background preloader

La clitoridectomie comme traitement contre l'onanisme dans l' Europe du 19ème siècle. - pelenop

La clitoridectomie comme traitement contre l'onanisme dans l' Europe du 19ème siècle. - pelenop
Or ce phénomène n'a pas sévi que dans ces pays, il fut largement répandu dans l'Europe du XIXème et XXème siècle en Europe. L'onanisme ( " se souiller les mains") a toujours été vu comme un acte pouvant « détruire la maison ». « Le système clitoridien ne se modifie pas dans l'âge adulte et la femme conserve toute sa vie cette autonomie érotique; le spasme clitoridien est comme l'orgasme mâle une sorte de détumescence qui s'obtient de manière quasi mécanique » Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, p 147 aux éditions Folio Essais; 1949. Au XIXème siècle, la masturbation était considérée comme une des causes principales de l'hystérie féminine. En 1836, le docteur Lallemand publie en 3 volumes (soit 1 748 pages), un ouvrage contre la masturbation féminine. En France, le mot hystérie renvoie au professeur Charcot (né à Paris le 29 novembre 1825 et mort à Montsauche-les-Settons le 16 août 1893), grand spécialiste des traitements contre ce mal qui rongait les femmes. Related:  Sexisme & antiféminisme

Recherche médicale: tout pour le pénis, rien pour le clitoris Quel est le seul organe spécifiquement dédié au plaisir? Réponse, le clitoris. Pourtant, cet organe érectile qui conduit directement à l’orgasme n’intéresse guère la communauté médicale et scientifique. En pleine controverse autour du Lybrido, médicament des troubles du désir féminin (en cours d’essais cliniques), le constat s'impose: la recherche en matière de sexualité féminine ne progresse qu’avec l’obstination de quelques militants. La sexologue Ghislaine Paris, qui vient de publier son troisième ouvrage, L’importance du sexuel, estime que le clitoris est «méconnu» des médecins et «maltraité» par eux. Anecdote vécue: «Au dernier Congrès de sexologie, nous avons eu une communication sur les troubles érectiles chez l’homme dus au diabète et aux problèmes d’athérosclérose. Il est vrai que l’on vient de loin. «On a des tonnes d’articles sur le pénis, son fonctionnement, le lien avec le cerveau; mais rien sur le clitoris. Les femmes après l’amour: «C’était très bien» Concrètement:

Normalizing Sexual Violence Young Women Account for Harassment and Abuse Abstract Despite high rates of gendered violence among youth, very few young women report these incidents to authority figures. This study moves the discussion from the question of why young women do not report them toward how violence is produced, maintained, and normalized among youth. The girls in this study often did not name what law, researchers, and educators commonly identify as sexual harassment and abuse. Coming up against “the wall of patriarchy” (Gilligan 1990, 503), early adolescence is a defining period for young women. According to prevalence studies, reported violence in adolescent dating relationships ranges between 8.8 and 40 percent (Sousa 1999). This study is concerned with girls’ relational experiences of sexuality, harassment and assault, coercion, and consent. This study addresses how girls negotiate their lived experiences in ways that are often ignored by law and policy. Methods

Nations unies: Résolution contre les mutilations génitales féminines Les mutilations génitales féminines, un fléau mondial. | © Volontaire Une Commission de l’Assemble générale des Nations unies a adopté une résolution contre les mutilations génitales féminines (MGF), ce qui représente un immense encouragement pour les organisations de la société civile qui luttent en vue de mettre fin à cette pratique destructrice. C’est la première fois que la Troisième Commission de l’Assemblée, chargée des questions sociales, humanitaires et de droits humains, adopte une résolution sur les MGF – qui recouvrent l'ablation partielle ou totale du clitoris ou des organes génitaux féminins, souvent sans anesthésie, dans des conditions pouvant entraîner des infections mortelles. La résolution sur les mutilations génitales féminines adoptée par la Troisième Commission devra être entérinée en séance plénière par l’Assemblée générale en décembre. Une pratique qui nous concerne tous En savoir plus sur les mutliations génitales féminines

Cliteracy 101: Artist Sophia Wallace Wants You To Know The Truth About The Clitoris New York artist Sophia Wallace wants you -- and everyone you know -- to be cliterate. "It's appalling and shocking to think that scientifically, the clitoris was only discovered in 1998," Wallace told The Huffington Post from her Brooklyn studio last week. "But really, it may as well have never been discovered at all because there's still such ignorance when it comes to the female body." The clitoris, described as the only human body part that exists solely for pleasure, is not merely a little "button" hidden between a woman's legs, but rather a large, mostly internal organ many people don't know about, Wallace explains. According to a 2011 post by Museum of Sex blogger Ms. In 1998, Australian urologist Helen O’Connell published a paper in the Journal of Urology describing the sheer scope and size of the clitoris. Wallace, citing anecdotal evidence, says ignorance still seems to be ever-pervasive in modern society. Scroll down to learn more about Wallace's project: What is "Cliteracy"?

La paix de la société allemande a été achetée par le silence des femmes J’ai rencontré Rita Kimmel il y a quelques années pour un sujet qui me fascine parce qu’il raconte beaucoup sur la société allemande, l’image des femmes et les rapports entre les sexes. Accrochez-vous mes agneaux, car ce n’est pas vraiment un conte de Noël, mais c’est ma modeste contribution à l’année 2015 qui marquera les 70 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale. « Quand je vois des femmes de mon âge, je me demande toujours ce qu’elles ont vécu durant la guerre. » Crinière rousse et ongles soigneusement manucurés, Rita Kimmer, 71 ans, a les traits lisses et le regard inquiet. Confortablement installée dans le café du luxueux grand magasin KaDeWe, perché sur l’artère chic du Kurfüstendamm, elle observe les femmes autour d’elle. On estime que près de deux millions d’Allemandes ont été violées par les Soviétiques entre janvier 1945, lorsque l’Armée rouge entre dans le pays, et juillet 1945, quand les Alliés se partagent le Reich. Les viols massifs restent tabous

Faire cesser l'excision, un travail de longue haleine La pratique de l’excision a diminué en France, mais le risque demeure pour les fillettes qui repartent «au pays» pendant les vacances, d’où l’urgence de mettre définitivement fin à cette mutilation dans le monde, alertent les acteurs engagés dans le combat. Mercredi, la journée internationale de la lutte contre les mutilations génitales féminines sera l’occasion de rappeler que trois millions de petites filles risquent chaque année d'être excisées, en plus des 100 à 140 millions de femmes qui le sont déjà. En amont, un site francophone «excisionparlonsen.org» a été lancé vendredi à Paris, pour comprendre ce que représentent ces mutilations, qui sont pratiquées pour des raisons d’ordre sociologique (en prévenant le désir sexuel, l’excision empêcherait les expériences sexuelles prénuptiales) religieux ou coutumier (perpétuer une tradition, protéger une identité). «Ignorance» Selon les derniers chiffres disponibles, environ 50 000 femmes adultes résidant en France sont excisées.

Tout ce que vous pensiez savoir sur le clitoris est probablement faux L’artiste new-yorkaise Sophia Wallace veut clittéralement vous éduquer – vous, et tous ceux que vous connaissez. « Il est affligeant et choquant de penser que scientifiquement, le clitoris n’a été découvert qu’en 1998, a-t-elle déclaré au Huffington Post, dans son studio de Brooklyn, la semaine dernière. Mais en réalité, quand on voit l’ignorance qui règne au sujet du corps de la femme, on aurait tout aussi bien pu ne jamais le découvrir du tout. » Le clitoris, décrit comme la seule partie du corps humain uniquement dédiée au plaisir, n'est pas qu'un simple petit « bouton » caché entre les cuisses des femmes, mais un organe principalement interne dont les gens ne savent pas grand-chose, nous explique Sophia Wallace. D'après un post de 2011 de Ms. En 1998, l'urologue australienne Helen O'Connell a publié un article dans le Journal of Urology qui décrit purement et simplement la taille et l'étendue du clitoris. Loading Slideshow La vaginite Il s'agit d'une inflammation du vagin. L'art de rue

Blachman, une émission danoise qui humilie les femmes… Du sexisme à l’état pur… Dans la toute nouvelle émission de la chaine danoise DR2, des femmes sont invitées à se présenter nues face à deux hommes dont la mission consiste à dire haut et fort ce qu’ils pensent de l’anatomie de la candidate. Seins trop petits, fesses pas assez fermes ou encore cuisses trop musclées… Les deux hommes n’ont pas de limites et critiquent la femme, nue, qu’ils ont face à eux. Un concept dérangeant, sexiste et humiliant. « Le corps d'une femme aspire à être commenté avec des mots » Le show, intitulé Blachman, se déroule toujours de la même manière : une femme arrive sur le plateau habillé d’un peignoir qu’elle retire face aux deux hommes assis dans le canapé. Debout, nue face à eux et sous les projecteurs, elle encaisse les critiques de l’animateur Thomas Blachman, star de la télévision danoise, et de son invité, un homme qui change à chaque émission. Un concept vivement critiqué sur la toile Sexiste, misogyne, humiliant, dégradant...

Mutilations médicalisées & mutilations traditionnelles Comment, au prétexte de protéger la santé de femmes victimes de violences sexistes, contribue-t-on au maintien de ces violences ? Au bout du compte, les bénéfices à court terme ont un prix exorbitant. Isabelle Gillette-Faye, sociologue et directrice du GAMS, dresse pour notre revue un parallèle éclairant avec les politiques de réduction des risques mises en œuvre dans le cadre des mutilations sexuelles féminines (excisions). Prostitution et Société : Des associations de santé [1] se prononcent contre la pénalisation des "clients" de la prostitution au nom du pragmatisme et de la réduction des risques. Que vous inspire cette réaction ? Isabelle Gillette-Faye : Nous qui travaillons à faire reculer les mutilations sexuelles féminines, ne pouvons pas adhérer à cet argument du pragmatisme. Retrouvez l’entretien intégral avec Isabelle Gillette-Faye sur notre site : Isabelle Gillette-Faye, sociologue et directrice du Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles féminines (GAMS).

Oui, l’orgasme féminin est mécanique, et alors? Temps de lecture: 4 min Le 12 juin 2012 paraissait dans The Lancet le résultat de l’expérience menée par Pierre Foldès, urologue (avec le Dr Béatrice Cuzin, également urologue, et la démographe Armelle Andro, de l’Ined): il a en effet mis au point une technique chirurgicale permettant de réparer les mutilations sexuelles chez les femmes. Trente années de combat qui portent aujourd’hui leurs fruits, puisque la publication des travaux de Pierre Foldès dans The Lancet valide la technique. Les résultats sont impressionnants: pour résumer, non seulement la chirurgie pratiquée par le Dr Foldès soulage, dans une grande majorité des cas, les douleurs clitoridiennes, mais elle permet également aux femmes qui ont bénéficié de cette intervention d’éprouver du plaisir, et même d’avoir des orgasmes. Le mot réparation, qui évoque plus une visite chez le garagiste qu’une démarche thérapeutique, peut heurter. Wow! Le «bouton sacré» «masqué par sa capuche»

Violences faites aux femmes: une pathologie professionnelle insidieuse | lexpress.fr Au début, ça a commencé par des compliments, se rappelle Amélie*, 28 ans. "Des trucs du type 'Non seulement, t'es jolie mais tu piges rapidement'." La scène se passe, il y a quatre ans. Dans le rôle du flatteur: son maître de stage. A l'époque, cette jolie brune aux yeux verts est en contrat pro dans une boite de communication. Pourtant, Amélie assure avoir mis plusieurs mois à mettre des mots sur ce ressenti. Blagues sexistes, images porno au bureau, avances sexuelles... Le cas d'Amélie est loin d'être isolé: une femme sur cinq a déjà été confrontée à une situation de harcèlement sexiste ou sexuel au cours de sa vie professionnelle, révélait en mars le Défenseur des droits. Or, dans le milieu professionnel, les agressions physiques sont rares. Plus on est diplômée, plus on est victime de violences au travail Si le secteur privé et public sont également touchés, certaines professions sont particulièrement exposées à cette violence. * Le prénom a été changé.

Le « point du mari » Vous savez quoi? Je crois en savoir beaucoup sur la condition des femmes dans la France d’aujourd’hui, mais j’en apprends tous les jours! Suite à mes échanges avec Agnès Ledig, et à ses propres échanges avec ses collègues, elle me fait parvenir un deuxième texte et là, je vous le dis tout net, les bras m’en tombent ! Juste une mise au point… J‘aimerais pouvoir le chanter sur la mélodie de Jackie Quartz, mais je n‘ai pas le coeur à fredonner. De quoi je parle, vous demandez-vous, point d‘interrogation. D‘une ignominie humaine qui me laisse sans voix, point d‘exclamation, trois petits points. Car, en 2014, dans notre belle France, dans nos belles salles d‘accouchement, avec notre beau matériel stérile, certains «beaux» médecins (je dis bien certains, heureusement minoritaires) pratiquent un acte qui s‘appelle le point du mari. «Je vous fais un petit point du mari, Madame ? Passés les détails techniques, nécessaires, il y a l‘effroi de constater ce que représente un tel acte. Alors quoi ?

Related: