background preloader

Au tour de Couchsurfing.org de piétiner votre vie privée

Au tour de Couchsurfing.org de piétiner votre vie privée
Utilisateurs de Couchsurfing.org, votre profil-canapé n’est plus vraiment privé. Le réseau social, qui permet de mettre en contact voyageurs en quête d’hébergement et propriétaires de divans vacants, a publié de nouvelles conditions d’utilisation. Et sa nouvelle politique de (non) confidentialité n’a rien à envier aux réseaux sociaux d’ordinaire décriés. Depuis le 21 septembre, le nouveau point de règlement 5.3, intitulé « Member Content License » a déclenché la fureur des membres, informés des modifications par e-mail et par message sur leur profil, à la fin du mois d’août : Collecte et partage de données privées Couchsurfing se réserve donc le droit d’utiliser toutes les informations de ses membres : noms, adresses, localisations, messages, photos, matériel utilisé, temps passé sur l’appli mobile... Le site va même plus loin. En deux modifications, Couchsurfing accroît sa collecte de données sur ses utilisateurs et élargit son champ d’action. Les « couchsurfers » en colère Flou juridique

http://rue89.nouvelobs.com/2012/09/27/au-tour-de-couchsurfingorg-de-pietiner-votre-vie-privee-235692

Related:  Privacycas pratique MOOC Rue89

Monde : Un marathon de traductions pour traduire la Déclaration des libertés sur Internet Le monde est peut être rivé devant le poste de télévision pour regarder l'ouverture des Jeux olympiques [fr] de Londres, mais les traducteurs de Global Voices sont absorbés par un autre challenge : le “Translathon”, le marathon de traductions de la Déclaration des libertés sur Internet [fr], pour qu'elle soit traduite en autant de langues et dialectes que possible au cours des 24 heures de la journée du vendredi 3 août. Tout le monde peut participer : pas besoin d'être traducteur professionnel pour participer ! Freedom! : Design de Juan Osborne utilisant le mot “liberté” en environ 50 langues. Publié sous licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 3.0) Lingua, l'entité de Global Voices qui fédère tous les traducteurs de Global Voices, a établi un partenariat avec la Fondation New American Foundation et Free Press pour fournir les versions officielles de la Déclaration traduite dans certaines langues.

La révolution du tourisme collaboratif passera-t-elle par les agences de voyages ? Magali Boisseau, la fondatrice de Bedycasa, plateforme française de location d’hébergement chez l’habitant, est ouverte aux négociations avec la distribution. ©Bedycasa Le logement chez l’habitant, la location de voitures entre particuliers pourraient bien intégrer la distribution traditionnelle. Certains sont déjà passés à l’acte. Comme l’outsider François Piot, PDG du groupe Prêt-à-partir. Une agence de son réseau vend des prestations Airbnb Le couchsurfing qu'est-ce que c'est ? Quand je parle de mes voyages et de ma façon de voyager, je suis souvent amené à parler de couchsurfing, un service vraiment fantastique qui est, au-delà de l’aspect financier et pratique, un outil formidable.Couchsurfing m’a permis de vivre des expériences et des rencontres vraiment inattendues et magiques. Et c’est bien là l’essentiel d’un voyage non? C’est quoi le couchsurfing ? Le mot « couch » voulant dire canapé, la réponse est dans la question. tu surfes (ou voyages) en squattant de canapé en canapé, que ce soit pour quelques jours en vacances ou durant un long voyages, et ceci dans de nombreuses villes à travers le monde. Ok merci, à plus ! Attends, reviens j’ai pas finis !

Facebook jugé en France pour la fermeture d'un compte C'est un chamboulement juridique pour Facebook. Poursuivi par un internaute français dont le compte a été désactivé, le réseau social s'est défendu en invoquant ses conditions d'utilisation. Celles-ci affirment que seules les juridictions californiennes sont compétentes pour trancher un tel litige, et non pas la juridiction de proximité de Bayonne. Or, la cour d'appel de Pau a rejeté cette défense. Dans ses conditions d'utilisation, Facebook a prévu de régler l'ensemble des litiges qu'il pourrait avoir avec les membres du réseau social en appliquant le droit de l'État de Californie. Toute plainte afférente à cette déclaration ou à Facebook, toute action entre le service et l'utilisateur devra être réglée "exclusivement devant les tribunaux d'État et fédéraux sis dans le comté de Santa Clara", est-il écrit.

Souriez mesdames, vous êtes agressées et filmées Deux agressions récentes, complaisamment filmées, dont les images ont été largement diffusées par des chaînes de télé, posent de sérieuses questions à l'ensemble de la société, estime le site d'analyse The Hoot. Sur le rôle des médias, bien sûr, mais aussi sur les droits des victimes et ceux des agresseurs. 23 juillet 2012 | Partager : Impunité Journaliste à New Delhi, Nilanjana S. Roy revient, dans The International Herald Tribune, sur l'affaire de l'adolescente harcelée par une bande de jeunes hommes ; elle rappelle un cas similaire qui s'est produit à Bombay en 2010 pour conclure que "les victimes d'attaques de ce genre reçoivent peut-être de plus en plus d'attention et de compassion de la part du public, mais ne doivent pas compter sur plus de justice".

Greeting : cet été, visitez avec les guides locaux Cet été, laissez au placard vos traditionnels guides de voyage. Dans la mouvance des vacances collaboratives, du couchsurfing, du covoiturage, du troc de maison, ou du woofing, une autre tendance émerge, moins connue. Dans le jargon, on l’appelle le Greeting : pour troquer les éternels attrape-touristes et les lieux grouillant de monde contre une visite conviviale et personnalisée, rien de tel que les guides locaux. Pourquoi le Couchsurfing masque la meilleure application de drague jamais conçue derrière un innocent modèle d’hôtellerie à domicile Atlantico : Les exemples de relations amoureuses, voire de famille, qui se créent via le couchsurfing se multiplient. Peut-on parler d'une tendance générale ? Catherine Lejealle : Effectivement les exemples se multiplient et plus généralement, initiés par une transaction commerciale de type ebay ou le "bon coin" ou une location d’objets entre voisins, la mise en relation via Internet se prolonge par une relation amoureuse.

La bulle Facebook va-t-elle crever ? (Entrée en Bourse de Facebook, vendredi - Richard Drew/AP/SIPA) Facebook n’est pas ami avec la Bourse. L’action de l’entreprise, lancée vendredi sur le Nasdaq, est passée de 42,05 à 38,23 dollars à la fin de la journée. De gros investisseurs comme Peter Thiel ou la banque Goldman Sachs ont cédé plus d’actions que prévu. Une vraie débandade. Hackathon "We fight censorship" le 21 juillet à 14h00 Reporters sans frontières vous donne rendez-vous le 21 juillet à 14h à la Cantine pour un hackathon ! Reporters sans frontières est engagée depuis plusieurs années dans la lutte contre la cybercensure, la défense des (net)citoyens et des blogueurs. L’organisation a lancé en 2010 le premier "Abri anti-censure", un espace dédié aux journalistes, blogueurs et dissidents, réfugiés ou de passage à Paris, leur permettant de communiquer et surfer de manière anonyme. Dans la droite ligne de cette initiative et afin d’adapter ses moyens de lutte pour la liberté de l’information aux évolutions de la censure en ligne, RSF lancera, en octobre 2012, un nouveau site : wefightcensorship.org Ce site sera destiné à héberger des documents censurés ou qui auront valu à leurs auteurs d’avoir été condamnés, violentés, emprisonnés, assassinés. Grâce à un formulaire sécurisé et anonymisé, tout internaute aura la possibilité de transmettre à l’organisation des documents censurés ou interdits.

Couchsurfing est-il mort ?  Pas de panique. La célèbre plateforme internet qui permet aux voyageurs de trouver un canapé pour la nuit est toujours en ligne. Mais l’esprit du couchsurfing, est-il encore vivant, lui ? La dernière version de son site récemment dévoilée est loin, très loin, de satisfaire les couchsurfers de la première heure. Ils lui reprochent avant tout une orientation plus commerciale et l’abandon de fonctionnalités qui limitaient les risques de mauvaises rencontres. Qui aime bien, châtie bien. Comment les contenus générés par les utilisateurs menacent-ils le capitalisme La lecture de la semaine prolonge le texte d’il y a 15 jours, qui tentait de comprendre pourquoi Facebook était valorisé à 100 milliards de dollars. On se souvient que la réponse était que la valeur : c’est nous, les utilisateurs ! Le texte d’aujourd’hui est un entretien donné à Al-Jazeera par Michel Bauwens (Wikipédia, @mbauwens), le fondateur de la Peer-to-peer Fundation, qui cherche à analyser les effets à long terme de contenus générés par les utilisateurs sur le capitalisme. « Ce qui est important, explique Bauwens, c’est que Facebook n’est pas un phénomène isolé, mais participe à une tendance plus lourde de notre société : une croissance exponentielle de la valeur d’usage produite par le public. Il est important de comprendre que c’est là un énorme problème pour un système capitaliste, mais aussi pour le travail tel que nous le concevons traditionnellement. Image : Typography Power par Charis Tsevis.

Related: