background preloader

Les effets "moins connus" d’une péridurale

Les effets "moins connus" d’une péridurale
Plus de 60 % des femmes ont recours à la péridurale en France pour accoucher. Cette possibilité de moins souffrir pendant les contractions (accouchement normal par voie basse) est un choix dans la majorité des cas (cela est parfois imposé). Comme toujours, lorsqu’il s’agit de choisir, il me semble important de posséder l’ensemble des informations disponibles sur le sujet : pour un choix parfaitement éclairé.Malheureusement, ces informations ne sont pas toujours données lors de la consultation de fin de grossesse avec l’anesthésiste. On recherche les contre-indications, on vous explique plus ou moins précisément en quoi consiste l’intervention, les bénéfices et éventuellement les risques. JE vous propose de regarder les effets de la péridurale sur la mère et l’enfant, en faisant un petit tour de la littérature scientifique. La péridurale, c’est quoi ? Le ressenti des mères La douleur est une chose mais le ressenti global de l’accouchement en est une autre. Pourquoi ? Pourquoi cet effet ? E.

http://allaiterbonheuretraison.wordpress.com/2014/01/07/les-effets-moins-connus-dune-peridurale/

Related:  Position accouchementRespectgrossesse - accouchement, pratiques

La pratique de l’épisiotomie diminue pour atteindre les 30% [hopital.fr] - Selon une enquête du Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE), le taux moyen d'épisiotomie est désormais de 30 % en France. Le seuil visé dans les recommandations du CNGOF (Collège national des gynécologues et obstétriciens français) vient ainsi d’être atteint. Le CIANE, agréé pour la représentation des usagers dans le système de santé, réunit une quarantaine d’associations françaises concernées par les questions relatives à la grossesse, à la naissance et aux premiers jours de la vie. Le Collectif vient de dévoiler les conclusions de son étude menée sur près de 10 000 accouchements. Qu’est-ce que l’épisiotomie ? Le périnée est un faisceau de muscles et de ligaments qui se situe entre le vagin et l’anus.

A la maternité de Bagnols, les mamans peuvent accoucher sans médication Dans la salle nature, la baignoire est un des équipements dont bénéficient les mamans pendant le travail. (DR.) A l’hôpital de Bagnols dans le Gard, 18 % des mamans accouchent dans la salle “nature” créée en 2007. Société d'Histoire de la Naissance - De la nécessité de couper les femmes lors de la mise au monde des enfants « Les mortels devraient avoir des enfants par quelque autre voie sans qu’il existât des femmes ». EURIPIDE, Médée (vv.573-4.) Voyons ce qu’il en est. Cette histoire est en définitive un passionnant rappel à l’ordre de quelques réalités.

Le bourrelet de col antérieur ou comment saccager un accouchement parfaitement normal Voici un scénario que j’entends très fréquemment : une femme est en travail et tout se déroule normalement. Elle commence à pousser lors des contractions et sa sage-femme l’encourage à suivre son corps. Après quelques poussées la sage-femme l’examine pour « voir ce qu’il se passe » et trouve un bourrelet de col en antérieur. Elle dit à la femme d’arrêter de pousser parce qu’elle n’est pas complètement dilatée et risque de déchirer son col ; son corps est en train de lui mentir et ce n’est pas le moment de pousser. Pratiques, chiffres, stats - Petit lexique… Si toi aussi tu galères parfois cher internaute, ce petit lexique périnatal est pour toi ! AAD = accouchement à domicile AG = anesthésie générale AM = allaitement maternel AMM = autorisation de mise sur le marché ANA = accouchement non assisté (médicalement il s'entend)

Les positions d'accouchement - Matern'elle Selon l'OMS, "aucune donnée ne justifie d’encourager la position allongée sur le dos […], les femmes devraient être libres de choisir, et encouragées à le faire, la position qu’elles préfèrent pour l’accouchement". Pour le Collège national des gynécologues obstétriciens français (CNGOF), « il paraît possible de conseiller largement les positions verticales lors de l’expulsion, tout en étant vigilant sur le risque hémorragique ». La position allongée sur le dos, dite gynécologique est encore utilisée dans la majorité des accouchements. Cette position a été inventée au XVIIe siècle par Morisseau pour une raison bien pratique : faciliter le recours aux forceps ! Et comme le procédé s’est ensuite développé, la position est restée, d’autant plus qu’elle s’avérait aussi plus commode pour surveiller le périnée.De nos jours, elle est de plus en plus décriée par les professionnels de santé eux-mêmes.

Accouchement par voie basse, Césarienne et Allaitement expliqués en vidéos Je partage avec vous ces trois vidéos que je trouve vraiment très bien réalisées. Beaucoup de termes techniques mais expliqués d'une manière simple, qui rendent ces vidéos accessibles à tout parent qui se poserait des questions sur le déroulement de l'accouchement, la césarienne et l'allaitement. 1 / Déroulement de l'accouchement 2/ Explications et cas de césarienne Trouver la meilleure position pour accoucher Les positions de l’accouchement : Accoucher sur le dosAccoucher sur le dos : la positionLa plus répandue, cette position consiste à vous installer sur le dos, jambes écartées dans des étriers. Accoucher sur le dos : les avantagesPratique, elle permet à votre accoucheur de surveiller de près votre col de l’utérus et donc la sortie de votre bébé. Cette position dite gynécologique simplifie également les interventions telles qu’un monitoring, une péridurale ou l’utilisation de forceps. Accoucher sur le dos : les inconvénientsSur le dos, votre utérus pèse sur les vaisseaux sanguins qui irriguent votre corps et votre sacrum est bloqué (partie de la colonne vertébrale), ce qui peut accentuer les contractions dans les reins. De plus, les douleurs lombaires sont plus fortes.

Péri-natalité: la particule de ma nouvelle vie J’ai été diagnostiquée proximale. Notion encore totalement inconnue il y a trois ans. Après de longues heures d’observations en tous genres, des constats, des tentatives, le couperet est tombé, l’étiquette tatouée. C’est la meilleure « maladie » au monde, celle dont on ne parle pas dans nos sociétés modernes de peur d’aborder les termes d’attachement, rythme, instinct ou autonomie. De crainte d’attirer le mauvais oeil et de fabriquer des enfants gâtés dépendants pour la vie, qui rongent notre reste de liberté. Je me sens hors norme depuis le jour où j’ai commencé mes recherches pour vivre un accouchement naturel, j’ai été placée dans une case: elle est pas commode elle, avec ses idées arriérées.

Les positions durant l'accouchement- ACCOUCHEMENT - 9 mois en moi Les positions durant l'accouchement varient selon les différentes phases. Une future maman en plein travail de dilatation, a tout intérêt à rester mobile et libre de ses mouvements autant que possible, afin que le bébé puisse appuyer sur le col et permettre ainsi une dilatation plus rapide. Il n'y a cependant pas de positions meilleures que d'autres... C'est à la maman de se sentir à l'aise lors de son travail et au moment de l'expulsion. Si le papa est présent, pour certaines positions sa présence peut être d'une grande aide pour la maman. Les sages-femmes sont aussi formées pour aider les mamans à se positionner de manière à faciliter l'engagement du bébé et son expulsion.

Related:  chloe1994