background preloader

Comment utiliser Viadeo pour développer vos affaires ?

Comment utiliser Viadeo pour développer vos affaires ?
Bien que Facebook récolte actuellement la faveur des bloggers et de la presse, le leader des Réseaux Sociaux Professionnels en France reste Viadeo.com… Avec plus d’un million de membres en France (300 000 dans les autres pays d’Europe et 1 M en Chine), 3 000 nouveaux inscrits par jours, plus de 20 000 groupes thématiques (les “hubs”), une cible résolument Pro (75% de cadres, 15% de chefs d’entreprises, 5% d’indépendants…)… Viadeo est un des réseaux les plus efficaces pour faire des affaires ! C’est pourquoi nous avons décidé de vous proposer ce dossier qui vous donnera toutes les clés pour trouver des nouveaux clients et développer vos affaires via Viadeo.com. Tout d’abord il faut savoir que Viadeo est un site ancien, avec une technologie qui a peu évoluée depuis sa création, ne vous attendez donc pas à trouver la même richesse fonctionnelle que dans les réseaux sociaux plus récents comme Facebook… Depuis 2012 vous avez désormais la possibilité de créer une Page Entreprise sur Viadeo :

Les webinaires outils marketing B to B : Les Principes L’utilisation de séminaires en ligne ou "webinaires" devient de plus en plus fréquente dans un contexte marketing B to B. Cette tendance ne devrait que pouvoir se confirmer avec la diffusion du mode d’accès haut débit. Le principe du webinaire Le webinaire est une conférence ou séminaire se déroulant en direct sur Internet à destination d’un public sélectionné. Les premiers usages se sont développés dans le domaine de la communication ou formation interne avant de concerner des actions de communication externes dans le domaine de la communication évènementielle ou dans celui de la communication financière. Le webinaire vient alors remplacer ou compléter des évènement du type "petits déjeuners" ou "conférences d’entreprises". Les caractéristiques techniques et fonctionnelles Un webinaire est normalement composé d’éléments visuels et sonore auxquels viennent s’adjoindre le plus souvent des fonctionnalités interactives. Un exemple d'interface Des modules de questionnement et de résultats

Fin 2013, 25% des internautes utiliseront 3 écrans pour se connecter 63% des mobinautes hebdomadaires se connectent dans les transports et 57% dans les lieux publics, selon une étude réalisée par SFR Régie et GroupM. Pour sa 4ème édition, l'Observatoire de l'Internet mobile, réalisé par SFR Régie et GroupM, devient l'Observatoire des écrans connectés. Le terrain a été réalisé fin 2012 (du 18 au 28 décembre) auprès de 1 255 internautes dernier mois, âgés de 16 à 65 ans, appelés aussi les "connectés". Chaque semaine, 96% d'entre eux utilisent au moins un ordinateur pour se connecter, 54% un téléphone mobile et 23% une tablette. Fin 2012, 63% des abonnés mobiles déclarent que leur abonnement leur permet de surfer sur Internet (vs 50% en 2011 et 45% en 2010). En 2008, c'était au domicile et au travail que l'Internet mobile était le plus utilisé. 17% des 16-65 ans utilisent les 3 écrans Le mobile est l'"écran de l'instantané" (météo, emails, recherches, infos pratiques, réseaux sociaux) tandis que la tablette est plutôt celui de la détente (jeux vidéo).

Les contacts médias et multimédias par Français ont augmenté de 10% en 4 ans Si les médias classiques et les loisirs numériques présentent des niveaux de couverture stables, la progression est marquée sur Internet. En 2012, les Français de 13 ans et plus ont eu en moyenne 42,5 contacts médias et multimédias par jour : télévision, radio, presse, Internet, cinéma, vidéo, musique, téléphone ou jeux vidéo. Ce nombre, mesuré par l'étude Media in Life de Médiamétrie, augmente de près de 4% par rapport à 2010 et de plus de 10% par rapport à 2008. Si les médias classiques et les loisirs numériques présentent des niveaux de couverture stables, la progression est marquée sur Internet : près de 6 Français sur 10 s'y connectent chaque jour, soit près de 10% de plus qu'en 2010. Les Français sont de plus en plus nombreux à utiliser leur téléphone mobile sur leur lieu de travail ou d'études au cours de la matinée (9h-12h) : près d'une personne sur 10 y a au moins un contact avec son téléphone mobile versus 1 sur 7 en 2008. En savoir plus sur Offremedia.com

Le digital a un impact positif au travail ! D'après une étude réalisée par l'institut CSA pour Orange et Terrafemina auprès de 803 personnes actives occupées et âgées de 18 ans et plus, le digital aurait un impact positif au travail. Allez, journée de la femme oblige, notons que d'après l'étude, 61% de celles-ci pensent que les outils numériques ont un impact positif sur les opportunités professionnelles de chacun, contre 57% des hommes. C'est l'accès à plus d'informations qui arrive en tête des apports perçus du numérique, détrônant ainsi les gains de temps et l'accès à des services et produits moins chers. L'impact positif est également reconnu en ce qui concerne la relation avec les clients, les usagers et les administrés (60% des sondés). Les outils numériques au travail n'auraient donc pas que du bon, même s'il est vrai qu'ils facilitent grandement un bon nombre de tâches des salariés. 61% des sondés déclarent même qu'ils amélioreraient la qualité du travail effectué.

base pour le web marketing Gérer votre commercialisation sur l’internet repose sur votre capacité à poser les bases d’un bon développement de votre web marketing. Elle passe par la mise en œuvre d’une architecture de base de votre présence web. Vous entendrez souvent l’expression web 2.0 pour la qualifier. Derrière ce terme « barbare », se trouve un constat simple. Pour que vos clients, les consommateurs de vos produits, vous découvrent il vous faut leur parler. Un bon web marketing passe tout d’abord par un site internet Un site internet, c’est une multiplicité de pages dans lesquelles vos visiteurs vont rechercher des informations. Il est fortement conseillé à cette étape de réaliser un audit de référencement. Ceci fait, votre site internet vous permettra de référencer votre activité, et invitera vos visiteurs à une action. Votre marketing digital vous amènera à exposer tous vos savoirs faire sur un blog Un blog, c’est le complément idéal de votre site internet. Qui dit web marketing dit rédaction de contenu

Comment rester humain sur les réseaux sociaux Aujourd’hui, les réseaux sociaux deviennent les plateformes les plus utilisées pour le service client. Humaniser vos comptes en ligne est désormais indispensable si vous souhaitez atteindre et garder votre communauté. Vos clients, vos partenaires commerciaux, vos collègues, et mêmes vos followers ou fans sont humains. Alors pourquoi leur parler comme à des robots qui voudraient lire uniquement du jargon professionnel ? Votre audience veut vous voir, vous écouter et vous comprendre, avoir du contenu intéressant et des conversations qui font réfléchir. Sur Internet ou à la télévision, les utilisateurs sont déjà constamment bombardés par des messages publicitaires, et les réseaux sociaux leurs permettent de respirer un peu. Restez disponible Quand les utilisateurs suivent vos comptes, ils s’attendent à de l’engagement et de l’interaction. Ne parlez pas que de vous Votre entreprise est peut-être le centre de votre univers, mais ce n’est pas le centre de l’univers de votre audience.

Twitter améliore les outils de ciblage de son offre publicitaire Centres d'intérêts, sexe ou fans de comptes spécifiques... Le site de micro-blogging veut aider les annonceurs à toucher leur cible. Twitter vient d'annoncer le déploiement de nouvelles options de ciblage sur sa plateforme publicitaire, Twitter Ads, qui permettront aux annonceurs de toucher exactement la cible qu'ils visent. Ces derniers pourront ainsi "cibler les utilisateurs qui partagent les intérêts des followers d'un compte Twitter", explique le site de micro-blogging, dans une note de post. Le site de micro-blogging propose désormais aussi des fonctionnalités de ciblage par appareil : PC fixe, iOS, Android ou Blackberry.

Tout savoir sur le webmarketing Le webmarketing et le positionnement dans les moteurs de recherche sont des systèmes indispensables afin de booster la popularité de votre site. Afin de parvenir à ça, les réseaux sur le web possèdent une présence de plus, capitale, en réaction de leur usage journalier d’une abondance inestimable d’internautes. Il est ainsi insensé de se priver de supposer que l’on a envie d’un site internet fort et fiable. Le rôle de Booster-trafic-site demeure de vous aider à désir devienne réalité, avec de votre site internet pratiquement inconnu en grande majorité des visiteurs, un site internet usuel que ceux-ci vont consulter constamment. Promouvoir son site internet dans les prix très bas sur les réseaux sociaux et dans le moteur de recherche Google se réalise via un boulot méticuleux et déterminé qui requiert des acquis et des ressources humaines/budgétaires. Passer par un prestataire de webmarketing et de référencement est crucial pour bien gérer un concept de fin comme de grosses ampleurs.

Le marketing viral : fondements théoriques et cas pratique « Il faut faire du buzz ». Vous avez surement dû entendre cette phrase à une ou plusieurs reprises, que vous soyez dans une agence ou chez un annonceur, mais n’avez pas forcément conscience du processus marketing qui réside derrière ce terme ? Je vous propose un petit détour sur le phénomène de viralité, des fondements théoriques à la mise en pratique au travers d’un cas récent, celui de la blague faite par Carambar… Aujourd’hui, le buzz est encore trop perçu comme quelque chose de facile à mettre à place et surtout comme quelque chose de gratuit. Une inspiration épidémiologique Historiquement, le marketing viral s’inspire de l’épidémiologie, en d’autres termes l’étude de la transmission des maladies. Partant de cette illustration, on comprend facilement qu’avant « l’inoculation d’un virus » il est important d’identifier sa cible, les influenceurs pertinents, et de choisir le support adapté pour diffuser « la maladie ». Le processus du marketing viral 1. Comment procéder ? 2. 3. 4. 5. 6.

Quelle sera la condition numérique de l’industrie demain ? Nous vivons dans le monde de la connexion permanente. Ce n’est pas moi qui l’affirme mais Bruno Patino et Jean-François Fogel en ouverture de leur nouveau livre "La condition numérique". Les deux auteurs, qui en leur temps avait voulu tuer Gutenberg en imaginant une presse sans papier, démontrent comment nos modes de vie, nos relations aux autres, nos attentes vis-à-vis de la société, nos peurs, nos libertés, nos addictions sont en train de muter. Le constat qu’ils font est finalement assez connu et, sans aucun doute, peu utile aux familiers de cet univers… même si leur effort de synthèse est intéressant. 1. 2. 3. 4. 5. Les Matins - L'être humain devient-il numérique ? Mais le plus intéressant n’est pas là. 1. 2. 3. 4. Autant de "lois" que les industriels doivent méditer pour mieux comprendre ce que sera, demain, leur "condition numérique". Thibaut De Jaegher

Grégory Olivier (Microsoft) : "La vidéo représente 20% de nos investissements online" Le directeur du marketing et de la communication grand public décrypte la stratégie média du groupe informatique américain et ses priorités pour 2013. JDN. Vous êtes à la fois acteur et annonceur Web. Grégory Olivier. Quel regard portez-vous sur une année publicitaire 2012 généralement considérée comme mauvaise ? Nos investissements continuent de notre côté à être en croissance de 10%, même si cette hausse est un peu moins marquée que les années précédentes, crise oblige. Vous avez lancé beaucoup de campagnes vidéos online, pourquoi ? Nous avons multiplié nos investissements sur ce format par deux. A côté de cela, la vidéo a encore du mal à créer de l'engagement et je ne parle même pas de la conversion. Vous continuez donc à investir massivement sur du display traditionnel ? Tout à fait, le display au CPM représente encore la majorité de nos investissements. Vous évoquez une montée en puissance des ad-exchanges. Facebook en fait-il partie ? Vous êtes aussi réservé sur le mobile...

10 outils indispensables au community manager Quels sont les outils les plus pertinents et les plus efficaces pour faciliter le quotidien du community manager ? Comment suivre toutes les conversations, assurer sa veille, mesurer les actions ? Voici ma sélection de services web – testés et approuvés – pour gérer toutes les tâches du community management en quelques clics. Les outils de reporting et d’analyse Chiffrer, répertorier, analyser les actions menées sur les réseaux sociaux peut s’avérer être un vrai casse-tête. Voici mes outils de prédilection pour analyser les résultats atteints. Bit.ly : le plus fonctionnel Bit.ly est un outil complet qui vous permet de suivre le nombre de clics sur vos liens en temps réel, la provenance des clics (Facebook, Twitter, sources externes) ou encore la répartition géographique des visiteurs. Les petits + : la création automatique de QR-Code et la possibilité d’enregistrer sa propre url sous la forme d’un nom de domaine raccourci. Hashtracking : le plus tendance Crowdbooster : le plus performant

Sites d'e-commerce : les leviers de la rentabilité : L'évolution des ventes, premier facteur de hausse de la rentablité Pour neuf sites sur dix, la croissance du chiffre d'affaires a participé en 2012 à l'amélioration des indicateurs de rentabilité. Un facteur prépondérant quelle que soit la taille de l'e-commerçant interrogé. Le deuxième facteur contribuant à améliorer la rentabilité est désormais la marge commerciale, qui en 2011 était devancée par la fidélité des clients et par la proportion des produits à forte marge dans les ventes. Les taux de transformation complètent le tiercé des leviers d'amélioration de la rentabilité des sites marchands en 2012. L'expérience acquise progressivement par les acteurs leur a permis de mieux gérer leurs achats et leur prix de vente, analysent CCM Benchmark et Webloyalty. "Grâce à cela, les deux tiers des sites ont amélioré leur marge commerciale. L'amélioration de la conversion continue d'être un chantier prioritaire pour les e-commerçants, ajoutent les deux sociétés.

Related: