background preloader

La clitoridectomie comme traitement contre l'onanisme dans l' Europe du 19ème siècle. - pelenop

La clitoridectomie comme traitement contre l'onanisme dans l' Europe du 19ème siècle. - pelenop
Or ce phénomène n'a pas sévi que dans ces pays, il fut largement répandu dans l'Europe du XIXème et XXème siècle en Europe. L'onanisme ( " se souiller les mains") a toujours été vu comme un acte pouvant « détruire la maison ». « Le système clitoridien ne se modifie pas dans l'âge adulte et la femme conserve toute sa vie cette autonomie érotique; le spasme clitoridien est comme l'orgasme mâle une sorte de détumescence qui s'obtient de manière quasi mécanique » Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, p 147 aux éditions Folio Essais; 1949. Au XIXème siècle, la masturbation était considérée comme une des causes principales de l'hystérie féminine. En 1836, le docteur Lallemand publie en 3 volumes (soit 1 748 pages), un ouvrage contre la masturbation féminine. En France, le mot hystérie renvoie au professeur Charcot (né à Paris le 29 novembre 1825 et mort à Montsauche-les-Settons le 16 août 1893), grand spécialiste des traitements contre ce mal qui rongait les femmes.

http://pelenop.over-blog.com/pages/La_clitoridectomie_comme_traitement_contre_lonanisme_dans_l_Europe_du_19eme_siecle-1160265.html

Related:  Mutilations sexuellesbuudiInégalité Hommes / Femmes

«Ce n'est qu'à 12 ou 13 ans que j'ai compris qu'on m'avait coupé le clitoris» Abi a 24 ans. Excisée à l’âge de 8 ans, elle a été opérée à 18 ans par le docteur Foldès, un urologue qui a mis au point une technique chirurgicale de réparation de l’anatomie vulvaire et du clitoris. Durant l’entretien téléphonique qu’elle nous a accordé, elle s’est racontée posément et a beaucoup ri, d’un grand rire sonore de jeune femme bien dans ses baskets.

"Point du mari" après l'accouchement : je n'y ai pas cru... jusqu'à ce que je le voie Une sage-femme préparant une femme à l'accouchement à la maternité de l'hôpital d'Angers, le 25/10/13 (J-S.EVRARD/AFP) Si toutes les professions colportent leur lot d’histoires "invraisemblables mais c’est vraiment arrivé, je te jure on me l’a raconté", autant vous dire que l’obstétrique, qui touche à la fois au mystère de la naissance et à celui du corps des femmes, détient probablement la palme dans ce domaine. C’est pendant mes études, par la rumeur interne à l’école de sage-femme, que j’ai pour la première fois découvert une de ces histoires racontées à mi-voix : le point du mari. Ce délicat euphémisme désigne une pratique barbare et mutilante qui consiste après un accouchement, lors de la suture d’une déchirure ou d’une épisiotomie, à recoudre le vagin "plus serré", dans le but d’une sensation sexuelle plus intense pour le partenaire. Un médecin suturait toujours les vagins de la sorte Sincèrement, je n’y ai pas cru, en tout cas pas pour une période contemporaine.

Inégalités et discriminations 50 % de femmes députés ou chefs d’entreprise, et alors ? Pour établir l’égalité hommes-femmes, il faut se poser la question de la façon dont fonctionne l’entreprise, la famille ou l’école. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. C’est devenu une tradition. Officialisée en 1977 par les Nations Unies, la journée internationale du droit des femmes devient de plus en plus une sorte de fête de « la » femme. Mutilations médicalisées & mutilations traditionnelles Comment, au prétexte de protéger la santé de femmes victimes de violences sexistes, contribue-t-on au maintien de ces violences ? Au bout du compte, les bénéfices à court terme ont un prix exorbitant. Isabelle Gillette-Faye, sociologue et directrice du GAMS, dresse pour notre revue un parallèle éclairant avec les politiques de réduction des risques mises en œuvre dans le cadre des mutilations sexuelles féminines (excisions). Prostitution et Société : Des associations de santé [1] se prononcent contre la pénalisation des "clients" de la prostitution au nom du pragmatisme et de la réduction des risques. Que vous inspire cette réaction ?

Le « point du mari » Vous savez quoi? Je crois en savoir beaucoup sur la condition des femmes dans la France d’aujourd’hui, mais j’en apprends tous les jours! Suite à mes échanges avec Agnès Ledig, et à ses propres échanges avec ses collègues, elle me fait parvenir un deuxième texte et là, je vous le dis tout net, les bras m’en tombent ! Culture-Pub : Sexisme Résultats pour " sexisme " 19 spots Trier par :

Faire cesser l'excision, un travail de longue haleine La pratique de l’excision a diminué en France, mais le risque demeure pour les fillettes qui repartent «au pays» pendant les vacances, d’où l’urgence de mettre définitivement fin à cette mutilation dans le monde, alertent les acteurs engagés dans le combat. Mercredi, la journée internationale de la lutte contre les mutilations génitales féminines sera l’occasion de rappeler que trois millions de petites filles risquent chaque année d'être excisées, en plus des 100 à 140 millions de femmes qui le sont déjà. En amont, un site francophone «excisionparlonsen.org» a été lancé vendredi à Paris, pour comprendre ce que représentent ces mutilations, qui sont pratiquées pour des raisons d’ordre sociologique (en prévenant le désir sexuel, l’excision empêcherait les expériences sexuelles prénuptiales) religieux ou coutumier (perpétuer une tradition, protéger une identité). «Ignorance» Selon les derniers chiffres disponibles, environ 50 000 femmes adultes résidant en France sont excisées.

"Point du mari" : quand un syndicat de gynécologues fait preuve d'une misogynie effrontée Prélèvements d'ovules sur une patiente à la clinique spécialisée de la Muette à Paris, le 07/10/2010 (MFREY/SIPA). Nous avons pu lire avec effroi les propos de Jean Marty dans un article publié hier dans le monde.fr à propos du "point du mari". Interrogé en sa qualité de président du Syndicat des gynécologues-obstétriciens de France, Jean Marty, a tenu dans ce journal des propos emblématiques de la plus pure misogynie et d’un refus minutieux d'entrer en empathie avec les femmes. Ses propos nous alarment sur ce syndicat : si cet homme prétend défendre les intérêts de sa profession, on tremble en pensant combien ils pourraient être opposés à ceux des patientes. Point du mari : une mutilation Mal nommée, le "point du mari" est une mutilation sexuelle visant à rétrécir les sexes des femmes au moment de la suture de l'épisiotomie (section du périnée au moment de l'accouchement censée prévenir des risques de déchirures plus graves).

Simone de Beauvoir et le féminisme Jean-Louis Servan-Schreiber Bonsoir. C'est probablement la première fois que vous voyez Simone de Beauvoir. Comme Jean-Paul Sartre, le compagnon de sa vie, elle refusait jusqu'à cette année de paraître à la télévision. C'est donc par ses oeuvres, romans comme Les Mandarins, prix Goncourt 1954, ou souvenirs comme Les Mémoires d'une jeune fille rangée, que le public connaît celle qui compte parmi les grands écrivains actuels. Nations unies: Résolution contre les mutilations génitales féminines Les mutilations génitales féminines, un fléau mondial. | © Volontaire Une Commission de l’Assemble générale des Nations unies a adopté une résolution contre les mutilations génitales féminines (MGF), ce qui représente un immense encouragement pour les organisations de la société civile qui luttent en vue de mettre fin à cette pratique destructrice. C’est la première fois que la Troisième Commission de l’Assemblée, chargée des questions sociales, humanitaires et de droits humains, adopte une résolution sur les MGF – qui recouvrent l'ablation partielle ou totale du clitoris ou des organes génitaux féminins, souvent sans anesthésie, dans des conditions pouvant entraîner des infections mortelles. La résolution sur les mutilations génitales féminines adoptée par la Troisième Commission devra être entérinée en séance plénière par l’Assemblée générale en décembre. Une pratique qui nous concerne tous

Des femmes Masaï mettent fin aux rites d’excisions traditionnels Des exciseuses traditionnelles reçoivent quatre chèvres pour leur soutien dans les rites de passage alternatifs, une autre solution aux cérémonies traditionnelles incluant l’excision. (avec l’aimable accord de l’African school of Kenya) Des exciseuses traditionnelles reçoivent quatre chèvres pour leur soutien dans les rites de passage alternatifs, une autre solution aux cérémonies traditionnelles incluant l’excision. (avec l’aimable accord de l’African school of Kenya)

Les femmes votent Alors que la France a été l'un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin, il faudra un long processus pour que ce droit s’étende aux femmes. Exclues sous l’Ancien Régime à cause de leur dépendance économique, elles le demeurent à la Révolution où elles sont considérées comme « citoyens passifs ». Le code civil de 1804 leur octroie des droits civils mais pas la citoyenneté politique.

Related: