background preloader

Drogue chez les jeunes

Drogue chez les jeunes
Novembre 2014 Dangers de la drogue Quels que soient les contextes socio-culturels, l'adolescence est une période privilégiée de quête et d'expérimentations nouvelles propices à l'adoption de comportements à risque. La consommation de drogue appartient à cette panoplie de comportements dont les adolescents sont particulièrement friands. Ritualisation de la prise de risque, transgression de l'interdit à caractère initiatique, la drogue véhicule une double dimension : négative, par le risque et les conséquences graves que peut entraîner sa consommation ; mais aussi positive, en raison de la puissance symbolique de l'interdit qu'elle peut exercer chez certains jeunes. Deux questions sont cependant centrales et obsèdent les parents confrontés à ce fléau : pourquoi mon enfant se drogue-t-il ? Causes Moins le jeune dispose en effet de moyen de construire ses propres repères, plus les risques de consommation de drogues sont grands. Consommateur occasionnel et chronique Drogue-chez-les-jeunes.pdf

La société mexicaine La population mexicaine Historiquement parlant, les Mexicains sont une race neuve. Les Conquistadors, leurs ancêtres paternels, les engendrèrent de moitié avec les indigènes de race indienne qui peuplaient cette partie du monde depuis plusieurs milliers d'années : Aztèques, Mayas, Tlaxcalans et autres. Comme leur nom l'indique, les conquérants avaient tendance à s'emparer de ce qu'ils désiraient sans considérer les droits du premier occupant, ni les souhaits des intéressés ; si bien que leurs enfants, en grandissant, nourrirent souvent envers eux le même degré d'affection que les mères — c'est-à-dire le degré zéro. Les Mexicains inventèrent d'ailleurs un nom pour les découvreurs de la Nouvelle Espagne, comme on appelait le Mexique au temps de la colonisation. Tout cela a évidemment bien changé. Afficher la sélection de photos sur les "chilangos" Le Mexicain tel qu'il se comporte L'heure de la sieste Politesse mexicaine La politique du mâle Le Mexicain et la politique

Doc 7 - Jeu vidéo et Internet : une nouvelle forme d’addiction chez les jeunes Irène Codina. Intervention au Forum Européen de la Santé. mars 2006. Les familles et principalement les parents – les conjointes étant peu nombreuses encore à consulter – ont commencé à venir nous exposer des problèmes de jeu vidéo fin d’année 2001 et ces demandes n’ont cessé de croître depuis : 9% de la file active en 2002, 25 % en 2003, 29 % en 2004, 36 % en 2005 (soit environ 60 familles). En 2001, 2002, c’était très fréquemment après avoir entendu parler de ce sujet dans les médias et pensé que ce qui se passait chez eux ressemblait à ce qu’ils avaient entendu, que les parents venaient nous voir. Assez souvent, quelques heures par jour passées devant l’écran suffisait à les affoler et pratiquement aucun ne pensait aux aspects positifs que le jeu en réseau pouvait présenter pour leur enfant. Mais il existait quelques cas où les parents n’avaient pas vu qu’une dépendance s’installait. Cliniquement, nous observions schématiquement 3 types de situations : Qu’en est-il en 2005/2006 ?

Addictions Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014 Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool. Viennent ensuite le cannabis et, loin derrière, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Il existe également des addictions liées à des activités (et non à des substances), comme les jeux d’argent, les jeux vidéo, le sexe ou encore les achats compulsifs. Des substances plus ou moins addictives souvent testées à l’adolescence Des dépendances peuvent survenir à tout moment de l’existence, mais la période de 15 à 25 ans est la plus propice à leur émergence. Certaines substances semblent avoir un pouvoir addictif supérieur à d’autres compte tenu de la proportion de personnes dépendantes parmi leurs consommateurs. Part des usagers développant une dépendance à la substance qu'ils consomment. Un diagnostic très normé Des conséquences délétères

Doc 4 - Risque accru de consommation de psychostimulants chez les étudiants | Salle de presse | Inserm ©Fotolia A l’approche des examens et concours, certains étudiants soumis à une charge de travail intense, se laissent tenter par l’utilisation de psychostimulants pour booster leurs capacités intellectuelles. Classé parmi les psychotropes, les psychostimulants sont des substances médicamenteuses dopantes qui stimulent le fonctionnement du cerveau en augmentant ses capacités de vigilance et de performance. Une étude de l’Inserm parue en avril 2016 a montré qu’un tiers des 1700 étudiants en médecine interrogés, prenaient des psychostimulants. Utilisés pour augmenter la mémoire et la concentration en vue des examens, cet usage est prédictif d’une utilisation ultérieure de psychostimulants médicalement prescrits. Selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), le nombre d’utilisateurs de méthylphénidate (Ritaline) aurait augmenté de 20% entre 2008 et 2014. Pour les chercheurs Inserm, il s’agit d’un nouveau défi de santé publique à relever.

Cannabinoids, like those found in marijuana, occur naturally in human breast milk (NaturalNews) Woven into the fabric of the human body is an intricate system of proteins known as cannabinoid receptors that are specifically designed to process cannabinoids such as tetrahydrocannabinol (THC), one of the primary active components of marijuana. And it turns out, based on the findings of several major scientific studies, that human breast milk naturally contains many of the same cannabinoids found in marijuana, which are actually extremely vital for proper human development. Cell membranes in the body are naturally equipped with these cannabinoid receptors which, when activated by cannabinoids and various other nutritive substances, protect cells against viruses, harmful bacteria, cancer, and other malignancies. And human breast milk is an abundant source of endocannabinoids, a specific type of neuromodulatory lipid that basically teaches a newborn child how to eat by stimulating the suckling process. Sources for this article include:

Doc 2 - Conduites addictives chez les adolescents – Une expertise collective de l’Inserm Télécharger la synthèse de l’expertise collective. En France, les niveaux de consommation de certaines substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents, en dépit des évolutions de la réglementation visant à limiter l’accès des mineurs à ces produits et des campagnes de prévention répétées. ©Fotolia Pour répondre à cette demande, l’Inserm a réuni un groupe pluridisciplinaire d’experts en épidémiologie, santé publique, sciences humaines et sociales, addictologie, neurosciences et communication. Les experts ont notamment constaté une modification des usages et des modes de consommation de certaines substances psychoactives, comme par exemple l’alcoolisation ponctuelle importante qui tend à se développer chez les adolescents. L’adolescence, période de vulnérabilité L’adolescence s’accompagne de nombreux changements physiologiques et physiques, mais c’est également une étape de maturation et d’évolution psychologique complexe.

Understanding the science of cannabis is integral to appropriate regulation and use (NaturalNews) Cannabis is a plant with demonstrable antioxidant and anti-inflammatory properties, both aspects that point to its potential to be used as an anti-cancer drug. Cannabinoids have been used in tentative studies, demonstrating their ability to greatly reduce tumours, and cure cancer, in mice. A controlled substance The medical establishment continues to reinvent their justification for the demonization of marijuana as more and more of the claims made against cannabis are disproven. Of course, medications have to be carefully monitored when the substance being used is also a poison at a slightly higher dose, as the overwhelming majority of pharmaceuticals are. A medicine to save us from medicines Individuals who have successfully used cannabis as a part of cancer therapy agree that there needs to be more research and more discussion about the actual science behind the plant’s chemistry – not just anecdotal evidence from individual users. Inaugural beginnings of real science

Doc 3 - Stress, alcool, sexualité à risques… le bilan santé perfectible des étudiants français Les étudiants et lycéens français se sentent en bonne santé selon l’enquête Smerep 2017. Toutefois, les addictions au tabac, l’alcool et le cannabis ainsi que des comportements sexuels risqués demeurent. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Eric Nunès Sexualité à risques, manque de sommeil, consommation excessive d’alcool, hygiène bucco-dentaire perfectible… L’étude 2017, publiée jeudi 29 juin par la mutuelle étudiante Smerep, dresse un bilan préoccupant de la perception qu’ont des lycéens et étudiants de leur état de santé. Une sexualité à risques 17 ans, c’est la moyenne d’âge du premier rapport sexuel pour les hommes comme pour les femmes. La promesse de fidélité serait donc la première raison de la non-utilisation des préservatifs, mais ils sont également 77 % à ne pas se soumettre à un dépistage des infections sexuellement transmissibles à chaque changement de partenaire. La pilule du lendemain à la hausse Des revenus en baisse Stress, alcool et cannabis

Maastricht - CANNAFOU Mercredi 31 janvier 3 31 /01 /Jan 17:56 Voilas le panneau le plus volé à Amsterdam. Il est en vente sur le web pour 99€. "La vérité est si obscurcie en ces temps ou le mensonge est établi qu'a moins d'aimer la vérité on ne saurait la connaitre" Blaise Pascal, Pensées www. vocmonline.nl . Vous pouvez passer par le site: www. couleurastas.be Voila notre futur. La monnaie n'a pas d' odeur dans notre petit monde.......... Voila ce qui attend tout le monde des septembre. IL faut convenir que le Limburg ce n'est pas la Hollande,et justement dans le Limburg déjas les maires ne sont pas encore en accord. Celui qui essaye de tout déterminer par la foi formente le crime au lieu de le diminuer." Partager l'article ! inShare Par denis beaumesnil - Publié dans : cannafou -Communauté : Conspirations / Complots 0

Related: