background preloader

Vers une économie de maraîchers

Vers une économie de maraîchers
Related:  Agriculture

L'Indépendante : l'épicerie dont vous êtes le héros A L'indépendante, les clients décident ensemble des achats, mettent en rayon et encaissent eux-mêmes. Créée il y a presque 2 ans, cette épicerie autogérée permet à ses adhérents d'acheter des produits sains à des prix abordables tout en expérimentant collectivement une alternative au supermarché. Jusqu’en 2008, Hervé était un doux rêveur qui pensait qu’en « jouant du rock’n roll on était en action contre le système. C’est par l’assiette que ce musicien de profession est rentré dans la sphère militante. « Il m’a semblé que l’alimentation était un point central de l’action possible. « On a senti que l’on touchait à une certaine aspiration réelle d’un certain nombre de personnes », raconte Hervé. Sortir du supermarché « L’idée était de sortir du supermarché, de ne plus approvisionner les comptes de multinationales qui détruisent la planète », rappelle Hervé. Chaque adhérent ce sert librement dans ces deux placards et note ensuite ses achats sur le site internet MoneyCoop. Emmanuel Daniel

Permaculture, agroécologie, agriculture bio : quelles différences ? par Cyril Dion L’agriculture biologique recouvre potentiellement le nombre le plus large de pratiques. Cultiver en bio veut dire ne pas utiliser d’intrans, ni de produits phytosanitaires issus de la pétrochimie. Pour autant, il existe un bon nombre d’agriculteurs bio, qui, à cette exception près, travaillent presque comme des agriculteurs conventionnels : cultures de plein champs, en rang, sur une terre dénudée, beaucoup de travail du sol, très peu de biodiversité, beaucoup de mécanisation. Agroécologie L’agroécologie (en tant que pratique agricole) va plus loin. Permaculture La permaculture n’est pas à proprement parlé un système agricole. Elle va donc pouvoir intégrer l’ensemble des bonnes pratiques de l’agriculture biologique et de l’agroécologie mais également les énergies renouvelables, l’écoconstruction… Ses applications sont multiples : villes (notamment les villes en transition), entreprises, économie, énergie…

La permaculture grand format La permaculture est une approche globale que l’on peut mettre en pratique à l’échelle d’un jardin, d’une maison, d’un hameau, mais qu’en est-il à une échelle beaucoup plus grande ? Nous avions déjà évoqué dans le premier dossier de Kaizen consacré aux villes comestibles la ferme urbaine de l’éco-quartier de Lanxmeer à Culemborg, petite ville de 27 000 âmes au sud d’Utrecht aux Pays-Bas. Ce quartier unique à plus d’un titre est justement le fruit d’une réflexion globale qui prend racine dans la permaculture. Retour à Culemborg Le projet a démarré en 1993, impulsé par la dynamique Marleen Kaptein. Du lien avec l’humain et la nature Les réflexions sur le quartier ont duré six ans durant lesquels les futurs habitants se sont impliqués via des ateliers coordonnés par Marleen. Lanxmeer est ainsi composé de plusieurs îlots comme des petites oasis qui ont chacun leur identité propre. Bicyclettes et paniers bios Autour de ces îlots se trouvent des espaces publics eux aussi investis par la nature.

Notre alimentation met la Terre sous pression Alors que le Brésil s’apprête à investir dans l'aménagement du fleuve Amazone pour acheminer plus facilement son énorme production de soja destinée à l’alimentation animale, un rapport des Nations Unies souligne le risque que fait peser sur l’environnement une alimentation toujours plus riche en viande. Le Brésil, premier exportateur de soja au monde, s’apprête à créer une nouvelle route commerciale à travers l’Amazonie pour relier directement les principales zones d'exploitation au canal de Panama. Ce raccourci permettra de réduire de deux jours le temps mis pour transporter les produits agricoles vers l’Asie, en transversant le Pacifique plutôt que les océans Atlantique et Indien. Sur la campagne 2013/2014, le Brésil devrait égaler les Etats-Unis en produisant 89 millions de tonnes de soja. Creuser le sujet : - Information, Amazon River Soy Route Seen Extending Brazil Lead on U.S., 2014 - Etude, Qui va nourrir la Chine : L’agrobusiness ou les paysans chinois ?

ITyPA saison 3 : MOOC connectiviste et mindmapping collaboratif | Formation 3.0 Vous connaissez ITyPA ? Le MOOC connectiviste entame bientôt sa troisième saison. Et j’y proposerai une activité de mindmapping chaque semaine, du 26 septembre au 11 décembre 2014. ITyPA a été le premier MOOC francophone. Un MOOC connectiviste en français C’est un cours où chacun peut s’inscrire gratuitement. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 1er septembre, sur une plateforme SpeachMe : une particularité de cette troisième saison dont j’aurai encore l’occasion de vous reparler… Le programme est intense mais progressif comme vous pouvez le constater sur cette mindmap Mindomo. Programme d’ITyPA 3 Cliquez sur ce lien pour voir une présentation interactive du programme. Lorsque la carte est ouverte en ligne, attendez un peu qu’elle se charge complètement : cliquez sur l’image du centre, c’est une vidéo Youtube qui vous en dira plus sur le MOOC. Flèches de contrôle De cette façon, vous pouvez découvrir toute la carte élément par élément, façon Prezi ;-) Vous y êtes ? Semaine 6 : collaborer

Privatisation des semences : une guerre de l'ombre se livre depuis un siècle L’Assemblée nationale examine aujourd’hui un projet de loi qui élargit aux plantes le délit de contrefaçon. Ce projet, qui suscite une forte indignation, renforce un vaste arsenal réglementaire limitant le droit à échanger et reproduire les semences de ferme. Depuis un siècle, « les semenciers n’ont eu de cesse de chercher des moyens techniques pour assurer leur monopole sur la semence », rappelle Yves Manguy, co-fondateur de la Confédération paysanne. Tout commence aux États-Unis dans les années 20. Paysans et consommateurs sont progressivement devenus otages des grands semenciers. La « guerre des semences » [1] s’intensifie. Semences certifiées En France, la première étape de cette guerre des semences date de 1961. Les coopératives lancent alors une campagne en faveur des semences certifiées. Contre-offensive des firmes semencières La chute de l’utilisation des semences certifiées, qui représentent 60 % des surfaces, inquiète les semenciers et les amène à réagir.

Vidéos en lien avec la Mindfulness Accueil > Ressources > Vidéos en lien avec la Mindfulness L'acceptation radicale : conférence de Tara Brach, le 7 juin 2016 à Paris © A.D.Mindfulness 2016 — Réalisation vidéo : O. Charpin La Méditation de Pleine Conscience : conférence de Jon Kabat-Zinn, le 29 avril 2015 à Paris © A.D.Mindfulness 2015 — Réalisation vidéo : V. Vivre avec sagesse dans un monde numérique : journée de débats et d'ateliers avec Soren Gordhamer, le 20 septembre 2014 à Paris (les travaux pratiques en groupes n'ont pas été filmés) © A.D.Mindfulness 2014 — Réalisation vidéo : V. Le point aveugle des neurosciences de la conscience : conférence de Michel Bitbol, enregistrée le 28 juin 2014 à Paris pour les 5 ans de l'Association pour le Développement de la Mindfulness. Vous trouverez ci-dessous deux vidéos enregistrées à l'occasion de l'Assemblée Générale de l'ADM, qui s'est tenue en juin 2013. © A.D.Mindfulness 2013 — Réalisation vidéo : V. © A.D.Mindfulness 2012 — Réalisation vidéo : V.

Des poules pour soigner la vigne ? insolite 220 poules lâchées sur une parcelle de vigne : c'est l'expérience inédite qui a été lancée dans la région de Bourgueil. Les poules vont entretenir la vigne de manière naturelle. F3 Centre Publié le 21/01/2014 | 18:13, mis à jour le 22/01/2014 | 09:48 © F3 Centre Cette initiative présente un double intérêt : d'abord pour le vigneron qui voit son sol entretenu naturellement et puis pour son voisin restaurateur qui salive déjà sur ces poules, élevées en plein air. Voir le reportage de la locale France 3 Touraine Val de Loire : Voir la vidéo Bourgueil, couvée 2014 ? Petit lexique écolo-agricole Agriculture conventionnelle, durable, raisonnée, intégrée, paysanne, biologique… Vous en voulez encore ? Agro-écologie, permaculture, agriculture à haute valeur environnementale, écologiquement intensive, de conservation, à haute valeur naturelle, de précision, agroforesterie… Pourquoi tant de qualificatifs ? Serait-ce le goût de la langue française pour la nuance ? Qui utilise les termes ? Nous n’avons recensé ici que des pratiques agricoles. Quelle est la place des agriculteurs ? Qui promeut la démarche ? Quel signe de reconnaissance ? Si un signe de reconnaissance existe, est-il le fait des agriculteurs ou d’une machinerie externe ? Certains labels sont apposés aux produits après certification par des organismes indépendants, sur la base de cahiers des charges reconnus par les pouvoirs publics (label AB de l’agriculture biologique qui s’appuie sur une réglementation européenne, AOC : Appellation d’origine contrôlée, etc.). Quel modèle de développement ? En savoir plus : Site de l’AEI

Le projet de loi sur l'agriculture voté à l'Assemblée en première lecture L’Assemblée nationale a largement adopté mardi, en première lecture, le projet de loi d’avenir sur l’agriculture, qui affiche notamment l’objectif d’engager le tournant de l’agroécologie. Le projet de loi d’avenir «pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt», défendu par le ministre Stéphane Le Foll, a été voté par 332 voix pour (socialistes, écologistes, Front de gauche, radicaux de gauche), et 205 contre (UMP). La quasi totalité de l’UDI s’est abstenue, trois députés de ce groupe votant contre. Le vote s’est déroulée dans la foulée des questions d’actualité au gouvernement, sans suspension de séance entre les deux, pour permettre à un certain nombre de députés de suivre ensuite la conférence de presse de François Hollande. «Nouveau souffle» L’UMP, par la voix d’Antoine Herth, a dénoncé un texte brouillon, «uniquement porté par le dogmatisme de gauche» et ayant comme «seul objectif de donner des gages à la diversité de votre majorité à quelques semaines des municipales».

Related: