background preloader

2013 : l’année de la décélération

2013 : l’année de la décélération
Une année de bandes dessinées sur le territoire francophone européen par Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD Dans un contexte économique et social complexe et morose, les différents acteurs du 9e art ralentissent un tant soit peu leur offre éditoriale : pour la première fois, depuis au moins 17 ans, la production d’albums de bande dessinée, qui reste pourtant encore très abondante et diversifiée, a diminué. I. II. III. IV. V. VI. VII. VIII. IX. X. XI. Bilan téléchargeable avec annexes Crédits et remerciements Explication NB : la moindre utilisation de ces données ou d’une partie d’entre elles doit être obligatoirement suivie de la mention : © Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) I – Production D’après les données provisoires de Livres Hebdo/Electre, la production de bande dessinée ne représenterait, en 2013, que 6,7 % de la production éditoriale globale sur le marché français (contre 7,6 % en 2012). >II – Édition N.

La bande dessinée en France : abondance de titres, pénurie de revenus Les années 1980 et 1990 ont lancé un mouvement de concentration éditoriale qui a bousculé le paysage de la bande dessinée. Avec la fragilisation de la transmission par la famille du pouvoir et du patrimoine des entreprises, les opérations d’acquisition se multiplient et des groupes d’envergure se constituent, dont les activités se déploient également dans la diffusion-distribution et la production d’autres types de contenus culturels (audiovisuel, presse, jeu vidéo, numérique). Aujourd’hui, le secteur se présente comme un oligopole à frange, typique des industries culturelles, avec une poignée de grosses structures qui captent l’essentiel des revenus et une multitude de petites entreprises aux parts de marché très faibles[+] NoteFrançoise Benhamou, L'Économie de la culture, La Découverte, 2003. [7]. - le groupe franco-belge Média-Participations, qui pèse à lui seul 27,3 % du marché, occupe la première position.

Numérologie, édition 2012 [Ami lecteur, lectrice mon amour, tu peux télécharger la version PDF de ce dossier en intégralité, à moins que tu ne préfères le format ePub. Et si jamais le numérique te rebute, une version papier sera très bientôt disponible, co-éditée avec les Editions H.] Après une année d’élection présidentielle où sondages et chiffrages plus ou moins douteux ont été la règle, et où chacun des grands quotidiens a inauguré sa rubrique de «fact-checking», il paraît presque inutile de rappeler ce fait tout simple : une analyse n’est jamais innocente, et n’est certainement jamais neutre. En dehors des sciences «dures», il n’existe pratiquement pas de vérité qui soit absolue. Comme chaque année, cette édition présente son lot de nouveautés, au fil des données que nous avons réussi à obtenir, des contacts et des échanges avec des auteurs, des éditeurs, des libraires et des distributeurs. Sources et remerciements L’auteur En quelques mots… Crise, ou pas crise ?

BD Gest' - Le portail BD de référence L'Âge d'or de la bande dessinée belge Le Musée des Beaux-Arts de Liège (BAL), en Belgique, possède une collection de planches originales de bande dessinée recelant quelques trésors exceptionnels. Les signatures les plus exemplaires de l’âge d’or de la bande dessinée belge s’y côtoient : Hergé, Jacobs, Franquin, Morris, Peyo, Tillieux, Will, Macherot, Martin, Hermann, Comès, Graton, Sirius et bien d’autres encore. Des noms qui font rêver. Le livre retrace d’abord la genèse de la collection. Puis José-Louis Bocquet la replace dans le contexte historique de la BD franco-belge, Didier Pasamonik se penche sur la marchandisation des originaux et Thierry Bellefroid s’interroge sur le devenir de la planche lorsqu’on l’expose. Enfin, une vingtaine d’auteurs belges contemporains s’approprient la collection, jetant un regard personnel sur l’un de ses trésors. Richement illustré, le livre est donc à la fois un catalogue patrimonial et un dialogue entre le passé et le présent de la bande dessinée. Les auteurs Le sommaire La BD comme art.

A Angoulême, la BD nourrit de grands desseins - 7 février 2013 Ciel presque dégagé sur Angoulême. Alors que le chiffre d'affaires du livre a baissé de 2,5% en 2012, le secteur de la bande dessinée, qui tenait son 40e festival dans la capitale charentaise, a vu ses ventes progresser de 0,5% et sa production de... 4,7%. La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, venue se faire photographier avec Albert Uderzo, le cocréateur d'Astérix, s'est voulue rassurante: "La hausse de la production ne doit pas constituer un sujet d'inquiétude, c'est, au contraire, un signe de dynamisme." Un éditeur présent sur place tempérait aussitôt: "Si la production augmente plus vite que le chiffre d'affaires, mécaniquement, les marges baissent." Dans le même temps, le marché montre des signes d'essoufflement. En face de cette concentration éditoriale, les petits éditeurs sont nombreux à espérer leur part du gâteau. Trouver la formule digitale

culturebd : Bande dessinées, Manga et Comics "Jean-Michel Charlier vous raconte" : hommage à un grand scénariste de BD Jean-Michel Charlier s'est lancé dans la bande dessinée en 1944, à l'âge de 20 ans, en entrant dans le magazine Spirou. Il est devenu au fil de sa carrière un des plus grands scénaristes belges de bande-dessinée. Spécialiste des histoires d'aventures, il est l'inventeur de Blueberry, Tanguy et Laverdure, Buck Danny ou encore Barbe Rouge. Dans les années 70, il a également collaboré avec France 3 (FR3) pour la réalisation d'une série documentaire baptisée "Les dossiers noirs". On estime qu'il a écrit quelques 500 scénarii de bande dessinée, de feuilletons radio et télévisés. Le reportage de Jean-Martial Jonquard, Henry Simonet, Chantal Cogne et Stéphane Hanotel : Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, sachez que Buck Danny revient, sans son auteur. © Pilote "Jean-Michel Charlier raconte ", parution le 7 novembre 2013, par Gilles Ratier, éditions Castor Astral. Jean-Michel Charlier s'est lancé dans la bande dessinée en 1944, à l'âge de 20 ans, en entrant dans le magazine Spirou.

Une année de BD 2013: des chiffres et des bulles (1/2) En dix ans, la production totale de bandes dessinées a été multipliée par deux, passant de 2 526 en 2003 à 5 159 albums (soient plus de 400 parutions par mois… de quoi satisfaire l’appétit des bédéphiles et des lecteurs occasionnels). Pour la première fois depuis l’an 2000, la production de BD a baissé, avec 7,3% de parutions en moins en 2013. Un coup d’arrêt souligné dans son rapport annuel* par Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD. PARTI PRIS. Avec seulement 5159 publications, le marché de la BD revient donc à son niveau de 2010 et le rapporteur de l’Association des Critiques de Bandes Dessinées définit 2013 comme « l’année de la décélération ». Si l’on tient aux chiffres bruts, la production totale compte 406 titres de moins qu’en 2012 et Il est vrai de dire que « l’offre de bande dessinée marque le pas ». La production est une donnée certes importante mais elle ne peut expliquer seule le dynamisme du marché de la bande dessinée.

Krinein : le magazine de la critique L’art de vivre - Noyau - Les Cahiers dessinés Préface de Philippe Garnier Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Noyau pourrait très bien nous dessiner telle ou telle situation d’un trait noir, direct, sans chichis. Mais voilà, il ne se contente pas des codes éprouvés du dessin d’humour, il va chercher la composition la plus savante, le cadrage inhabituel, la plongée ou la contreplongée malaisée, sans parler du jeu subtil des surfaces et des matières. Et c’est précisément parce qu’il en appelle à cette extrême difficulté que s’offre à lui une autre vision des choses. La réalité prend des airs inédits : les voitures roulent sans roues, les portes s’ouvrent sur des murs, le chasseur ne chasse qu’avec ses gardes du corps, toute une ville brûle dans l’âtre de la cheminée, et les objets les plus variés se transforment en pain, croissant, biscuit. Technique employée : gouache au pinceau

BDZoom.com - Tout l'univers du patrimoine de la BD

Related: