background preloader

T. Colin Campbell Center for Nutrition Studies

T. Colin Campbell Center for Nutrition Studies
Related:  Autres pensées

Le jeûne, une nouvelle thérapie Il y a jeûne et jeûne ! Autrefois, le jeûne était surtout une forme d’ascèse étroitement liée aux convictions religieuses. Il aidait par exemple : - à purifier le corps, - à retrouver de la volonté, - à faire pénitence, - à atteindre un moment d’extase, de contact direct avec Dieu. Aujourd’hui, le jeûne est réduit à une simple diète pour soigner le corps et « booster» sa santé. Ne rien manger : un remède contre certaines maladies ? Le jeûne provoque une modification dans le métabolisme : le corps brûle ses réserves de graisses et le sang contient moins de cholestérol et de sucres. Dictées par un ensemble de spécialistes du domaine médical, les recommandations guident les médecins dans leurs décisions pour qu’ils puissent traiter leurs patients correctement et en toute sécurité. Or, aucune d’entre elles ne suggère de renoncer à la nourriture pour soigner une maladie. Et le jeûne pour maigrir ? Le jeûne a acquis une réputation de remède-miracle contre le surpoids.

Signes des Temps - Les Nouvelles pour lun., 25 mai 2015 Ebook gratuit: le triangle de Karpman J’ai le plaisir de vous présenter le second des dossiers d’Ithaque sous forme d’e-book. Après le guide d’auto coaching sur la reconversion professionnelle, celui-ci est consacré aux connaissances de base indispensables à l’amélioration de nos relations: le triangle de Karpman (ou triangle dramatique). Nous sommes tous inscrits, avec des combinaisons et des ampleurs différentes, dans la valse pénible des rôles relationnels. Victime, sauveur ou persécuteur, nous cherchons les moyens d’être entendus et reconnus au travers de ces comportements, plutôt inefficaces, parfois assez toxiques et franchement déplaisants. En dépit des connotations que nous pouvons mettre sur les dénominations de ses rôles, aucun n’est meilleur ou plus mauvais que les autres et ils sont l’expression des petites manipulations ordinaires du commun des mortels. Cet ebook a un triple objectif: Bonne lecture! L’ebook est disponible en lecture en ligne uniquement: Autres ebooks disponibles: Voir aussi Compétences relationnelles

Pourquoi les pneumologues sont les mieux placés pour ouvrir le débat sur le cannabis | Bertrand Dautzenberg SANTÉ - Je suis pneumologue et je me suis exprimé récemment à l'antenne de France info pour inciter à la dépénalisation du cannabis. Cette question sera également débattue lors du congrès de la pneumologie qui se tiendra à Lille du 29 au 31 janvier 2016. Voici les raisons concrètes de ce positionnement. Etat des lieux Plus de 17 millions de français ont expérimenté le cannabis, 4,6 millions sont consommateurs et 1,4 millions en consomment plus de 10 fois par mois actuellement selon l'Office français des drogues et des toxicomanies. Dans de nombreux pays la marijuana (les extrémités fleuries des plants de cannabis femelles) est utilisée seule, sans tabac. Un constat en apparence paradoxal L'idée simple que, plus la législation sur un produit est répressive moins l'on consomme a prouvé son inefficacité lors de la grande prohibition de l'alcool aux USA dans les années 30 et en 2016 en France avec la prohibition totale du cannabis. Un débat de santé publique difficile

Les technologies, entre magie et perte de contrôle Pour Nicolas Nova (@nicolasnova), initiateur et organisateur de cette ultime session de l’édition 2016 des conférences Lift, l’un des mantras du design d’interaction consiste à rendre la technologie invisible… et donc parfaitement magique. Cette intuition repose s’une l’une des 3 lois de l’écrivain de Science-fiction, Arthur C. Clarke : « toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie ». Cela signifie que, pour l’individu lambda, l’usage de technologies est tout aussi compréhensible qu’un tour de magie : le fonctionnement de la technologie demeure obscur et son expérience relève de l’évidence. Ou encore : l’important est que cela fonctionne, qu’importe comment ça marche. L’idée que les produits et services numériques doivent proposer une expérience « magique » ou « enchantée » n’est pas nouvelle, comme l’avait souligné David Rose, lors d’une précédente conférence Lift. L’internet des objets hantés La perte du contexte est une perte de contrôle Hubert Guillaud

Des dessins pour rêver à la belle étoile A quel âge peut-on découvrir les notions de système solaire, de galaxie et d’univers ? Comprendre pour la toute première fois que la Terre, si grande qu’on arrive à peine à l’imaginer, n’est qu’une petite bille égarée dans un océan de vide ? Brrr… Même les tout-petits ont droit à leur frisson existentiel, grâce à deux beaux livres sortis récemment, aussi instructifs que poétiques. «L’espace infini» Chez les éditions Balivernes, on s’adresse aux 5 ans et plus avec un voyage dans l’univers à la mode touristique. Plus loin encore, les frontières de la Voie lactée, la foule des galaxies et les surpuissants trous noirs. A la fois précise quand elle dessine les nuages de Jupiter et à la limite de l’abstraction cubique quand elle déploie sur fond noir des nébuleuses de gaz ou des supernovae, l’illustratrice réussit à nous mettre autant de paillettes dans les mirettes qu’une vraie séance d’observation au télescope. Dans l’espace infini, de Laurie Cohen, illustrations de Marjorie Béal.

Tchernobyl, Fukushima : Vivre avec Trente ans après Tchernobyl, cinq ans après Fukushima, les habitants des territoires contaminés témoignent de leur cohabitation incertaine avec la radioactivité. Une réalité humaine poignante et méconnue. Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, le 26 avril 1986, cinq ans après celle de Fukushima, le 11 mars 2011, que peuvent nous révéler du risque nucléaire les territoires dits "faiblement" contaminés, dont les habitants sont restés sur place ? En Europe, dans ces "zones grises" décrétées vivables, près de 7 millions de personnes réparties sur 120 000 km2 entre la Russie, l'Ukraine, la Biélorussie et la Norvège ont basculé dans l'inconnu, devenant les cobayes d'une cohabitation permanente avec la radioactivité. Dans les territoires les plus proches de Tchernobyl, le mois suivant l'accident, celui-ci a provoqué une épidémie de cancers infantiles de la thyroïde, mais ensuite ?

Amazon.fr :Commentaires en ligne: Le temps du déluge

Related: