background preloader

Le harcèlement sur internet en questions

Le harcèlement sur internet en questions
Qu'est-ce que le "cyberbullying" ? Le "cyberbullying" peut être traduit en français par "harcèlement virtuel" ou "cyberintimidation". On utilise ce terme lorsqu’une personne est victime d’humiliations, de moqueries, d’injures, voire de menaces physiques sur un site internet. Ce type de harcèlement a surtout lieu sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook qui est le plus utilisé, et sur les blogs. Quelle forme prend ce harcèlement virtuel ? Le plus souvent, le harcèlement passe par la création d’un sujet de discussion, groupe ou page sur Facebook ou un autre réseau social, visant une personne. Il se crée alors un véritable espace de défouloir. Existe-t-il d’autres formes de "cyberbullying"? Tout ce qui est préjudiciable à l’identité numérique d’une personne est considéré comme du harcèlement virtuel. On parle donc aussi de cyberbullying quand une personne se fait pirater son profil (Facebook ou messagerie) par un individu qui envoie des messages en son nom. Oui. Oui. Related:  Le harcèlement scolaire

Cyber-harcèlement : signature d'une convention avec l'association e-enfance Luc Chatel a signé une convention avec l'association e-enfance lundi 6 juin 2011. Cette convention vise à lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves mais aussi à l'encontre des équipes éducatives. Elle s'inscrit dans le prolongement des assises nationales contre le harcèlement à l'École. Le ministre de l'éducation, de la jeunesse et de la vie associative et la directrice de l'association e-enfance, Justine Atlan, ont signé une convention cadre en présence d'Anne-Sophie Bordry, directrice des affaires publiques France et Europe du Sud de Facebook, et de Yann Padova, secrétaire général de la commission nationale informatique et liberté (Cnil). La convention prévoit qu'une procédure contre le cyber-harcèlement puisse être engagée à l'initiative des victimes ou de leurs parents. Le cyber-harcèlement pourrait aussi conduire à une sanction éducative. Signature d’une convention entre Luc Chatel et e-Enfance

Harcèlement à l'école : "il faut briser la loi du silence" - Société Une fois n'est pas coutume, Luc Chatel fait l'unanimité auprès des personnels d'éducation, en s'attaquant à un problème majeur : le harcèlement. Contrairement à ses voisins européens, la France n'avait en effet toujours pas pris de mesures pour lutter contre ce fléau. Le 14 mars, Luc Chatel a donc commandé un rapport à Eric Debarbieux, président de l'Observatoire de la violence scolaire, ainsi qu'une enquête auprès de 18 000 élèves, pour connaître l'ampleur du phénomène et trouver des solutions efficaces. Pour Bertrand Gardette, conseiller principal d'éducation dans un lycée professionnel en Auvergne et auteur avec Jean-Pierre Bellon de Harcèlement et brimades entre élèves, il est indispensable de former les personnels d'éducation mais aussi les élèves. Quelle est la réalité du harcèlement en France ? Le harcèlement fait référence à toutes ces mini-violences physiques (coups de règles, affaires abimées...), et le plus souvent verbales : moqueries, insultes, ostracisme...

Monde numérique et respect de la vie privée : la CNIL et la FIEEC ouvrent la voie des solutions de demain Identifier les enjeux Dans trois tables rondes successives, les industriels, membres de la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication et les représentants de la Commission de l'informatique et des libertés ont échangé leurs réflexions sur les smart grids, les bâtiments connectés, la ville du futur ou les nouvelles régulations. De cet échange se dégage la nécessité d'approfondir le dialogue entre le monde de l'industrie et celui de la protection des libertés. Envisager la protection des données comme un levier de compétitivité Souvent perçue comme un frein à l'innovation, la protection des données personnelles est désormais l'une des clés de la confiance souhaitée par les consommateurs dans les produits et services qu'ils utilisent au quotidien. Innover ensemble La CNIL en poursuivant sa démarche de diffusion de la culture informatique et libertés, rejoint le souhait des industriels d'innover dans le respect des droits des personnes et des libertés.

Luc Chatel présente un plan de prévention et de lutte contre le harcèlement à l'École Préparées, dans la continuité des États généraux sur la sécurité à l’École, par les travaux d’Éric Debarbieux et par de nombreuses réunions de travail depuis le mois de janvier, ces assises ont pour objectif de lever le tabou du harcèlement à l'École, dont une récente enquête de victimation a révélé qu’il concernait plus d’un enfant sur dix en école primaire. Combattue dans la plupart des pays développés, dénoncée par tous les spécialistes de l’enfance qui s’accordent pour en décrire les effets destructeurs sur la personnalité et sur la réussite scolaire, cette violence entre pairs, faite de brutalités physiques et d’humiliations psychologiques, a trop longtemps été passée sous silence, voire tolérée : elle va désormais faire l’objet d’une politique nationale, pour la première fois en France. Connaître et faire reconnaître le harcèlement par la communauté éducative adulte Faire de la prévention du harcèlement à l’École l’affaire de tous

Et si on s'parlait du harcèlement à l'école ? Téléchargez le livretEt si on s’parlait du harcèlement à l’école : Retrouver tous les outils proposés par l'UNICEF France autour de la lutte contre le harcèlement à l'école : En savoir plus sur la campagne « Agir contre le harcèlement à l'école » : L’UNICEF France s’est associé à l’association Les Petits Citoyens pour éditer un livret pédagogique intitulé Et si on s’parlait du harcèlement à l’école.

Réseaux sociaux : Quelles sont les pratiques de nos enfants ? Quel est le rôle des parents ? Principaux constats de l'étude Près de 20% des moins de 13 ans ont un compte 48% des enfants de 8-17 ans sont connectés à un réseau social (Facebook). 18% des moins de 13 ans sont déjà connectés, et leurs parents sont au courant à 97%. Le déclic a lieu au collège : 57% des élèves du collège sont connectés / 11% des élèves du primaire. Les jeunes se connectent souvent seuls : depuis leur ordinateur personnel (50%) et leur mobile (23%). Les parents sont assez peu associés à cette pratique Seule la moitié (55%) des 8-17 ans discutent avec leurs parents des réseaux sociaux, principalement du temps d’utilisation plus que des usages… Une moitié (49%) d’entre eux sont "amis" avec leurs parents. Les enfants et les adolescents livrent leurs identités et beaucoup d’informations personnelles Pour les enfants et les adolescents, la relation sur le réseau n’est pas virtuelle. Un tiers des enfants ont été choqués ou gênés par des contenus Conseils aux parents Dialogue et partage 1. 2. 3. 4. 1. 2. 3.

Actualités - Comment lutter contre le harcèlement à l'École ? Ressources Mobiliser les équipes éducatives "Pas de harcèlement dans mon établissement" : le ministère propose à tous les établissements qui souhaitent s'engager une charte qui offre un cadre de référence à l'engagement de la communauté éducative. Elle aborde : la reconnaissance et la prise en compte du harcèlement ;la prévention ;le traitement des situations d'élèves victimes de harcèlement. 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Expliquer le harcèlement aux élèves Les partenaires du ministère de l'éducation nationale proposent des outils destinés aux élèves, pour les aider à comprendre et repérer les situations de harcèlement. À l'école primaire Les éditions Calligram proposent "Lili est harcelée à l'Ecole", une aventure de Max et Lili, à partir du 10 février (4,90 € TTC). La fondation d'entreprise Boulanger a mis au point une carte d'identité scolaire, sous forme de porte-clés, "Halte à la violence ! À l'école primaire et au collège Au collège Préparer une séquence en classe

Comment se protéger des usurpations d'identité ? Lorsque Caroline, célibataire, s'est présentée à la mairie pour programmer son mariage civil, quelle ne fut sa surprise en apprenant qu'elle était non seulement déjà mariée, mais aussi divorcée ! L'usurpatrice, une amie d'enfance, s'était fait délivrer son acte de naissance et avait endossé les atours de Caroline devant monsieur le maire. Caroline fait partie des 14 % de personnes qui n'avaient jamais entendu parler de l'usurpation d'identité, une fraude qui se dissimule sous d'autres infractions, comme le retrait d'argent au guichet d'une banque avec un faux passeport (escroquerie), le prêt contracté au nom d'un tiers (abus de confiance) ou encore l'escroquerie aux prestations sociales. Ce fléau fait chaque année 213 000 victimes, mais il est, paradoxalement, encore largement sous-estimé. Si 86 % des Français savent de quoi il s'agit, rares sont ceux qui s'en inquiètent, révèle une étude CSA menée auprès de 1 002 personnes pour la société Fellowes. Une recette artisanale À savoir

Harcèlement scolaire : rencontre et premières pistes d'actions Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a rencontré, le 14 mars 2011, des acteurs du soin psychologique et psychiatrique ainsi que du champ éducatif. Tous sont signataires de la lettre ouverte sur le harcèlement scolaire rendue publique le 26 janvier 2011. La rencontre a eu lieu en présence d’Éric Debarbieux, président du conseil scientifique des états généraux de la sécurité à l'école, de Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire, et de Claude Bisson-Vaivre, doyen des inspecteurs généraux du groupe vie scolaire. Cette réunion de travail avait pour objectif de dresser un état des lieux et de soumettre des pistes d’actions sur la question du harcèlement scolaire.

Related: