background preloader

Apprentissage de la lecture : opposer méthode syllabique et méthode globale est archaïque

Apprentissage de la lecture : opposer méthode syllabique et méthode globale est archaïque
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Roland Goigoux (Professeur des Universités à Clermont-Ferrand) Dans une tribune publiée le 22 décembre par le quotidien Le Monde, le neuro-psychologue Stanislas Dehaene affirme que les mauvais résultats des adolescents français à l’enquête PISA trouvent leur origine dans l’enseignement de la lecture au cours préparatoire. Il juge scandaleux que le ministère de l’Education nationale ne procède pas à l’évaluation des manuels scolaires et ne recommande pas aux enseignants une méthode qui aurait fait, selon lui, la preuve de son efficacité : la méthode syllabique. Lire la tribune de Stanislas Dehaene (édition abonnés) Enseigner est une science Choisir, au pied du sapin, de relancer une polémique qui causa en 2006 la perte du ministre de Robien auquel il prodiguait déjà ses conseils pourrait laisser croire que notre collègue dispose des données scientifiques nouvelles propres à fonder cette préconisation. Related:  Ways and meansLectureLectures

La pédagogie active : Freinet, Montessori, Steiner... Méthodes de lecture : la réalité n'a rien à voir avec ce qu'on imagine au Collège de France (Une tribune de J Fijalkow) - Recherches et publications - Archives Méthodes de lecture : la réalité n'a rien à voir avec ce qu'on imagine au Collège de France (Une tribune de J Fijalkow) Les idées reçues ont la vie dure ! L’éternelle question des "méthodes de lecture" en offre une remarquable illustration. Dans le souci de savoir ce que font réellement les maîtres dans leur classe, notre équipe de recherche a conduit en 1990 une enquête par questionnaire sur les pratiques de la lecture-écriture au CP, dans le cadre d’une convention avec le ministère de l’Education nationale. Environ vingt ans plus tard, en 2009, curieux de voir, de façon objective, éloignée de toute polémique, quels ont été les effets sur les pratiques des maîtres de la violente attaque contre "la méthode globale" conduite par le ministre de l’Education nationale, nous avons effectué une réplication de la recherche de 1990. Combien de fois faites-vous faire les activités suivantes à vos élèves ? Lire des syllabes isolées : 54% / 84 % Des syllabes ou des lettres : 51% / 81% « Retour

Le goût du savoir On n’enseigne rien véritablement, rien de solide ni de durable, sans développer le goût d’apprendre. Le goût du savoir lui-même. C’est ce que fait un maître. Mais est-ce bien ce que fait l’école ? Le goût du savoir se développe par le choix. Dans le très beau poème des Illuminations intitulé "Ouvriers", le personnage qui s’exprime parle de "l’horrible quantité de force et de science que le sort a toujours éloignée de moi." Beaucoup d’ouvriers et paysans du 19ème siècle, ou du début du 20ème siècle encore, exprimaient un regret : "Nous ne sommes pas allés à l’école, ou pas assez souvent, ou pas assez longtemps, pour rencontrer le savoir." L’école promet d’être le lieu où l’enfant pourra rencontrer le savoir, en acquérir le goût. Si l’école voulait casser la possibilité pour chaque enfant de rencontrer son désir et, avec lui, le goût du savoir, elle ne s’y prendrait pas autrement qu’elle fait en surchargeant les programmes et en renforçant sans cesse l’obligation. Christian Jacomino

Les ateliers TICE TUIC de l'Oise 2014 : Beauvais - Portail TICE Un programme de prise en main des nouveaux outils pour la classe – ENT (espaces numériques de travail), TBI (tableaux blancs interactifs), tablettes et autres outils – est proposé tout au long de l’année scolaire par Canopé – site de Beauvais, mais également cette année en établissement scolaire. Ces ateliers permettent aux enseignants qui le souhaitent d’acquérir de nouvelles compétences sur l’utilisation des outils TICE au service de leur pédagogie. Découvrez ici notre nouveau programme de formation : Des ateliers programmés dans les établissements du département de l’Oise : Calendrier 1er trimestre. Vous pouvez demander un ordre de mission sans frais à votre chef d’établissement pour participer à ces formations, une attestation vous sera délivrée suite à votre formation. - Mercredi 01 octobre 2014 au Collège Françoise Sagan à Bornel Travailler en classe et hors la classe avec un environnement numérique de travail. - Mercredi 10 décembre 2014 au Collège Jules Michelet à Creil

LEn apprentissage de la lecture, quelle est la différence entre la méthode globale, semi-globale et syllabique Apprendre à lire, c'est d'abord décoder, c'est - à - dire associer les sons à des lettres. par exemple, si je vois la lettre a, j'entends à haute voix /a/. Tu vois donc qu'apprendre à lire repose sur deux compétences générales, voir et enentendre. Les tenants de la méthode syllabique considèrent qu'il faut partir de l'élément le plus petit du mot, la lettre. Les tenants de la méthode globale considèrent que l'apptrentissage de la lecture doit reposer sur le visuel:je vois le mot dans son intégralité, je le mémorise, c'est - à - dire Je Jompte les lettres. Cette méthode est entrée en vigueur dans les années 70 et a été vite abandonnée. Depuis on utilise la méthode semi - globale.En grande section puis au début du CP, les enfants mémorisent un petit capital de mots qu'ils vont apprendre à uliliser. Voilà, j'ai terminé ma rédaction. P.S.aller sur le site"le cafe pedagogique" qui a entretenu un débat sur ce thème.

Concevoir une fiche pédagogique de FLE Alexandre Duret-Lutz / CC / Préparer une fiche pédagogique, c’est une chose que chacun de nous — enseignants de français langue étrangère — a l’habitude de faire. Je voudrais cependant présenter dans cet article quelques outils et conseils utiles dans la préparation d’une fiche de FLE, ainsi que des pistes pour utiliser efficacement des documents authentiques en classe. Pour préparer un cours de français, on a bien sûr des manuels, des guides pédagogiques… mais aussi notre propre créativité ! d’être sûr que sa séquence pédagogique est correctement planifiée et organisée,de maintenir l’intérêt et la motivation des élèves,de se constituer une base d’activités réutilisables au fil des années,de partager ses activités avec celles des collègues… et de profiter en échange de leur travail. Voici donc un modèle de fiche pédagogique pour le FLE, un canevas qui pourra vous servir de base à la création d’une fiche de FLE, en vous aidant des commentaires ci-dessous. Commentaires

Enseigner est une science LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stanislas Dehaene (Professeur de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France) Pour quiconque sait que « l'enfant est l'avenir de l'homme », l'enquête PISA est un véritable électrochoc. Que nous apprend le Programme international pour le suivi des acquis des élèves de l'OCDE ? Plus inégalitaire que jamais, l'éducation nationale française réussit aux élites, mais ne parvient pas à donner aux enfants défavorisés le bagage minimal dont ils ont besoin pour comprendre un article de journal ou un problème d'arithmétique. Jusqu'à la seconde génération, une famille issue de l'immigration affiche des résultats scolaires en très net retard. Ce résultat est-il inéluctable ? Il est allé enquêter dans les quartiers populaires de la petite couronne parisienne, les zones « Eclairs », anciennement zones d'éducation prioritaires (ZEP) où habitent les enfants les plus pauvres et les plus difficiles à scolariser. Premier scandale.

Philotozzi | L'apprentissage du Philosopher Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe. En voici un résumé. Le modèle SAMR offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, il aide l’enseignant à comprendre qu’intégrer les TIC ne signifie pas d’utiliser la technologie à tout prix, mais d’engager l’élève dans son apprentissage. La technologie devient donc un outil pour atteindre ce but. Les lettres signifient Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition. Allons voir de plus près chacune des composantes du modèle SAMR, mis en place par Ruben Puentedura. Substitution Définition : La technologie est utilisée pour effectuer la même tâche qu’avant. Exemple : L’élève utilise un traitement de texte au lieu d’un crayon pour écrire un texte. Augmentation Modification En résumé

diabolo-monde -1: Montessori et la "Méthode Globale" 1 Je ne sais pas pourquoi, mais plusieurs des personnes à qui j'ai parlé de la pédagogie de Maria Montessori m'ont répondu "Méthode Globale", ce qui, dans mon esprit, est très loin d'être positif! Mais je ne sais pas vraiment ce que c'est que cette fameuse "Méthode Globale" et je ne suis pas non plus experte en "Montessori"... Je me suis donc renseignée rapidement et cela me semble très différant, voir opposé puisque dans la première on considère le mot comme un tout, un élément unique; alors que dans la seconde on passe d'abord par un apprentissage pointu des lettres une par une avant de les assembler pour former des mots, ce qui me semble beaucoup plus proche de la méthode dite "Syllabique" ou "synthétique". Voici un récapitulatif des différentes méthodes que j'ai pris sur le site "Si la pédagogie m'était contée": Les différentes méthodes sont-La méthode Synthétique: Qui va du simple au complexe, de la lettre à la syllabe, au mot, à la phrase.

Retour sur le premier Booster Lab : l'open innovation pour booster vos idées Le 22 janvier dernier le WORKLAB organisait le premier Booster LAB à l’occasion de l’inauguration du nouvel espace de coworking Toulousain Etincelle. Mais c’est quoi un Booster LAB me direz vous ? Le concept est simple : une journée pour donner un coup d’accélérateur à vos idées. L’objectif était donc de démocratiser ces approches pour en faire bénéficier tous les porteurs d’idées, que ce soit des idées business ou non. Nous voici donc à Toulouse de bon matin avec des porteurs d’idées de toutes sortes : créer un évènement, monter un site marchand, créer une startup, développer son activité de conseil… Etape 1 : faire prendre la mayonnaise Avant de commencer à travailler ensemble, il faut bien penser à s’échauffer et initier les interactions. C’est donc parti pour la construction d’une grande fresque où chacun se présente et se représente puis trace des liens symbolisant les points communs qu’il a identifiés avec les autres participants. Etape 2 : porter à ébullition Etape 5 : pitch academy

Related: