background preloader

Le frigo du désert ou le Zeer

Le frigo du désert ou le Zeer
Des économies de sous et d’énergie, une alternative au réfrigérateur naturelle et efficace, découvrez chers Greeners, le frigo du désert. Initialement conçu pour économiser les ressources en Afrique où les conditions sont précaires, le frigo du désert, appelé également Pot Zeer, est un moyen écologique de conservation des fruits et légumes. Le système est celui du système de l’évaporation par l’eau apportée aux aliments. Entre les 2 pots, on place du sable que l’on arrose 2 fois par jour, le tout est recouvert d’un linge humide. Vidéo : Pour en savoir un peu plus sur le Zeer : La vidéo sur le frigo du désert a été réalisée par Cathy Nguyen Une étude scientifique a confirmé l’efficacité de ce système, en moyenne, les aliments sont conservés 10 fois plus longtemps que d’ordinaire. A titre comparatif : Fabriquer son frigo du désert : A acheter : 2 pots en terre cuite non émaillés (un gros et un plus petit). Les étapes de fabrication Avantages : Related:  Vivre autrementFrigoEcologie

Pour vivre heureux, vivons autrement? Chers Greeners, aujourd’hui The Little Green Way va philosopher !! A l’heure de l’hyper consommation et des innovations technologiques en perpétuelle évolution, partons découvrir d’autres formes de vies, beaucoup plus en lien avec la nature et les richesses qu’elle produit. Vivre sans smartphone, sans hypermarché, sans internet est-il possible ? Se rapprocher des vraies valeurs de la vie, des besoins simples et de la nature reste vraiment une utopie ? Des études ont cherché à expliquer cette différence notoire entre le bonheur perçu dans les pays riches et le bonheur dans les pays pauvres. Certes, dans nos sociétés le bonheur passe par le matériel, la richesse, la réussite mais pour d’autres personnes, le bonheur est simplement la consécration d’une vie « riche de sens ». Alors quelle est la différence ? Le sens de la vie évoque les liens sociaux, le partage avec autrui, s’occuper des autres, se projeter. Nicolas est un adepte de la permaculture. Alors vous nous direz, Utopie ?

USA: Plus besoin de frigo pour ses légumes USA / / Amérique du nord L’artiste Jihyun Ryou, diplomée de la Dutch Design Academy Eindhoven, réinterprète les savoirs-traditionnels de conservation des aliments dans des designs actuels, pratiques et contemporains. Découvrez comment désemplir votre réfrigérateur en suivant ses conseils. Reconnecter avec les traditions de stockages des aliments Sur son blog Shaping traditional oral knowledg, Jihyun Ryou explique les motivations qui ont guidé son travail: « Ce projet met en lumière les savoirs traditionnels oraux qui se sont accumulés, d’expériences en expériences, et transmis verbalement de générations en générations. Particulièrement intéressée par la conservation des aliments, il me semblait alors réalisable de transposer ce savoir faire dans notre vie de tous les jours. (…) De plus, cela permet de reconnecter les différents niveaux d’êtres vivants: en tant qu’être humain à notre échelle mais aussi les aliments qui sont d’autres êtres vivants. » Du sable pour les carottes ©Edoardo Costa

33 photos des plus belles maisons dans les arbres à travers le monde On dirait des cabanes extraites tout droit d’un film fantastique, tellement elles sont spectaculaires de par leur forme et leur emplacement. Mais détrompez-vous, ces maisons dans les arbres existent vraiment, sont habitables et certaines sont d’ailleurs louées aux touristes. Voici une compilation des plus belles photos du genre. Bed and Breakfast de TreeHouse Point, près de Seattle, US : La maison sur 3 étages dans la Forêt Enchantée, en Colombie Britannique (Canada), près de Revelstoke : Le Nid d’oiseau en Suède : L’OVNI ou hôtel soucoupe volante en Suède : Le Cube Miroir, qui réfléchit l’image de son environnement : La cabine dans les arbres : The HemLoft, maison de Joel Allen, ancien développeur logiciel devenu charpentier à 26 ans : Teahouse Tetsu à Hokuto au Japon de l’architecte Terunobu Fujimori : Photo: Akihisa Masuda, crédit: Taschen Big Beach in the Sky à Sanya en Chine : Treehouse au Lac Muskoka en Ontario, Canada, placée dans une réserve de cerfs : La maison du lac au Brésil :

La fabrique de votre (faux) thon en conserve Partout en Occident comme en Orient, le thon en conserve est un produit très largement disponible. Mais ce qu’on trouve dans ces boîtes métalliques est assez énigmatique. Les conserves vendues au grand public dans les supermarchés français contiennent généralement de l’albacore ; cependant cette espèce emblématique est loin d’être représentative du marché du thon en boîte. En effet, ce poisson se fait de plus en plus rare et cher ; ce n’est donc pas la seule espèce utilisée. De plus, les produits vendus aux particuliers ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Il en va de même pour le thon à l’huile ou au naturel vendu dans les enseignes de hard discount, et les salades et autres préparations à base de thon en boîte vendues par les grandes marques. Faute de thon, on mange des bonites C’est sur ces conserves-là que j’ai mené mon enquête, à General Santos, la capitale du thon aux Philippines. Entrée de l’usine Ocean Canning à General Santos © Quentin Gaudillière

C’est un trou perdu en Bretagne et vous allez avoir envie d’y vivre A Trémargat (Côtes-d’Armor), 24 février 2014 - Clément Guillou/Rue89 (De Trémargat, Côtes-d’Armor) A Trémargat, on dit qu’on est « ravitaillés par les corbeaux » et que lorsqu’ils survolent le bourg, c’est sur le dos pour ne pas voir la misère. Le centre Bretagne – le « Kreiz Breizh » – est le pays le plus pauvre de la péninsule. Il a échappé aux remembrements et conservé ses fossés, ses landes, ses bois. Une seule liste aux municipales Depuis que la liste des « néo-ruraux » a battu celle de la dynastie locale en 1995, il n'y a plus de liste concurrente aux municipales. Un village voisin, Peumerit-Quintin, pourrait prendre le même chemin : une liste inspirée par l'expérience de Trémargat est candidate face au conseil municipal sortant. Il avait raison, jusqu’à un certain point : 269 habitants en 1962, 199 en 75, 152 en 90. Quatre couples de soixante-huitards ont présidé à ce petit miracle. « Tout seuls ici, on n’aurait pas tenu le coup » « Tout seuls ici, on n’aurait pas tenu le coup.

1962 : des chercheurs français découvraient le froid gratuit - 1982 : Daniel DEPRIS invente le mur qui produit de l’électricité - 2002 : ces découvertes n’ont jamais pu être exploitées ! ! ! Toulouse, le 18 mai 2002 1962 : des chercheurs français découvraient le froid gratuit … 1982 : Daniel DEPRIS invente le mur qui produit de l’électricité … 2002 : ces découvertes n’ont jamais pu être exploitées ! « Si au matin, après une nuit claire, la campagne se pare de rosée ou de givre, c’est que le sol a rayonné pendant la nuit sa chaleur du jour alors que la température de l’air a bien moins varié. C’est sur ce « cocorico » que débutait, en mai 1963, un article publié par la revue française « SCIENCE et VIE » (n°548). C’est au début des années 60 que Félix Trombe, en collaboration avec Albert et Madeleine Lê Phat Vinh, mi au point une série de dispositifs dont l’extrême simplicité relevait – nous dit le rédacteur de « Science et Vie » - de l’œuf de Colomb. Parmi ces dispositifs se trouvait un réfrigérateur qui exploitait le phénomène physique décrit ci-dessus. Mais voilà, la mariée était trop belle ! Et l’on ne parla plus de « froid gratuit ». Qu’on se le dise !

:: habitat alternatif: habitat mobile, roulottes, camions et caravanes Habitat mobile L'essence du nomadisme a consisté à optimiser le transport du materiel servant à l'habitat. Qu'il soit chasseur mais surtout pasteur, l'homme comme l'animal migrateur a su se servir des saisons pour s'adapter à des cycles annuels de migrations. L'invention de la roue, et l'aide des attelages ont modifié la donne, et ont permis la réalisation de tous les rêves de voyages. Cependant l'habitat mobile viendra aussi tardivement, pour des raisons liées aux difficultés des terrains, à la technique, et en conséquence son développement sera tributaire de la maitrise de la voirie. Bien entendu n'en déplaise aux terrestres, les premiers habitats mobiles furent surement des habitats flottants et il est surprenant pour un marin de retrouver, a l'identique, son univers de carré, de coursive, de cambuse sur un chassis de roulotte. [haut de page] Les origines Les Tziganes Images de" maisons mobiles" Ils iront loin, les Bovins des attelages seront remplacés par des chevaux, ou des ânes. 1. 2.

Réchauffement climatique : 8 aliments en voie de disparition On parle beaucoup de réchauffement climatique, 2050 étant une date clé où les conséquences devraient nous tomber dessus. Or, ces problèmes sont dores et déjà remarquables : la preuve, Docteur BonneBouffe vous présente 8 aliments qui, de jour en jour, se meurent sous l’impact d’un environnement qui se veut de moins en moins accueillant… 1. Le maïs Le premier aliment de notre classement des aliments en voie de disparition est le maïs : celui-ci craint la sécheresse et les fortes chaleurs. On se demande même si le sorgho ne serait pas la céréale du futur, elle est en effet plus résistante et consomme 30% moins d’eau que le maïs ! Crédits photo : FreeDigitalPhotos.net /photomyheart 2. Tabernacle, plus le sirop d’érable ! On estime que d’ici 2050, on aura perdu 15% de rendement et 22% en 2090 ! Crédit photo : www.mieuxsucrer.com 3. Oui, une variation ne serait-ce que d’un degré de plus pourrait empêcher le cacao de pousser en Côte d’Ivoire et au Ghana ! Source: confectionerynews.com 4. 5. 6. 7.

Noémie, 26 ans : « Avant, je ne savais que lire, maintenant, je peux construire une maison » Faire une pause, dire stop, s’offrir une parenthèse… Vous en rêvez ? Eux l’ont fait. Et ils témoignent pour « Terra eco ». Quel est votre parcours ? Après des études de lettres, je suis partie en 2009 en Colombie dans le cadre d’un échange universitaire. C’est-à-dire ? En gros, l’idée dominante, c’est d’inculquer notre manière de vivre, de penser à des peuples que l’on estime sous-développés. Quelle a été votre décision ? J’ai décidé de vivre moi-même l’expérience de l’autonomie. Comment est votre vie maintenant ? Je travaille deux mois par an, l’été, où vit ma famille, en Vendée. Quelle a été la réaction de vos proches ? J’ai dû me justifier souvent, expliquer ma démarche. Vous dites avoir eu à vous justifier. Par exemple « mais comment tu vas faire quand tu auras des enfants ? Les gens vous font-ils culpabiliser ? Ici, c’est ancré dans la mentalité que si tu ne vas pas au bureau chaque jour, tu es un fainéant. A part l’été, vous revenez souvent en France ? Régulièrement. D’ici un mois.

autoconstruire son frigo... - Chauffage, isolation et aération J'ai vécu un an sans frigo en ville et à Nice, donc c'est vraiment faisable.par contre comme c'est un frigo/congèl qui m'avait laché, plus de surgelé et c'est surtout ca qui m'a manqué.J'habitais un vieil immeuble avec des placards à clairvoix sous les fenêtres, et ce placard a fait office de "frigo".Je ne me suis pas posée de question, j'ai juste changé ma manière d'acheter.Je n'achète pas en grande surface (je vis sans voiture), mais uniquement chez les petits commercants, et j'ai ainsi pris l'abitude de n'acheter que ce dont j'ai besoin pour la matinée, puis pour le soir.Je continue comme ca.Maintenant je suis dans une location meublée, et il y a un frigo qui est presque tjs vide. Par contre j'ai une cave pour les confitures, les pommes de terre et les carottes et c'est très pratique.J'utilise surtout le congèle pour les herbes de provence et les légumes, mais je pourrais faire des conserves.Pour les glaces des rois, ils avaient des glacières.

Elever des poules pondeuses dans son jardin Chers Greeners, Après le focus « Vos cocottes à la maison, à la découverte de l’agriculture urbaine !« il y a quelques semaines, nous allons aujourd’hui nous arrêter sur les poules pondeuses à la campagne ! Élever dans son jardin des poules pondeuses est dans la suite logique du potager nourricier. Ne vous posez pas plus de questions, voici une vidéo vous présentant quelques règles de base, et d’ici peu vous pourrez vivre en harmonie avec vos poules, jusqu’à ne plus pouvoir vous en passer ! La marmite norvégienne et économies d'énergie La Marmite Norvégienne est un outil alternatif pour cuisiner de manière plus douce, écologique et surtout beaucoup plus économique. Oublié, ce mode de cuisson gagne a être connu ! Rédigé par Flor, le 15 Jan 2020, à 8 h 00 min La marmite norvégienne n’est pas une casserole venue de Norvège, c’est un procédé de cuisson qui ne date pas d’hier. La marmite norvégienne – une pratique perdue ? « L’histoire de la Marmite Norvégienne se perd dans la nuit des temps » , nous explique Mireille Saimpaul, auteur et auto-éditrice du livre, La Marmite Novégienne. « Elle a été utilisée en temps de guerre, puis c’est tombé dans l’oubli » , ajoute-t-elle avec une pointe de déception, « trouver des informations sur son histoire n’a pas été facile » . La Marmite Norvégienne est un mode de cuisson incontournable pour ceux qui sont engagés dans une démarche de simplicité volontaire et font attention leur budget. Cet objet serait un moyen idéal de faire des économies et de gagner du temps. Rédigé par Flor

Related: