background preloader

Tribune : Comme Emma Bovary, la génération Facebook cherche à vivre autrement

Tribune : Comme Emma Bovary, la génération Facebook cherche à vivre autrement
On est bien obligés de constater qu’avec les Indignés, les Printemps arabes, les Occupy, on est sorti bien vite de l’individualisme souvent très contractuel de la génération Y. Le virage a été rapide. Les "nouveaux Bovary" ont entre 15 et 25 ans. Ils vont arriver dans le monde du travail et de la consommation. Comme Emma... L’illusion de la rencontre et d’un monde où chaque profil ressemble à une succession de moments passés à Disneyland. Cette nouvelle génération se conjugue aussi au féminin des blogueuses, quelquefois très influentes, car 74 % des nouveaux blogs sont créés par des filles et revendiquent la sérendipité (la rencontre heureuse) comme nouvelle valeur. Le droit à la minute de gloire Cette nouvelle illusion a pour parrains : Transparence, Rencontre, Équité. Cette génération de la transparence et de Wikileaks est aussi extraordinairement généreuse, comme on le voit avec son implication dans Wikipedia et dans tous les conseils sans cesse échangés sur la Toile. Biographie

Adopteunmec inaugure sa première boutique à Paris Thomas Pawlowski est directeur marketing du site de rencontre Adopteunmec.com. Il aime les poissons d’avril et l’humour potache. Le 1er avril 2012, en week-end à Madrid, il annonce pour plaisanter l’ouverture d’une boutique d’un nouveau genre : un magasin où des hommes membres du site seraient mis en vitrine, à la merci des demoiselles en mal de shopping. Le lendemain, Thomas Pawlowski est pris à son propre jeu : tous les médias relaient le communiqué. « Le téléphone a sonné toute la journée du lundi, pour nous demander de confirmer l’information. Nous ne pensions pas que les gens pouvaient y croire », explique-t-il, amusé. Lucienne Moreau, marraine de la soirée, en train d'épousseter l'un des articles. Du rose et des ballons L'espace de rencontre situé au sous-sol. Un site communautaire Thomas Pawlowski, directeur marketing du site. Un positionnement à contre-courant Chantal Lauby en compagnie de "l'aventurier", dans l'une des boîtes. www.adopteunmec.com/

Les consommateurs plus sensibles aux discours marketing en vacances ? Notre dernier sondage, publié sur Emarketing.fr du 26 juin au 15 septembre, a divisé les internautes. À la question "Les consommateurs décrochent-ils ou sont-ils plus sensibles aux discours marketing pendant les vacances ?", 51 % des 381 participants ont répondu favorablement à la première option. En vacances, je dis oui à tout "On n’a pas envie d’acheter mais de se concentrer sur les vacances, de se déconnecter du quotidien et donc de la consommation", explique Pauline, une internaute. Sur leur lieu de villégiature, les consommateurs seraient donc concentrés davantage sur leurs loisirs, plus "zen" et à l’écoute de leurs envies, comme l’explique Amine : "Je prête une attention plus positive aux messages publicitaires quand je suis en vacances car je suis dans un état où je dis oui à tout". Les marques à l’assaut des vacanciers Pendant la période estivale, elles n’hésitent plus à venir à la rencontre des consommateurs sur leur lieu de vacances.

L'orDIY de Fujitsu Après les ateliers photo de Nikon, Fujitsu a inauguré le 9 août dernier au Japon les premiers ateliers orDIY (orDoItYourself) !Au programme de ces ateliers payants (312 $/personne, hors coût de l'ordinateur) : enseigner aux débutants comment construire leur propre ordinateur et leur donner des connaissances fondamentales sur son fonctionnement interne, de façon à ce qu'ils puissent en assurer la maintenance seuls [et à terme, de réduire les coûts colossaux du SAV]. C'est là une véritable rupture dans l'univers des constructeurs de PC, plutôt réticents, on le comprend, à l'idée que l'on puisse fabriquer seul son ordinateur. Et si vous laissiez, vous aussi, vos clients participer à la fabrication de leurs produits ? Ce repérage exclusif pour e-marketing sera présent à partir du 19 septembre sur le site www.tilt-ideas.com

'InQuicker dit bye bye aux waiting lines' InQuicker est un service qui a révolutionné la gestion des services d'urgence aux États-Unis, en annihilant tout ou partie des files d'attentes. Il permet aux malades de s'enregistrer en ligne grâce à un simple clic sur la liste d'attente des urgences, de façon à connaître l'heure précise de sa prise en charge par le personnel médical. Une fois l'enregistrement effectué, le patient reçoit l'appel d'une infirmière chargée de s'enquérir de ses symptômes et de vérifier qu'il ne s'agit pas d'une urgence vitale. Dès lors, le patient est tenu informé en temps réel de l'évolution de la file d'attente et peut attendre chez lui son tour. Lancé en 2006, InQuicker est désormais partenaire de 120 établissements américains et a permis de réduire le temps d'attente à 15 minutes en moyenne. Ce repérage exclusif pour e-marketing est lisible sur le site de tilt-ideas

Les jeunes actives, nouvelles ambassadrices du social commerce Faire ses emplettes au boulot ou sur mobile, comparer et partager ses bons plans sur les réseaux sociaux... les jeunes actives sont les nouvelles ambassadrices du social commerce. Tel est le principal enseignement de la dernière étude issue de l'Observatoire eBay-Terrafemina, qui s'est penchée sur les comportements et les attentes des femmes actives de 25-35 ans. Si 92% des personnes interrogées sont présentes sur les réseaux sociaux, c'est avant tout pour recommander leurs achats et partager leurs bons plans et coups de cœur avec leurs proches. Mais si la génération Y est connue pour profiter pleinement de l’interactivité d’Internet et de ses outils de partage, elle semble tout aussi intransigeante sur certains fondamentaux tels que le nomadisme, l’instantanéité, l’authenticité et le partage. L’hypermobilité : nouveau mode de consommation d’une génération ultra-connectée La jeune femme 2012 est multi-expérience d’achat en ligne.

Les leviers d'influence positive sur l'achat des femmes "Si la société de consommation avait un sexe, il serait féminin", disent souvent les Américains. La maxime se vérifie dans tous les pays économiquement matures. Si le bouton d'achat n'a toujours pas été identifié, si on sait à peu près ce qui plaît aux femmes, peu d'études se sont penchées sur ces leviers d'influence positive sur l'achat des femmes. Aujourd'hui, on sait que les femmes sont à l'origine de 70 % des achats quotidiens, Publicis Shopper, dans son baromètre sur les pratiques du shopping, a réalisé pour Emarketing une abstraction concernant le sexe fort...Valérie Piotte, la directrice de la nouvelle entité de Publicis dédiée au shopper, résume ainsi : "la promotion, c'est surtout pour elles ! Et notamment les réductions qui se trouvent sur le Web (75 % des femmes de 35-49 ans y sont sensibles vs 66 % des Français). Toutes les petites attentions, comme une dégustation produit, un échantillon, sont des leviers efficaces.

Une rentrée sous tension pour les directeurs marketing Chaque année, lors de la rentrée scolaire (et politique), les conjoncturistes se livrent à l’exercice délicat de prévoir l’évolution de la consommation. En 2012, l’exercice est particulièrement de mise. Car le seul moteur de la croissance française, la consommation, pourrait bien caler en ce deuxième semestre. Pour lancer le débat, Emarketing.fr a demandé à deux instituts (TNS Sofres et Xerfi) ainsi qu’à plusieurs responsables marketing ou chefs d’entreprises leurs prévisions. La rentrée selon Édouard Lecerf, directeur Général TNS Sofres "Cette rentrée va s’effectuer, prédit Édouard Lecerf, directeur général TNS Sofres, sous le signe de la prudence et de l’attentisme du point de vue du consommateur. La rentrée selon Alexandre Mirlicourtois, directeur des études économiques du groupe Xerfi En substance, Xerfi prévoit un recul de 0,3 % de la consommation des ménages (en volume) au deuxième semestre 2012 après une stagnation au premier semestre. Source Insee et Xerfi.

'Francoscopie 2013 ': la vie des Français décryptée Sous-titrée "Tout sur les Français"(*), la nouvelle édition de “Francoscopie” de Gérard Mermet, réalisée en collaboration avec Christophe Gazel, est millésimée 2013. Trois ans se sont en effet écoulés depuis la précédente édition de cet ouvrage de référence sur l'état des Français dans tous les domaines (éducation, santé, famille, relations sociales, travail, consommation, revenus...). « J'ai laissé passer trois ans (et une élection présidentielle) afin de mieux décrypter les transformations, évolutions, tendances lourdes et signaux faibles qui se multiplient dans cette période pour le moins complexe, inédite et passionnante », explique Gérard Mermet en ajoutant : « Si je poursuis ce travail (de fou, disons-le !) depuis un peu plus de... 25 ans, c'est en effet avec l'espoir, toujours renouvelé, de contribuer à la réflexion collective et individuelle des acteurs et des citoyens de la société que nous sommes tous. Voici l'édito de "Francoscopie 2013" signé Gérard Mermet :

Related: