background preloader

L’iPhone, l'arme de fidélisation massive d’Apple

L’iPhone, l'arme de fidélisation massive d’Apple
Actualité Mobile / Vous adorez votre iPhone et ne comptez plus jamais repasser sur BlackBerry, Samsung ou tout autre smartphone Android ? Rien d’étonnant. Les résultats du sondage annuel réalisé par Piper Jaffray sont univoques : s’ils devaient racheter un smartphone, 94,2% des utilisateurs d’iPhone déclarent qu’ils resteraient fidèles à la marque Apple. Quel sera votre prochain smartphone ? Telle est la question du sondage commandé par Piper Jaffray, célèbre banque d’investissement américaine. 65% des personnes interrogées pensent racheter un iPhone, 19% un smartphone Android et 2,5 % un terminal BlackBerry. En marge de ces réponses, 6,5% pensent ne pas racheter de mobile et 6% ont dit ne pas avoir d’idée précise quant au modèle. Le sondage en question a été réalisé sur un échantillon de 400 personnes aux États-Unis, en Chine et en Corée, et témoigne de l’impact d’Apple dans ces différentes parties du globe. L’iPhone, difficilement remplaçable Comparer tous les tarifs de l'iPhone 4S Related:  Comment Apple réussi-il à fidéliser les anciens et nouveaux clieFidélisation chez Appleso0lene

Ron Johnson, créateur de l’Apple Store : les magasins, quel avenir ? | Luxe, marketing et success stories Ron Johnson, CEO JC Penney Connaissez-vous Ron Johnson ? Peut-être pas. Et pourtant c’est à lui que nous devons nos plus gratifiantes expériences d’achat en magasin. Je ne le connaissais pas, avant de lire son impressionnante carrière dans le magazine Fortune. Ron Johnson est le concepteur des Apple Store (c’est lui aussi qui a revisité l’enseigne américaine Target, en lui donnant un cachet ‘chic décontracté’). Avec un tel palmarès, Ron Johnson a forcément quelques idées sur l’évolution du Commerce. D’autant qu’un nouveau chantier l’occupe ces temps-ci : il vient de prendre la présidence de la chaine de magasins J.C. Chez Apple, Ron Johnson a travaillé pendant 12 ans en direct avec Steve Jobs, pour concevoir cette nouvelle forme de magasin – l’Apple Store – qui se veut à la fois lieu de promenade, de découvertes, d’apprentissages et d’achats. Steve Jobs et Ron Johnson, en 2006, à l'ouverture de l'Apple Store sur la 5ème Avenue à Manhattan. Mais l’homme est d’une autre trempe.

Analyse de la stratégie de communication d’Apple | Voyage au centre de la Pomme Posté par Maxime le 07 juillet 2011 dans Articles, avec les tags communication, iPad, iPhone, iPod La politique de communication regroupe principalement les actions de publicités, de marketing direct et promotions des ventes. On peut observer que la stratégie marketing d’Apple se caractérise par un marketing indifférencié, c’est-à-dire une politique de marketing identique pour tous les clients d’un vaste marché. On retrouve ainsi le même schéma concernant les publicités d’Apple. Depuis 2004, avec la sortie de nouveaux modèles (iPod Nano, nouvelles couleurs,…), on retrouve le même type de publicités concernant l’iPod. Cela vaut pour les publicités papiers comme pour les spots télévisés. Publicité iPod nano-chromatique Ce précédent exemple de publicité pour l’iPod met en avant le schéma habituel de publicités utilisées par Apple pour sa politique de communication. Cette publicité papier est sortie en 2007 en même temps que l’iPhone. Pub papier de l'iPhone 3G Rejoignez le forum de discussions

Apple: Stratégie marketing d'innovation ou stratégie industrielle? Alors qu’Apple vient de vendre 18 000 iPads à l’US AirForce et devrait annoncer demain la sortie de l’iPad 3, déjà Le Monde consacrait à la marque à la pomme deux pleines pages jeudi dernier sous le titre évocateur Big Apple, le monstre du business. C’est l’occasion de revenir sur la stratégie marketing de la marque Apple et de son savoir-faire en marketing de la rareté. Un billet qui met l’accent sur l’innovation, la stratégie marketing mais aussi sur la stratégie industrielle, sans laquelle le succès rencontré et le business généré ne seraient pas au rendez-vous. Apple, une marque désirée D’après une analyse de l’agence Clear (M&CSaatchi) et relayée sur le blog ithink.fr, Apple serait la marque la plus désirée au monde: « Un fort désir crée une forte demande et une forte demande crée de la croissance » (Paul-Henri Brunet). Le marketing du désir existe déjà depuis les années 1970, il s’agit d’emporter la préférence, d’être la marque aimée, convoitée et espérée. Pour aller plus loin

Les Apple Stores : épiceries fines et cash machines (partie 1) Dans le toujours intéressant magazine “Management” (une mine d’exemples et de cas d’entreprises), un article bien documenté sur les Apple Stores. Le titre est un bon résumé de la situation : « Comment Apple transforme ses magasins en cash machines ». Premier constat : les 284 magasins installés dans 10 pays ont un rôle clé dans la stratégie d’Apple puisqu’ils en représentent près de 20% du chiffre d’affaires. Second constat : les résultats sont impressionnants. Dans ce métier le moteur économique classique pour reprendre l’expression de Collins dans son concept du hérisson est le chiffre d’affaires au mètre carré. La stratégie de Apple est claire : tout axer sur l’expérience vécue par le client. Axe 1 : répondre à un univers de besoins Ce que veut Apple c’est répondre à un univers large de besoins numériques des individus d’aujourd’hui. Cette stratégie n’est pas unique. Axe 2 : « Tendre une embuscade aux consommateurs »

La stratégie marketing d'Apple - Apple 3- La stratégie marketing d’Apple « Seule la firme à la pomme est capable de faire à ce point parler d’elle sans lever le petit doigt. De susciter une telle passion, une sorte de dévotion » a dit Cécile Ducourtieux (journaliste en charge des nouvelles technologies et des médias) dans un de ses articles dans Le Monde. Par quels moyens Apple arrive-t-elle à communiquer de cette façon ? Comment Steve Jobs gère-t-il son entreprise pour qu’elle apparaisse comme un éternel précurseur ? a- Apple et ses employés Steve Jobs peut, d’apparence, paraître calme mais il est capable de rendre ses ingénieurs littéralement fous en exigeant un intérieur parfait même si l’utilisateur ne le voit pas ; il est capable de leur dire « C’est nul, recommencez tout à zéro ». Les employés n’auront jamais connaissance d’un projet complet, même si ils y travaillent. b- Comment Apple fait pour être si connu avec un taux d’investissement si bas ? Apple joue également beaucoup sur le phénomène « De bouche à oreille ».

La fidélisation client : un enjeu stratégique capital Beaucoup de marchands, qu'ils aient une boutique physique ou virtuelle, pensent que leur fond de commerce correspond à leurs produits. C'est une erreur. Le fond de commerce d'une société repose sur son portefeuille clients, ses bases de données (BDD). La difficulté réside en la constitution de cette clientèle. Mais pas seulement. Il faut tenir compte de l'implication du produit, de sa valeur (financière et psychologique) dans la vie du consommateur. En réalité, l'internaute prend en compte un ensemble de critères l'incitant à consommer et... à revenir que cela soit pour un achat de forte valeur financière ou pas. Un visiteur entrant devient automatiquement un visiteur sortant, la difficulté est d'en faire un visiteur récurrent, un visiteur fidèle. Quels sont les outils de fidélisation ? Fidéliser un client revient entre 5 et 10 fois moins cher que de le recruter. Pour fidéliser votre clientèle, instaurez un climat de confiance Partagez pour mieux fidéliser Les autres outils de fidélisation

[Etude] Apple, roi de la fidélisation dans les mobiles Selon la dernière étude du cabinet GfK, relayée par Reuters, les clients mobile d’Apple seraient les plus fidèles de tous les utilisateurs de smartphones. En effet, 84% des utilisateurs d’iPhone déclarent qu’ils opteront encore pour un iPhone lorsqu’ils devront changer de portable. Un chiffre qui tombe à 60% pour les détenteurs de smartphones équipés d’Android, et à seulement 48% pour les adeptes du BlackBerry. Pour plus de 70% des sondés le choix de rester fidèle s’explique « par la cohérence de l’intégration des fonctionnalités et de l’accès aux contenus en ligne sur leur portable ». Si Apple fait figure de leader en matière de fidélisation, la croissance des ventes d’iPhone tend quelque peu à ralentir. Le cabinet GfK souligne, pour sa part, que cette course dominée par Apple est cruciale. Rappelons tout de même qu’Android est devenu la première plateforme mondiale sur le secteur des smartphones.

Apple, un succès basé sur l'innovation Le CEO de Google le reconnait, Apple est l'entreprise qui a su le mieux innover et proposer avant toutes les autres les objets dont les utilisateurs avaient besoin. Cela depuis son origine avec l'Apple ][. La première publicité télévisuelle pour MacIntosh évoquait 1984, le livre d'Orwell. L'idée était que la compagnie apportait la liberté. Mais ce qu'elle apportait en réalité, c'était le rêve. C'est pourquoi elle a un tel succès en Chine. De l'Apple II à l'IPad Mac de 1984 face au Xerox Star avec interface graphique de 1981 La compagnie Xerox lui ayant offert une visite de son centre de recherche à Palo Alto en 1979, Steve Jobs y découvre le Xerox Alto (créé en 1973) doté de la première interface graphique et d'un instrument inédit, surnommé la souris. Le Xerox Alto était destiné à un usage interne et aux universités, des milliers d'exemplaires en ont été produit, mais aucun intérêt commercial n'avait été envisagé. Les succès technologiques iPad (2010). Les échecs Ping (2010). Voir aussi

Related: