background preloader

Les croisades

Les croisades
Introduction Bénie par le pape et conduite par les monarques des royaumes chrétiens de la vieille Europe, cette aventure devait représenter tout ce que l'esprit médiéval avait de bon en lui. Malgré l'échec militaire manifeste des croisades (à l'exception de la première), la Chrétienté en sortit grandie au niveau économique et culturel. Le choc des cultures fut nettement favorable à l'Europe, moins avancée que le Moyen Orient qui rentre alors en déclin. Les croisades permirent également au niveau géopolitique la création des Etats Latins d'Orient (comté d'Edesse et de Tripoli, principauté d'Antioche, royaume de Jérusalem) et l'essor des républiques maritimes italiennes (Amalfi, Gênes, Pise et Venise). Les Etats latins et les républiques maritimes italiennes Tout l'Univers (Hachette) Les caractéristiques des Croisades Une grande aventure médiévale Un grand investissement économique Au cours des huit campagnes, tout le monde y trouva son compte : Le rôle des femmes Des expéditions très sanglantes Related:  Le monde de l'islam

1095-1291 - Bilan des croisades L'épopée des croisades a débuté en 1095 avec l'appel du pape Urbain II et s'est étiolée après la bataille de Hattîn, en 1187. Cette période clé du Moyen-Âge a connu par ailleurs l'épanouissement de l'art roman et de l'art gothique, ainsi que l'émergence de la bourgeoisie. Elle s'est caractérisée par une exceptionnelle poussée démographique de l'Europe. C'est elle qui a rendu possibles les croisades. André Larané Les croisades en Terre Sainte Cliquez pour agrandir Le 27 novembre 1095, à Clermont, le pape Urbain II appelle les guerriers d'Occident à délivrer le Saint-Sépulcre et secourir les chrétiens d'Orient. Byzance sauvée ! Les croisades ont mis en branle dès 1095 plusieurs centaines de milliers de personnes (150.000 pour la première expédition militaire, 200.000 pour la malheureuse expédition de renfort de 1101, sans compter les pèlerinages populaires et les départs par petits groupes). Faillite des États francs de Palestine Pour le reste, le succès des croisades est mitigé.

Croisades Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les croisades du Moyen Âge sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape, une autorité spirituelle de l'Occident chrétien comme Bernard de Clairvaux ou un souverain comme Frédéric Barberousse. Elles furent lançées pour reprendre aux musulmans des lieux de pélerinages chrétiens en Terre Sainte. Les cités marchandes italiennes ont bénéficié des croisades, et développé dans la foulée les liens entre places commerciales européennes. Terminologie[modifier | modifier le code] Le terme « croisade » est rare et n'apparaît pas avant le milieu du XIIIe siècle en latin médiéval et seulement vers 1850 dans le monde arabe[1]. Pourtant, l'ancien français « croiserie » apparaît dans la chronique de Robert-de-Clari durant la quatrième croisade (1204), tandis que l'on trouve l'espagnol cruzada dans une charte en Navarre de 1212. Il est donc clair que ce que nous appelons « première croisade » n'était pas appelée ainsi par ses contemporains.

Succès de la première croisade (1096-1099) Suite à l'appel du pape Urbain II, de nombreux guerriers originaires de toute la chrétienté occidentale se disposent à secourir les chrétiens d'Orient et délivrer le tombeau du Christ, tombé aux mains des Turcs musulmans. Le 15 août 1096, ils se mettent en route pour la Terre sainte sous la direction du légat du pape. C'est ce que l'on appellera beaucoup plus tard la première croisade. Les croisés au secours de Byzance L'expédition comprend quatre armées. - Comme le roi de France Philippe 1er est sous le coup d'une excommunication et ne peut participer au voyage, les Français du nord se placent sous le commandement de Hugues de Vermandois. - Les chevaliers des régions du Rhin et de la Meuse, au nombre de 10.000, sont dirigés par le comte Baudouin de Flandre et son frère, le duc Godefroi de Bouillon. - Les Français du midi suivent le comte de Toulouse, Raimon IV de Saint-Gilles. - D'Italie méridionale part une armée commandée par Bohémond de Tarente. Les croisés grisés par le pouvoir

La première croisade 600 × 462 - fr.wikipedia.org 260 × 252 - fr.wikipedia.org 408 × 264 - histoire-france.net 883 × 469 - histoire-geographie-education-civique-maxime-... les croisades Expéditions militaires entreprises du xie au xiiie siècle par les chrétiens d'Occident à l'instigation de la papauté, qui leur a fixé pour but la délivrance des Lieux saints occupés par les musulmans. Le mot « croisade » n'apparaît dans les textes occidentaux qu'après 1250 ; pour leur part, les croisés et leurs contemporains usaient d'expressions aussi diverses que « voyage de Jérusalem », « voyage vers la Terre sainte », « passage » ou « voyage d'outre-mer ». Au sens strict sont qualifiés de croisades les pèlerinages en armes (de fait, des campagnes militaires) organisés par l'Église afin de délivrer le tombeau du Christ à Jérusalem. 1. 1.1. Dès les premiers siècles du christianisme, les Lieux saints occupent une place importante dans la spiritualité de l'Occident. Ce climat de vénération pour la Terre sainte, « occupée » par les musulmans, favorise les projets de puissance de l'Église. 1.2. La passion du Christ Pour en savoir plus, voir l'article antisémitisme. Une voie de salut 1.3. 1.4.

Les Croisades siècle, l’hostilité envers les juifs se développe en Europe. Des massacres sont perpétrés dans l’Empire germanique au départ des deux premières expéditions et tout au long des chemins. Après l’établissement des États latins en Terre sainte, les quartiers juifs subsistent, sauf à Jérusalem qui demeure interdite. De fortes redevances leur sont imposées pour alimenter les "trésors" de croisade. En 1215, le port d’un signe distinctif devient obligatoire... En revanche, pour l’Occident, les bénéfices, autant matériels que culturels, semblent énormes. En dressant si violemment un monde contre un autre, les croisades, bien qu’achevées depuis plus de sept cents ans, ont marqué fortement les esprits et laissé des traces qui perdurent aujourd’hui.

Siège de Jérusalem Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jérusalem fut le théâtre de plusieurs sièges : 1096-1099 - Succès de la première croisade - Herodote.net Suite à l'appel du pape Urbain II, de nombreux guerriers originaires de toute la chrétienté occidentale se disposent à secourir les chrétiens d'Orient et délivrer le tombeau du Christ, tombé aux mains des Turcs musulmans. Le 15 août 1096, ils se mettent en route pour la Terre sainte sous la direction du légat du pape. C'est ce que l'on appellera beaucoup plus tard la première croisade. Les croisés au secours de Byzance L'expédition comprend quatre armées. - Comme le roi de France Philippe 1er est sous le coup d'une excommunication et ne peut participer au voyage, les Français du nord se placent sous le commandement de Hugues de Vermandois. - Les chevaliers des régions du Rhin et de la Meuse, au nombre de 10.000, sont dirigés par le comte Baudouin de Flandre et son frère, le duc Godefroi de Bouillon. - Les Français du midi suivent le comte de Toulouse, Raimon IV de Saint-Gilles. - D'Italie méridionale part une armée commandée par Bohémond de Tarente. Les croisés grisés par le pouvoir

L'Islam, de Mahomet à aujourd'hui - 28/06/2014 - News et vidéos en replay - C'est pas sorcier MissionFred et Jamy partent au Maroc, un pays musulman, pour tenter de mieux comprendre l’islam, une religion dont on parle beaucoup, qui fait peur à certains, mais qui reste mal connue.L’islam est une religion monothéiste, avec un seul Dieu, comme le judaïsme et le christianisme. On retrouve d’ailleurs Abraham, Moïse ou encore Jésus dans le coran, le livre saint des musulmans. Né au VIIème siècle de notre ère dans la péninsule arabique, l’islam va très rapidement se répandre en Afrique du Nord, dans le sud de l’Europe et jusqu’aux confins de la Chine.A l’origine de cette religion, on trouve Mahomet, le messager de l’islam. C’est à partir de ce texte, mais aussi des hadiths (les paroles et les actes du prophète Mahomet) que va s’organiser l’islam. Si la majorité des musulmans pratiquent aujourd’hui leur religion de façon tolérante, certains interprètent le coran et les hadiths de façon plus littéral et radical. Dans le camion laboratoire- L’islam est né dans la péninsule arabique.

Les croisades au Moyen Âge Les croisades sont des pèlerinages armés prêchés par le pape en vue de conquérir ou de défendre les lieux saints. Les huit croisades qui eurent lieu entre 1095 et 1270 ont eu une grande répercussion sur la société européenne et en particulier sur la France. Elles étaient également un facteur d'ordre et de paix intérieure en détournant vers l'extérieur la turbulence guerrière, mais elles contribuèrent surtout à développer les échanges entre l'Orient et l'Occident. C'est sous le règne des Capétiens qu'ont eu lieu les Croisades... Les croisades Suivant le chemin des pèlerinages, les croisades combinaient les motivations politiques, religieuses et économiques dans des proportions diverses car leur but général était d'assurer aux chrétiens le libre accès non seulement au tombeau du Christ mais aussi aux pays et aux richesses de l'Orient. La 1ère croisade En 1095, l'empereur byzantin sollicite l'aide militaire de mercenaires occidentaux contre les Turcs. La 2ème croisade La 3ème croisade Cartes

CROISADES, Le déroulement des croisades en Terre sainte • La première croisade La première croisade, prêchée à Clermont par Urbain II lui-même, fut organisée par lui au cours d'un voyage dans le midi de la France. Son appel fut repris par de nombreux prédicateurs, parmi lesquels le célèbre Pierre l'Ermite, auquel la tradition postérieure attribua une part décisive dans la naissance de la croisade (c'est lui qui aurait révélé au pape les souffrances des chrétiens d'Orient). On composa une encyclique attribuée au pape Sergius IV, pour rappeler les profanations commises au début du siècle à Jérusalem par le khalife al-Hâkim. Le pape écrivit lui-même aux Bolonais et aux Flamands pour les inviter à se joindre à l'expédition, dont le départ fut fixé au 15 août 1096. En fait, des bandes de pèlerins (la « croisade populaire ») se mirent en marche avant cette date. Un traité passé avec Alexis Comnène stipulait la restitution à l'Empire byzan […]

Qui étaient les croisés ? Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ... Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ... Services visant à afficher du contenu web. Services visant à afficher du contenu web. 1095-1291 - Bilan des croisades L'épopée des croisades a débuté en 1095 avec l'appel du pape Urbain II et s'est étiolée après la bataille de Hattîn, en 1187. Cette période clé du Moyen-Âge a connu par ailleurs l'épanouissement de l'art roman et de l'art gothique, ainsi que l'émergence de la bourgeoisie. Elle s'est caractérisée par une exceptionnelle poussée démographique de l'Europe. C'est elle qui a rendu possibles les croisades. Ces dernières ont-elles contribué à l'essor de l'Occident ? André Larané Les croisades en Terre Sainte Cliquez pour agrandir Le 27 novembre 1095, le pape Urbain II invite les guerriers d'Occident à délivrer le Saint-Sépulcre et secourir les chrétiens d'Orient. Byzance sauvée ! Les croisades ont mis en branle dès 1095 plusieurs centaines de milliers de personnes (150.000 pour la première expédition militaire, 200.000 pour la malheureuse expédition de renfort de 1101... sans compter les pèlerinages populaires et les départs par petits groupes). Faillite des États francs de Palestine

Bataille d'Arsouf Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La bataille d'Arsouf eut lieu le 7 septembre 1191, à Arsouf, en Terre sainte, dans la cadre de la Troisième croisade. Elle opposa une armée croisée forte de 20 000 hommes commandée par Richard Ier d'Angleterre, renforcée par des contingents de Chevaliers de l'Ordre du Temple dirigés par Robert de Sablé et des Chevaliers de l'Ordre de L'Hôpital menés par Garnier de Naplouse, à une armée Ayyoubide forte de 20 000 hommes (dont une majorité montée), commandée par Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf ibn Ayyūb. Après une série de raids et d'escarmouches menées par les forces de Saladin, les deux armées se rencontrèrent dans la plaine d'Arsouf, au matin du 7 septembre 1191. Contexte[modifier | modifier le code] Philippe Auguste retourne alors en France, en laissant sur place une partie des troupes françaises (10 000 hommes sous le commandement du duc Hugues III de Bourgogne). Progression de la troisième croisade de Césarée à Jaffa[5].

Related: