background preloader

Pays basque : une monnaie locale pour un changement global - Eusko

Pays basque : une monnaie locale pour un changement global - Eusko
« C’est la première fois que je vois une Assemblée générale se terminer à l’heure », s’emballe le jeune directeur d’une petite entreprise, coup d’œil furtif sur sa montre, avant de noyer cette synthèse mémorable dans une joyeuse gorgée de cidre basque. La démonstration de l’association Euskal Moneta (Monnaie basque), le 23 janvier à Ustaritz, était irréprochable, comme il se doit lorsque l’on met au vote la création d’une monnaie locale et que l’on ambitionne d’y associer des valeurs éthiques d’économie solidaire, sociale ou écologique. En moins de trois heures, les questions les plus pointues ont reçu les réponses les plus simples et les infographies menaçantes ont fini par esquisser des issues prometteuses. Avec la même sérénité appliquée et après un an et demi de travail, les créateurs bénévoles de « l’Eusko » (variante du mot « basque ») ont proclamé, devant une centaine d’adhérents au projet, le lancement de la monnaie basque alternative. Sol Violette à Toulouse, Eusko à Bayonne Related:  Monnaies alternativesMonnaies Parralèles

L’ONU prévoit une crise alimentaire mondiale en 2013 L'ONU a mis en garde la communauté internationale contre l'imminence d'une crise alimentaire mondiale en 2013, écrit le quotidien britannique The Guardian. Les réserves mondiales de céréales ont atteint des niveaux de production dangereusement bas. Par ailleurs, la sécheresse qui a sévi cet été aux Etats-Unis, la pire depuis plus de 50 ans, a favorisé la hausse des cours du maïs et du soja ces derniers mois et le manque de précipitations en Russie et dans la région de la mer Noire ravive les craintes d'une nouvelle crise alimentaire. Cette hausse si elle se poursuit pourrait provoquer des troubles et des conflits armés dans plusieurs endroits du monde, avertit encore l’’ONU. « Les réserves mondiales de céréales sont si dangereusement basses que les phénomènes météorologiques les plus extrêmes des États-Unis ou d'autres pays exportateurs d'aliments pourraient déclencher une crise alimentaire majeure au cours de l'année prochaine ». « Nous avons moins produit que ce que nous consommons.

À Concarneau, les Sardines ont remplacé les Euros Elles sont environ 5 000 dans le monde et fleurissent depuis trois ans en France. Répondant aux noms étranges de Sardine, Sol-Violette ou Pêche, elles, ce sont les monnaies locales complémentaires (MLC). Gros plan sur un outil de paiement pas comme les autres. Au livre phare, une librairie de Concarneau (29), un client tend un drôle de billet illustré d’un poisson pour payer son roman. Si le phénomène est récent dans l’Hexagone, l’Allemagne a la sienne, le Chiemgauer, depuis déjà dix ans. Qu’est-ce qu’une monnaie locale ? Une monnaie locale est un moyen de paiement qui ne peut être utilisé que sur une zone géographique délimitée, une commune ou une communauté de communes. À quoi sert une monnaie locale ? Comment fonctionne une monnaie locale ? Après avoir adhéré à l’association instigatrice de la monnaie locale, il suffit de vous rendre dans un comptoir de change pour échanger vos euros en MLC. Une monnaie locale, c’est légal ? Comment créer une monnaie locale ?

Sawakaya développe au Japon une monnaie intergénération, le «Fureai kippu» Les monnaies locales, c'est-à-dire non soutenues par un gouvernement national, sont des monnaies complémentaires qui coexistent avec la monnaie légale. Au Japon, en 1995, alors que l’Etat, en pleine crise, avait des difficultés à prendre en charge les plus fragiles, notamment les seniors, le «fureai-kippu» ou «ticket de relation cordiale», a été mis en place par la Sawayaka Welfare Foundation. - Développer des réseaux locaux, sensibiliser la population au volontariat - Créer et maintenir le lien entre les générations malgré l’éloignement géographique - Faire face aux difficultés de financement liées au vieillissement démographique La fondation Sawayaka définit une société «Fureai» («relation cordiale») comme étant une société où chaque individu est spirituellement indépendant avec une entraide mutuelle et spontanée entre membres de la communauté, y compris avec les administrations. Plus de 450 réseaux utilisant les kippus se sont adossés à la fondation.

Les 100 personnes les plus riches ont un revenu annuel qui pourrait permettre d'?radiquer quatre fois la pauvret? INÉGALITÉS – Du 23 au 27 janvier, les grands de ce monde se retrouvent à Davos, petite station de sports d'hiver du canton des Grisons en Suisse, pour la traditionnelle réunion annuelle du Forum économique mondial. Les semaines précédant le sommet, lobbys et ONG ont coutume de mettre en lumière quelques-uns des problèmes les plus urgents de la planète à grands coups de rapports et de mises en perspectives déroutantes. À quelques jours de la 43e édition du rassemblement, l'organisation humanitaire Oxfam n'a pas dérogé à la règle en dévoilant son rapport sur les inégalités, "The cost of inequality : how wealth and income extremes hurt us all". Avec une idée choc: le revenu annuel des 100 personnes les plus riches pourrait permettre d'éradiquer quatre fois la pauvreté. Un "new-deal" pour lutter contre les inégalités ? Loading Slideshow 26.

Des monnaies complémentaires pour changer la vie L’atelier sur l’innovation monétaire qui s’est déroulé le 6 juillet dans le cadre de Lift a vu des échanges très riches qui ont permis de faire le point sur le déroulement du groupe de travail organisé en ce moment par la Fing sur ce sujet. Cette « expédition » se déroule autour d’une liste de discussion très active dont les conversations se poursuivent depuis plusieurs semaines. Sur les participants à l’atelier du 6, environ un quart était membre de cette liste. La structure de l’atelier était en quelque sorte une “conférence informelle », Jean-Michel Cornu, auteur de De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation et animateur de ce groupe de travail, présentant la synthèse des travaux en cours, tandis que les participants intervenaient sur ses propos à tout moment. Image : Jean-Michel Cornu (à gauche) lors de l’atelier Innovation monétaire de Lift. La première question abordée concernait la différence – subtile – entre les indicateurs et les monnaies. Quelques pistes

La Pêche, monnaie locale | Vous avez la pêche ? nous aussi ! La Cour des comptes s'attaque à l'indemnisation des chômeurs LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Baptiste Chastand En matière d'assurance-chômage, la Cour des comptes dit tout haut ce que beaucoup craignent tout bas. Dans un rapport très critique sur l'efficacité des politiques de l'emploi, publié mardi 22 janvier, la Cour détaille la difficile équation que va devoir résoudre le régime d'indemnisation du chômage dans les prochains mois et les coupes auxquelles il va inévitablement falloir procéder. L'Unedic accumule en effet les déficits, aggravés par l'ampleur de l'explosion du chômage. L'organisme qui gère l'assurance-chômage devrait ainsi perdre 5 milliards d'euros en 2013, alors qu'il accumule déjà 13,7 milliards d'euros de dette fin 2012. "Une telle tendance apparaît insoutenable", résume Didier Migaud, le président de la Cour des comptes, en demandant aux partenaires sociaux, qui doivent négocier une nouvelle convention d'assurance-chômage en 2013, de prendre des mesures correctrices.

Photo / vidéos. - Monnaies en débat Expo Photo. Panorama des Monnaies Complémentaires et Sociales Réalisé par l’Association Fokus 21 Ces portraits de créateurs de monnaies complémentaires ont été réalisés en février 2011 lors des Rencontres Internationales sur les Monnaies complémentaires et sociales organisé à Lyon . Chaque créateur ou porteur de monnaie pose avec son système d’échange (billet, téléphone, carte à puce, …) dont l’objectif est de remettre de l’abondance, de la diversité, du lien, de la démocratie et de l’humain dans l’économie. Films et vidéos sur les monnaies complémentaires La double face de la monnaie Film de Vincent Gaillard et Jérôme Polidor, 2006. L’argent est devenu la valeur centrale de nos sociétés. pour voir un extrait et commander le film : The money fix. Film d’Alan Rosenblith, 2009. Pour voir le film Films de fiction. Nature contre nature Film de Lucas Belvaux, studio TFI

Symba : monnaie territoriale SYMBA IDF est la monnaie destinée aux organisations symbiotiques (entreprises, associations…) d’Île de France pour relocaliser l’économie, créer des échanges vertueux et développer la richesse économique, sociale, environnementale et culturelle du territoire : Convaincus que les citoyens et les entreprises ont leur rôle à jouer dans le développement et l’avenir de leur territoire, nous créons une société coopérative pour permettre aux humains de reprendre le contrôle sur le pouvoir de l’argent et de décider collectivement de leur avenir. Ce projet initié en Octobre 2013 et soutenu par la Région Île de France vise à rassembler un réseau de confiance des entreprises locales qui existent déjà et valorisent l’humain et la nature en même temps que le développement économique. La coopérative (sous forme juridique SCIC) permet de devenir co-propriétaire du système de notre région. Avantages et intérêt à devenir sociétaire : Avantages pour une organisation à faire partie du réseau SYMBA :

Grandiose : le mensonge du réchauffement climatique dénoncé par … un satellite ! – Jean-Patrick Grumberg On ne le répètera jamais assez : l’écologie au service des hommes, oui bien entendu. Mais l’écologie détournée, utilisée à des fins idéologiques (suivez mon regard), et dirigée contre nous en une forme de dictature 2.0, c’est ni plus ni moins qu’un procédé moderne pour limiter, puis détruire, un peu plus, nos libertés, pour nous assommer de nouvelles taxes, et pour enrichir une poignée de mandarins. Et bien entendu, cette écologie là repose sur des mensonges et des épouvantails. C’est le cas du réchauffement climatique, cette escroquerie à échelle mondiale inventée par des « scientifiques » sans scrupules qui se sont enrichis à nos dépens et avec notre argent. Mais la NASA vient de siffler la fin de la récréation des charlatans. A nous d’agir maintenant. Les données satellites réelles depuis l’année 2000 jusqu’à 2011 viennent d’être publiées, et elles montrent que l’atmosphère dissipe infiniment plus de chaleur dans l’espace qu’indiqué dans les rapport alarmistes des Nations Unies.

Le boom des monnaies parallèles Depuis le début des années 80, les monnaies complémentaires fleurissent en marge des Etats. Avec des motivations très diverses, qui vont du gain individuel à la recherche de lien social. En 1981, la compagnie aérienne American Airlines distribuait les premiers miles à ses clients. Aujourd'hui, plus de 160 compagnies ont adopté ce système, qui "paie" 20 millions de voyages chaque année. 1983: dans un Vancouver sinistré par la crise économique, le premier LETS (Local Exchange Trading System) est créé pour favoriser les échanges de biens et de services entre personnes. Mais s'agit-il encore de monnaie? Fidéliser le client La logique peut être purement commerciale. Les entreprises peuvent aussi avoir intérêt à se passer de monnaie officielle quand elles échangent entre elles. Logique sociale Mais c'est une tout autre logique qui anime les monnaies dites sociales. Le Cercle économique WIR Le WIR est un survivant de la grande crise. Monnaies locales Les monnaies parallèles et l'Etat Impact limité

Tookets - la monnaie sociale et solidaire des entreprises pour les associations

Related: