background preloader

Moi je suis pas féministe, mais…

Moi je suis pas féministe, mais…
Est-ce que ça t’arrive de commencer une phrase par «Moi je suis pas féministe, mais…»? De rire de ces féministes qui sont extrémistes, insensées, à côté de la plaque? Si on te décrivait comme féministe, tu trouverais ça insultant? Eh bien j’ai une mauvaise nouvelle pour toi: tu es peut-être bien un ou une féministe quand même. En fait il y a un test assez simple. Tu es féministe si: Tu crois que les hommes et les femmes devraient avoir les mêmes droits et les mêmes opportunités dans la vie.Tu comprends qu’on n’y est pas encore vraiment, et que la majorité des inégalités affectent les femmes. C’est aussi simple que ça. Bien sûr je n’ai pas l’intention de te forcer à porter une étiquette. Dans la suite de cet article, je parlerai de ce qu’est le féminisme — à mon sens — et de ce qu’il n’est pas. Le féminisme c’est… C’est un peu large comme définition, mais c’est fait exprès. Et puis il y a le mot lui-même, «féminisme». Je pense que «féminisme» est un mot légitime et utile, pour deux raisons:

http://fvsch.com/articles/pas-feministe-mais/

Related:  TFEFondamentauxA trierFéminisme: articles généraux

15 mauvaises raisons de ne pas être féministe Publié initialement le 23 juillet 2011 Parce que parfois, on a l’impression que tous les prétextes sont bons… « Je ne suis pas d’accord avec les féministes » Sauf si tu es contre les droits des femmes, ça va être compliqué de ne pas être d’accord avec les féministes, tout simplement parce que leurs positions sont incroyablement variées. Si tu penses que les hommes viennent de Mars, tu es féministe essentialiste (tu crois qu’il y a une « essence » masculine ou féminine). Si tu penses qu’on est humains avant tout, tu es anti-essentialiste. J’emmerde votre liberté – 1 Yep ! Ici, je veux parler en 3 parties de relations humaines, de liberté, d’autonomie, de responsabilité, mais aussi de vulnérabilité, d’estime de soi, de manque de confiance, d’injustice…Bon, c’est vaste, mais y’a un lien quand même entre tout ça. Et puis, plusieurs textes comme celui-là, ou encore des discussions avec des gens qui se sentent excluEs, marginaliséEs ont inspiré tous les questionnements que j’avais sur ce vaste ensemble de thèmes. Je précise que c’est quand même très centré sur des milieux précis (militantismes féministe, queer) et que du coup je prends pour acquis que les gens à qui je m’adresse savent que la monogamie n’est pas la seule voie possible, que le polyamour par exemple en est une alternative, et qu’il y a un discours culturel sur « l’Amour », comme sur le reste. Qui a le droit d’ accéder aux relations sentimentales et sexuelles ? Et du coup, on arrive à un truc qui m’exaspère au plus au point.

Feminist pictures visualoop: La honte sans fin de la violence des hommes contre les femmes Le problème : la violence contre les femmes prend plusieurs formes : physique, sexuelle, psychologique et économique. L'humour est une chose trop sérieuse... Lui : Wah, hé, faut que je te montre un truc, tu vas trop te marrer. C'est un test dans le dernier Consoles +, c'est trop bon. Moi : ... Lui : Tu ris pas ? Moi : Désolé, le sexisme, ça me fait pas franchement rire. Lui : Wah, c'est bon, c'est de l'humour quoi. Aux États-Unis, une vague de meurtres touche les femmes transgenres Dix-sept femmes, la plupart noires et hispaniques, ont été assassinées depuis janvier. Depuis janvier 2015, dix-sept femmes transgenres, la plupart noires et hispaniques, ont été assassinées aux États-Unis, souvent dans des circonstances particulièrement violentes. Dans le New York Times, l'écrivain transgenre Jennifer Finney Boylan tire la sonnette d'alarme dans un texte personnel où elle se remémore ce qu'elle faisait le jour de chacun de ces meurtres, afin de souligner le fossé entre sa vie de femme transgenre privilégiée et la violence que subit une autre partie de la communauté. Rien qu'au mois de janvier 2015, quatre femmes transgenres noires ont été assassinées: Papi Edwards, 20 ans, a été tuée par balle devant un hôtel dans le Kentucky, Lamia Beard, 30 ans, a été tuée par balle en Virgnie, Ty Underwood, 24 ans, a été retrouvée morte dans sa voiture au Texas, et Yazmin Vash Payne, 33 ans, a été poignardée à Los Angeles. «La mort qui triomphe»

La théorie du genre (djendeure). Mais pour avoir la réponse à cette question, il faudrait pouvoir disséquer un militant de La Manif Pour Tous, et vous savez que je suis résolument opposée à la vivisection. D’ailleurs il manque encore quelques signatures pour l’Initiative Citoyenne Européenne contre la vivisection, dépêchez-vous d’aller la signer avant le 1er novembre, ou vous aurez la mort de millions de chiots et chatons sur la conscience: Articles à lire sur la théorie du genre, le sexisme… Ca fait genre Petits rappels sur le genre D’une théorie du genre qu’ils font semblant de mal comprendre… ...pour être laissée à des rigolos Moi : Tagazok, gars. . Moi : Ah, ben, ça tombe bien, je me suis justement retiré dans un fjord perdu de la Norvège pour réfléchir au sens des propositions humoristiques. Lui : ... Moi : Bon, d'accord, je suis juste occupé à ré-exploser Ganondorf.

T'es fleur ou t'es chou ? L'avis de Ricochet Cet album s’attache à balayer les frontières entre les genres et rappelle qu’en matière de jeux, les enfants, qu’ils soient nés dans une fleur ou un chou, aiment délaisser leurs jouets de fille ou de garçon pour des compositions plurielles. Nous découvrons ici Lila, Léo et Maël et leurs jeux de prédilection. Des princesses et des poneys certes, des chevaliers et des robots bien sûr, mais surtout de nouvelles combinaisons lorsqu’ils jouent ensemble. Surgissent alors les « dînette-mitraillette » ou encore le « rugby-princesse ».

Le genre n'est pas une théorie, c'est un fait - Une heure de peine... Le genre n'est pas une théorie : c'est un fait. Cette formule, j'ai eu l'occasion de l'utiliser dans des billets précédents. Et j'ai dû souvent la marteler à nouveau contre les néo-réactionnaires qui se sont fait un devoir de continuer leur lutte contre l'égalité en la rhabillant "lutte contre la théorie du djendeur". Je me suis dit qu'il était temps que j'explicite complètement cette formule.

Le côté biaisé de la Force ! Après cet article, mes camarades du forum ubuntu-fr se sont dit que ce serait chouette de faire plein de réponses simples de ce genre à des questions basiques qu’on entend souvent dans les conversations et débats sur le féminisme. Il y a vraiment des remarques qui reviennent à chaque fois et certaines sont vraiment très agaçantes, d’autant plus que son auteur est persuadé d’avoir trouvé une super faille. Ainsi est née la F.A.Q. du sexisme accessible aux débutants ! Merci aux nombreuses auteures, crédits à la fin de l’article. Merci aussi aux personnes qui n’ont pas signé. Si vous avez participé et n’êtes pas mentionné, signalez le en commentaire !

Ceux qui pensent être beaux acceptent plus facilement l'inégalité sociale «Vous savez à quel point vous avez confiance en vous quand vous vous sentez beau», écrit Vox. A l'inverse, vous savez peut-être aussi à quel point on peut se sentir bête, moche et encore plus stressé quand, juste avant un rendez-vous important, aucun vêtement ne va et que chaque mèche de cheveux semble lancée dans une révolte de grande ampleur contre l'humanité en général. Si ces variations de perception semblent futiles, elles ont pourtant leur importance, plaide une récente étude publiée dans le journal Organizational Behavior and Human Decision Processes. publicité Selon elle, une personne qui se sent séduisante aurait ainsi tendance à «justifier l'inégalité sociale», en «pensant appartenir à une classe sociale supérieure et à en croyant que les hiérarchies sont une façon légitime d'organiser les gens et les groupes», résume le site de la Graduate School of Business de Stanford, dont sont issus les chercheurs à l'origine de l'étude. À lire aussi sur Slate.fr

Sur la prétendue différence et complémentarité entre les hommes et les femmes « Une question, pour ma compréhension. Je découvre votre site via le site rue89 et commence naturellement par lire la déclaration de votre "raison d’être" et me viens la question suivante dès le premier paragraphe : Je fais partie de la majorité des gens qui pensent que les hommes et les femmes sont différents et complémentaires. Je suis un homme et je ne pourrai par exemple jamais sentir un enfant pousser dans mon ventre et c’est une différence "naturelle" majeure. 3615 Usul ft. Mar_Lard : La virilité Pondu par Lady Dylan le 9 septembre 2012 On vous avait déjà parlé d’Usul et de @Mar_Lard. Ils reviennent cette fois ensemble, pour une vidéo jouissive sur la virilité. Au menu de ce 3615 Usul : de la comparaison de kikis, les personnages sur-virils qui ne font rêver que les mâles, la virilisation des héros au fil de l’évolution des titres, comment se débarrasser des joueuses par le harcèlement sexuel… Cette vidéo reprend les principaux éléments d’un article de @Mar_Lard (déjà l’auteure du papier à propos de Tomb Raider et Joystick) « Genre et Jeu vidéo : des muscles et des couilles », avec le style habituel d’Usul : nonchalant, pédagogue et pince-sans-rire (« moi j’aimais bien les animaux »). Voir une vidéo pareille diffusée sur Jeuxvideo.com, ça met du baume au coeur. Le public a l’air d’apprécier aussi : l’immense majorité des commentaires sont positifs, et saluent autant la dimension humoristique que le message (pas mal de « plus intelligent/réfléchi que d’habitude »).

Related: