background preloader

Le revenu d’existence européen cherche encore 860 000 signatures

Le revenu d’existence européen cherche encore 860 000 signatures
Vous voulez faire adopter une loi en France ? Accrochez-vous. Si en 2008, sous Nicolas Sarkozy, le principe d’un référendum d’initiative partagée a été glissé dans la constitution, aucune loi organique ne l’encadre encore. La procédure est par ailleurs si lourde pour le déclencher (il faut convaincre 4,5 millions d’électeurs, 185 parlementaires...) qu’on risque d’attendre la Saint-Glinglin avant de voir une loi d’initiative populaire être adoptée en France. Ce qui est moins connu, c’est qu’une procédure citoyenne est également possible au niveau de l’Union européenne. La procédure n’est pas tellement moins complexe qu’en France. Huit initiatives sont dans les tuyaux Réunir un million de signatures n’est pas pour autant une garantie d’arriver à un texte de loi. Actuellement huit initiatives sont dans les tuyaux. Pour participer à l’initiative Allez sur basicincome2013.eu, cliquez sur le drapeau de votre pays. Jusque-là, seuls deux pays ont atteint le quota : la Croatie et la Slovénie. Related:  Modes d'organisation de demain

La stratégie des concombres tordus La Gartencoop de Freiburg est un exemple réussi de mise en œuvre d'un modèle d'agriculture solidaire. La coopérative est riche de ses 260 membres qui se partagent la responsabilité d'une ferme en périphérie de la ville, et qui supportent ensemble les coûts et les risques d'un projet agricole. La totalité des récoltes - bonnes ou mauvaises, tordues ou droites - est distribuée à tous ses membres. Cet étonnant projet multi-facettes combine entre autres : une agriculture biologique et cohérente, le respect des saisons, l'utilisation de variétés paysannes non-hybrides, des distances et des circuits courts, l'économie solidaire, la propriété collective, l'éducation, et la reprise en main de l'agriculture par ceux qui la font et en vivent. Ce documentaire "La stratégie des concombres tordus" nous donne un bel aperçu des motivations et du fonctionnement interne de cette coopérative solidaire. Une production ciné rebelde, 2013 Un film de Sylvain Darou et Luciano Ibarra Can't play subtitles?

De Boutin à Villepin, tous les avatars du « revenu citoyen » Dans le programme de Dominique de Villepin pour 2012, c’est la proposition qui fait parler : un « revenu citoyen » versé de telle sorte que tout citoyen français de plus de 18 ans puisse compter sur un minimum de 850 euros par mois pour vivre « dans la dignité ». A entendre les réactions de certains de ses anciens amis de l’UMP, l’ex-Premier ministre serait devenu un dangereux gauchiste. C’est évidemment plus compliqué. Quelles sont les racines de cette idée ? « Si l’on remonte l’arbre généalogique de cette idée, on trouve deux branches : une marxiste et une libérale », schématise l’économiste (et député européen socialiste) Liêm Hoang-Ngoc. La branche libérale considère qu’il convient d’accorder une certaine somme d’argent aux citoyens (qui sont d’abord, dans cette optique, des « agents économiques »), mi-filet de sécurité, mi-capital de départ pour qu’ils puissent consommer et participer à la vie de la société. A chacun, ensuite, d’organiser ses dépenses comme il l’entend.

Ce qu’Albert Jacquard nous apprend Les avancements de la science aujourd’hui nous prouvent que la définition des races de l’espèce humaine est pratiquement impossible : chacun d’entre nous est unique. C’est une sottise de croire que si nous sommes différents, nous sommes meilleur que l’autre. La coopération est nécessaire, pas la compétition. Comment fait-on pour changer le monde ? Albert Jacquard a consacré l’essentiel de son activité à la diffusion d’un discours humaniste destiné à favoriser l’évolution de la conscience collective. [Interview] Alternatives Paloises - Pourquoi refusez-vous la compétition dans le monde actuel ? Regardez l’histoire de l’humanité : nos arrière-grands-parents, il y a 20 000 ans, étaient des gens qui partaient à la chasse pour les plus forts et les autres, les gringalets, restaient dans les grottes pour les peindre. Autrement dit, la compétition des uns contre les autres est une idée récente. Alternatives Paloises - Comment concevez-vous la croissance économique ? [Citations]

La Ruche qui dit Bonjour ! USA / / Amérique du nord Abeo Design, une entreprise établie à Cleveland, a créé des cubicules personnalisables appelés Hive (ruche). Ces bureaux sont conçus à partir de matériaux de construction récupérés auprès de 13 000 bâtiments abandonnés après la récession économique dans cette ville de l’Ohio. hive-workstation(c) abeo design L’idée de Daniel Cuffaro, directeur du département du Cleveland Institute of Art et fondateur de Abeo Design, est de pouvoir détourner des sites d’enfouissement les matériaux réutilisables. Les cubicules Hive sont hyper-mobiles et permettent de encourager la collaboration des équipes plutôt que d’aliéner les gens dans leurs cubicules respectifs.

Salaire à vie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour Bernard Friot il s'agit de généraliser le « déjà là » obtenu par les conquêtes sociales du 20e siècle, pour passer de la « convention capitaliste » à la « convention salariale » : il propose l'extension des institutions révolutionnaires que sont la cotisation sociale et le salaire à la qualification personnelle, pour libérer le travail des employeurs, des actionnaires et des prêteurs[1]. Principes[modifier | modifier le code] Un salaire versé à un individu est la reconnaissance que celui-ci est producteur de valeur économique. La valeur économique est une convention sociale. Le salaire à vie consiste à reconnaître le statut de producteur de valeur économique à tout citoyen ayant atteint 18 ans, en lui versant un salaire sans autre condition. La qualification personnelle reconnaît la capacité de créer de la valeur économique qu'elle que soit cette valeur. Le mode de financement[modifier | modifier le code]

Ce qu’il faut savoir sur la faim en 2013 Combien de personnes souffrent de la faim dans le monde et où vivent-elles? Quel est l’impact de la faim sur leur santé et que pouvons-nous faire pour leur venir en aide? Voici une liste de 10 faits qui expliquent pourquoi la faim est le défi le plus atteignable dans le monde. Selon les estimations actuelles, près de 870 millions de personnes dans le monde ne mangent pas assez pour s’assurer une bonne santé. Ajouter un commentaire

Définition | Fabrique Pola Située dans l'agglomération bordelaise, la Fabrique Pola est un lieu dédié à la création contemporaine, à la production et à la diffusion artistique. Elle est habitée par 19 structures en lien avec les arts visuels, 9 artistes résidents, une équipe mutualisée de 5 salariés et elle abrite 3 ateliers de production gérés par les structures. Depuis peu, elle met à disposition son Polarium, un espace de rayonnement artistique dédié à toutes les disciplines. L'ensemble formé par ces associations et artistes constitue « les habitants » de la Fabrique Pola. Dans ce lieu ressources, les fonctions vitales d’un projet artistique et culturel sont activées quotidiennement.

Association RELOVUTION - Toulon | iStatut RELOVUTION s’inscrit dans la tradition de la Révolution française et du mouvement des non-alignés. L’association a pour objet de rassembler les citoyens qui font de la nation le cadre détérminant de l'action politique et de la politique sociale un fondement de la fraternité, composante essentielle de l'unité nationale, de défendre et de promouvoir les principes énoncés par la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789, de lutter contre toutes formes de discimination. Son but est de concevoir à terme un outils qui puisse aider les dissidents à sortir des schémas révolus et projeter de nouveaux axes de luttes et de réfléxion pour la défense de la souveraineté et de l'identité des peuples.

Civilisation 2.0 - Une approche positive de l'actualité scientifique Les HabILeS, Habitats Isérois Libres et Solidaires On a visité le « supermarché socialiste » de New York Pas cher, bio et malin : un supermarché new‑yorkais géré par ses clients prospère depuis quarante ans. Le concept doit être décliné à Paris. Visite guidée d’un lieu sans pareil. A la Foodcoop de Brooklyn, au rayon légumes (Sophie Caillat/Rue89) (De New York) Quarante ans après sa création, la Food Coop de Park Slope (PSFC), à New York, va faire un petit à Paris. La Louve ne compte ouvrir dans le XVIIIe arrondissement qu’en 2015, mais il a déjà dépassé ses objectifs de levée de fonds sur Kiss Kiss Bank Bank, avec plus de 40 000 euros collectés. A la Coop [PDF] de Brooklyn, les 16 200 membres travaillent gratuitement 2h45 toutes les quatre semaines pour faire tourner la boutique – 75% de la main-d’œuvre est donc bénévole. Rue89 a visité ce lieu sans pareil avec Joe Holtz, premier des 60 salariés et désormais directeur général. Espace livraison : un « valet » pour remplir le coffre Au sous-sol, on découpe le fromage et on prépare les épices Le problème de la Coop, c’est le manque de place.

Related: