background preloader

2012 : en route vers la révolution énergétique ? - Alternatives

2012 : en route vers la révolution énergétique ? - Alternatives
La transition énergétique, on en parle beaucoup, certains la font. Un canton 100% énergies renouvelables : c’est le pari lancé par des élus, des habitants et des entreprises. À Barnim, au nord de Berlin, centrales solaires, parcs éoliens, centrales à bois ou de biogaz se comptent par centaines. La production d’électricité non nucléaire et sans hydrocarbures dépasse déjà les besoins des 180 000 habitants. Tout en créant des emplois locaux et en rapportant de l’argent aux collectivités locales qui ont investi. Des panneaux solaires posés sur les barres de logements sociaux, le toit de la mairie et les parcmètres. 700 installations d’énergies renouvelables Dans l’ensemble du canton, la production d’énergies renouvelables couvrait 150 % des besoins en électricité en 2009. « Nous avons constaté que les 180 000 habitants du canton dépensaient des millions chaque année pour l’énergie (environ 139 millions d’euros en 2008, NDLR). Résultat ? Chauffage écologique pour les locaux publics Related:  NON a la centrale !soc pol phil

La France idéale, selon négaWatt - Avenir énergétique Baisser nos émissions de CO2, créer plusieurs centaines de milliers d’emplois, sortir du nucléaire en deux décennies, alléger la facture énergétique de l’État et des ménages… Le tout, sans changer radicalement nos modes de vie. Tel est le réjouissant programme que propose l’association négaWatt dans son « scénario 2011 », qui vient d’être rendu public. Un scénario énergétique tout a fait réalisable… à condition que citoyens et politiques s’en saisissent. C’est plus qu’un scénario, c’est un programme politique. D’ailleurs sa conclusion a tout d’un slogan de campagne : « Rendre possible ce qui est souhaitable. » Pourtant, l’association négaWatt se garde bien de tout positionnement partisan. Elle vient de livrer au débat public son « scénario négaWatt 2011 » : la trajectoire que la France devra suivre si elle souhaite réduire ses émissions de CO2, ne plus dépendre des énergies fossiles, se passer du nucléaire, tout en préservant son mode de vie actuel. Sortir du nucléaire en 22 ans

E-Cat : une énergie presque gratuite, presque infinie, sans pollution Le procédé que je vais vous faire découvrir s’appelle E-Cat. Il s’apparente aux transmutations à basse température. Il faut obtenir au départ une température de 150 à 500°C : mais, croyez-le ou non, c’est encore une très basse température, surtout s’il s’agit de phénomène nucléaire. (A Cadarache, dans un projet insensé, on tente de faire une fusion avec 100 millions de degrés au départ : coûteuse utopie, qui ne fonctionnera jamais). Ici, par contre, nous sommes dans la vraie vie : Il s’agit de mettre en présence 50 grammes de poudre de nickel chauffée à 300°C (par l’électricité du secteur pour démarrer la réaction, mais l’appareil tournera ensuite en auto-suffisance) et de l’hydrogène, sous une pression de 2 à 20 bars, qui provient d'un réservoir incorporé au E-cat, en présence d’un catalyseur secret. Cette réaction produit une énorme quantité de chaleur, avec un COP de 40 ou plus (coefficient de performance, rapport entre l’énergie récupérée et l’énergie injectée ).

Mediapart le vélo à la reconquête de Grenoble Toujours plus de cycles en ville : ça se voit, et ça se compte aussi. Les déplacements à vélo ont augmenté de 44 % entre 2002 et 2010. Mais ce n'est pas encore assez. Une évaluation est actuellement réalisée, notamment avec des citoyens… ne pratiquant pas le vélo. Car les réticences restent nombreuses : fatigue, transpiration, transport de bagages, stationnement, peur des autres véhicules, manque d’aisance… Autant de motifs avancés par le groupe des « non pratiquants » constitué par la Métro. Ces réticences ont été portées au débat d’un collectif de travail plus expert, composé de représentants associatifs, d’élus et de techniciens municipaux, dont l’ambition est de proposer un panel d’actions pour accroître encore la place du vélo en ville. Les propositions (aménagements, formation, promotion…) devraient enrichir le dispositif actuellement en construction du plan de déplacements urbains pour la période 2012/2020.

2012 - Année internationale de l'énergie durable pour tous L’énergie pour augmenter la productivité des agriculteurs Reconnaissant l'importance de l'énergie pour le développement durable, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé dans sa résolution 65/151, l'année 2012, Année internationale de l'énergie durable pour tous. Cette Année internationale de l'énergie durable pour tous est l'occasion de sensibiliser à l'importance d'améliorer l'accès durable à l'énergie, l'efficience énergétique, et l'énergie renouvelable au niveau local, régional et international. Les services énergétiques ont un effet profond sur la productivité, la santé, l’enseignement, les changements climatiques, la sécurité alimentaire et la sécurité de l’approvisionnement en eau ainsi que les services de communications. C'est pourquoi l’absence d’accès à une énergie propre, abordable et fiable entrave le développement humain, social et économique et constitue un obstacle majeur à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Gaz naturel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le gaz naturel est un combustible fossile composé d'un mélange d'hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse. Avec 23 % de l'énergie consommée en 2005, le gaz naturel est la troisième source d'énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole (37 % en 2005) et le charbon (24 % en 2005). L'usage du gaz naturel dans l'industrie, les usages domestiques puis la production d'électricité, se développait rapidement depuis les années 1970 et était sur le point de devancer le charbon. Cependant, avec le renchérissement observé depuis le début du XXIe siècle, les tassements dans la consommation des pays développés, les besoins des pays émergents et les progrès réalisés dans le traitement du charbon, ce dernier tend à retrouver un certain essor. Pour autant, la production mondiale de gaz naturel a enregistré une importante croissance de 7,3 % en 2010[2]. Types[modifier | modifier le code] En Europe

Éducation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'éducation est, étymologiquement, l'action de « guider hors de », c'est-à-dire développer, faire produire. Il signifie maintenant plus couramment l'apprentissage et le développement des facultés physiques, psychiques et intellectuelles, les moyens et les résultats de cette activité de développement. Chaque pays dans le monde dispose de son propre système éducatif, avec un rôle traditionnellement dévolu aux parents d'un enfant (ou à leur substitut) d'amener cet enfant aux mœurs de l'âge adulte, et une intervention souvent croissante des États. L'éducation est considérée comme un élément important du développement des personnes, d'où le développement d'un droit à l'éducation. Éducation, instruction ou enseignement[modifier | modifier le code] Enseigner, c'est transmettre à la génération future un corpus de connaissances (savoir et savoir-faire) et de valeurs considérées comme faisant partie d'une culture commune.

Horizon 2020 - Plan climat des Crêtes Préardennaises - Pages en cours de construction - Qu’est qu’un Plan Climat - Energie Territorial (PCET) ? Un Plan Climat Énergie Territorial (PCET) est un projet de territoire dont l’objectif est la lutte contre le réchauffement climatique. Ce projet comprend un programme d’actions concrètes qui visent à améliorer l’efficacité énergétique et réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) sur notre territoire. Réduire de 20 % les émissions de GES Améliorer l’efficacité énergétique de 20% Porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie

"Le Japon sera sorti du nucléaire au printemps prochain" - Planète Lait infantile contaminé, eaux radioactives … Vu de France, le Japon semble subir un deuxième effet Fukushima. - Au Japon, la catastrophe est dans les médias tous les jours. On en apprend toujours davantage sur la contamination de l’environnement. En ce qui concerne l’affaire du lait en poudre, le plus surprenant est qu’il s’agit d’un produit importé mais conditionné dans une usine de la province de Saitama, dans la banlieue de Tokyo. Suffisamment contaminée pour contaminer le lait. Y a-t-il une méfiance particulière à l’égard des produits alimentaires locaux ? - Le Japon importe 60% de sa nourriture, qui n’est, par principe, pas contaminée. Evidemment, de nombreux produits passent entre les mailles du filet. De même, ils boudent le poisson de Fukushima même si son niveau de contamination est inférieur au seuil légal. Mais le principal problème reste le riz. Pourquoi le commercialiser si les gens n’achètent pas ? Que Tepco ne soit pas prête face à un séisme, ce n’est pas nouveau.

électricité Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] (1720) De l’anglais electricity attesté depuis 1646. Electricité est un mot provenant du grec ἤλεκτρον èlektron signifiant ambre jaune. Nom commun[modifier | modifier le wikicode] Publicité de 1932 pour les usages domestiques de l'électricité électricité /e.lɛk.tʁi.si.te/ féminin (Physique) Une des manifestations physiques de l’électromagnétisme, déplacement de particules chargées. Synonymes[modifier | modifier le wikicode] Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode] Dérivés[modifier | modifier le wikicode] Traductions[modifier | modifier le wikicode] Prononciation[modifier | modifier le wikicode] France : écouter « l’électricité [l‿e.lɛk.tʁi.si.te] » Voir aussi[modifier | modifier le wikicode] électricité sur Wikipédia Références[modifier | modifier le wikicode]

Related: