background preloader

Espionnage et surveillance : WikiLeaks révèle un business mondial

Espionnage et surveillance : WikiLeaks révèle un business mondial
WikiLeaks, en partenariat avec le Washington Post, le Bureau of investigative journalism, L’Espresso, l’ARD et les Français d’Owni, révèle l’existence et l’ampleur d’un marché mondial de la surveillance et de l’espionnage étatique. Owni note : « Ce marché de la surveillance de masse représente désormais cinq milliards de dollars » WikiLeaks s’est procuré plus de 1 000 documents (fiches, notices, modes d’emploi...) de près de 124 entreprises spécialisées, issues majoritairement de pays du Nord (France, Etats-Unis, Grande-Bretagne) mais aussi d’Inde, de Chine ou du Moyen-Orient... Lors d’une conférence de presse, tenue ce jeudi à Londres, Julian Assange a souligné le caractère global de ces informations : « Ça ne concerne pas seulement les Etats-Unis. Parmi l’arsenal que vendent ces entreprises on trouve : Owni souligne que ces technologies, si elles sont utilisées à des fins d’espionnage et de surveillance, ne font pas partie des armes conventionnelles. ‘Qui surveillera les surveillants ?

http://rue89.nouvelobs.com/2011/12/01/wikileaks-revele-un-marche-mondial-de-lespionnage-et-de-la-surveillance-227131

Related:  Les ennemis d'Internet et de la presse #ArabSpring #SocialSpringPrivacyRenseignements WikiLeaks

Charlie Hebdo : le dessin de presse, une histoire de la transgression Le dessin de presse est un lieu d’exacerbation des paradoxes du réel, surtout quand ce dernier exaspère… Il ne pratique pas le consensus mais est incisif par fonction : c’est un genre que l’on nomme « caricature » de manière générique depuis le XVIIIe siècle et jusqu’à il y a une vingtaine d’années (le travail d’un Art Spiegelman, par exemple, dans The New Yorker, témoignant clairement que le seul champ de la caricature est amplement dépassé). Le dessin de presse participe de la démocratie Oscillant donc entre l’éditorial, critique sur l’actualité, relevant de l’information, et la caricature, visant l’humour et le ridicule, le dessin de presse suit une ligne délicate. La presse satirique, dont relève cet exercice de style graphique, a pour finalité de provoquer une prise de conscience d’un phénomène, de mettre en lumière une situation pour susciter des questions et accoucher d’une pensée critique. La pleine liberté de la presse fut un chantier de la Révolution. Des écueils à éviter​

« Tout nu sur le web », rencontre à Paris avec Jeff Jarvis Le journaliste, éditorialiste, blogueur et professeur de journalisme américain Jeff Jarvis est l’invité de La Cantine pour une soirée de rencontres et de débats.Il présentera à cette occasion son dernier ouvrage, Tout nu sur le web (à paraître, pour la traduction française, le 9 décembre, aux éditions Pearson). Jeff Jarvis y interroge les notions de vie privée et de transparence à l’ère digitale. Faut-il avoir peur de partager nos pensées, nos photos, nos centres d’intérêts, nos vidéos, sur Facebook, Youtube ou Twitter ? Les fruits défendus d'Internet Se connecter à Internet et surfer sans contrainte est pour beaucoup d’entre nous aussi simple que d’allumer la télévision. A Cuba, le réseau social est créé par l’Etat et Internet est censuré et hors de prix, comme en témoigne El Nuevo Herald. Le portail officiel cubain d’information, Cubadebate, a annoncé le lancement d’une version cubaine du célèbre réseau social Facebook, accessible uniquement depuis l’île et conçu comme "un lieu de rencontre virtuel pour les universités cubaines". La naissance de ce web 2.0 est diversement appréciée. Le directeur de la Commission cubaine des droits de l’homme et de la réconciliation nationale à La Havane, Elizardo Sánchez Cruz, estime qu’"il sera au service du régime et non des Cubains". Voici à peine un an, Cuba inaugurait le portail Internet EcuRed, une encyclopédie en ligne conçue sur le même modèle que Wikipédia.

Google contre le reste du monde : la guerre est déclarée Le moteur de recherche abandonne la neutralité pour la personnalisation, menaçant Facebook, Twitter... et les internautes, victimes collatérales. Le 10 janvier, Google a annoncé un profond changement dans le fonctionnement de son moteur de recherche (aux Etats-Unis seulement, la date de lancement pour la France n’est pas encore connue). Il va désormais personnaliser les résultats de la recherche en incorporant les contenus des services qu’il développe – comme le réseau social Google Plus ou le service de partage de photos Picasa – en fonction de l’utilisateur qui effectuera la recherche (activée par défaut, cette fonctionnalité peut être désactivée). Concrètement, une recherche sur le Louvre pourra proposer à l’utilisateur des photos prises par ses amis et hébergées sur Picasa.

Charlie Hebdo, Siné... Blasphémez, blasphémez ! Ce jeudi matin sur France Inter, un chroniqueur du 7/9 défendait le droit au blasphème. Son excellente chronique me fit penser à Siné : le pape des blasphémateurs. Sur sa chaise roulante, ce vieux pirate donne l’impression d’un ado préparant une connerie. Pas encore trouvé la sortie de la cour de récré ? Stallman avait malheureusement raison depuis le début Le cauchemar paranoïaque et apocalyptique d’un geek psychorigide est en passe de devenir réalité. Trente ans, trente ans que Stallman et la Free Software Foundation répètent inlassablement qu’il est fondamental que ce soit l’homme qui contrôle le logiciel, et donc la machine, et non l’inverse. Le discours est peut-être radical sur le fond (car il ne souffre d’aucune compromission) et parfois excentrique dans la forme (le personnage Richard Stallman[1] ) mais, comme Thom Holwerda ci-dessous, nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser sa justesse et sa pertinence au fur et à mesure que le temps passe et les libertés s’amenuisent.

Attentats contre des journaux : avant Charlie Hebdo, des précédents De droite ou de gauche, contre les indépendances ou contre les bikinis prophétiques, les bombes contre les canards sont récurrentes dans l’Hexagone. Alors que les locaux de Charlie Hebdo ont flambé à coup de cocktail Molotov, rétrospective de précédents attentats. Février 1962, la grande d’époque où les bombes de l’OAS (slogan : « L’Algérie est française et le restera ») accablent les rues de Paris et d’Alger. Sur les Champs-Elysées, les locaux du Figaro sont « plastiqués », comme on dit en ce temps-là, pour « gêner la signature des accords ».

iPhone : vos applications font joujou avec votre carnet d'adresses Captures d’écrans d’iPhone (Apple) Au début du mois, Path – une application pour iPhone – était épinglée pour avoir stocké sur ses serveurs les carnets d’adresses de ses utilisateurs sans qu’ils en soient informés. Cette pratique semble être en réalité une pratique courante. De nombreuses applications disponibles sur iPhone et iPad peuvent copier, et parfois stocker, le carnet d’adresses de leurs utilisateurs et son contenu sans que ces derniers soient tenus au courant. Profitant d’une faille dans les pratiques d’Apple.

Traité MES, Pacte budgétaire, Mécanisme de stabilité, TSCG: c'est quoi tout ca? Traité MES, Pacte budgétaire, Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, Pacte de stabilité, Six Pack, Mécanisme de stabilité, TSCG, FESF... Qu'est-ce qui se cache derrière tout ça? Le citoyen non averti ne peut qu'en perdre son latin. Diaporama : sur Rue89, les dessinateurs solidaires de Charlie Hebdo La une de Charlie Hebdo, rebaptisé « Charia Hebdo », du 2 novembre 2011 (Charlie Hebdo) Dans la nuit de mardi à mercredi, les locaux de l’hebdo satirique Charlie Hebdo ont été incendiés, par un cocktail Molotov selon la police. Cette semaine, le journal dirigé par Charb s’était rebaptisé « Charia Hebdo » et avait nommé le prophète Mahomet rédacteur en chef, la une caricaturant ce dernier, menaçant : « Cent coups de fouet si vous n’êtes pas morts de rire. »

Nouvelle offensive du gouvernement indien sur le Net Reporters sans frontières exprime sa vive inquiétude suite aux nouvelles exigences des services de sécurité indiens, afin de renforcer la surveillance des communications des utilisateurs du Net. Les entreprises étrangères offrant des services de messagerie électronique, dont Yahoo ! et Gmail, doivent désormais faire en sorte que tous les messages échangés via leurs services transitent par des serveurs locaux. La presse indienne rapporte que, lors d’une réunion au bureau du secrétaire d’Etat à l’Intérieur, le Département des technologies de l’information a été chargé de prendre contact avec ces sociétés dans les plus brefs délais pour leur faire part de cette nouvelle directive. Les services de renseignements ont également pris contact avec les opérateurs de téléphonie mobile pour leur demander de mettre en place un système de surveillance de leurs clients, selon un article du Times of India publié le 22 février 2012. Pour le moment, Yahoo !

Les dix lieux les plus dangereux pour les journalistes en 2011 2011 en chiffres 66 journalistes tués (+ 16%) 1044 journalistes arrêtés 1959 journalistes agressés ou menacés 499 médias censurés 71 journalistes enlevés 77 journalistes qui ont fui leur pays 5 net-citoyens tués 199 blogueurs et net-citoyens arrêtés 62 blogueurs et net-citoyens agressés 68 pays concernés par une forme de censure du Net Pour la première fois, Reporters sans frontières a établi la liste des dix lieux les plus dangereux pour la presse.

Pologne : Le Manifeste des enfants du Web Rédigé initialement en polonais par le photographe et poète polonais Piotr Czerski (voir sa notice biographique, sur Wikipedia, en polonais), le “Manifeste des enfants nés avec le Réseau” commence à faire le tour du Web dans plusieurs autres langues, après sa parution, le 11 février 2012, dans le journal de la région de Poméranie, en Pologne, Dziennik Bałtycki. Piotr Czerski, auteur du "Manifeste des enfants du Web", en Pologne (Photo de son blog, sous licence CC 3) Ce manifeste, qui exprime le sentiment de communauté de toute une génération née avec l'avènement des réseaux et d'Internet, revendique les affinités des jeunes autour du monde, avec l'émergence d'une culture globale originale, et la volonté de participer à la circulation des biens culturels, par-delà les frontières juridiques ou géographiques imposées artificiellement. Il marque une volonté de rupture avec les rapports de force hérités des pouvoirs établis :

Related: