background preloader

Fêter le patrimoine, mais laisser disparaître le domaine public

Fêter le patrimoine, mais laisser disparaître le domaine public
Ce week-end, nous célébrons donc les Journées européennes du patrimoine, et vous serez des milliers et des milliers à aller visiter des monuments et des lieux de culture en France. Il faudrait sans doute s’en réjouir, mais je n’y arrive pas. Vraiment pas… Car voyez vous, ces journées sont celles du Patrimoine, mais pas celles du domaine public. Les deux choses sont liées, mais elles demeurent profondément séparées en France. Le patrimoine national est fêté, protégé, valorisé et légitimé par le discours des pouvoirs publics. Dans la plus grande indifférence… Le domaine public est une notion liée à la propriété intellectuelle. Source : Sketchtlex. Il y a eu une Journée du domaine public, cette année, organisée le 26 janvier dernier par les associations Wikimedia France et Creative Commons France, à l’image du Public Domain Day, que le réseau européen Communia a mis en place le 1er janvier de chaque année pour célébrer l’entrée dans le domaine public de nouvelles oeuvres. Et non, surprise !

http://scinfolex.com/2012/09/15/feter-le-patrimoine-mais-laisser-disparaitre-le-domaine-public/

Related:  open art / open culture

Open Data : Europeana ouvre les données de 20 millions d'oeuvres Europeana, la médiathèque co-financée par l'Union Europénne, a annoncé mercredi la mise en ligne d'un ensemble de métadonnées couvrant 20 millions d'oeuvres numérisées, sous une licence gratuite qui autorise toute forme d'exploitation. Excellente nouvelle pour les développeurs, et pour les amateurs d'art. Alors qu'en France les données culturelles sont exclues du champs des données devant être offertes librement au public, Europeana a annoncé mercredi l'ouverture de ses métadonnées couvrant 20 millions d'oeuvres référencées, dans 29 langues. Les données accessibles via une API sont publiées sous une licence Creative Commons CC0, la plus généreuse de toutes, qui autorise quiconque à exploiter l'ensemble gratuitement, y compris à des fins commerciales, sans aucune restriction. Lancé en novembre 2008, Europeana met en ligne des oeuvres numérisées issues de différents musées, bibliothèques, archives et collections audiovisuelles européennes. Lire

L’inverse du piratage, c’est le copyfraud, et on n’en parle pas Le piratage ne cesse de défrayer la chronique, mais curieusement, on parle beaucoup moins du phénomène inverse : le « copyfraud » ou fraude de copyright. Il ne s’agit pas de diffuser indéfiniment une œuvre protégée, mais au contraire d’effectuer une fausse déclaration de droit d’auteur entraînant la protection frauduleuse d’un contenu librement accessible. Le copyfraud est sans doute aussi répandu que le piratage. Cependant, les contrevenants sont rarement, voire jamais condamnés. Open Glam – Recommandations pour l’ouverture des données et des contenus culturels Open Glam – Recommandations pour l’ouverture des données et des contenus culturels Aujourd’hui paraît un document important, synthétisant les réflexions d’un groupe de travail Open GLAM, rassemblé à l’initiative de Wikimedia France et de l’Open Knowledge Foundation, pour examiner les blocages à l’ouverture des données et contenus culturels en France et proposer des solutions. J’ai eu l’occasion d’exposer dans S.I.Lex que l’Open Data accusait un retard certain en France dans le secteur culturel ou encore de dénoncer, ce week-end encore, la lente érosion que subit le domaine public à l’occasion de sa numérisation. L’ouverture présente certainement des difficultés particulières dans le domaine de la Culture, à cause notamment de l’enchevêtrement des problématiques juridiques. Mais cette situation n’est pas une fatalité et des solutions peuvent être mises en oeuvre pour faciliter la diffusion en ligne des contenus et données culturelles. Ces propositions ont besoin de votre soutien !

I Have A Dream : une loi pour le domaine public en France ! Cela plusieurs fois que j’évoque le sujet dans S.I.Lex ces derniers temps, mais voici une première tentative pour déterminer ce que pourrait être une loi pour le domaine public en France. L’idée d’un tel texte m’est venue lorsque j’ai appris que le Ministère de la Culture projetait de faire voter une loi sur le Patrimoine en 2013. Il m’a semblé qu’il était indispensable de saisir cette occasion pour militer pour l’adoption d’une loi qui porterait à la fois sur le Patrimoine Et sur le Domaine public. I Have A Dream.

Et si Albrecht Dürer avait eu un Tumblr ? Un détour par la Renaissance, quand les œuvres des artistes étaient recopiées par la gravure : voici ce que nous propose Calimaq dans cette chronique pour mieux éclairer les problèmes actuels du droit d'auteur. Et in fine trouver des pistes de solutions pour réconcilier tous les partis. Imaginons un instant que le peintre et graveur Albrecht Dürer soit soudainement transporté depuis la Renaissance jusqu’à notre époque et que pour diffuser ses œuvres, il décide d’ouvrir un profil sur la plateforme de microbbloging Tumblr… L’hypothèse peut paraître un brin saugrenue, mais une telle manipulation de l’espace-temps constituerait une expérience fascinante.

La fausse vis d’Apple : comment une rumeur se répand sur le Web Une société a fait croire qu’Apple allait équiper son matériel d’une vis impossible à enlever. Un « fake » farfelu mais crédible, que le Web a contribué à propager. L’entreprise suédoise Day4 a réussi son coup : en quelques heures, de nombreux sites web discutaient d’une information qu’elle avait montée de toutes pièces. Pour comprendre comment l’info se répand sur Internet – et surtout pour faire parler d’elle –, elle a décidé de s’en prendre à la communauté la plus susceptible de se laisser prendre au piège : celle des fans d’Apple. Spécialisée dans les animations et les vidéos, la société a réalisé une image d’une vis présentée comme « asymétrique », qu’elle a postée sur le site Reddit :

Vers une nouvelle loi sur les archives ? Le site du Monde a publié hier une entrevue avec Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture. Cette dernière est bien entendu revenue sur le budget du ministère et sur certains sujets chauds du moment qui font beaucoup parler (Hadopi, Maison de l'Histoire de France, etc.). Mais elle a également parlé d'archives. La première information, plutôt rassurante, est que malgré la crise, qualifiée d’"inouïe" par la ministre, elle ne remettra pas en cause les projets culturels déjà engagés, parmi lesquels figure le nouveau centre des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine. La ministre a également eu un mot à destination des collectivités territoriales en affirmant que les AD du Tarn avaient fait 65 millions de pages vues sur son site internet l'année suivant la mise en ligne d'archives numérisées.

Culture, ou le domaine public soluble dans le Patrimoine A l'occasion d'un premier article, ActuaLitté s'était interrogé sur les raisons d'être des Journées européennes du patrimoine, et plus particulièrement des nombreux silences que le ministère avait pu opposer à nos différentes demandes de renseignements, sur des sujets notamment liés à la numérisation et impliquant la BnF. Manifestement, ces considérations n'intéressent - et c'est heureux - pas que notre rédaction. Nous reproduisons ici, et partiellement, un billet à découvrir absolument, publié sur le blog S.I.Lex, par Calimaq. Qu'il soit remercié de ses multiples aides et analyses, indispensables, mais également pour le temps qu'il a consacré à démêler avec nous plusieurs incompréhensibles situations Avec S.I.Lex - Calimaq Ce week-end, nous célébrons donc les Journées européennes du patrimoine, et vous serez des milliers et des milliers à aller visiter des monuments et des lieux de culture en France.

C’est le Jour du Domaine Public ! Tous les membres du collectif SavoirsCom1 sont heureux de vous souhaiter une bonne année 2013, qui commence en ce premier janvier par le Jour du Domaine Public . Les oeuvres de nouveaux auteurs vont faire leur entrée dans le domaine public et rejoindre nos biens communs de la connaissance. Par Billy Hicks. CC-BY-SA. Source : Wikimedia Commons. Pour vous faire découvrir ces créateurs, SavoirsCom1 a le plaisir de vous proposer son Calendrier de l’Avent du Domaine Public , dont la réalisation s’est déroulée tout au long du mois de décembre.

Internet ravit la culture En créant une zone de réappropriation illimitée des contenus, le web ouvre la voie au remix populaire de la culture. Un fait majeur dans l'histoire de la propriété intellectuelle et de la création que décrypte André Gunthert, chercheur à l'EHESS. Dans son célèbre article “L’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique”, publié en 1939, Walter Benjamin dessine l’opposition paradigmatique de deux cultures. Face à l’ancienne culture bourgeoise, appuyée sur le modèle de l’unicité de l’œuvre d’art, les nouveaux médias que sont la photographie et le cinéma imposent par la “reproductibilité” le règne des industries culturelles.

Découvrez comment internet range vos papiers Avec Greenbureau, fini la corvée de rangement des papiers ! 10 ans après l’arrivée des factures électroniques, la gestion des factures reste toujours aussi compliquée. Entre le papier et l’électronique, les mots de passe oubliés, les factures mal rangées ou introuvables, il n’y a pas de manière simple pour s’organiser. Ebooks : les bibliothèques fatiguées du comportement de Hachette La décision que Hachette Book Group a prise, d'augmenter le prix de vente de ses livres numériques, pour les bibliothèques, n'est pas passée inaperçue. Dans un courrier de la société OverdDrive, qui fournit les établissements en ebooks, on apprenait que dès le 1er octobre, les 3500 titres du catalogue connaîtront une augmentation de 220 %, par rapport aux prix jusqu'à lors pratiqués. chrishoward.author CC BY-NC 2.0 Sollicité par ActuaLitté, le groupe Hachette ne s'est pas encore exprimé sur la question, mais outre-Atlantique, l'American Library Association n'a pas raté le coche. Dénonçant cette politique tarifaire revue à la hausse, ce n'est rien de le dire, la présidente de l'ALA, Maureen Sulivan, a exprimé sa déception quant au choix du groupe. Déception d'autant plus grande que l'ALA, qui avait longuement discuté avec Hachette Book Group de ces questions, croyait réellement que l'éditeur proposerait des tarifs plus intéressants.

"Saccage juridique en règle du domaine public en France" par @Calimaq : by agnesdelmotte Sep 15

Related:  Société des gens de lettres