background preloader

Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ?

Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ?
“Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son bureau!" - Victoria, 15 ans Entre juin et novembre 2011, l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a mené une étude afin d’analyser le comportement des adolescents et les implications que cela a sur les terminaux mobiles et la technologie à venir. « Les comportements s’inscrivent dans une dynamique et évoluent au cours d’une vie. En grandissant, les adolescents se mettent à employer les mêmes outils de communication que les adultes. Bien sûr, ils continuent d’utiliser « leurs » outils, c’est-à-dire les textos, Facebook et le chat vidéo, mais ils comprennent peu à peu la nécessité d’utiliser également l’e-mail ou la voix », explique Ann-Charlotte Kornblad, consultante senior du ConsumerLab d’Ericsson. L’étude révèle que l’usage courant des textos et de Facebook a modifié la dynamique des rencontres chez les adolescents. Vous pouvez lire l’étude complète sur l’espace slideshare Ericsson France :

http://www.blog-ericssonfrance.com/2012/01/06/observatoire-consumerlab-ericsson-comment-les-adolescents-communiquent-ils-et-socialisent-ils-aujourd%e2%80%99hui/

Related:  Jeunes et réseaux sociaux

Internet: les jeunes savent se protéger, mais moins se maîtriser Lorsque l'on évoque les dangers qui guettent les jeunes sur internet, celui de la prédation sexuelle vient immédiatement à l'esprit, les mineurs semblant des proies plus faciles. Mais si "le phénomène de la mauvaise rencontre sur internet existe toujours", "ce n'est pas la problématique majeure", explique Yann Padova, secrétaire général de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL). "L'enjeu semble être désormais le mauvais usage que les jeunes font d'internet", assure l'expert, qui participe mardi à un colloque de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) sur les relations entre les jeunes et internet.

Un réseau social n'est pas un média...et réciproquement En deux mots : on a tendance à systématiquement assimiler un réseau social à un média alors que ces deux types d’outils sont de nature différente. Cette différence qui touche à la réciprocité de la relation entraine des différences notables dans la manière de les utiliser. C’est une réflexion qui me vient souvent lorsque je lis des articles ou voit passer des discussions sur twitter : la plupart des outils que l’on qualifie de réseau social n’en sont pas. En tout cas à mon avis. Cela signifie plusieurs choses :

Des jeux vidéo contre la dépression de sujets âgés ? La stimulation intellectuelle à l'aide de jeux sur ordinateur pourrait, chez certaines personnes âgées souffrant de dépression sévère, faire aussi bien, et peut-être même mieux que les médicaments. Cette idée est suggérée par une étude publiée mardi dans la revue Nature Communications, la revue scientifique de référence aux Etats-Unis. La dépression affecte un grand nombre de personnes âgées et si la psychothérapie et les médicaments antidépresseurs classiques sont efficaces pour certains d'entre eux, pour beaucoup, ces traitements n'ont guère d'effet sur la maladie, notent les auteurs en soulignant le besoin en traitements plus efficaces en gériatrie. "Les médicaments antidépresseurs sont souvent lents à agir, et les résultats souvent incomplets et instables. Les rémissions n'ont lieu que chez un tiers des patients", écrivent-ils.

Les ados sur Internet 1/6 Okapi 100% ADO - Le blog > Actus > En bref > Les ados sur Internet 1/6 20 février 2012 Que fais-tu sur la toile ? Et tes potes ? Panorama des médias sociaux 2012 (The english version of this article is here: Social Media Landscape 2012) Il y a quelques années une analyste disait que dans cinq ans, les médias sociaux seront comme l’air (omniprésents). Nous sommes en 2012 et les médias sociaux n’ont jamais occupé une place aussi importante sur le web, à tel point que l’on en vient à se demander dans quelle mesure il est encore pertinent de dissocier les médias sociaux et le web.

Usages d'internet et comportement de consommation Analyses-études Les parcours client digitaux, quelles sont les stratégies gagnantes ? Etude permettant de mieux comprendre le consommateur digital, son comportement vis-à-vis des médias numériques et son expérience client. OrangeL'Internet participatif redonne confiance aux consommateurs Synthèse de l'étude sur l'usage d'internet : "Près de la moitié des internautes recherchent l’avis de consommateurs, sur Internet, Internet donne du pouvoir aux consommateurs par rapport aux marques, Internet indissociable du développement de l’achat malin...". CredocLes usages de l'Internet en France

Veille et Analyses de l'ifé Dossier de veille de l'IFÉ : Jeunesses 2.0 : les pratiques relationnelles au cœur des médias sociaux n°71, février 2012 Auteur(s) : Endrizzi, Laure Ces réseaux numériques dits sociaux Présentation Facebook, MySpace, Twitter, YouTube, Copains d’avant, Viadeo... Deux tiers des internautes seraient déjà séduits par la nébuleuse « médias sociaux ». Le Web participatif, qui recouvre des dispositifs et des usages fort différents, captive décideurs et commentateurs. En consacrant ce numéro aux « réseaux socionumériques », derniers nés de ces dispositifs, Hermès prolonge et approfondit la critique du numérique menée par la revue et l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC). Chercheurs de divers horizons disciplinaires et professionnels du Web interrogent le phénomène, en procédant non seulement à une analyse des diverses appellations, souvent trompeuses, mais aussi en replaçant ces sites dans l’histoire des réseaux de communication.

Quels usages font les jeunes d'Internet ? Quels usages les jeunes font-ils de l’Internet, comment considèrent-ils ce média, que représente-t-il dans leur vie quotidienne ? Autant de questions auxquelles il est nécessaire de savoir répondre pour conduire une stratégie interactive efficace auprès de ce segment. Pour les jeunes, Internet n’est pas une nouvelle technologie mais une sorte de synthèse entre des outils qu’ils maîtrisaient déjà plus ou moins bien avant l’apparition du web comme : le pager, le mobile, la console de jeux, la télévision, la radio, l’ordinateur. Chacun utilise Internet en fonction de ses centres d’intérêts. Si les entreprises l’ont transformé à une époque en un eldorado pour y tester de nombreux business models, Internet est tout naturellement devenu pour les jeunes une occasion de plus de se distraire, s’instruire, se faire des amis. Les jeunes, leurs amis et le web

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Que font-ils sur les réseaux sociaux ? Qu'échangent-ils ? Avec qui ? L’avenir est-il aux réseaux sociaux éphémères Selon le sondage annuel de l'Institut Piper Jaffray auprès de 5000 adolescents américains, que rapporte Zdnet.fr, les réseaux sociaux s'avèrent pratiquement tous en perte d'attention auprès des plus jeunes (seuls Twitter et Instagram semblent encore avoir leurs faveurs, mais la cote d'amour s'est grandement ralentie). La raison de la désertion des réseaux sociaux ? "Las du partage exacerbé, las des traces laissées ici ou là, las de la surveillance potentielle de leurs parents, ils semblent préférer désormais les applications de messagerie instantanée comme Kik (30 millions d'utilisateurs), WhatsApp (17 milliards de messages échangés par jour), SnapChat (100 millions de messages et 50 millions de photos échangés par jour), ou encore Line, qui vient de passer les 100 millions d'utilisateurs en janvier dernier..

Internet, devenu incontournable pour les seniors Internet, un outil incontournable dans la vie quotidienne De nos jours, Internet intervient largement dans la vie quotidienne des seniors. Il représente un outil incontournable pour organiser les loisirs et pour améliorer la vie sociale. Snapchat, l'eldorado des ados Après le rachat d'Instagram pour un milliard de dollars, celui de Tumblr pour 1,1 milliard et celui, très récent, de Waze pour 1,3 milliard de dollars, on a fini par cesser d'écarquiller les yeux devant cette nouvelle mode de surévaluation des start-ups numériques. Aujourd'hui, le destin de Snapchat ne paraît donc même plus si étonnant. Publiée pour la première fois en septembre 2011, l'application est déjà si populaire qu'elle approche, elle aussi, les neuf zéros de la cour des grands : elle vient de monter sa valeur à 800 millions de dollars (611 millions d'euros) après une levée de fonds ayant apporté 60 millions supplémentaires (46 millions d'euros) à son capital.

Related: