background preloader

Drogues : les risques pour l'ado

Drogues : les risques pour l'ado
Novembre 2014 Dangers de la drogue Quels que soient les contextes socio-culturels, l'adolescence est une période privilégiée de quête et d'expérimentations nouvelles propices à l'adoption de comportements à risque. La consommation de drogue appartient à cette panoplie de comportements dont les adolescents sont particulièrement friands. Ritualisation de la prise de risque, transgression de l'interdit à caractère initiatique, la drogue véhicule une double dimension : négative, par le risque et les conséquences graves que peut entraîner sa consommation ; mais aussi positive, en raison de la puissance symbolique de l'interdit qu'elle peut exercer chez certains jeunes. Causes Souhaiter s'intégrer à un groupe, réduire les tensions psychiques, attirer l'attention des parents, sont également des motivations fréquentes de l'adolescent qui passera à l'acte d'autant plus facilement que la recherche de repères et d'identité est difficile. Consommateur occasionnel et chronique Drogue-chez-les-jeunes.pdf

Facteurs de risque du suicide à l'adolescence Au niveau du contrôle parental, un contrôle excessif peut décourager l’indépendance et la réalisation de soi. L’adolescent dominé peut se sentir impuissant à changer ce qu’il ne peut tolérer. A l’inverse, l’inconsistance ou le manque de contrôle peut traduire l’indifférence des parents à l’égard de l’adolescent, avec ses conséquences de négligence, de carences affectives et éducatives qui constituent des caractéristiques fréquentes chez les adolescents suicidaires. L’adolescent peut subir l’influence par le fait que des personnes dans son entourage ont fait des tentatives de suicide ou se sont suicidées. La vie sentimentale Perdre la personne que l’on aime est un des événements le plus difficile à surmonter, peu importe l’âge. L’isolement social Certains adolescents suicidaires sont seuls, ils ont l’impression d’être rejetés par leurs pairs. Le suicide à l'adolescence (1 ère partie) Le processus suicidaire chez l'adolescent (3e partie) Mythes et réalités sur le suicide (4e partie)

Alcool, tabac, cannabis : l'initiation débute au collège S'il fallait choisir un moment pour parler de drogue à son enfant, l'entrée au collège serait sans doute le meilleur. C'est en effet entre la 6e et la 3e que la rencontre avec les produits psychoactifs les plus courants a lieu. Pendant ces années déterminantes, les enfants s'initient au tabac, au cannabis et connaissent leurs premières ivresses alcooliques. À l'entrée au lycée, certaines consommations régulières sont déjà ancrées, alors que les générations précédentes faisaient ces expériences plus tard. Mais ce premier contact n'a pas lieu au même moment selon le produit, comme le prouve le volet drogues de l'étude HBSC que publie l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies. • Alcool: les ivresses augmentent fortement en 3e L'alcool est le seul produit psychoactif que les enfants découvrent en famille. • Le collège, lieu d'expérimentation du cannabis En 2010, un collégien sur dix déclare avoir consommé du cannabis. • La consommation de tabac bien ancrée à l'entrée au lycée

La société mexicaine La population mexicaine Historiquement parlant, les Mexicains sont une race neuve. Les Conquistadors, leurs ancêtres paternels, les engendrèrent de moitié avec les indigènes de race indienne qui peuplaient cette partie du monde depuis plusieurs milliers d'années : Aztèques, Mayas, Tlaxcalans et autres. Comme leur nom l'indique, les conquérants avaient tendance à s'emparer de ce qu'ils désiraient sans considérer les droits du premier occupant, ni les souhaits des intéressés ; si bien que leurs enfants, en grandissant, nourrirent souvent envers eux le même degré d'affection que les mères — c'est-à-dire le degré zéro. Tout cela a évidemment bien changé. A certaines façons de s'exprimer, vous pourriez croire quelquefois le Mexicain bien prompt à renier sa nationalité ; en réalité, c'est qu'il traduit autrement son sentiment d'appartenance nationale. Afficher la sélection de photos sur les "chilangos" Le Mexicain tel qu'il se comporte L'heure de la sieste Politesse mexicaine La politique du mâle

Fumer du cannabis dans l'adolescence diminue le quotient intellectuel L'idée était dans l'air depuis longtemps, le cannabis diminuerait le quotient intellectuel à l'âge adulte, chez ceux qui fument régulièrement depuis l'adolescence. Sur le site des Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), des chercheurs en neurosciences ont publié une enquête (en anglais), basée sur une cohorte de 1037 Néo-zélandais. Ils ont été suivis à plusieurs reprises depuis leur naissance, en 1972 et en 1973, jusqu'à l'âge de 38 ans. L'étude a pu faire ce qu'aucune autre n'avait fait avant elle : mesurer le quotient intellectuel (QI) avant le début de la consommation de cannabis et en observer les effets sur un même groupe de gens pendant une très longue période. Résultat : si l'usage modéré ne semble pas avoir d'effets majeurs, surtout s'il commence à l'âge adulte, il en va tout autrement des grands consommateurs, particulièrement s'ils connaissent leur premier épisode de forte consommation (au moins quatre jours par semaine) avant l'âge de 18 ans.

Alcool Myopathie de Duchenne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La myopathie de Duchenne (DMD) est la plus grave des manifestations en rapport avec un déficit de la dystrophine qui permet aux muscles de résister à l'effort : sans elle, les fibres musculaires dégénèrent. La maladie peut toucher tous les muscles dont le muscle cardiaque. Cette cardiomyopathie est la principale responsable de la mortalité de cette maladie. Elle doit son nom à Guillaume Duchenne, qui en fit la description en 1858[4]. Les maladies en rapport avec les anomalies de la dystrophine s'appellent des dystrophinopathies. Maladies incluses[modifier | modifier le code] Myopathie de BeckerCardiomyopathie en rapport avec une anomalie de dystrophine. Autres noms de la maladie[modifier | modifier le code] Dystrophie musculaire de Duchenne et BeckerMyopathie de Duchenne et BeckerDystrophinopathie Étiologie[modifier | modifier le code] Incidence[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code]

Tabac, alcool, drogue : rapport pessimiste sur les addictions en France 13,4 millions de Français ont expérimenté le cannabis. (AFP/JEFF PACHOUD) Dans un rapport publié ce mardi, l'observatoire français des drogues et des toxicomanies pointe une hyperalcoolisation ponctuelle chez les jeunes, une consommation de cannabis la plus élevée d'Europe et un usage du tabac qui stagne. Hyperalcoolisation ponctuelle chez les jeunes, consommation de cannabis la plus élevée d'Europe, usage du tabac qui fléchit peu, émergence de nouveaux produits de synthèse: l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publie mardi un rapport pessimiste sur les addictions en France. Le tabac et l'alcool restent les deux substances les plus consommées en France, avec 13,4 millions des 11-75 ans fumant quotidiennement, et 8,8 millions buvant de l'alcool plus de dix fois par mois. 13,4 millions de Français ont expérimenté le cannabis Le pourcentage de consommateurs de cocaïne a triplé en dix ans

Addictions Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014 Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool. Viennent ensuite le cannabis et, loin derrière, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Il existe également des addictions liées à des activités (et non à des substances), comme les jeux d’argent, les jeux vidéo, le sexe ou encore les achats compulsifs. Des substances plus ou moins addictives souvent testées à l’adolescence Des dépendances peuvent survenir à tout moment de l’existence, mais la période de 15 à 25 ans est la plus propice à leur émergence. Certaines substances semblent avoir un pouvoir addictif supérieur à d’autres compte tenu de la proportion de personnes dépendantes parmi leurs consommateurs. Part des usagers développant une dépendance à la substance qu'ils consomment. Un diagnostic très normé Des conséquences délétères

Un plan de lutte contre les addictions centré sur les jeunes « Rares sont les jeunes de 17 ans qui n'ont pas expérimenté un des trois principaux produits que sont l'alcool, le tabac et le cannabis », souligne Danièle Jourdain-Menninger, présidente de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt). C'est pour cette raison que le nouveau Plan de lutte contre la drogue et les conduites addictives présenté par le gouvernement pour cinq ans (2013-2017) donne la priorité aux actions de prévention et de suivi auprès des jeunes, des femmes enceintes et des personnes isolées, tout en renforçant la lutte contre les trafics. Pour rappel, en 2010, 3,8 millions de Français ont eu une consommation à risques d'alcool, 11,8 millions ont fumé du tabac quotidiennement, 1,2 million de personnes ont consommé régulièrement du cannabis (au moins dix fois par mois) et 400 000 ont pris de la cocaïne au moins une fois dans l'année. Globalement, ce nouveau plan préparé par la Mildt repose sur trois priorités : Des associations déçues

Humm Portail Santé Jeunes - Accueil Définitions L’usage de certaines substances est très ancien. En Asie, les feuilles du cannabis sont utilisées à des fins thérapeutiques depuis des millénaires. opium et en signalait déjà les dangers. Aux XVIe et XVIIe siècles on se servait du tabac pour guérir les plaies. coca ïne. Alcool, tabac, cannabis, héroïne, cocaïne, etc. sont des substances psychoactives qui agissent sur le cerveau c'est-à-dire qu’elles modifient l'activité mentale, les sensations, le comportement et qu’elles provoquent des effets somatiques (sur le corps) variables selon les propriétés de chacune, leurs effets et leur nocivité. Le cannabis, la cocaïne, l' ecstasy , l'héroïne (…) sont des substances illicites : le code pénal en interdit et en réprime la production, la détention et la vente, conformément aux conventions internationales. L'alcool et le tabac sont des produits dont la vente est contrôlée, et leur consommation dans les lieux publics réglementée.

Related: