background preloader

Smart Cities. Efficace, innovante, participative : comment rendre la ville plus intelligente ?

Smart Cities. Efficace, innovante, participative : comment rendre la ville plus intelligente ?
A l’origine de ce rapport, un double constat : la nécessité de freiner l’accroissement des dépenses à l’échelle locale dans un contexte de disette budgétaire et la prise en compte du thème des «villes intelligentes » comme nouvelle grille de lecture du fait urbain. Et une conviction : les démarches et services développés localement au nom de la « ville intelligente » peuvent aider les municipalités à réduire leurs dépenses, tout en contribuant à l’amélioration de la qualité de service. Il s’agit également de soutenir une plus grande performance publique et par la même occasion de générer des retombées économiques. Ce rapport montre à quelles conditions cette conviction peut prendre forme de manière concrète à l’échelle des villes et s’adresse aux élus, aux entreprises et aux habitants des villes pour leur proposer de construire ensemble la ville intelligente de demain.

Entreprises et numérique, la nouvelle donne - Le Blog de 15marches 1. Le tout-à-l’écran (dématérialisation) La technologie envahit nos vies, avec notre complicité active. Alors que la fracture numérique se résorbe chez les particuliers, les “écrans” remplacent les objets de la vie quotidienne. Leur capacité à faire converger d’autres outils semble sans limite. Démocratisés dans la sphère personnelle, ils s’invitent désormais dans la sphère professionnelle. Standardisation des interfaces ne signifie pas standardisation des usages. L’accès aux biens et services se dématérialise. 2. L’internaute n’est pas un consommateur qui pousse un chariot dans votre magasin. Avoir un site web ne doit pas faire perdre de vue les fondamentaux de la relation-client : les consommateurs préfèrent les solutions simples et rapides. Si vous imposez à vos clients autant ou plus de formalités sur le web que “dans la vraie vie”, vous êtes à la merci d’un concurrent plus habile et moins exigeant. Il ne suffit pas de sous-traiter votre site web à un bonne agence. 3. 4.

La ville intelligente, un challenge collectif - De la ville numérique à la ville intelligente Nos villes regroupent désormais plus de 50 % de la population mondiale, soit 3,3 milliards de personnes, dont hélas 1/3 se logent dans des bidonvilles. Nos cités sont-elles prêtes à accueillir une telle concentration et dans quelles conditions ? Comment assurer le développement d'agglomérations performantes, respectueuses des hommes qui les habitent, de l'environnement qui les accueille et économes de l'énergie nécessaire à leur fonctionnement ? Mais ces initiatives restent cloisonnées et relèvent souvent de l'expérimentation visant à démontrer la faisabilité technique du sujet sans être intégrées dans une démarche globale de conception d'un nouveau modèle du vivre ensemble dans la cité. Ainsi, nous savons que la recherche du profit financier maximal par chacun des opérateurs (distributeur d'énergie, d'eau) au sein de l'ère urbaine conduit avant tout à une surconsommation soutenue par une démarche marketing toujours plus agressive et non à une gestion durable de nos ressources.

Avocat Ville intelligente : Présentation générale La ville intelligente se caractérise par le dépassement de l’approche sectorielle (à savoir notamment le bâtiment, le transport, l’énergie, l’éducation, la santé) pour parvenir à une approche connectée et interdépendante des différents secteurs en présence. Désignée également par les termes de ville numérique, smart city, ville durable, éco-cité ou encore ville connectée, la ville intelligente s’inscrit dans un périmètre géographique pouvant recouvrir également des quartiers intelligents ou éco-quartiers ainsi que des maisons connectées désignées également smart home. Avocat spécialiste ville intelligente Sommaire Expertise avocat ville intelligente Afin de parvenir à une approche connectée, la ville intelligente s’appuie avant tout sur le développement des technologies de l’information et de la communication et notamment : la domotique ;les capteurs ;les solutions Machine to Machine (M2M) ;les compteurs intelligents ;les logiciels d’analyse avancée. Le cabinet intervient : International

La ville numérique : quels enjeux pour demain La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions. Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. Un cyberespace public ? Faut-il s’en inquiéter ?

L'économie collaborative s'invente en France : gardons notre avance Consommation collaborative, production distribuée, finance participative, éducation et savoir ouverts: ces mouvements nés de la rencontre de l'innovation numérique et sociale sont les piliers d'une nouvelle économie : l'économie collaborative dont la France est pionnière. Consommation collaborative, production distribuée, finance participative, éducation et savoir ouverts. Ces mouvements nés de la rencontre de l'innovation numérique et sociale sont les piliers d'une nouvelle économie : l'économie collaborative. La France est un pays pionnier en la matière. « Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde », prophétisait le philosophe Michel Serres. Alors que la banque Lehman Brothers s'effondrait et emportait l'ancien monde dans sa chute, quelques poignées d'enthousiastes anonymes, éparpillés un peu partout entre l'Europe et les États-Unis, commençaient à expérimenter des façons inédites de consommer, fabriquer et échanger. 1. 2. 3.

La ville intelligente au service du citoyen Avec le rechauffement climatique, l’urbanisation maîtrisée sera le grand défi du 21ème siècle. En 2050, les 3/4 des habitants de notre planète vivront en ville. Avec à la clé d’énormes problèmes en termes de logement, d’énergie, de transport, de gestion des déchets et de pollution. Les villes intelligentes (Smart Cities) se caractérisent par leur développement économique durable et une qualité de vie élevée pour leurs habitants, à travers l’excellence dans les domaines suivants : l’économie, la mobilité et les transports, les bâtiments, les services urbains et la gouvernance, l'environnement. Ces domaines reposent de plus en plus sur la mise en œuvre les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Les méthodes numériques permettent d’observer, de modéliser, de simuler, et de recommander des choix au niveau des réseaux mais aussi des services. Plusieurs tendances émergent déjà : Ce séminaire se veut une approche pragmatique de ce sujet complexe, transversal.

L’économie collaborative au service du territoire Les pratiques collaboratives se multiplient. © Marion Boulay La consommation collaborative : un levier de mutation pour des territoires durables Un simple système économique permettrait de redessiner nos territoires ? Pour ce qui est de l’économie collaborative on n’est pas loin de pouvoir l’affirmer. La consommation collaborative, quels bénéfices pour la ville ? Le design : un élément essentiel pour faciliter les échanges Quelles motivations pour consommer autrement ? La consommation collaborative a encore besoin de convaincre pour recueillir l’adhésion du grand public. Les interactions humaines : un potentiel de richesses pour le territoire Marie Westeel a créé un concept store dédié à la promotion de l’entreprenariat local. La consommation collaborative nous pousse également à repenser notre rapport à l’autre. Par Marion Boulay, Marie Westeel, étudiantes en 5ème année à l’Ecole de design Nantes Atlantique option Mutations du cadre bâti, et Zélia Darnault, enseignante

Le travail et les territoires Taux d’équipement des 12 ans et plus en 2012 Contre respectivement57 %pour les portables et17 %pour les smartphones en 2011COMMUNIQUER, S’INFORMER, TRAVAILLER EN SITUATIONDE MOBILITÉ65%des 3.000 Français interrogésqui possèdent un smartphone sont connectésdurant leur trajet domicile - travail/école. Des salariésfranciliens sedisentintéressés parle télétravail Taux de satisfactionparmi les télétravailleurs,manageurs et employeursde 20 grands groupesfrançais De la population activefrançaise pratique letélétravail au moins unejournée par semaine 72% des actifs Français interrogéspar Regus considèrent les em-bouteillages et les métros bondéscomme la plus grande nuisanceliée à leurs trajets professionnels. Ville intelligente - PUCA Programme : 08 juillet 2014 : Qu’est-ce que la ville intelligente ? Séance introductive Argumentaire - séance du 8 juillet (format pdf - 93.2 ko - 01/10/2015) Vidéos de la séance du 8 juillet 2014 03 octobre 2014 : La ville intelligente est-elle soluble dans le développement durable ? Argumentaire - séance du 3 octobre 2014 (format pdf - 82.3 ko - 01/10/2015) Vidéos de la séance du 03 octobre 2014 04 novembre 2014 : Gouverner la ville par la donnée ? Des usages démocratiques de l’urban data Argumentaire - séance du 04 novembre 2014 (format pdf - 77.4 ko - 01/10/2015) Vidéos de la séance du 04 novembre 2014 26 janvier 2015 : La smart city : consécration ou disparition de la ville des réseaux ? En 2014, le Puca lançait un séminaire exploratoire sur la ville intelligente. Comment au-delà d’expériences pilotes ou de démonstrateurs, les nouvelles opportunités des technologies de communication, du big data ou du web 2.0, transforment-elles la gestion et la vie urbaine ? Programme 2017-2018 :

La smart city s’impose tranquillement dans les municipales La Gazette des communes s'est penchée sur le très en vogue terme de «smart cities» ou villes intelligentes. Il est vrai que les grandes villes françaises veulent toutes en être: Anne Hidalgo a annoncé qu’un milliard d’euros, sur les 8,5 milliards d’investissements prévus sur six ans, serait consacré dans son programme à la «ville durable et intelligente». Le Monde écrivait par ailleurs fin février que «depuis quelques années, Lyon s'investit […] dans cette notion émergente de “ville intelligente”». publicité Le projet expérimental IssyGrid, mené par Issy-les-Moulineaux avec plusieurs grands groupes dont Microsoft, était à l’honneur des TechDays de Microsoft qui se sont tenus en février. Lyon, Lille et Nantes seraient selon un classement les villes les plus smart de France. Mais si le terme s’impose dans l’urbanisme, le concept n’est certes pas neuf et «les cités n’étaient pas “bêtes” avant», rappelle La Gazette des communes: À lire aussi sur Slate.fr

smartcitizens On the smart city; A call for smart citizens instead Big data + social media = urban sustainability? The promise of smart sustainable cities is predicated on the dynamics of social media alloyed to the Big Data generated by an urban infrastructure strewn with sensors. Yet is there a tension between the emergent urbanism of social media and the centralising tendencies of urban control systems? And in terms of engaging citizens, we can certainly see evidence of increased interest in using social media for urban activism, from crowdfunding platforms to Occupy Everywhere and the Arab Spring. This essay is peppered with such questions, not because there are no hints or pathways ahead, but because we tend to spend little time on framing our problems with care. Efficiency as cul-de-sac Instead of the smart city, perhaps we should be more preoccupied with smart citizens. But the city is something else. The city is its people. Enter the smart citizens

Related: