background preloader

Actualité, Economie

Actualité, Economie
Related:  16-229-15

Cloud Computing et dématérialisation de factures : le duo gagnant Magali Michel, directeur de Yooz, éditeur d’une solution de dématérialisation et de numérisation des factures, liste les bénéfices apportés par le Cloud dans le domaine. En quelques années, le Cloud Computing a fortement fait évoluer les usages au sein des entreprises, mais également les stratégies de développement des éditeurs de logiciels qui ont modernisé leurs approches historiques. Cette tendance de fond est particulièrement prononcée dans le monde de la gestion dématérialisée des processus financiers, par exemple pour la gestion de factures. Ainsi, selon une étude menée par Markess, « l’enjeu en matière de traitement des factures porte bien, à terme, sur la suppression totale du papier et le passage à la facturation électronique. 62 % des décideurs interrogés indiquent numériser tout ou partie de leurs factures entrantes (en provenance de fournisseurs). Il apparaît donc que les solutions de dématérialisation de factures bénéficient des nombreux apports liés au Cloud Computing.

L’actualité des entreprises et de leurs dirigeants La croissance du volume de transactions et l’augmentation des coûts associés posent donc un double enjeu aux organisations : comment faire mieux, et pour moins cher ? Pour répondre à ce besoin, il faut impérativement parvenir à maîtriser les coûts liés aux applications mainframe. Dans ce but, deux approches s’avèrent pertinentes : remplacer certaines briques technologiques et agir sur la puissance machine consommée. Remplacer des éléments applicatifs :Remplacer certaines briques utilisées par les applications CICS par des composants équivalents permet effectivement de réduire les coûts de licence.Prenons l’exemple la passerelle chargée d’intégrer les transactions CICS dans d’autres environnements : le prix de la licence spécifique à ce connecteur vient s’ajouter aux frais de fonctionnement liés au mainframe, augmentant d’autant le coût de possession.

TIC : La start-up Fizians accélère son développement à l'international Vous êtes ici : Accueil université > La recherche > Actualités Recherche / Culture scientifique, Relations Entreprise A- A+ Aa 18 février 2015 La société Fizians, start-up issue de l'Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes (IRCCyN) et hébergée par Polytech Nantes, vient de boucler une levée de fonds de 700 000 € auprès de Nestadio Capital et Ouest Angels Développement. Incubée par Atlanpole, Fizians propose un service innovant de stockage numérique distribué (cloud computing) qui à pour vocation de rendre les environnements de stockage numérique de masse des entreprises et des hébergeurs plus extensibles et plus flexibles.Basée sur le modèle "Mojette", l'offre RozoFS développée par la société nantaise permet concrètement d'augmenter par 2 l'espace de stockage disponible ou une réduction de 50% des coûts d'équipements pour un volume donné à stocker.

De loser ambulant à golden boy: le tumultueux parcours du PDG de Zenefits Comment une série d'humiliations a mené Parker Conrad à connaître l'un des plus gros succès de l'histoire pour une start-up. A 34 ans, la vie de Parker Conrad a été tellement remplie et pleine de rebondissements qu'elle pourrait avoir été écrite pour un téléfilm. En tant que cofondateur et PDG de Zenefits, il est aujourd'hui le golden boy de la Silicon Valley. Sa société est une vraie success story. Zenefits connait sans doute le rythme de croissance le plus élevé de l'histoire pour une entreprise du cloud computing, et ce, aussi bien en termes d'utilisateurs que de chiffre d'affaires - et il ne s'agit pas seulement d'une activité surfant sur le modèle freemium. "A notre connaissance, il n'existe pas d'offre SaaS qui grandisse aussi vite que nous. Son équipe a toutes les raisons d'être confiante. Un business model incroyablement lucratif Ce dernier a vendu la dernière start-up qu'il a fondée, Yammer, à Microsoft en 2012 pour 1,2 milliards de dollar. "J'avais une vie très stable.

Le tour du Cloud en 48 heures... 60 jours exactement avant l'ouverture des Salons Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management (1 et 2 Avril CNIT Paris) les organisateurs ont dévoilé le programme et surtout les nouveautés de cette sixième édition... " Lorsque nous avons créé ces salons il y a six ans, nous ne nous attendions pas à ce que la profession en parle un jour comme le plus grand événement européen du marché... depuis, nous nous devons d'être à la hauteur de cette réputation " déclare Denis Rémy, commissaire général du salon. "Pour cette édition 2015, il y aura donc encore plus de tables rondes et ateliers (76 sur 2 jours), encore plus d'avis d'experts, de keynotes et de conférenciers (210) mais surtout il y aura quatre innovations qui vont confirmer la réputation du salon que les médias identifient désormais par ses seules initiales : CCWE " - Des "rendez-vous projets" one to one qui vont mettre en relation directe des visiteurs confrontés à une question et des experts capables d'y répondre .

Tunisie Telecom et la STIP: un partenariat win-win MM. Riadh Ben Rejeb Président-Directeur Général de la Société Tunisienne des Industries de Pneumatique, et Fadhel Kraiem Directeur Général Adjoint de Tunisie Telecom ont procédé à la signature d’un important contrat de fourniture de services de télécommunication au profit de la STIP. « Ce partenariat liant deux entreprises nationales évoluant toues les deux dans un environnement concurrentiel, est bien piloté dans une logique gagnant-gagnant, a déclaré à cette occasion M. Riadh Ben Rejeb. Et le PDG de poursuivre : la STIP qui souhaite renforcer davantage son ancrage dans les Tics afin de préserver sa croissance sur les marchés local et extérieur, a fait confiance à Tunisie Telecom qui dispose de la meilleure infrastructure et d’une expertise très développée en matière de solutions Entreprises » . M. Présentant ce contrat, M. La cérémonie de signature s’est déroulée en présence des hauts responsables des deux sociétés. Lire aussi

Un Windows 365 avec mises à jour sur abonnement ? La mise à jour vers Windows 10 sera gratuite, a promis Microsoft, mais en y ajoutant un astérisque : « Pendant un an ». Une indication incongrue, mais qui pourrait s’expliquer assez simplement. L’éditeur de Redmond a déposé la marque Windows 365, que l’on peut rapprocher d’Office 365, l’offre sur abonnement qui permet de télécharger et d’installer la suite bureautique sur plusieurs ordinateurs et tablettes. Windows 10 pourrait bien, dans cette configuration, être le cheval de Troie qui poussera les utilisateurs à dégainer la carte de crédit pour s’offrir des mises à jour régulières de leur système d’exploitation. Surtout, les utilisateurs seront-ils réceptifs à ce nouveau mode de consommation ? merci coach #10 : le cloud computing Le ‘’Cloud’’, c’est le mot trouvé en Anglais pour parler des services ou des applications informatiques en ligne, accessibles à tout moment et de n’importe où. Rien n’est stocké sur votre disque dur mais sur des serveurs sécurisés. Fini le temps où le disque dur qui grillait avec toutes vos données perdues à jamais.Avec le cloud, vos images, vidéos et contacts sont sauvegardés en temps réel, et utilisables à tout moment sur votre tablette, votre smartphone ou votre ordinateur. Et si vous êtes un abonné d’Orange, l’appli Le Cloud d’Orange vous offre jusqu’à 100 gigas d’espace pour stocker vos données, synchronisées sur votre télé via la LiveBox. Très pratique pour stocker toute sorte de données : documents, films, musique, photos... Édito-conception : Karine Georges et Thomas Ducres / production : Gonzai / images-réalisation-montage : Xavier Reim / présentatrice : Ambre Larrazet-Llop

Haute performance et disponibilité du Cloud pour un prestataire de services informatiques La société française SICTIAM souhaitait aider les collectivités territoriales du Sud de la France à améliorer la productivité de leurs employés et optimiser les services rendus aux contribuables par le biais d’une infrastructure informatique basée sur du Cloud. L’entreprise a construit une offre de Cloud Computing basée sur des serveurs, des baies de stockage et des commutateurs hautes performances, ainsi que l’assurance d’un dépannage rapide. Avantages : Efficacité des agents améliorée grâce à un meilleur accès mobile aux donnéesLes collectivités renforcent la valeur des services aux contribuables : infrastructure rentableLes agents assurent la protection et la sécurisation des données en permanence Et plus encore, à découvrir sans plus tarder ! Sponsor : Dell Posté le : 12 févr. 2015 Document paru le : 2 févr. 2015 Format : Type : Livre Blanc Langue : français

Décryptage des attaques par force brute via RDP Les attaques par force brute via le protocole RDP (Remote Desktop Protocol) peuvent faire « des dizaines de milliers de victimes » (cf l’annonce au cours de l’été 2014 sur le blog de Kaspersky Lab dont le système de détection des intrusions avait identifié plus de 1 000 cas de tentatives d’attaques par jour en juin). Rien de très surprenant, cela fait des années que les hackers s’en prennent aux connexions RDP. Qu’est-ce qu’une attaque RDP ? RDP est un protocole propriétaire, développé par Microsoft, qui sert d’interface graphique pour l’interconnexion d’ordinateurs en réseau. RDP étant avant tout conçu pour les accès distants sur réseau local (Local Area Network, LAN), des problèmes de sécurité se posent quand des équipes de support s’en servent sur Internet pour se connecter à des systèmes extérieurs au réseau, ce qui suppose généralement de configurer un tunnel VPN et d’adapter les paramètres de pare-feu, d’ouvrir le port d’écoute par défaut TCP 3389 par exemple. Les risques encourus

[Bon App’] Smartsy veut créer du lien avec les lecteurs des pages shopping Les données clés Origine: France/USA Editeur : Smartsy Disponible : sous iOS, la version Android est prévue pour mars 2015 Date de création : janvier 2012 Lancée en 2012, l’application Smartsy a été redéfinie. Frenchweb: Quel est le service rendu par l’application? Gérard Ayache: Smartsy établit une passerelle entre le monde physique et le monde digital. Concrètement, les utilisateurs collectent les objets qu’ils ont repérés dans leurs propre collector personnalisé. Comment avez-vous eu l’idée de créer cette application? A ses débuts en 2012, la société était très orientée sur les technologies de reconnaissance visuelle et amorçait un programme de R&D. Quelles sont les applications similaires et en quoi la vôtre est-elle différente ? Contrairement à quelques-uns des acteurs qui se sont placés dans le sillage de Smartsy (en France, Selectionnist ou Zoomdle), nous ne sommes pas un site ou une app de m-commerce de plus. Pensez-vous monétiser ce service ?

Les Rendez-vous du Plateau : parlons Machine Learning Évènement Chaque mois, de 9h30 à 10h30, ne manquez pas « Les Rendez-vous du Plateau » organisés sur le Plateau Inria situé à Euratechnologies. Une équipe de recherche Inria viendra à la rencontre des entreprises régionales afin de soutenir le transfert de technologies vers l’écosystème régional. Inscrivez-vous à la session du 17 mars pour échanger avec l’équipe Sequel autour du machine learning. Date : 17/03/2015 Lieu : Plateau Inria, Euratechnologies Un rendez-vous « R&D » à ne pas manquer Chaque mois, Inria vous propose au cours de rendez-vous matinaux de découvrir les avancées technologiques développées par ses équipes de recherche et comment vous pourriez en tirer parti. Jeune entreprise, start-up, PME régionale… vous aider à répondre aux attentes de votre marché et à vous développer sont des préoccupations fortes. Inria Lille - Nord Europe mène une politique active de partenariats et de transfert vers les entreprises innovantes. Au cœur du Machine Learning, avec l’équipe Sequel Map Data

Related: