background preloader

La Bataille de Bouvines (1214)

La Bataille de Bouvines (1214)
Related:  L'art de la guerreMoyen Age

Armement médiéval Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La chevalerie règne sur les champs de bataille, où la charge de ses combattants cuirassés provoque la crainte de la piétaille. La conception de l'armement médiéval lui est très largement consacrée. Armement mérovingien[modifier | modifier le code] L'armement franc a longtemps été vu comme l'une des principales causes des succès militaires de ce peuple au haut Moyen Âge. En réalité, Grégoire de Tours n'a que cette phrase pour qualifier les premiers succès francs dus à ce roi : « Il fit beaucoup de guerres et remporta certaines victoires », ce qui tendrait à montrer que Clovis ne fut ni plus doué, ni plus chanceux que ses prédécesseurs moins connus. En fait, l'armement des Francs mérovingiens, bien étudié grâce à de nombreux recoupements entre l'archéologie et les sources écrites latines, ne devait pas être très différent de celui de leurs voisins germaniques contemporains. Armement carolingien[modifier | modifier le code]

Le commerce au Moyen Âge Introduction Au Moyen Âge, un commerçant spécialisé dans le type de marchandises orientales (poivre, noix, cannelle, huile...) était un homme riche. Avec le développement du grand commerce, la fortune et le pouvoir des « bourgeois commerçants » allaient toujours croissant. En effet, au cours du bas Moyen Âge, les petites associations, à caractère régional, d'artisans et de commerçants ayant des intérêts communs évoluent et prospèrent jusqu'à devenir des ligues européennes puissantes. Les voies de communicationsL'activité commerciale au Moyen ÂgeLa navigation Les voies de communications De nouvelles routes commerciales Les Européens commencèrent doucement à s'émanciper vers les territoires extérieurs. Au nord, une puissante association de villes germaniques et scandinaves, la Hanse, exerçait un véritable monopole en mer du Nord et dans la Baltique.Au sud, les villes portuaires de Gênes, Amalfi et Venise, en Italie, dominaient le commerce méditerranéen. Des innovations techniques La galéasse

histoire-géographie-citoyenneté - la bataille de Bouvines, manifestation d’un système féodal en mutation. mis à jour le 01/07/2010 Les relations entre les seigneurs au temps de Philippe-Auguste à partir du récit de la bataille de Bouvines. mots clés : féodalité, Philippe-Auguste, Bouvines, vassal, hommage Déroulement de la première séance. Premier temps : le récit de la bataille et les vassaux du roi. Bataille de Bouvines entre Philippe Auguste et l'empereur Otton IV (1214)Grandes Chroniques de France France, Paris, XIVe siècle Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits 1) L'enseignant fait aux élèves le récit de la bataille de Bouvines en insistant sur les points suivants : - un seigneur (Philippe Auguste) à la tête d'une armée composée de chevaliers, ses vassaux face à des félons (le comte de Flandre, le comte de Boulogne).- un roi en conflit avec ses voisins (Otton IV, empereur d'Allemagne et Jean sans Terre, roi d'Angleterre qui s'est vu confisquer ses possessions continentales après son refus de prêter hommage au roi de France). auteur(s) : niveau : 5ème

Dossier : Le Moyen Âge - La guerre de Cent Ans - Curiosphere La guerre de Cent Ans est le conflit qui opposa pendant plus d’un siècle, à la fin du Moyen Âge, le royaume de France au royaume d’Angleterre sur le continent. Commencée en 1337 lorsque le roi d’Angleterre réclama la couronne de France, entrecoupée de périodes de paix, elle se termina par la victoire française, scellée par le traité de Picquigny en 1475. Le royaume de France, malgré d’importantes destructions, en est sorti raffermi avec les bases d’une organisation étatique moderne et la naissance du sentiment national, incarné par Jeanne d’Arc. Elle est parfois appelée la seconde guerre de Cent Ans pour la distinguer du conflit qui opposa les dynasties des Capétiens et des Plantagenêt sur une période de 100 ans (1159 à 1259), où « Anglais » et « Français » étaient déjà les principaux protagonistes. Le ciment de l’Europe, la chrétienté avec l’autorité du Pape, commence à se fissurer.

Moyen Âge Période de l'histoire de l’Occident, située entre l'Antiquité et les Temps modernes (ve-xve siècles). Le Moyen Âge occidental est traditionnellement situé entre la chute du dernier empereur romain d'Occident (476) et la découverte de l'Amérique (1492), même si ces deux dates sont arbitraires et restent discutables. La civilisation médiévale se définit par quatre caractéristiques majeures : le morcellement de l'autorité politique et le recul de la notion d'État ; une économie à dominante agricole ; une société cloisonnée entre une noblesse militaire, qui possède la terre, et une classe paysanne asservie ; enfin, un système de pensée fondé sur la foi religieuse et défini par l'Église chrétienne. 1. L'expression « moyen âge » date du xviie siècle : ce serait Christophe Kellner (Cellarius), professeur d'histoire à l'université de Halle, qui l'aurait employée pour la première fois, en 1688 (Historia medii aevi). 2. 2.1. Introduction Le Moyen Âge perce déjà dans le monde antique du iiie siècle.

[Bouvines 1214] : -- Le ménestrel de Reims Bouvines 1214 propose un événement unique : reconstituer une bataille qui a marqué l’histoire européenne du XIIIème siècle. Le 27 juillet 1214, Philippe-Auguste, roi de France, réunissant ses barons, affronte dans la plaine de Bouvines Otto von Braunschweig, alors empereur du Saint-Empire Romain Germanique à la tête d’une armée de coalition. La reconstitution de la bataille est un rassemblement « off », avec inscription obligatoire et participation financière forfaitaire de 15 € pour l’édition 2014 (assurance, frais de location du terrain, fourniture d’eau, de bois). L’association Bouvines 1214 ne met aucune monture à disposition des reconstituteurs cavaliers (location, acheminement sont à leur charge). Si vous avez déjà participé à une rencontre de "Bouvines 1214", vous pouvez aussi adhérer à l’association en réglant une cotisation annuelle de 5€. La prochaine rencontre aura lieu du 25 au 28 juillet 2014 au château d’Argy (Indre) Conditions de l’inscription Remplir la fiche d’inscription.

Chevaliers et Troubadours - Les armes des Francs Dernière mise à jour : 2010-08-08 13:56:21 Le fer est encore rare, ce qui influence sur leurs armes. Peu font usage de l’épée (et encore elle est relativement courte) ou de la grande lance. Ils utilisent plutôt des javelots courts avec des boucliers de bois pour seul protection. Les cuirasses sont rares et les caques encore plus. Les cavaliers se contentent souvent d’un bouclier et d’une framée. Angon : arme de jet qui semble seulement utilisée par les Francs mérovingiens, en effet très peu d’exemplaires sont à ce jour retrouvés en dehors de leurs territoires. Antrustion : chez les Francs et les Mérovingiens, l’antrustion était un homme libre qui avait juré fidélité à la personne du roi et l’accompagnait notamment dans ses campagnes guerrières. Arc : l’arc franc est d’un type assez simple en forme de D. Bouclier : de forme ronde, en bois éventuellement recouvert de cuir, ils sont ornés de couleurs et de motifs variés. Casque : voir Spangenhelm Quelques un des types de fers de francisque

VIDEO. Voici comment on se battait (vraiment) au Moyen-âge FAUX. Oubliez Aragorn le dernier héritier du trône du Gondor qui fait valser les membres et les têtes d'un bataillon d'orques caparaçonnés dans le Seigneur des Anneaux. Oubliez les puissants coups d'estoc qui empalent de part en part des ennemis protégés par un plastron de métal. "Cette vidéo a été tournée dans le cadre de mon travail de doctorat" a expliqué Daniel Jaquet à Sciences et Avenir. L'armure ne contraint que très peu la mobilité "La plupart des armures médiévales que vous pouvez acheter sont des répliques plus esthétiques que fonctionnelles, commence le chercheur. "Je me suis débrouillé pour lever des fonds et faire construire l'armure que je porte dans cette vidéo, en utilisant des techniques les plus proches possibles de celles de l'époque", explique Daniel Jaquet. "Au final, l'armure ainsi que les vêtements de maille et de tissu portés dessous pèsent 35 kilos", chiffre le chercheur. Illustration : page de garde du roman de Mark Twain Emprise d’armes. INFRANCHISSABLE.

[Bouvines 1214] : -- Sources Bouvines 1214 propose un événement unique : reconstituer une bataille qui a marqué l’histoire européenne du XIIIème siècle. Le 27 juillet 1214, Philippe-Auguste, roi de France, réunissant ses barons, affronte dans la plaine de Bouvines Otto von Braunschweig, alors empereur du Saint-Empire Romain Germanique à la tête d’une armée de coalition. La reconstitution de la bataille est un rassemblement « off », avec inscription obligatoire et participation financière forfaitaire de 15 € pour l’édition 2014 (assurance, frais de location du terrain, fourniture d’eau, de bois). L’association Bouvines 1214 ne met aucune monture à disposition des reconstituteurs cavaliers (location, acheminement sont à leur charge). Si vous avez déjà participé à une rencontre de "Bouvines 1214", vous pouvez aussi adhérer à l’association en réglant une cotisation annuelle de 5€. La prochaine rencontre aura lieu du 25 au 28 juillet 2014 au château d’Argy (Indre) Conditions de l’inscription Remplir la fiche d’inscription.

Chevaux du Moyen Âge . Destriers Animaux < Animaux domestiques < Cheval < Chevaux du Moyen Age Une légende tenace veut que les destriers des chevaliers du Moyen-Âge aient été d’énormes "chevaux de trait" de près d’1,80 m au garrot, afin d’être capables de porter le chevalier en armure et sa propre barde, qui pouvaient représenter jusqu'à 225 kg. Une chose est certaine, dès les IX et Xe siècles, un élevage sélectif fut entrepris en Europe de l'Ouest pour augmenter la taille et la puissance des chevaux de guerre. Les études sont cependant très difficiles sur la période du Moyen Âge car rien n’était écrit au sujet de l’élevage des chevaux. Ces derniers étaient considérés comme des armes de guerre. Des historiens réputés ont défendu, et continuent à défendre la thèse du destrier géant au physique de percheron. Article de Amélie / Tsaag Valren Une question de poids Elle trouve également sa source dans l’expression « monter sur ses grands chevaux », qui désigne le chevalier et son destrier partant en guerre. Percheron. Frison.

La ville et les marchands au Moyen-âge. Accueil --> Liste des articles d'histoire --> La ville et les marchands au Moyen-âge. Théorie Le Moyen Âge est l'époque où les villes connaissent un important essor. Au milieu du XIVe siècle, on estime que le cinquième de la population européenne vit en milieu urbain. Aspects de la ville Protégée par des remparts, la ville médiévale ne constitue pas un tissu continu et homogène. Figure 1 Les incendies représentent un perpétuel danger, en raison de la densité de l'habitat dans les zones bâties, de l'utilisation fréquente de matériaux inflammables comme le bois et le chaume et d'un manque de moyens de lutte contre le feu. Maison urbaine avec commerce au rez-de-chaussée. Gouvernement et commune Comme les campagnes, les villes sont placées sous l'autorité d'un seigneur qui opère divers prélèvements et soumet les habitants à certaines obligations (péage pour emprunter les ponts ou franchir les portes de la cité, taxe sur les marchés, service militaire...). Métiers, corporations et confréries «1.

Chronologie de l'histoire de France Dans la rubrique chronologie vous trouverez dans ces rubriques toute la chronologie de l'histoire de France. Le découpage des différentes périodes s'est fait de manière à conserver l'intégrité des règnes ou des mandats. Ces découpes sont arbitraires (elles varient d'ailleurs en fonction des historiens) et la transition d'une période à une autre ne peut réellement se résumer à une date précise. Le choix arbitraire d'un événement n'a pas de signification en soi, il offre l'avantage de définir simplement et concrètement de grandes époques... Le passage de la préhistoire à l'antiquité est marqué par l'écriture ; bien que la civilisation celte soit de tradition orale (et utilise donc peu l'écriture), on peut néanmoins la classer dans l'antiquité (pour les puristes, c'est la protohistoire), et c'est donc elle qui me sert de transition.Le début du Moyen-Âge est généralement situé au moment de la chute de Rome (476). Dans la rubrique Personnalités, vous trouverez :

L'Art de la Guerre au Moyen Âge Faire la guerre au Moyen Âge Stratégie militaire Au Moyen Âge, à l'exception de Crécy, Bouvines ou Azincourt, il n'existe pas vraiment de grandes batailles. La bataille de Crécy (1346) (Bibliothèque Nationale de France) Tactique militaire Le plus souvent, une armée était une combinaison de cavaliers et d'hommes à pied, ce qui aboutissait à un dispositif assez complexe qui était l'œuvre de grands tacticiens comme Charles le Téméraire par exemple. La bataille rangée Refusée la plupart du temps, la bataille rangée était cependant le point le plus culminant de toute campagne. La cavalerie montée : Constituée de 3 ou 4 rangs de cavaliers formant une « bataille ». Sièges et places fortes Les Sièges La plupart du temps, face à l'arrivée d'une massive armée, la seule solution adoptée est d'aller se retrancher dans une place forte où l'on s'organisera pour soutenir le siège. Le siège d'Orléans par Jeanne d'Arc Le château fort Les corps d'armées La cavalerie Les archers La bataille d'Hastings (1066) Le heaume

Related: