background preloader

Depuis l’Antiquité, les monnaies plurinationales finissent toujours par exploser

Depuis l’Antiquité, les monnaies plurinationales finissent toujours par exploser
Related:  la guerre de la finance privéeLe Droit européen a permis la mondialisation néolibérale

« Deux explosions à la maison blanche, Obama est blessé » C’est le message Twitter qui a affolé l’Amérique alors que finalement, tout est faux, un simple compte Twitter piraté et la panique est lancée… Pourtant, il n’y a vraiment pas de quoi s’affoler pour si peu, à la limite si le message avait été « attentat à la réunion Bildeberg, le monde est sauvé », à la limite… C’est arrivé demain… Il était 13 h 7 lorsque près de 1,9 millions d’abonnés d’Associated Press, la principale agence de presse généraliste aux Etats-Unis, recevaient un tweet apparaissant comme envoyé depuis son principal compte Twitter @AP. Le message : une explosion avait eu lieu à la Maison Blanche et Barack Obama était blessé.Quasi instantanément, un vent de panique envahissait les marchés newyorkais. Entre 13 h 08 et 13 h 10, le Dow Jones (DJIA), principal indice de Wall Street, perdait 145 points – l’équivalent de 136 milliards de dollars (105 milliards d’euros) de capitalisation. Des entreprises comme Microsoft, Apple, Mobil, perdaient plus de 1 %.

1946 - Accord Blum-Byrnes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'accord Blum-Byrnes est un accord franco-américain, signé le par le secrétaire d'État des États-Unis James F. Byrnes et les représentants du gouvernement français, Léon Blum et Jean Monnet, après de longues négociations. Il liquide une partie de la dette française envers les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale (deux milliards de dollars). L'administration Truman offre même un nouveau prêt à la France à des conditions de remboursement considérées comme exceptionnelles. Une des contreparties de l'accord est la fin du régime d'interdiction des films américains, imposé en 1939 et resté en place après la Libération. Pour le Parti communiste et les syndicats du secteur cinématographique français, il s'agit d'un moyen pour les Américains de diffuser l'American way of life (le mode de vie américain)[1], à une population pouvant être tentée par le socialisme et de favoriser l'industrie cinématographique hollywoodienne.

Une règle d'or budgétaire adoptée loin des peuples Qu'est-ce que la règle d'or? L'inscription dans le droit national du principe de l'équilibre budgétaire et des modalités permettant le respect de cet équilibre. Alors que le principe de la règle d'or a été adopté par les États européens lors du Sommet du 25 mars 2011, l'opposition avait fait échouer le projet de réforme constitutionnelle proposé par Nicolas Sarkozy à l'été 2011. La question est de nouveau sur le feu des projecteurs depuis la signature du Traité sur la Stabilité, le Coordination et la Gouvernance de l'Union économique et budgétaire (TSCG), appelé communément « Pacte budgétaire ». Cependant, ceux qui croient faire échec à la mise en œuvre de la règle d'or en s'opposant à ce Traité font fausse route: la règle d'or est actuellement en cours d'adoption loin des peuples, discrètement discutée par le Parlement européen et le Conseil européen. Conseil européen des 24 et 25 mars 2011: le « Pacte pour l'euro-plus » Conseil européen du 9 décembre 2012: Le Pacte budgétaire

L’article 50 du traité sur l’Union européenne 1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union. 2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. 3. 4. 5. Télécharger le Traité sur l’Union européenne (TUE) au format PDF Télécharger le Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) au format PDF Conflits militaires, or et crise monétaire... Voici ce que nous observions en novembre dernier : La Roumanie a demandé pendant de nombreuses années à la Russie qu’elle lui restitue son or. L’année dernière, le Venezuela a demandé à la Banque d’Angleterre la restitution de 90 tonnes d’or. *** Voici ce que Zero Hedge observe (citant Bloomberg) : Le gouvernement de l’Equateur veut que les banques du pays rapatrient environ un tiers de leurs avoirs à l’étranger pour soutenir la croissance nationale, a dit le chef de l’agence fiscale de ce pays. Carlos Carrasco, le directeur de l’agence fiscale connue sous l’acronyme SRI, a déclaré aujourd’hui que les sociétés de prêt équatoriennes pourraient rapatrier environ 1,7 milliard de dollars et quand même remplir leurs obligations vis-à-vis des clients internationaux. Quatre membres du parlement suisse veulent que la Suisse réclame la restitution de son or. Certaines personnes aux Pays-Bas veulent aussi qu’ont leur rende leur or. Ma supposition est que tout nouvel étalon or sera sui generis [c.

1947 - Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. General Agreement on Tariffs and Trade Logo du GATT. Le General Agreement on Tariffs and Trade (GATT, en français : Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, AGETAC) fut signé le par 23 pays, pour harmoniser les politiques douanières des parties signataires. Cet accord multilatéral de libre-échange était destiné à faire baisser les prix pour les consommateurs, mieux utiliser les facteurs de production et favoriser l'emploi dans les secteurs où chaque pays détient un avantage comparatif. L'un des derniers cycles de négociations (l'Uruguay Round, de 1986 à 1994), clos par l'accord de Marrakech, aboutit à la création de l'Organisation mondiale du commerce. But[modifier | modifier le code] Le GATT visait à instaurer par convention « un code de bonne conduite libérale et multilatérale. » Contexte[modifier | modifier le code] Le premier round du GATT fut signé par 23 États emmenés par les États-Unis. Principes[modifier | modifier le code]

Le Sénat s’interroge sur le respect du principe de subsidiarité par la règle d’or budgétaire (Two-Pack Deux textes supranationaux, actuellement en cours d’élaboration, nous imposeraient de modifier notre Constitution afin d’y introduire une règle d’or budgétaire : Le Traité sur la Stabilité, le Coordination et la Gouvernance de l'Union économique et monétaire (TSCG) Ce Pacte budgétaire prévoit l'instauration d'une règle d'or sur le modèle allemand: - un déficit structurel limité à 0,5% du PIB (au lieu de 1% actuellement), - la mise en place d'un mécanisme de correction automatique, - l'inscription du principe de l'équilibre dans les législations nationales. Le règlement établissant des dispositions communes pour le suivi et l’évaluation des projets de plans budgétaires et pour la correction des déficits excessifs dans les États membres de la zone euro Dans son rapport relatif au projet de loi de finances rectificatives pour 2012, le Sénat s’interroge : « la France devra-t-elle vraiment inscrire la règle de solde dans sa Constitution ? Le non respect du principe de subsidiarité

Fin de l’euro, effondrement de l’UE : analyse politique et économique des relations franco-européennes L’UPR lance un grand appel à dons afin de financer sa campagne pour les élections européennes Les élections européennes constituent un enjeu de très grande importance pour notre mouvement et les idées qu'il défend. Nous avons une « fenêtre de tir » idéale pour nous faire entendre et faire progresser le combat pour la souveraineté et l'indépendance du peuple français, pour le rétablissement de la démocratie. La seule chose qui fait vraiment peur aux européistes, et tout spécialement en France, c'est qu'un mouvement comme le nôtre profite des prochaines élections européennes pour s'imposer sur la scène politique nationale et pour saboter l'Union européenne de l'intérieur. Nous devons participer aux élections européennes, - comme y participent tous nos partis frères étrangers rassemblés dans l'accord d'Athènes de décembre dernier -, afin de porter haut et fort l'opposition frontale à l'UE dans l'enceinte même du Parlement européen. La suite est entre vos mains...

Les oligarques donnent une leçon à l'UE : l'argent des Russes conservé à Chypre avait déjà disparu au jour 1 de la crise A Chypre, au cours de la semaine passée, tandis que les citoyens ordinaires faisaient la queue aux distributeurs automatiques de billets pour retirer quelques centaines d'euros, d'autres déposants ont utilisé tout un ensemble de techniques pour accéder à leur argent, et le mettre en sécurité. Alors que les dirigeants européens réfléchissaient à une solution pour éviter à Chypre de tomber en faillite, ils ont compris que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu'ils ont appris que la Banque Centrale de Chypre avait emprunté plus de liquidités à la BCE que ce qui aurait été nécessité par ces retraits aux distributeurs de billets, rapporte Reuters : « Personne ne sait exactement combien d'argent est sorti des banques de Chypre, ni où il est allé. Les deux banques au centre de la crise, Cyprus Popular Bank, aussi appelée Laiki, et Bank of Cyprus, ont des succursales à Londres qui sont restées ouvertes tout au long du weekend et qui n'ont fixé aucune limite pour les retraits.

Related: