background preloader

Infographie sur le E-Commerce en France en 2012

Infographie sur le E-Commerce en France en 2012
Related:  E-commerce

E-commerce: les sites français, un modèle pour... Pixmania, LeGuide.com et Kiala, trois entreprises françaises, partenaires du salon E-Commerce Paris 2010, reviennent sur leur succès et livrent les clés pour s’imposer en Europe où les transactions en ligne dépassent celles des États-Unis et de l’Asie. Depuis 2008, les ventes en ligne en Europe sont supérieures aux transactions effectuées aux États-Unis. L'an dernier, les 493 millions d'habitants que compte l'Europe ont dépensé 150 milliards d'euros sur les sites de e-commerce contre 130 milliards d'euros aux États-Unis pour une population estimée à plus de 308 millions d'habitants. En Asie les dépenses en ligne sont de l'ordre de 110 milliards d'euros. Les catégories qui ont le plus progressé depuis un an en Europe 1. Pixmania est présent dans 26 pays et gère plus de 45 moyens de paiement différents «Beaucoup d’initiatives sont nées en France. LeGuide.com recense 135 millions d’offres et référence 60 000 sites Sibylle Lhopiteau

E-commerce: ce que les meilleurs sites doivent encore améliorer Même les meilleurs peuvent encore progresser ! L'enquête annuelle (1) sur les performances des 10 premiers sites marchands en France, réalisée par Ernst&Young avec Yuseo, auprès de 1200 clients pointe les forces et faiblesses d'Amazon, Air France, CDiscount, Price Minister, Ebay, La Redoute, Venteprivée ou Les 3 Suisses. Fluidifier la navigation, pas assez intuitive 59% des clients éprouvent des difficultés à réaliser une recherche d'informations, 64% ont le sentiment de perdre du temps à effectuer certaines tâches sur le site...Le ressenti dominant est celui d'une navigation trop peu fluide et intuitive. Améliorer le SAV et le retour produit, peu clairs Le consommateur attend de la clarté, de la transparence dans le domaine du SAV. Rendre le multicanal plus cohérent. La moitié des clients (49%) savent que les sites de e-commerce proposent également leur offre via les réseaux sociaux ou une application téléchargeable dédiée.

Petite histoire du eCommerce Qu’est-ce que le eCommerce? On appelle « Commerce électronique » (ou eCommerce) l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation de transactions commerciales. La plupart du temps il s’agit de la vente de produits à travers le réseau internet, mais le terme de eCommerce englobe aussi les mécanismes d’achat par internet (pour le B-To-B). (extrait du eCommerce : les débuts du commerce en ligne Les débuts et l’évolution du commerce électronique sont intimement liés avec l’évolution et la généralisation d’Internet. Amazon, l’un des sites pionniers du eCommerce Au départ, l’absence d’autorité centrale capable de définir des règles et de les sanctionner a laissé craindre une certaine forme d’anarchie sur Internet et a largement freiné le développement d’activités commerciales sur ce réseau. Mais surtout, l’esprit des principaux acteurs de l’Internet, dans les années 80 et 90 était orienté vers le partage gratuit et libre de l’information. (source : www.e-commerces.eu) Voir aussi

Le Ecommerce en France Bon, l’article d’aujourd’hui n’en ai pas vraiment un, vu que pour la première fois je vais presque faire un copier/coller d’un communiqué mais il y a au moins quatre bonnes raisons à ça : La loi Hamon va profondément modifier les obligations des e-commerçants et il est donc indispensable de diffuser au maximum ces nouvelles obligationsOn parle de points juridiques relativement précis, autant faire appel à un spécialiste pour ne pas diffuser de bêtisesLe communiqué de TrustedShops est super précis et très factuelLa loi Hamon va rentrer en application dès le 13 juin ! Soit dans 2 mois seulement Donc les infos ci dessous sont extraites d’un communiqué de presse envoyé par Trusted Shops, qui certifie des boutiques en ligne et qui grosso modo leur donne un « label » si elles respectent leurs obligations. Le but est évidement d’augmenter la confiance des clients envers la boutique. Bref, voici les principaux changements à venir dans la logistique e-commerce dès le 13 juin : 1) Délai de livraison

Social Media Marketing By the Numbers [INFOGRAPHIC] Donny Deutsch, the former adman and talk show host, once recounted a story about a Mitsubishi Super Bowl ad that was tagged with the URL seewhathappens.com. The ad got 600,000 clicks, Deutsch said, which prompted the carmaker to ask, "Is that good?" Deutsch answered: "We told the client it was great, so it was great!" The Mitsubishi campaign ran almost eight years ago. Have things changed? Well, as the infographic below shows, there are a lot more metrics, but are they great? More Business Resources from Mashable: Commerce en ligne. Les seniors dopent les ventes - Multimedia Le commerce électronique a continué de progresser, en France, au premier trimestre 2010, avec une hausse sur un an de 30% de son chiffre d'affaires grâce à une augmentation des cyber-acheteurs qui dépassent, désormais, les 25millions, a annoncé, hier, la fédération du e- commerce . À ce rythme, supérieur aux prévisions, le chiffre d'affaires annuel pourrait atteindre, en 2010, 32,5milliards d'euros, selon Marc Lolivier, délégué général de la Fédération du e- commerce et de la vente à distance (Fevad). Le chiffre d'affaires pour les trois premiers mois de l'année progresse de 30%, à 7,2milliards d'euros contre 6,9milliards prévus, a précisé Marc Lolivier. Après un ralentissement en 2009, le nombre de Français qui achètent sur internet a bondi de 15% sur le premier trimestre 2010, soit 3,4millions de cyber-acheteurs en plus sur un an. Le panier moyen s'affiche lui aussi en hausse (+4%) pour atteindre 93 EUR, sans toutefois atteindre le pic historique de 94EUR de septembre2007. Tags :

Bonobos.com : comment résoudre le conflit entre magasins et ecommerce Trouvez en magasin, achetez en ligne. L'exemple de Bonobos.com Il est toujours facile d’accuser les autres de ses propres malheurs. Quand quelque chose va mal, c’est toujours la faute de l’autre. Quand Virgin, Surcouf ou Phone House coulent, c’est la faute du ecommerce. Quand les petits commerces en centre-ville disparaissent, c’est de la faute du ecommerce. Dans mon article, l’avenir du commerce en centre-ville passe aussi par Internet, je rappelai 2 choses : - Que le ecommerce représente toujours moins de 10% du commerce traditionnel et qu’il ne dépassera vraisemblablement pas beaucoup cette part - Que c’est bien le ecommerce qui a besoin du commerce et pas l’inverse. Pour preuve cette expérience très intéressante citée dans le New York Times qui montre que c’est en ayant de l’imagination, de l’audace et du pragmatisme que l’on peut trouver des solutions et des moyens de concilier commerce en magasin et commerce à distance dans un juste équilibre. Epatant, non ?

[Infographie] 2012-2016 : quel sera le futur du e-commerce ? Qu’est ce qui boostera l’activité du e-commerce dans les années à venir? Facilité d’accès, démocratisation des supports mobiles et praticité d’achat constituent les trois éléments moteurs de l’e-commerce. Celui-ci devrait représenter en 2016 près de 9% de la totalité des ventes, contre 7% aujourd’hui. L’infographie ci-dessous, créée par Baynote et basée sur des études d’Emarketer, Internetretailer et Forrester, organise les données et les tendances de consommation pour donner une vision de l’avenir de l’e-commerce. Celle-ci révèle ainsi que le nombre de shoppers online devrait augmenter de 15% entre 2011 et 2016, passant de 167 à 192M. Les ventes d’appareils mobiles, qui étaient de 6,7M$ en 2011, devraient atteindre les 31M$ en 2016. Enfin, les ventes sur les réseaux sociaux devraient augmenter de 93% par an d’ici 2016, atteignant les 14M$ en 2015.

Ces nouveaux concepts d'e-commerce de mode masculine qui cartonnent Catalogue limité, simplicité de l'expérience, relation fidélisante... Ces sites marchands ont enfin trouvé la bonne recette pour s'adapter aux habitudes de shopping des hommes. Le dernier segment e-commerce en vogue aux Etats-Unis est celui de la mode masculine. Il aura mis longtemps à décoller mais à en juger par les réussites qu'affiche toute une ribambelle d'e-marchands spécialisés, le grand jour est arrivé. Pourquoi si tard ? Beaucoup d'hommes se disent submergés par l'offre disponible sur Internet Fer de lance de cette nouvelle génération, le newyorkais Bonobos. Parmi les sites marchands de mode masculine qui ont le vent en poupe, citons JackThreads, service de curation qui ne fait pas un secret de sa cible, les hipsters ("Great gear, great value, shopping that doesn't suck", "Everything's on f*cking sale"), ou encore Mr Porter, déclinaison masculine de Net-a-Porter, encore deux crans plus haut-de-gamme. La curation, un service très apprécié Des malles d'une valeur de mille euros

Le Social Media Marketing Contre Le Marketing Traditionnel [Infographie] Quels sont les avantages et les inconvénients du social media marketing et du marketing traditionnel ? Le social media marketing est attractif pour plusieurs raisons : Un investissement financier moins important, en particulier pour les petites entreprises.L’établissement d’une véritable relation avec son audience.La viralité des plateformes social media.Un bouche-à-oreille exponentiel.Etc … Cependant, le social media marketing comporte aussi des inconvénients : il nécessite un investissement en temps important et le retour sur investissement est plus difficile à mesurer. Le marketing traditionnel, quant à lui, permet de délivrer facilement un message commercial devant une audience de masse et d’obtenir des résultats rapidement. L’infographie ci-dessous éditée par Kuhcoon.com présente un résumé des avantages et des inconvénients du social media marketing et du marketing traditionnel. Source : Mediabistro.com & Kuhcoon.com Tags: infographie, marketing traditionnel, social media marketing

Related: