background preloader

Vidéo : la relation client vue par Augustin Paluel-Marmont, de Michel et Augustin

Vidéo : la relation client vue par Augustin Paluel-Marmont, de Michel et Augustin
Chaque mois, le cofondateur de Michel et Augustin, également chroniqueur de l'émission L'entreprise BFM, avec Les Echos, vous fait partager, en exclusivité pour Les Echos Business son quotidien de dirigeant d'entreprise de croissance, et les trouvailles qui lui permettent, tant en matière de management que de communication, de cultiver son approche singulière du management. Cette manière de voir, d'avancer, d'exprimer les choses, qui en font un modèle pour bon nombre de créateurs d'entreprise. Une quête incessante d'innovations qu'il qualifie de " chasse aux papillons ", et qui est au coeur de son management. Gérer le management particulier lors des fêtes et du début d'année : tout un art ! Cette fois, il évoque avec Arnaud Le Gal, rédacteur en chef des Echos Business, la manière dont il gère cette période si particulière de fin d'année et de début d'un nouvel exercice.

http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/marketing-vente/10025192-video-la-relation-client-vue-par-augustin-paluel-marmont-de-michel-et-augustin-34574.php

Related:  Mercatique relationnelle/transactionnelleQ2 - La mercatique cherche-t-elle a répondre aux besoins des conGRCCHAPITRE4

Fidélisation ou acquisition de nouveaux clients, que faut-il privilégier Comme si l'univers en général et le e-commerce en particulier était si manichéen qu'il faille toujours choisir entre deux options: faut-il plutôt favoriser la fidélisation des clients existants ou l'acquisition de nouveaux lorsqu'on n'a pas les moyens de courir les deux lièvres à la fois ? S'il est vrai que l'adage "Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois" est souvent d'une prudence assez juste, mener plusieurs activités de front tout en poursuivant plusieurs objectifs, ne conduit pas forcément au risque de tout faire imparfaitement. En matière de e-commerce, comme de commerce tout court, le e-commerçant débutant sait d'avance résoudre la fausse équation de l’œuf et de la poule : il n'y a pas d'activité sans client !

Multicanal : fluidifier le parcours du client pour booster la rentabilité Un client qui se renseigne sur Internet avant d'aller en magasin, ou l'inverse… doit être retrouvé par la marque où qu'il soit. ©DR Une étude McKinsey, réalisée auprès de 100 000 internautes dans 15 pays, dont la France, montre que le prochain défi pour les entreprises est de fluidifier au maximum le parcours multicanal du client. S'occuper du client le fidélise-t-il vraiment ? On ne gère plus des transactions, mais des relations Dans l'histoire récente du marketing et de la vente, il est admis que nous sommes passés d'une époque à une autre. Beaucoup ont tout d'abord connu et pratiqué une approche dite transactionnelle : dans cette version-là, nous vendions au coup par coup, sans réellement nous préoccuper de développer une relation durable avec les clients. En revanche, l'époque moderne est celle de l'approche relationnelle : la relation interpersonnelle devient au contraire l'axe majeur pour les intéresser et pour les retenir. Sauf que l'on ne s'est peut-être pas assez posé la question suivante : est-ce que tous les clients veulent cela, et est-ce qu'ils en ont tous besoin ? Trois chercheurs allemands ont tenté de vérifier si, en étant effectivement très orientés client, les commerciaux parviennent à fidéliser efficacement leur clientèle(1).

Travail: Qu'est-ce qui nous fait nous lever le matin? Certes il faut payer le loyer et remplir le réfrigérateur. Mais au-delà de ça, qu’est ce qui anime chaque matin les 2/3 des salariés français déclarant êtes motivés par l’idée d’aller travailler dans leur entreprise? Pour le découvrir, Les Echos ont demandé au site de recrutement Meteojob et au cabinet de conseil en ressources humaines Alixio de passer au crible les attentes des cadres et non cadres en dehors de la rémunération et des conditions de travail.*

Le monde de l’entreprise vu par la génération Z La génération Z, celle qui est née après 1995, commence à débarquer dans les entreprises. Ces jeunes de moins de 20 ans, un peu comme la génération Y, entretiennent un rapport ambivalent avec le monde de l’entreprise. Qu’attendent-ils vraiment du travail et de leur employeur en termes de management, de challenges ? Pour répondre à ces questions BNP Paribas et The Boson Project ont mené une grande enquête auprès de la génération Z : « La grande Invazion ». Un fossé entre les moins de 20 ans et les entreprises Le premier constat qui ressort de l’enquête Génération Z, menée auprès de 3200 jeunes de moins de 20 ans, c’est que leur vision de l’entreprise est très négative.

Relation client : La satisfaction clients un accélérateur de performance boursière La Satisfaction Clients est le moteur de performance de l’entreprise ainsi que l’accélérateur de ses profits et donc de son parcours boursier. Un niveau de Satisfaction Clients élevé permet de réduire les couts de fidélisation des clients, de les rendre moins sensibles au prix et de réduire les couts d’acquisition des nouveaux clients. Il peut aussi garantir dans le temps la stabilité du cash-flow ainsi qu’une baisse du cout du capital. Convaincu jusque dans son ADN de cet enjeu, Trusteam Finance a lancé le 31 décembre 2010 un fonds actions monde unique du nom de Trusteam ROC (Return on Customer) principalement basé sur la thématique Satisfaction Clients.

Media - Les Français et les marques : ce qui change Publié le 11 juin 2013 Les marques font passer leurs intérêts avant ceux de leurs clients. Pour autant elles peuvent et doivent changer la société. Les jugements des Français sur leurs relations avec les marques sont impitoyables : résultats d’un sondage exclusif INfluencia-BVA réalisé à l’occasion du numéro 7 de la Revue, consacré au changement. La Fabrique à Innovations, l'économie participative au service de l'innovation Cette nouvelle plateforme participative de conception de produits innovants, permet à toute personne qui dépose une idée, de voir son projet sélectionné pour le développer et le fabriquer en France. Les défis économiques du XXIème siècle étant colossaux, mais pas insurmontables, la créativité est plus que jamais de mise pour sortir son épingle du jeu et prospérer sur le marché économique. Quatre jeunes français viennent de créer un site Internet dénommé judicieusement « La Fabrique à Innovations » sur lequel il est possible de développer et financer des produits innovants par le biais de l'économie participative, afin de permettre à ces derniers d'être industrialisés et commercialisés. Ce système démocratise la conception de produits innovants, permet à tout le monde de soumettre un projet sur Internet, et incite chacun à apporter sa contribution pour permettre le développement des produits. Une plateforme participative pour le made in France Partager créativité et recettes

Comment motiver ses salariés Article publié le 15/02/2012 « J’ai pas envie d’aller bosser, je suis crevée, j’en ai marre de mon job, je suis vraiment pas motivé ces derniers temps », la liste est loin d’être exhaustive tant le mal-être au travail est devenu monnaie courante dans certaines organisations. Vos salariés sont-ils motivés ? Suffisamment ? Si ce n’est pas le cas, comment repenser les méthodes de management afin de générer davantage de bien-être et de performance dans l’entreprise ? Tour d’horizon des bests practices. Pourquoi est il plus facile de vendre que de négocier ? Pourquoi est il plus facile de vendre que de négocier ? Posted on 8 avril 2013 by thierryroyer Le hasard de mes lectures (quelques références en fin d’article) et rencontres m’ont permis ces jours-ci de m’intéresser et de revenir sur l’évolution des rapports vendeurs/acheteurs. Le contexte Vendre c’est présenter son produit ou son service sous son meilleur angle. Notre travail consiste à répondre aux questions de l’acheteur et à argumenter de façon personnalisée après avoir fait la découverte des besoins et motivations de l’acheteur.

Le marketing sensoriel - Les jeudi d’Emilie » ExpertinBox Publié par Emilie Moronvalle le juin 4, 2013 dans le Blog | 0 commentaire 1. Pour faire simple Le marketing Sensoriel regroupe l’ensemble des techniques marketing visant à utiliser un ou plusieurs des 5 sens pour favoriser l’achat d’un produit ou service. Qui n’a jamais senti la bonne odeur du pain chaud en passant devant une boulangerie ? We Share vs Oui cher : faut-il avoir peur de l’économie collaborative ?  — Chroniques de la transition numérique L’explosion des modèles collaboratifs, également appelés P2P (peer-to-peer) ou C2C (consumer-to-consumer), est probablement un des phénomènes les plus intéressants de la transition numérique. L’économie collaborative contourne les acteurs habituels d’un secteur en mettant en relation directement des internautes et en leur permettant d’échanger grâce à une plate-forme numérique. L’exemple le plus emblématique est bien sûr la société AirBnB qui met en relation des internautes disposant de chambres ou d’appartement à louer avec d’autres internautes qui cherchent un hébergement temporaire à l’occasion d’un déplacement personnel ou professionnel. En l’espace de 5 ans, la société a développé une offre de plus de 600 000 logements qui ont permis de loger plus de 11 millions de voyageurs. AirBnb est en passe de devenir le premier « groupe hôtelier » du monde avec une valorisation estimée à 10 Mds$ ! Qu’en est-il réellement ?

Related: