background preloader

Why Software Is Eating the World

Why Software Is Eating the World

http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424053111903480904576512250915629460

Related:  Business models

Economie de l'abondance numérique À mesure que la presse évolue, les modes de financement, de création et de consommation évoluent. Or, avec Internet, ces systèmes ont été profondément bousculés. Les anciens systèmes font désormais face à l'émergence de nouveaux modèles économiques. Dès lors, des questions se posent : quelles formes auront les contenus dans dix ou quinze ans ? Innovation vs. imitation : faut-il rejouer le match ? - Blogs ParisTech Review ParisTech Review : Dans un monde qui valorise l’innovation, vous publiez Copycats, un livre sur les vertus de l’imitation. N’est-ce pas une provocation ? Oded Shenkar : Mon idée n’était pas de jouer les originaux, et je donne d’ailleurs en exergue une citation de Theodore Levitt, un professeur de Harvard qui écrivait dès 1966 : “L’imitation n’est pas seulement plus répandue que l’innovation, c’est une route bien plus fréquentée pour la croissance et les profits.” Mais il est certain que nous vivons aujourd’hui dans une culture qui promeut partout et sans cesse l’innovation, comme si c’était l’alpha et l’oméga du succès entrepreneurial.

Pourquoi nous finirons par renoncer à nos bibliothèques J'ai eu un choc en achetant Les Inrocks cette semaine. J'y ai découvert à l'intérieur un CD. Autrement dit un compact disc, un objet étrange, une sorte de playlist Spotify IRL (in real life). J'ai sorti l'objet de son plastique puis j'ai fixé mon iPad avec circonspection avant de réaliser qu'il y avait une application pour tout, sauf pour lire un CD. Après une dizaine d'années de tâtonnement, le combat est gagné. Big Data, grande illusion La cause serait entendue : après le cloud computing et l’internet des objets, les « big data » constitueraient la prochaine « révolution » apportée par le numérique. Alan Mitchell, cofondateur et directeur de la stratégie du cabinet britannique Ctrl-Shift, n’est pas d’accord. Pour lui, les Big Data auraient presque un côté contre-révolutionnaire : le chant du cygne d’une informatique productiviste, centralisatrice, centrée sur les grandes organisations. « Les Big Data se fondent entièrement sur la statistique : dégager des schémas et des tendances à partir de grandes collections de données. La statistique fournit une manière extraordinairement puissante et utile de remettre en questions les suppositions et les inférences que les cerveaux humains produisent naturellement – et souvent de manière erronée. C’est formidable. « Mais le principal déficit que rencontre notre société ne réside pas dans la capacité de traiter un grand nombre de données, bien au contraire.

De l’influence des réseaux sociaux et du numérique sur les mouvements de contestation La folle année 2011 restera riche en révoltes populaires marquées par l’utilisation de nouvelles formes de communication. Depuis la Tunisie et l’Egypte jusqu’aux événements récents observés à Londres, médias, gouvernements et citoyens ont pu expérimenter à grandeur réelle les nombreuses possibilités offertes par les réseaux de téléphonie mobile, Twitter, Youtube, et autres. Les évolutions observées dans le déploiement de ces révoltes indiquent qu’une course-poursuite infernale s’est engagée entre les contestataires, les forces gouvernementales et les médias chargés de rapporter les événements. Innovation de business model : best of 2010 Dans le plus pur esprit des best off de fin d’année, je vous propose une compilation de mes articles sur l’innovation de business model : Pour lancer le sujet commençons par le très précis et très exhaustif rapport sur l’innovation de Delphine MANCEAU et Pascal MORAND en 2009, détaillant ce qui freine l’innovation en France. Avec au passage la destruction de plusieurs idées reçues des « bien pensants » de l’innovation technologique : L’innovation relèverait forcément d’une technologie nouvelle.La performance d’une entreprise en matière d’innovation se mesurerait au nombre de brevets déposés.Suite à la définition de la stratégie de Lisbonne, le ratio R&D/PIB évaluerait la performance des pays en matière d’économie de la connaissance. Comme point central de ce best off, je vous propose une présentation courte synthétisant l’innovation de business model (mise-à-jour dernièrement pour le réseau PACA Innovation) et une version encore plus condensée en format magazine.

Comment le SMS, le post-it et la mini-jupe ont été inventés? Est-ce que sur le moment les inventeurs sont conscients que leurs trouvailles seront révolutionnaires? Pour le savoir The Independent présente le témoignage de personnes qui ont conçu certains objets qui font maintenant partie de notre quotidien, comme le post-it, le SMS ou encore la mini-jupe. Ces inventeurs parlent de l'origine de leur idée, mais aussi de leurs doutes et des obstacles qu’ils ont rencontrés. Facebook tisse sa toile LE MONDE MAGAZINE | • Mis à jour le | Par Frédéric Filloux Mark Zuckerberg, 26 ans, veut faire de Facebook le lien ultime entre les habitants de la planète. Le réseau social que ce surdoué de l'informatique a créé en 2004 rassemble déjà les données personnelles d'un demi-milliard d'individus partout dans le monde.

Big data : le Gartner incite les entreprises à mieux prendre en compte la gestion et l’exploitation de données non structurées et variées L’explosion des données textuelles, audiovisuelles et graphiques amène le cabinet d’études américain Gartner Group à pointer les défis de la gestion de l’information de demain. Les chiffres sont éloquents : la quantité de données non structurées va croître de 80% dans les cinq ans à venir. Et mettre en conséquence les directions informatiques sous pression. En effet, le Gartner a calculé qu’à l’horizon 2015, quelques trois milliards d’individus seront connectés et partageront des données, personnelles ou non, pour atteindre un total de huit Zo (Zettaoctets). Pour information, un Zo est égal à un milliard de To (Teraoctet), soit l’équivalent du volume stocké sur 250 milliards de DVD !

Qu'est-ce que la cyberguerre? Qu'est-ce qui constitue un acte de cyberguerre? Avant d'y arriver, le terme en lui-même nous donne quelques indices: on parle aujourd'hui davantage de cyberguerre que de guerre cybernétique. Pour le Département de la défense des États-Unis, le cyberespace est un cinquième domaine d'intervention, après l'air, la terre, la mer et l'espace. Personne n'aurait dans l'idée de parler d'«aéroguerre» pour désigner les offensives aériennes de la Seconde Guerre Mondiale, ni de «terroguerre» pour caractériser les combats en Afrique du Nord.

Related:  A liredivxpr