background preloader

L'impression 3D d'un fusil d'assaut ou le rêve américain d'un étudiant texan - Défense

L'impression 3D d'un fusil d'assaut ou le rêve américain d'un étudiant texan - Défense
Le magazine américain Vice diffuse un reportage consacré à Cody Wilson, un étudiant texan qui a réussi à produire des pièces de fusil d'assaut grâce à une imprimante 3D. Prochaine étape : produire une arme entière grâce à cette technologie. Donner la possibilité à chaque Américain de fabriquer son arme grâce à une imprimante 3D, c'est le rêve un peu fou de Cody Wilson, un étudiant en droit de 25 ans résidant à Austin, au Texas. Motherboard, la chaîne vidéo du magazine Vice, consacre un reportage à ce cow-boy des temps modernes, ardent défenseur du second amendement. Dans ce documentaire, on peut voir Cody Wilson utiliser une imprimante 3D pour fabriquer différents composants d'un fusil d'assaut léger (technique de la phtopolymérisation). Mais, il vise à terme la production d'une arme complète. Démarche open source Un journaliste du NewYork Times interrogé indique qu'une majorité d'Américains devrait disposer d'une imprimante 3D au cours de la prochaine décennie. Julien Bonnet

L’innovation en 3D à Euromold - Mécanique Au salon Euromold de Francfort, c’est dans le hall consacré aux technologies de fabrication additive que l’on pouvait découvrir les principales nouveautés et innovations : impression 3D en continu, pilotage d’imprimante depuis une tablette, imprimantes 3D grand public… Le système de fabrication en continu de la VXC800 de Voxeljet est, avec l’imprimante 3D de grande taille d’Objet, l’innovation concrète la plus marquante du salon Euromold qui se déroulait à Francfort (Hesse) du 27 au 30 novembre 2012. Le concept, présenté lors du salon Gifa de Düsseldorf en juin 2011, est devenu une machine commerciale à technologie sable, adaptée à la fabrication de moules à usage unique. Voxeljet a mis au point un système qui permet la fabrication dans un flux continu. On trouve d’un côté la partie impression 3D, avec la récupération du sable excédentaire grâce à une inclinaison de dalle, et la partie finition de l’autre côté, la pièce sortant sur un convoyeur.

L'impression d'une prothèse d'oreille 3D en détail - Pharmacie VIDÉO Des chercheurs de l'université de Cornell ont réalisé une prothèse d'oreille à partir de cellules souches, grâce à une imprimante 3D. L'impression en trois dimensions s'étend à la médecine. Après trois mois de recherches, l'université de Cornell de New York espère apporter une solution aux enfants souffrant de malformations congénitales tels la microtia. L'annonce est tombée le 21 février : les chercheurs ont réalisé une prothèse imprimée en 3D composée par des cellules souches, presque identique à une oreille humaine. Le processus de fabrication est expliqué en détail dans une vidéo publiée sur le site PopSci : La prothèse d'oreille est fabriquée à partir d'une image virtuelle scannée et retouchée. Plus flexible et plus résistante que toutes celles réalisées jusqu'à aujourd’hui, cette oreille imprimée devrait être testée chez l'homme d'ici trois ans, explique PopSci. Les chercheurs espèrent être en mesure d'utiliser des cellules de cartilage humain à l'avenir. Elena Bizzotto

images Le succès du premier stylo d'impression 3D sur Kickstarter Le site de financement participatif Kickstarter a présenté 3Doodler, le premier stylo d'impression 3D, le 19 février. En deux jours, le site a rassemblé plus d'un million de dollars, une somme qui dépasse largement l'objectif prévu au moment du lancement. Imaginé par l’équipe de Wobble Works, une société américaine, le stylo d'impression 3D baptisé 3Doodler a rencontré un franc succès sur le site de financement participatif Kickstarter. Ce stylo, qui ressemble à un pistolet à glu, permet de réaliser des desseins en l'air ou sur un support en 2D. Vendu au prix de 75 dollars (moins de 60 euros), il devrait être livré à ses premiers acquéreurs à partir du mois de novembre 2013. Présenté sur le site Kickstarter le 19 février avec un objectif de 30 000 dollars (environ 23 000 euros), le 3Doodler a rassemblé plus d'un million de dollars (environ 800 000 euros) en deux jours. Elena Bizzotto

imprimante-3d Le prototypage rapide démocratisé par l'imprimante 3D La création d'objets en trois dimensions à partir de données numériques cible le grand public. 3D Systems, spécialiste des solutions d'impression 3D, annonce une imprimante 3D de bureau dont les dimensions, l'ergonomie et le prix ont été optimisés, afin d'en permettre l'utilisation au plus grand nombre. Le modèle V-Flash, véritable modeleur de bureau, est compact et a la forme d'un cube de 66 cm de côté pour un poids de 45 kg. Le dernier modèle du fabricant, InVision LD, sorti au printemps dernier, était un peu plus petit, mais la taille maximale des objets conçus plus réduite (160 x 210 x 135 mm). Les ingénieur maison ont regroupé la plupart des pièces d'usure dans une cartouche amovible, pour simplifier les opérations d'entretien courant. Les plus Machine compacte Fonctionnement simple Rationalisation des consommables Les moins Disponibilité l'été prochain outre-Atlantique Incertitude sur la vitesse de fabrication et la résistance des objets CAO à portée de bureau Didier Ragu

3D printer Comment l’impression 3D va révolutionner le monde et le Retail 3d-printers Vers l'impression 3D de tissu imitant le vivant Photo : Université Oxford Des matériaux synthétiques ressemblant à des tissus vivants ont été créés à l'aide d'une imprimante en trois dimensions par des chercheurs britanniques. Le Pr Hagan Bayley et ses collègues du département de chimie de l'Université d'Oxford estiment que cette percée pourrait éventuellement avoir des applications médicales dans l'administration de médicaments ou le remplacement de tissus endommagés. Explications Ce nouveau type de matériau mis au point est formé de milliers de gouttelettes d'eau encapsulées chacune dans un film de graisse et reliées entre elles en réseau. « Nous avons montré qu'il est possible de créer des réseaux de dizaines de milliers de gouttelettes reliées entre elles par de petits orifices, comme des pores des protéines qui forment des passages à travers tout le réseau, et tels des nerfs pouvant transmettre des signaux électriques à l'ensemble de la structure. » — Pr Hagan Bayley

Principe de l’impression 3D - Impression 3D le site dédié à l’impression 3D et aux imprimantes 3D L’impression 3D permet de générer rapidement une pièce physique à partir d’un fichier CAO en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière couche par couche pour, en fin de compte, obtenir la pièce terminée. Le principe est donc assez proche de celui d’une imprimante 2D classique Pour certaines, les buses utilisées sont d’ailleurs identiques aux imprimantes de bureau. C’est l’empilement de ces couches qui crée un volume. Il existe différentes technologies d’impression 3D professionnel allant d’un prix de 15 000 euros à 100 000 euros : Impression 3d technologie Modelage par jets multiples Impression 3d par collage de poudre Impression 3d par depot de fil de résine Impression 3d parflashage UV de couche de résine liquide

Related: