoué. Pas étonnant dans une société où la performance est devenue une valeur fondamentale. La littérature sur l'enfant précoce abonde. Celle sur l'adulte en revanche est rare.

Être trop angoissé, un signe d'intelligence supérieure La sélection naturelle aurait conduit à conserver les humains les plus anxieux car ce sont ceux qui, du fait de leurs craintes excessives, ont le mieux anticipé le danger et ont pu s'en protéger. Le fait d'être angoissé pourrait être un trait constitutif de l'être humain. Ainsi, des chercheurs américains d'un groupe pluridisciplinaire (université de Columbia, Institut américain de la santé, laboratoire pharmaceutique GSK) estiment que l'angoisse excessive qui frappe parfois certains de nos semblables aurait coévolué avec l'intelligence humaine. Collège pour enfants en souffrance: pas de notes mais des paliers à gravir Collège pour enfants en souffrance: pas de notes mais des paliers à gravir PARIS - Ils ont entre 11 et 16 ans, l'âge du collège, mais ne sont qu'une poignée dans la cour de récréation, chacun avec ses difficultés particulières : troubles du comportement, autisme, déficience intellectuelle... L'un d'eux n'a connu du système scolaire que la maternelle. Pas de notes au collège privé Tournesol à Paris, qui vient d'ouvrir ses portes, mais des paliers qu'on gravit. On est dans la dynamique, dans la progression, indique la directrice Olivia Marchal.

Mieux vivre et gérer son hypersensibilité et ses émotions L’hypersensibilité, vaste sujet : tout devient facilement “trop”, surtout quand on est pris dans un engrenage d’activités et de contraintes sociales. Cet état est une partie intégrante de la personnalité des surdoués, c’est une réalité neurophysiologique. Ca part de loin, dès l’enfance; la « surexcitabilité affective a différents aspects : sensibilité, intensité des émotions, perfectionnisme et introversion. L’image que l’individu a de soi est directement affectée par sa surexcitabilité, parce que l’élève se perçoit comme étant différent des autres et pense qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez lui.

Enfants précoces : Ce qu’il faut savoir pour bien vivre cette différence Votre enfant vous semble particulièrement éveillé pour son âge ? Il comprend tout et très vite ? Il est peut-être précoce. L'inattention est le meilleur élément prédictif de l'échec scolaire Lundi, 29 Août 2011 11:00 Journal FORUM Les enfants qui sont «dans la lune» sont à risque d’échec, car leur attitude cache peut-être un déficit d’attention, trop souvent ignoré. (Photo: iStockphoto) Le déficit d'attention, chez les enfants d'âge scolaire, est souvent associé à l'hyperactivité et parfois même considéré comme une conséquence de celle-ci. Les travaux en psychologie comportementale ont donc abondamment utilisé les mesures d'hyperactivité pour déterminer les probabilités de réussite ou d'échec scolaire, une hyperactivité élevée étant de mauvais augure pour la réussite des études. Ces deux dimensions sont maintenant mesurées séparément et il apparait de plus en plus clair que l'inattention est davantage liée à l'échec scolaire que l'hyperactivité.

Que penser des tests de Q. I. : le WISC III ou le WISC IV ? Je n’entrerai pas dans cette polémique qui me semble bien insignifiante face à la complexité de notre tâche de Psychologue de terrain, soucieux d’essayer de comprendre l’énigme de la précocité intellectuelle. Il y a, me semble-t-il , beaucoup mieux à faire et je ne pense pas que le dernier modèle d’outil sorti en la matière soit nécessairement le plus performant.. Le WISC est avant tout et rappelons -le un simple outil de mesure qui ne se suffit pas à lui seul, quelle que soit sa version (c.f. la question : "le test du Q.I est-il un instrument fiable ?). Les maux inavoués des adultes surdoués LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvie Kerviel Contrairement aux idées reçues, posséder une intelligence exceptionnelle n'est pas une garantie de bonheur et de réussite. Un sentiment de soulagement, de reconnaissance, et une reprise de confiance en soi.

Echec scolaire : des remèdes existent. Exemple dans un collège des Hauts-de-Seine - France - Toute l'actualité en France © © France Info - Radio France Le collège Thomas Masaryk de Châtenay-Malabry, en région parisienne, est classé en "réseau de réussite scolaire", l'équivalent d'une zone d'éducation prioritaire. Parmi les expériences qui marchent contre l'échec scolaire, celle d’un enseignant de lettres, Marc-Olivier Vidal-Séphiha qui a mis en place des ateliers de remise à niveau en orthographe. Ces ateliers s'intitulent "Le son et le sens" car les élèves ne savent pas écrire correctement les sons qu'ils entendent. Les ados ne peuvent pas prendre correctement leur cours, ne savent pas se relire, et ne peuvent donc pas progresser. La pensée en arborescence … Voici un dessin que je n’ai pas pu insérer dans le livre que j’ai publié. C’est une tentative pour expliquer ce qu’est la pensée en arborescence (ou pensée analogique) par rapport à la pensée linéaire (ou séquentielle). Nous sommes en général formés depuis la plus petite enfance à réfléchir en établissant des listes déroulantes comme le présente la colonne de gauche. Mais quand un surdoué réfléchit, c’est en feu d’artifice, ainsi que le représente le dessin de droite. Dans les faits, ce feu d’artifice est constitué de tout un ensemble de mots, de sons, de couleurs, de formes… ça peut faire un peu de bruit dans la tête ! Le dessin de droite ne se lit pas de droite à gauche ou de haut en bas : Il faut chercher la bulle centrale (ce sur quoi on est en train de réfléchir) et ensuite cheminer le long de chaque arborescence.

Le Déficit d’Inhibition latente, mécanisme de la créativité Comment fonctionne le cerveau ? Comment s’organise-t-il ? Pourquoi dit-on qu’un surdoué est créatif ? Comment se forme la créativité ? J’ai découvert le Déficit d’Inhibition Latente il y a peu de temps et je souhaite donc l’ajouter aux pièces du puzzle du surdon en le mettant en perspective avec d’autres informations que j’ai glanées autour de la réalité neurophysiologique de la créativité.

Related: