background preloader

Magick

Magick
Magic most commonly refers to: Magic may also refer to: Aviation[edit] DTA Magic, a French ultralight trike wingEurodisplay SR-01 Magic, a Czech ultralight aircraft Computing[edit] Film and television[edit] Literature[edit] Music[edit] Albums[edit] Songs[edit] Nautical[edit] Radio[edit] Sorted by frequency, then by city: Canada[edit] CIMJ-FM (Majic 106.1), in Guelph, CanadaCJMJ-FM (Magic 100.3), in Ottawa, Ontario, CanadaCJMK-FM (Magic 98.3), in Saskatoon, Saskatchewan, CanadaCJUK-FM (Magic 99.9), in Thunder Bay, Ontario, Canada United States[edit] Elsewhere[edit] Sports[edit] Magic Johnson (born 1959), American basketball player and businessmanOrlando Magic, a basketball teamWaikato Bay of Plenty Magic, a netball team Technology[edit] Other uses[edit] See also[edit] Related:  Nu Age

Énochien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alphabet Énochien ou Hénokéen employé en magie hénokéenne, avec des commentaires en anglais sur le nom propre hénokéen de chacune des lettres L’énochien, ou hénokéen ou « Langage des Anges », est une langue construite occulte ou angélique supposée, possédant son propre alphabet, découverte dans les carnets de note des occultistes et alchimistes anglais John Dee et Edward Kelley, au XVIe siècle. Il est largement employé en magie énochienne ou magie hénokéenne. Étymologie[modifier | modifier le code] Phrase "portez ce vieux whisky au juge blond qui fume", représentant chacune des lettres latines écrites en hénokéen[1] Deux formes écrites sont reconnues aujourd'hui pour ce concept : Les origines selon John Dee[modifier | modifier le code] Selon John Dee, il s'agit du tout premier langage. Après sa chute du Paradis, Adam ayant tout oublié, il construisit alors un proto-hébreu fondé sur un vague souvenir de l'Énochien. Code de langue IETF : i-enochian

The Book of THOTH - The complete guide to the Tarot, Magick and Pranayama Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Prāṇāyāma (devanāgarī : प्राणायाम ) est un terme sanskrit qui correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au quatrième membre (aṅga) du Yoga[1]. Prāṇayāma est la discipline du souffle[1] au travers de la connaissance et le contrôle du prāṇa, énergie vitale universelle. Ce terme désigne encore un mouvement respiratoire orienté (ā-yāma) vers le souffle vital qui le précède et le soutient (pra-ana). Pratique du Prāṇāyāma. La pratique du mouvement respiratoire (ā-yāma) et la notion du prāṇa qui soutient fondamentalement cette respiration consciemment dirigée varient selon les écoles de Yoga. Approche linguistique[modifier | modifier le code] Article détaillé : Prāṇa. La Bṛhadāraṇyaka Upaniṣad composée au septième siècle avant l'ère courante mentionne quelques indications, les plus anciennes couchées par écrit, concernant la notion de prāṇāyāma[2]. La racine YAM- signifie « maintenir » ou « retenir »[4]. Écoles de yoga[modifier | modifier le code]

Three Books of Occult Philosophy De Occulta Philosophia, Libri tres Three Books of Occult Philosophy (De Occulta Philosophia libri III) is Heinrich Cornelius Agrippa's study of occult philosophy, acknowledged as a significant contribution to the Renaissance philosophical discussion concerning the powers of ritual magic and its relationship with religion. The three books deal with Elemental, Celestial and Intellectual magic. The books outline the four elements, astrology, kabbalah, numbers, angels, God's names, the virtues and relationships with each other as well as methods of utilizing these relationships and laws in medicine, scrying, alchemy, ceremonies, origins of what are from the Hebrew, Greek, and Chaldean context. These arguments were common amongst other hermetic philosophers at the time and before. Relation to the Knights Templar and magic use[edit] Three Books of Occult Philosophy helped perpetuate the belief in modern popular culture that the Knights Templar practiced witchcraft. See also[edit] References[edit]

Asana Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Āsana (आसन en sanskrit devanāgarī ; phonétiquement /ˈɑːsənə/ en français) est un terme sanskrit qui correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au troisième membre (aṅga) du Yoga[1]. Le Haṭhayogapradīpikā composé par Svātmārāma et qui est le texte de base du Haṭha Yoga, donne la description de plusieurs āsana. C'est ce Yoga qui est le plus répandu en Occident[2]. Āsana traduit littéralement « le fait de s'asseoir » ou la « manière d'être assis ». Dans le Yoga, ce terme a le sens de « posture rituelle »[3]. Historique[modifier | modifier le code] Les plus anciennes représentations d'asanas ont été trouvées dans les ruines de la cité de Mohenjo-Daro qui aurait été fondée trois mille ans avant notre ère. Linguistique[modifier | modifier le code] Āsana est un mot de la langue sanskrite, qui se note « आसन » en écriture devanāgarī. Exemples : manana est « le fait de penser », nayana « le fait de conduire ». Haṭha yoga[modifier | modifier le code]

Résumé Thelema Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thelema est la traduction du nom grec ancien θέλημα : « volonté », dérivé du verbe θέλω: vouloir, désirer. Thelema est également une philosophie de vie fictive décrite par François Rabelais dans Gargantua (communauté des Thélémites). L'essence de cette philosophie était résumée par la phrase "fais ce que voudras", et cette philosophie sera mise, plus tard, en pratique, au milieu du XVIIIe siècle par Sir Francis Dashwood à Medmenham. Aleister Crowley prétendit avoir reçu cette loi thélémite de Rabelais lors de son voyage de noces en 1904, par une entité nommée Aiwass qui lui aurait dicté durant 3 jours de suite, les 8, 9 et 10 avril 1904, le fameux Livre de la Loi, qui contient également le mot Thelema en grec ainsi que la phrase "Fais ce que tu voudras". Antécédents de Thelema[modifier | modifier le code] La Thelema de Crowley[modifier | modifier le code] Le Livre de la Loi[modifier | modifier le code] Cosmologie[modifier | modifier le code]

Blavatsky and "The Masters" Rudolf Steiner: Never a member of any Ordo Templi Orientis Here are some interesting facts and relevant details, listed chronologically. The reader should bear in mind that, in my attempt to decipher the puzzle of the "O.T.O.-Phenomenon", there remain many unanswered questions, for the "history" of the Ordo Templi Orientis is but a "part" of the phenomenon itself. The Ancient and Primitive Rite of Memphis and Misraim Allegedly, the Aegpytian Rite of Mizraim [or Misraim] was founded in Milano/Italy in 1805 and transferred to France in 1814. Pre-Events regarding Rudolf Steiner In 1875, the Theosophical Society was founded by H.P. Theodor Reuss and Rudolf Steiner It is difficult to pinpoint the date when the first contact between Steiner and Reuss took place. 9 December 1904: In a lecture on the history of Freemasonry in Berlin, Rudolf Steiner quotes a Manifesto by Carl Kellner and Theodor Reuss of 1904 (Steiner: "Die Tempellegende und die Goldene Legende" = Complete Edition [CE] volume 93, 91ff.). 15 August 1906: In a letter to A.W. For discussion

Eileen Caddy Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Eileen Caddy ( – ) est une des fondatrices de la Fondation Findhorn. Elle est également connue pour ses ouvrages de spiritualité, en particulier La petite voix, méditations quotidiennes qui fut un best-seller. En 2004, elle a reçu l'Ordre de l'Empire britannique par la reine d’Angleterre (grade de "membre" MBE). Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) God Spoke to Me, City, Findhorn P,‎ 1992 (ISBN 9780905249810) (originally published in serial format beginning in 1966) Version française : La petite voix, méditations quotidiennes, éditions Le Souffle d'Or 2002 (ISBN 978-2840582892)(en) The Findhorn garden (1975, contributor) Version française : Les jardins de Findhorn, Gap, Éd. le Souffle d'or,‎ 2008, 3e éd. Liens externes[modifier | modifier le code] site officiel en français de La petite voix d'Eileen Caddy

Dorothy Maclean Findhorn co-founder Dorothy Maclean (open eyes) during a weekend workshop given at Sirius Community Dorothy Maclean (born 1920 in Guelph, Ontario, Canada ) is a writer and educator on spiritual subjects who was one of the original three adults at what is now the Findhorn Foundation in northeast Scotland. She obtained a 3-year Bachelor of Arts degree from the University of Western Ontario. From 1941 onwards she worked for the British Security Coordination in New York. After being posted to Panama, she met and married John Wood, though the couple would divorce in 1951. On her way to New York in 1941, Maclean had met Sheena Govan, and it was through Sheena Govan that she would later meet Peter Caddy. After the Caddys became unemployed in 1962 they moved into a travel trailer near the village of Findhorn. Dorothy Maclean left Findhorn in 1973 and subsequently founded an educational organization in North America with David Spangler. References:

David Spangler Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. David Spangler (né le 7 janvier 1945) est un auteur américain du New Age qui se décrit comme un « mystique pratique ». Il a contribué à l’établissement de la communauté Findhorn en Écosse. Biographie[modifier | modifier le code] Depuis son enfance, Spangler prétend être clairvoyant. Il déclare avoir a donné ses premières conférences en 1964, à l’âge de 19 ans[1]. Spangler resta à Findhorn jusqu’en 1973. Sa critique tardive, en particulier du « narcissisme du New Age » (représenté, entre autres et selon lui, par Shirley MacLaine), est exposée dans son livre "Reimagination of the World", écrit avec William Irwin Thompson. Le New Age commercialLe New Age GlamourLe New Age qui fait la promotion d'un nouveau paradigmeLe New Age spirituel, ou sacré[2] Bibliographie[modifier | modifier le code] En français : Révélation : La naissance d'un nouvel âge David Spangler, Le souffle d'or 1982 (édition originale de 1971, augmentée en 1976) En anglais :

Related: