background preloader

Classer et stocker ses photos numériques : archivage, métadonnées et sauvegardes

Classer et stocker ses photos numériques : archivage, métadonnées et sauvegardes
Beaucoup (trop ?) d'images à gérer Depuis que je suis passé au numérique, je stocke environ 5000 photos par an. 5000 fichiers RAW, développés, post-traités, et pour certains préparés pour l'impression selon différents procédés. De ce grand nombre d'images découlent plusieurs problématiques importantes : Comment classer au mieux ses photos ? Différentes méthodes d'archivage de photos Nous nous sommes tous posé la question un jour ou l'autre : comment ranger ses fichiers images au mieux sur son ou ses ordinateurs ? L'archivage par classement manuel La solution la plus « naturelle » pour beaucoup de personnes (et en particulier pour ceux qui ont goûté à l'informatique avant l'apparition d'iTunes…) est de ranger ses fichiers soit-même dans des dossiers que l'on crée pour l'occasion. Pour mettre en œuvre un archivage manuel, commencez par créer un dossier parent qui contiendra toutes vos photos, sans exception. Archivage chronologique L'archivage chronologique d'images Archivage thématique Visages Related:  Automation gestion Métadonnées ?

Développement Office: Gestion des métadonnées grâce au panneau Informations sur le document Développement Office Gestion des métadonnées grâce au panneau Informations sur le document Ashish Ghoda Aujourd'hui, les entreprises sont toutes confrontées à des problèmes de gestion d'informations. Étant donné que les informations critiques sont souvent enregistrées à divers emplacements et dans plusieurs formats différents, il est parfois difficile de trouver et d'utiliser les données. Outre la stratégie de découverte et d'utilisation des informations, les entreprises doivent également mettre en place un plan de conservation de données et de conformité aux régulations gouvernementales. Pour répondre à ces nouveaux besoins et implémenter des applications basées sur les informations, il est essentiel d'attribuer des métadonnées de manière appropriée aux documents. Gestion des métadonnées avec les panneaux Informations sur le document La plate-forme Microsoft Office vous a toujours permis de maintenir les propriétés standard et personnalisées des documents. <? Modèle de formulaire Infopath

Un effet Polaroid avec Gimp Il existe plusieurs logiciels gratuits ou en ligne qui vous proposent une transformation automatique de votre photo en format polaroid. Le souci est que vous ne contrôlez pas grand chose, que le résultat ne vous satisfait pas vraiment : image mal recadrée, surexposition ou dominante de couleur qui ne vous convient pas. Grâce au logiciel gratuit The Gimp, vous pouvez créer vous-même votre effet polaroid. Ce tutoriel vous permet alors d'utiliser rapidement les bons outils et de comprendre ce qui caractérise l'émulsion typique au polaroid : format carré, couleurs un peu désaturées, contraste voilé, vignettage et un cadre particulier. Préparation des calques Comme pour tout travail de retouche, la première chose à faire est de travailler sur un calque de duplication, plutôt que sur l'original. Faire un format carré Une fois votre image ouverte et votre calque dupliqué, prenez l'outil sélection dans votre boite d'outils à gauche. Modifier les tonalités de l'image Un cadre pour votre photo

Comment stocker ses photos sans risque La mauvaise idée du CD / DVD L'ère de la galette en plastique est terminée... Archiver sur CD ou DVD apparaît aujourd'hui comme une des plus mauvaises idées. La mignonne clé USB Il peut être tentant de stocker ses images sur un support à la fois portatif, pratique et de grande capacité (certaines clés proposant jusqu'à 32 Go de stockage). Elle ne devrait donc être utilisée que pour transporter quelques fichiers d'un lieu à un autre, mais ne peuvent constituer un support d'archivage. La carte mémoire de l'appareil photo Contrairement à une pellicule argentique qui constitue l'élément original, la carte mémoire numérique, elle, est destinée à un stockage temporaire. En effet, sa fiabilité est assez peu élevée (tout comme la clé USB) et son coût n'est pas adapté à un stockage de grandes quantités de données. Les sites de partage en ligne Pour cela, les images sont fortement compressées (afin d'accélérer le chargement des pages web), les fichiers originaux n'étant pas conservés.

métadonnées, comment lire et écrire les données IPTC et EXIF Nous avons vu dans les précédents articles (Les métadonnées, qu’est ce que c’est ? et Les métadonnées utiles pour le photographe) à quoi peuvent servir les métadonnées IPTC et EXIF. Faut il encore savoir les lire et les écrire. De très nombreux logiciels gratuits ou payants permettent de les écrire et de les lire . Nous nous intéresserons aux deux logiciels que sont PhotoShop et LightRoom.Ensuite nous étudierons les possibilités qui s’offrent à nous lorsque que nous sommes sous Windows7.Et enfin nous verrons s’il existe des moyens pour lire les métadonnées des photos mises en ligne. Bien entendu je n’aborderai pas les logiciels (ou les autres moyens) qui permettent de modifier les métadonnées EXIF. Sous PhotoShop : Il faut faire : ALT + MAJ + CTRL + I ou aller dans -> Fichier -> Informations… Pour lire les métadonnées : Il suffit de se rendre dans les onglets qui nous intéressent : IPTC ou Données de la caméra. L’onglet description propose un résumé des données IPTC de l’image. Sous LightRoom :

Cadre photo - Post-traitement Dans l'exemple de Jean, les textures qui viennent sur l'image ont été crée à partir de photo de rideaux (bande à gauche) et d'un tissu d'ameublement (bande en haut). Pour ma part j'ai pris ce que j'avais sous la main : la photo d'un parquet et d'un mur 31. Menu Fichier > Ouvrir Choisissez la photo de votre texture 32. Appuyer sur Enter, pour valider 33. 35. 38. Vous pouvez créer et importer autant de textures que vous souhaitez; Pour suivre l'exemple, j'en ai créé 3 Pour les gros flemmards, le cadeau Bonux : Téléchargez ici le .psd présenté ci-dessus Vous n'avez plus qu'à importer votre photo et, appliquer le traitement que vous voulez (sépia, NB …) Pour exemple, voici une version proche de l'exemple de Jean (Désolé, ma copine est parti pour un shooting à New York, je me suis rabattu sur le chien :DD)

Protéger ses photos contre le vol : les solutions Un nouveau type de pratique déloyale fait son apparition sur internet : la vente de photos dont les droits n'appartiennent pas au "marchand". Une internaute anglaise a récemment découvert plusieurs de ses photographies vendues sur un site, sans qu'elle n'en ait été informée. Les images étaient vendues sous différents noms d'artistes, probablement faux. Ce type de détournement peut devenir monnaie courante, si l'on ne prend pas ses précautions. 1. Vous pouvez distribuer gratuitement vos images, en limitant leur diffusion à un usage non commercial. Ce type de licence est simplifié par Creative Commons : il s'agit de la licence Creative Commons NC (Non Commercial). Vous pouvez également utiliser la licence Creative Commons BY , qui impose que le nom de l'auteur soit cité. En cumulant les deux restrictions, vous obtenez une licence Creative Commons NC BY . Si vous utilisez des sites comme Flickr pour partager vos photos, vous pouvez indiquer le type de licence souhaité pour chaque photo. 2. 3.

Groupe - Enfocus PowerSwitch PowerSwitch est le bourreau du travail de la gamme de produits Switch. À l'aide de ses outils complets de script et de métadonnées, vous pouvez concevoir un flux de production plus élaboré, parfaitement intégré avec la technologie de fournisseurs tiers. Le client de groupe de travail fourni avec PowerSwitch permet aux membres de l'équipe de soumettre et suivre les travaux à partir de leur poste de travail. Personnalisation par des scripts d'actions complets Dans tout flux d'édition, il arrive un moment où les outils standard montrent leurs limites en termes de personnalisation. Traitement intelligent à l'aide des métadonnées Il est possible de rendre les flux de production plus " intelligents " en tirant parti des métadonnées de plus en plus souvent incorporées aux documents. Participation de l'ensemble du groupe de travail - SwitchClient Même dans les petits groupes, le suivi des travaux peut poser problème et entraîner certaines omissions. Client de groupe de travail Soumission de travaux

Utiliser Border Maker 4 Un petit logiciel gratuit pour redimesionner, mettre un cadre et un texte ou signature sur une série de photos. Avant toute chose créez un nouveau dossier dans vos images ou vos documents.Je l'ai appelé "nouveau dossier". Vous ouvrez le programme "Border Maker" pour voir apparaître le panneau de fonctionnement. Vous voilà prêt. Vous procédez de la même façon pour le dossier destination. Le fichier exemple reste tel quel, c'est la première photo de votre série qui servira d'exemple de visualisation. *Redimensionner. *La qualité jpeg a un réglage par défault sinon maxi. *Voilà pour le prmière partie Nous allons attaquer le cadre. Vous cliquez sur l'onglet "Bordures" et à droite sur la croix qui veut dire ajouter. Pour la signature ou un texte, vous ouvrez l'onglet "texte" et un clique sur la croix +. Voilà on a presque fini, il va falloir faire quelques vérifications pour cela on va dans l'onglet exemple en bas du panneau BorderMaker et démarrer si tout est conforme.

Quelle signature/watermark pour quelle photo ? Je vous ai déjà parlé des signatures sur les photos (aussi appelées watermark). S’il est conseillé de marquer ses photos lorsque l’on veut les distribuer sur internet, il faut aussi faire attention à son format: la signature doit être fonction de l’usage des images. Dans l’absolu, la règle d’or (à mon sens) est de préserver la photo avant tout. Ce conseil peut paraître évident mais le web regorge de blog photos avec des signatures qui balafrent complètement l’image. Une signature trop visible peut complètement gâcher la photo: vous avez passé pas mal de temps à la faire, ce serait dommage. Quelques exemples Voici quelques exemples de watermark. Dans un coin ( Source photo: Photo Libre ) Avantage: Discret, sobre et ne gène pas trop la lecture de l’image.Inconvénient: un recadrage permet de supprimer la signature. La signature dans un cadre Avantage: la signature s’ajoute à la photo sans la dénaturer.Défaut: Un simple recadrage et la signature disparaît. En transparence sur l’image Bilan

Métadonnées: une initiation - Dublin Core, IPTC, EXIF, RDF, XMP par Patrick Peccatte Soft Experience www.softexperience.com Cette page a pour but d'orienter le lecteur abordant le domaine des métadonnées dans le dédale des concepts, des recommandations et des initiatives qui ont trait à ce sujet. Nous y présentons plusieurs techniques fondamentales relatives aux métadonnées (Dublin Core, RDF, XMP), en développant plus particulièrement celles qui sont appliquées aux images (IPTC et IPTC Core, Exif, Geocodage, DIG35, JPX) et à la presse (PRISM, NewsML, NITF). Sommaire Le lecteur exclusivement intéressé par les métadonnées relatives aux images peut lire uniquement les sections suivantes: Métadonnées , Métadonnées informatiques , Où sont les métadonnées ? Une connaissance minimale de XML est requise pour les sections RDF , PRISM , NewsML , NITF , DIG35 , JPEG2000 et JPX , XMP et IPTC Core[lire par exemple l'excellente introduction à XML sur Comment ça marche ? Les métadonnées Une métadonnée est littéralement une donnée sur une donnée. Pour en savoir plus

Related: