background preloader

Les adolescents et les jeux video

Les adolescents et les jeux video
Related:  Veille informative sur le jeuJeux vidéos, un éternel combat parents-enfants?

Addiction aux jeux de hasard et d'argent Le jeu constitue une pratique culturelle ancestrale dont on trouve la trace dans toutes les civilisations. Son institutionnalisation et sa fiscalisation est assez récente. De tout temps, l’histoire du jeu est aussi l’histoire d’une prohibition pour des raisons religieuses ou morales. La pratique des jeux de hasard et d’argent, qu’il s’agisse de la loterie nationale (qui existe depuis 1933), des jeux de grattage, des paris hippiques, des paris sportifs, du poker ou encore des machines à sous dans les casinos est une habitude assez répandue et bien ancrée dans notre pays. Le terme « addiction » a fait son apparition dans les années 1970 dans le domaine de la psychiatrie américaine, pour désigner initialement la dépendance à l’alcool et aux drogues.

Jeux vidéo : Le jeu vidéo fait son trou dans les bibliothèques De plus en plus de médiathèques proposent des jeux vidéo en consultation ou en prêt. Si l'opération est souvent couronnée de succès, certaines directions refusent de faire entrer dans leur établissement ce loisir qui n'a pas encore acquis ses lettres de noblesse. Et si, au milieu des livres, des DVD et des CD, on pouvait trouver des jeux vidéo dans les bibliothèques publiques? Quelques médiathèques françaises ont franchi le pas, en organisant des tournois, des consultations sur place, voire des prêts de jeux. À Paris, c'est même une médiathèque spécialisée dans le jeu vidéo qui va ouvrir ses portes l'été prochain, dans le XVIIIe arrondissement. «Nous voyons le jeu vidéo comme un produit culturel à part entière et comme un pourvoyeur de lien social», explique Mélanie Faucher, responsable de la section 15-25 ans de la future médiathèque Vaclav-Havel. L'ambition est forte. Un succès pour la médiathèque de Chartres Un aperçu de la future collection jeu vidéo de la médiathèque Vaclav-Havel.

Jeux d’argent : sortir de la dépendance Loterie, grattage, casino, paris sportifs, jeux en ligne… Près d’une personne sur deux déclare jouer à des jeux d’argent et de hasard. Et certains en deviennent accros au point de se transformer en joueurs pathologiques. Explications. La dépendance aux jeux d’argent et de hasard a été une première fois mentionnée en 1561, décrite en 1914 puis analysée par Freud en 1928. On prend la chose au sérieux en 1957 avec la sortie de Psychology of Gambling (La psychologie du jeu) rédigé par le psychanalyste Edmund Bergler, considéré comme élément fondateur de ces études. Un million de Français à risque Selon un rapport de l'Observatoire des jeux, (ODJ), plus de la moitié des Français (56,2 %) a joué au moins une fois à un jeu en 2014. Les signes qui doivent alerter Certains signaux d’alerte symptomatiques permettent de déterminer notre degré de dépendance. Jouez au Loto plutôt que sur Internet En savoir plus : A lire aussi sur le blog Journaliste : Vincent Rousselet-Blanc Crédit photo : Istock

Faites vos jeux à Saint-Cybard Ils ressemblent à des millions d'adolescents en train de jouer à des jeux vidéo. Mais ceux-là sont différents. Ils créent leur propre jeu. Avec la MJC Rives-de-Charente et l'Ecole nationale du jeu et des médias interactifs numériques (Enjmin), elle aussi implantée à Saint-Cybard, ces jeunes adhérents ont le privilège de fabriquer entièrement un jeu vidéo pendant une semaine. «Cela fait trois ans que nous organisons cette activité en partenariat avec l'Enjmin., rappelle Jérémi Pinet, responsable de l'action éducative à la MJC. Pour faire comprendre cette différence, trois étudiants en Master de l'Enjmin sont chargés de guider les jeunes. Les participants partent tous du même modèle: un «shoot them up», à savoir un jeu de tir. Créer des jeux et des vocations Simmonet, 14 ans, et Florian, 13 ans, sont intéressés par l'activité, et c'est aussi l'occasion de passer les vacances «dans une bonne ambiance». «On a la sensation de pouvoir transmettre ce qu'on a appris, explique Arthur Prudent.

Jeux d’argent : promouvoir le jeu responsable Quatre ans après l’autorisation des jeux d’argent en ligne en France, l’Insee et l’Observatoire des jeux publient deux études qui permettent de faire un premier bilan sur la pratique des jeux d’argent « en dur » et la pratique en ligne. Un joueur mise, en moyenne, 2 000 euros chaque année dans les jeux d’argent et de hasard, selon la récente étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Soit une dépense de 400 euros, après déduction des gains perçus. L’attirance des Français pour les jeux d’argent demeure intacte. Entre 2000 et 2012, les joueurs ont davantage misé d’argent (+ 76 %, pour un total de 46,2 milliards en 2012) et dans le budget familial, la part consacrée à cette activité n’a eu de cesse d’augmenter depuis vingt ans. Profil d’un joueur La part des jeux en ligne La loi du 12 mai 2010, relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne, n’a pas modifié la hiérarchie existante.

Enquête sur les jeunes et les jeux vidéo La délégation interministérielle à la famille a fait réalisé par IPSOS un sondage auprès des jeunes de 12 à 17 ans, afin d’évaluer leur pratique des jeux vidéo, les dangers éventuels qu’ils peuvent rencontrer et leur connaissance du système d’étiquetage des boîtiers PEGI / PEGI ON LINE mis en place pour les prévenir. Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 404 enfants de cette classe d’âge, interrogés par internet du 17 au 23 novembre 2009. Un loisir très présent dans la vie des adolescents Premier enseignement, aujourd’hui, la quasi-totalité des enfants de 12 à 17 ans déclarent jouer aux jeux vidéo (99%) et cette pratique est soutenue : parmi les enfants utilisateurs de jeux vidéo, plus des quatre cinquièmes (83%) jouent au moins une fois par semaine. 42% y jouent tous les jours. Un sujet de dispute plus que de discussion entre parents et enfants On note un faible intérêt des parents. Des adolescents exposés à des contenus choquants et inadaptés…

lutte contre les jeux dangereux et le harcèlement Psy et Geek ;-) Place aux jeux, un espace à Plouarzel pour un temps privilégié - Infoparent29 Le rendez-vous est pris. Un dimanche matin par mois, de 10h30 à 12h, salle Tud Ha Bro à la médiathèque « Place aux jeux » offre à la population de Plouarzel et des environs la possibilité de partager un temps autour de jeux de société. Depuis 10 mois déjà que cette action est en place, cette opération réussie pourrait se développer dans d’autres communes. Il y a quelques années, l’association Familles Rurales de Plouarzel réalisait un diagnostic tourné vers les nouveaux habitants de la commune. Pourquoi le jeu de société ? C’est un panel d’environ une quinzaine de jeux qui est offert à chaque séance avec six à sept nouveaux jeux à chaque fois. Expérience inspirantePlace aux jeux est une action qui plaît. Depuis sa mise en place, les personnes arrivent de plus en plus tôt et ne repartent que quand la « Place aux jeux » ferme

Les jeux vidéo en classe, pour quoi faire ? En augmentant l'engagement des élèves et leur motivation, les jeux favorisent l'apprentissage : c'est une idée que nous avons beaucoup exploré, à travers un débat et quelques articles. Mais le rythme vertigineux des évolutions technologiques pose un défi à la communauté éducative : les innovations se succèdent si vite qu'il est souvent difficile pour les écoles de savoir comment s'équiper durablement. Quant à la recherche, elle manque de temps pour étudier sérieusement l'impact des nouveaux outils, tels que les tablettes numériques à l'école. Pourtant, les expériences réussies ne manquent pas. Adressée « aux parents et aux enseignants qui s'intéressent à la question du plaisir à l'école », cette infographie du site OnlineSchools.com en montre quelques exemples. Voici donc, en résumé, ses principaux enseignements. > Jouer stimule l'engagement Parce qu'entre deux et dix-sept ans, 9 enfants américains sur 10 jouent déjà aux jeux vidéo à la maison. Courtesy of: Online Schools

Pourquoi le sport et le jeu ? | Le sport au service du développement L’UNICEF reconnaît le rôle capital du sport et des jeux physiques dans la vie des enfants. A son niveau le plus fondamental, le sport et le jeu sont un droit de l’enfant, ainsi que le décrit l’Article 31 de la Convention relative aux droits de l’enfant. Les Etats, y lit-on, « reconnaissent à l’enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge, et de participer librement à la vie culturelle et artistique ». S’ajoute à cela un vaste consensus sur l’importance cruciale de l’activité physique sur le développement physique, mental, psychologique et social des enfants et des adolescents. En faisant du sport, un enfant peut améliorer simultanément sa santé et ses performances scolaires et la pratique du sport peut contribuer à faire baisser la criminalité. En octobre 2002, le Secrétaire général des Nations Unies a chargé une équipe interinstitutions d’examiner les activités liées au sport menées dans le cadre du système de l’ONU.

Comment choisissez-vous les jeux vidéo ? Les parents choisissent-ils vraiment les jeux vidéo qu’ils achètent à leurs enfants ? Comment se passe le choix et quels sont les critères importants ? Réponses dans une vidéo réalisée avec PédaGoJeux.fr, site d’information et de sensibilisation à l’univers des jeux vidéo. Qui choisit les jeux vidéo à la maison ? Aucune hésitation pour les parents interrogés : ce sont les enfants qui choisissent leurs jeux vidéo ! Ils sont parfaitement informés – bien mieux que les adultes – et savent exactement ce qu'ils veulent acheter. Mais si les enfants prescrivent, les parents se réservent un droit de regard sur le contenu des achats qu'ils financent… Ils acceptent quand ils trouvent le jeu intéressant ou utile, et refusent s'ils le jugent violent ou stupide. Comment choisissez-vous les jeux vidéo ? Les enfants se tournent vers des jeux qu'ils ont essayés chez leurs amis ou qu'ils découvrent sur des sites Web et par la publicité à la télévision. Vous connaissez les sigles PEGI ? L’astuce PédaGoJeux

Related: