background preloader

Pesticides: les Français en ont plein le sang

Pesticides: les Français en ont plein le sang
Les Français devancent les Allemands et les Américains au concours de celui qui a le plus de pesticides dans le sang. Les concentrations biologiques de plusieurs substances chimiques ont été mesurées, entre 2006 et 2007, par l'Institut national de veille sanitaire, sur un échantillon représentatif de la population (2000 adultes pour les métaux, 365 pour le mercure, 400 pour les pesticides et les PCB): les trois conclusions qui en découlent sont alarmantes. Si les niveaux de plomb, cadmium, mercure, arsenic organique, sont stables ou en baisse, les pesticides, eux, sont présents dans notre sang à des niveaux au moins trois fois plus élevés que dans celui des Américains ou des Allemands. Ces pesticides sont largement utilisés en agriculture, en horticulture et pour un usage domestique (idéaux pour se débarrasser des insectes à la maison, désherber les allées, protéger les plantes du jardin, en finir avec les tiques et les puces de nos animaux de compagnie, ou les poux chez l'enfant). Related:  Pesticides

L’herbicide le plus vendu dans le monde présent dans le corps humain Ces résultats sont en concordance avec les tests menés dans 17 autres pays européens, qui montrent que 43,9 % de tous les échantillons contiennent des traces de ce produit chimique. Tous les volontaires qui ont donné des échantillons d’urines vivent en ville et aucun d’entre eux n’a utilisé, ni manipulé des produits à base de glyphosate dans la période précédent les tests. C’est la première fois qu’un tel test de contrôle est mené en Europe pour détecter la présence de ce désherbant dans le corps humain. Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans le monde. Il est employé par les agriculteurs, les collectivités locales et les jardiniers. Pour Christian Berdot des Amis de la Terre France, « Après tous les scandales sanitaires récents, découvrir maintenant un herbicide dans le corps humain ne peut qu’inquiéter. En Europe, les agriculteurs emploient beaucoup le glyphosate pour désherber leurs champs avant les semences ou avant la levée ainsi que dans les vignobles.

Des pesticides perturbateurs endocriniens dans les pâtes et les céréales Des pesticides dans vos nouilles. Selon une étude de l’association Générations futures révélée ce mercredi, des traces d’insecticides perturbateurs endocriniens ont été détectées dans plusieurs produits à base de blé: pâtes, biscuits, céréales, brioches… >> Lire notre décryptage: Les perturbateurs endocriniens, des substances banales aux effets néfastes L’ONG a fait procéder par un laboratoire à des tests sur douze produits de consommation quotidienne, achetés en grande surface. Les analyses ont montré que 75% des échantillons testés «contiennent des résidus de pesticides» –sans dépassement de la limite maximale autorisée– et «sur ces 75%, tous contiennent une ou plusieurs substances, organophosphorées ou pyrethrinoides, suspectées d’être perturbatrices du système endocrinien». Lotions anti-poux et colliers anti-tiques L’ONG a par ailleurs trouvé des insecticides contenant des perturbateurs endocriniens dans des lotions anti-poux ou encore des colliers anti-tiques pour chiens.

Aliments biologiques et pesticides: les 10 fruits et légumes les plus contaminés L'utilisation des pesticides tels qu'on les connaît (insecticides, fongicides et herbicides) a commencé dans les années 70. Quarante ans plus tard, cette pratique est devenue règle d'or et de nombreux résidus de pesticides se trouvent dans nos aliments. Rappelons que selon de récentes études, ils peuvent être la cause de cancers et présenter des menaces pour la fertilité masculine et le développement du foetus. Chaque année, l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) analyse quelque 70000 aliments pour connaître leur teneur en résidus de pesticides. Voici ce qu'elle a trouvé, tel que le résume le livre de l'ingénieur agronome Claube Aubert, Manger bio, c'est mieux!: - Les résidus de 338 pesticides différents dans les légumes - 319 dans les fruits - 93 dans les céréales - 34 dans les produits animaux Cependant, tous les fruits et légumes ne sont pas logés à la même enseigne. "L'essentiel des pesticides, et particulièrement des insecticides, sont utilisés à l'extérieur. 10 sur 11

Pesticides : Effets sur la santé - Une expertise collective de l’Inserm | Agriculture, foresterie, pêche | Ménagement du Territoire Une nouvelle expertise collective de l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) vient faire le point sur les connaissances relatives aux effets des pesticides sur la santé. L’ensemble des données concernant les expositions professionnelles et les expositions précoces (fœtus et jeunes enfants) ont été analysées. Depuis les années 1980, l’implication des expositions professionnelles aux pesticides dans la survenue de plusieurs pathologies (cancers, maladies neurologiques, troubles de la reproduction) est évoquée par des enquêtes épidémiologiques. Ces enquêtes ont également attiré l’attention sur les effets éventuels d’une exposition, même à faible intensité, au cours de périodes sensibles du développement (in utero et pendant l’enfance). Pour en savoir plus : Source:

Santé : gare aux citrons non bio Le jus de citron est incontournable dans nos plats d'été. Mais si les citrons ne sont pas bio, ils peuvent avoir été traités par deux pesticides toxiques pour la santé dont l'un est considéré comme cancérogène. Pour éviter que les citrons non bio pourrissent, deux pesticides (fongicides) peuvent être utilisés pour le traitement de surface: l'imazalil ou dichlorophényl(éthyl) imidazole et le thiabendazole (E233). Or l'Environmental Protection Agency des Etats Unis a classé l'imazalil comme cancérogène probable, toxique pour la reproduction et neurotoxique, ce qui est particulièrement grave chez les enfants en pleine croissance. Et ils sont aussi toxiques pour l'environnement. Sans être classé comme produit mutagène ou cancérogène le thiabendazole est également un produit toxique pour la santé humaine et l'environnement. Alors si vous ne trouvez pas de citrons bio renseignez-vous bien en lisant les étiquettes, ou en interrogeant le vendeur sans vous contenter de vagues explications.

Un juge et un critique de Séralini ont servi l’industrie des pesticides Attention, ce qui suit est une interrogation, et elle n’est pas formelle. Je n’accuse personne. Je ne sais rien. Gérard Pascal a longtemps été un homme-clé de notre système de surveillance alimentaire. L’étude ayant été validée par des pairs, et publiée par une revue de haute réputation, à comité de lecture précisément, il me paraît difficile de croire, au plan de la simple logique, qu’elle soit à ce point ridicule. Quand j’ai écrit Pesticides, révélations sur un scandale français (Fayard, 2007) avec mon ami François Veillerette - la bise à tous les trois -, j’ai eu l’occasion d’égratigner Pascal. « La société créée par Serge Michels à son départ de Que Choisir, Entropy, reste à bien des égards une entreprise fascinante. « Regardons un peu mieux le cas Gérard Pascal, personnage clé de la sécurité alimentaire en France. Si vous êtes encore là - sait-on jamais -, vous me direz peut-être : et l’IFN (Institut français pour la nutrition), c’est quoi ? Oh oh ! Un troisième, pour la route :

Mortalité des abeilles par les pesticides : l'Europe s'en fout ! La proposition de la Commission Européenne de suspendre pendant une période de deux ans trois familles de pesticides pourtant reconnues comme étant responsables de la mortalité des abeilles n'a pas été retenue... info + 13 Etats ont voté pour l'interdiction de ces pesticides, dont la France, l'Italie, l'Espagne et la Pologne, 9 ont voté contre (République Tchèque, Slovaquie, Roumanie, Irlande, Grèce, Lituanie, Autriche, Portugal et Hongrie) et 5 se sont abstenus, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni. Les abstentions de ces deux pays qui comptent chacun 29 voix ont empêché que la majorité penche dans un sens ou l'autre. La Commission a ainsi indiqué qu'elle maintenait sa proposition, car elle n'a pas été rejetée. Ce vendredi 15 mars, aurait du être un jour béni pour les abeilles. La Coordination Apicole Européenne vient d'annoncer dans un communiqué qu'elle est extrêmement déçue par le résultat du vote. Alors on ne comprend plus. Stella Giani

Un rapport du Sénat dénonce la sous-évaluation des risques liés aux pesticides Les risques des pesticides pour la santé sont sous-évalués. C'est le constat opéré par la mission commune d'information sur les pesticides du Sénat. A la clé, une centaine de recommandations. La mission commune d'information sur les pesticides et leur impact sur la santé, présidée par Sophie Primas (UMP – Yvelines) et dont le rapporteur est Nicole Bonnefoy (Soc. – Charente), a rendu public aujourd'hui son rapport sur les pesticides et la santé. Une certaine "omerta" dans le secteur agricole Que dit ce rapport ? Conçues après la Seconde Guerre mondiale dans une logique productiviste, "les pratiques industrielles, agricoles et commerciales actuelles n'intègrent pas suffisamment la préoccupation de l'innocuité pour la santé du recours aux pesticides", analyse la sénatrice socialiste. Contrôler la validité des AMM au bout de cinq ans La mission préconise également de rendre publiques les études sur la santé, notamment celles précédant une AMM. Améliorer la protection contres les pesticides

Les pesticides jusqu'à "mille fois plus toxiques" qu'annoncé selon une étude Le professeur Gilles-Eric Séralini, auteur d’une étude controversée sur des effets d’un OGM et du pesticide Roundup sur des rats, persiste et signe avec un nouvelle étude montrant selon lui que les pesticides sont « deux à mille fois plus toxiques » qu’annoncés.© AFP/Archives Mychele Daniau Paris (AFP) – Le professeur Gilles-Eric Séralini, auteur d’une étude controversée sur des effets d’un OGM et du pesticide Roundup sur des rats, persiste et signe avec un nouvelle étude montrant selon lui que les pesticides sont « deux à mille fois plus toxiques » qu’annoncés. « Nous avons étendu les travaux que nous avons faits avec le Roundup et montré que les produits tels qu’ils étaient vendus aux jardiniers, aux agriculteurs, étaient de 2 à 1.000 fois plus toxiques que les principes actifs qui sont les seuls à être testés in vivo à moyen et long terme », a-t-il déclaré jeudi à l’AFP.

Alerte Médecins Pesticides Pesticides : un nouveau rapport alarmiste - Environnement en Guadeloupe REPÈRES - Quelles alternatives à l'épandage ? À ce jour, il existe deux grandes voies de recherche pour trouver une alternative à l'utilisation de pesticides : une banane résistante à la maladie et un nouveau système de culture. Le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) a élaboré en collaboration avec les producteurs et l'institut technique tropical un hybride, la flhorban 925, résistante à la maladie. Elle est déjà cultivée sur certains marchés locaux, mais à petite échelle et en phase de test pour l'export. TÉMOIGNAGE d'Éric de Lucy, président de l'Union des groupements de producteurs de banane de Guadeloupe et Martinique (UGPBAN) : « C'est ridicule! « Les gens de bon sens peuvent comprendre que les gouvernements français et européens ne laissent pas en circulation des produits cancérigènes. » Éric de Lucy, le président de l'UGP-BAN n'est même pas en colère après avoir lu Le Parisien, tout au plus lâche-t-il : « C'est ridicule » .

Le trafic des pesticides interdits est en plein boom Les fraises sont bourrées de pesticides interdits de longue date. On trouve aussi de ces poisons dans les carottes, radis, abricots, selon un rapport officiel passé inaperçu. Un véritable trafic de ces pesticides est en place, et se développe continuement. Fin 2013, la Direction générale de l’alimentation du ministère de l’agriculture (DGAL) a rendu publique une note d’information, faisant le bilan des plans de surveillance et de contrôle mis en œuvre par l’organisme en 2012. Sur les 546 échantillons prélevés à la récolte, dont 324 échantillons de légumes et 222 de fruits, 55 présentent des résultats supérieurs aux limites maximales de résidus (LMR) et/ou des substances actives sans autorisation de mise sur le marché sur la culture (voir page 76 du document) : Quarante-et-un d’entre eux affichent à la fois des traces de molécules interdites et dépassent les limites autorisées. Mais c’est le cas des fraises qui est le plus inquiétant. Des achats transfrontaliers illégaux

Un tueur d’abeilles croupit dans les flaques | Environnement ­­­Un jeune chercheur québécois est le premier au monde à mettre le doigt sur une des causes de la disparition massive des abeilles à l’échelle planétaire. Après deux étés à étudier les champs montérégiens, Olivier Samson-Robert, de l’Université Laval, est convaincu que le tueur se cache dans les flaques d’eau des champs. Il s’agit d’une famille de pesticides appelés néonicotinoïdes, employés massivement comme enrobage des semences. Ces substances se répandent dans le sol et dans la plante par la sève. Pesticides Sous le coup d’un moratoire en Europe, ils sont omniprésents dans nos champs et inquiètent les scientifiques qui accumulent depuis deux ans les preuves de leur implication dans le déclin mondial des colonies d’abeilles. Ces insectes ont déjà disparu de certaines régions d’Asie, où il faut maintenant polliniser les plantes à la main. Jamais un scientifique n’avait cherché l’assassin présumé dans les flaques avant M.Samson-Robert. Impact politique

Related: