background preloader

Plus c'est long, plus c'est bon : ces plans-séquences merveilleux - Liste de 166 films

Plus c'est long, plus c'est bon : ces plans-séquences merveilleux - Liste de 166 films
Cette liste regroupe les films aux plans séquences les plus beaux ou longs, ouverte à toutes les suggestions. Liste construite en 2 parties : les vrais plans séquences en première, non trafiqués, puis ceux qui sont faits en post-prod. Certains sont visibles, d'autres sont construits par des raccords invisibles. Me référant à Leto-toro, certains plans sont expliqués dans les bonus des films d'où sont ces plans, c'est pour cela, bien que ça ne se voit pas, qu'on sait qu'ils ne sont pas totalement filmés en une seule fois, comme un plan-séquence par définition. Merci à Maciej, CelineJane, Houblon-Warrior, goldie, Sasory, Tyty, Orphedas, Poupart, Buck, Bondmax, Jérôme Hervier, Fhuit, Hairy_Cornflakes, Benoah / Mr Orange, Exyt, Kanedo Shotaro, Sacha Rudy, DamNation, Lugardesse, Marielle Issartel, Foxart, Roland Comte, Meaulness, Lo-Lo pour leurs suggestions

http://www.senscritique.com/liste/Plus_c_est_long_plus_c_est_bon_ces_plans_sequences_merveille/83318

Related:  Etudier le cinéma : Histoire / Vocabulaire / AnalyseTechniques et langage cinématographiques : éléments d'analyse

La décomposition du mouvement Contexte historique La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles. A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-1904) et dans son sillage l’Américain Eadweard Muybridge (1830-1904) se servent d’instantanés photographiques pour décomposer le mouvement des êtres vivants. En dissociant, en figeant, en analysant les poses successives de leurs modèles, les deux hommes peuvent capturer le détail des activités sportives ou des gestes de la vie courante.

En images : à quoi ressemblent les films et séries sans effets spéciaux ? Au cinéma, les effets spéciaux ont pris une place considérable dans les productions et permettent de créer des univers de plus en plus étendus. C’est bien simple, il est aujourd’hui possible de tout imaginer à l’écran tant les techniques sont développées : animaux sauvages, explosions, villes… Mais à quoi ressemblent les tournages lorsque l’on enlève tous ces artifices ? Après avoir appris plusieurs de ces tours de passe-passe dans une vidéo sur le Loup de Wall Street, cette série de photos illustre parfaitement la place centrale qu’occupent les effets spéciaux dans les grosses productions cinématographiques de ces dernières années.

Histoire du cinéma 2 Le cinéma n'est pas capable, en lui même, de reproduire un mouvement continu Une des observation qui participa à la création du cinéma, est cette particularité physiologique de l'œil humain connue sous le terme de « persistance rétinienne ». Lorsque nous regardons un objet, son image se forme sur la rétine, « surface sensible » à la lumière qui tapisse le fond de l'œil. L'image ainsi captée par la rétine met une fraction de seconde à disparaître. De nombreux instruments furent construit sur ce principe, du simple thaumatrope (2 images tournant autour d'un axe) au praxinoscope à miroirs d'Émile Reynaud. En 1831, le Belge Joseph Plateau, commercialisera avec un certain succès, un « jouet optique » le phénakistoscope :

Histoire du cinéma 1 Rouleaux narratifs Le principe du « rouleau narratif », grand dessin panoramique déroulant sur papier ou sur soie, fut largement utilisé en Chine et au Japon à partir du Xe siècle par des conteurs comme support narratif. Ces grands dessins cinétiques, servaient à planter le décor, à suivre la progression de l'intrigue et permettait aux spectateurs de voir les déplacements du héros dans les dédales des palais ou des villes… Il pouvait bien sûr y avoir un rouleau pour chaque « plan séquence » du récit, et être accompagné ou non par des musiciens. Théâtre d'ombres Le théâtre d’ombres, quant à lui, est un art très ancien représenté dans tous les pays du monde. Lignes de temps Le logiciel Lignes de temps met à profit les possibilités d’analyse et de synthèse offertes par le support numérique. Inspirées par les «timelines» ordinairement utilisées sur les bancs de montage numérique, Lignes de temps propose une représentation graphique d’un film, révélant d’emblée, et in extenso, son découpage. Lignes de temps offre en cela un accès inédit au film, en substituant à la logique du défilement contraint qui constitue l’expérience de tout spectateur de cinéma, et pour les besoins de l’analyse, la «cartographie» d’un objet temporel. Aussi, en sélectionnant un segment d’une ligne de temps, l’utilisateur a-t-il accès directement au plan ou à la séquence correspondante dans le film, séquence qui peut être décrite et analysée par des commentaires textuels, audio, vidéo, ou documentée par des images ou des liens Internet. Pour appareiller les pratiques « amateurs » Objectivation, subjectivation, communautisation

l'éducation à l’image dispositifs scolaires Le CNC s’efforce de donner aux jeunes, de la maternelle à la terminale, une véritable éducation artistique dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel par 3 dispositifs : • Ecole et cinéma où les enfants découvrent la magie du 7ème art (la salle, le grand écran, les émotions à l’état pur…) • Collège au cinéma où les élèves apprennent à distinguer les genres et les cinématographies • Lycéens et apprentis au cinéma où les élèves deviennent de jeunes cinéphiles et de futurs spectateurs avertis capables de reconnaître un auteur ou une écriture cinématographique.

Transmettre le cinéma Rue Cases-Nègres PALCY Euzhan Fiction | Comédie dramatique Collège au cinéma 2010-2011 Enfant noir (L’) les images de films avant et après leurs retouches Dans une vidéo, un spécialiste de la colorisation montre l’impact de la retouche couleur sur une séquence au cinéma. Tout comme la plupart du temps en photographie, les images au cinéma sont très souvent retouchées. Ainsi, il existe une très grande différence entre celles qui sortent brutes de la caméra, et celles que l’on découvre par la suite à l’écran. Apprendre à écrire un scénario de cinéma Un scénario est un élément indispensable à l'élaboration d'un film . C'est un récit narratif et descriptif présenté sous une forme proche du texte de théâtre, comme l’indique cet extrait du film "César et Rosalie" de Claude Sautet. Voiture de César – intérieur nuit César, au volant, fume le cigare.

Kes Synopsis Dans un village du Yorkshire, Billy, 15 ans, vit entre sa mère, Mme Casper, désireuse de retrouver un mari, et Jud, son demi-frère bâtard et joueur de courses. Billy, élève rêveur, lecteur de bandes dessinées, voleur et solitaire, découvre un jeune faucon dans un nid. Intéressé par cet oiseau sauvage, il vole un livre sur la fauconnerie dans une librairie et entreprend d’apprivoiser et de dresser l’animal.

Le son au cinéma À la naissance du cinéma, en 1895, il est déjà question de synchroniser le son à l’image. Des dizaines d’expériences de synchronisation disque-film se sont succédées au début du vingtième siècle, avec en tête de file le Cameraphone, en 1908, vite rejoint par nombre d’imitateurs : les Vivaphone, Electrograph, Phoneidograph, Picturephone, Phonoscope, Chronophone (de Gaumont en 1910), Cine-phone (Grande-Bretagne), et enfin Kinetophone (Edison 1913). Le cinéma sonore 1927-1932(1) En 1924, les ingénieurs de Western Electric équipent l'appareil de projection et le phonographe de moteurs électriques synchrones qui entraînent les deux machines à la même vitesse. La Source thermale d'Akitsu, réalisé par Kijû Yoshida Œuvre de la première partie de la filmographie de Yoshishige « Kijû » Yoshida, la mise en scène de La Source thermale d’Akitsu (1962) ne possède pas l’esprit aventureux de ses réalisations postérieures, emblématique de la Nouvelle Vague japonaise. En lieu et place, Yoshida pose un style visuel somptueux, au cadrage et la photographie remarquables, le tout illustrant un récit qui est, lui, perturbé et subversif. Fascinant mélodrame étonnamment morbide, La Source thermale d’Akitsu est aussi un puissant et complexe portrait de femme, comme les dessinera dans la suite de sa carrière le réalisateur. Août 1945, au Japon.

analyses de films, analyse de films Voyages, 1999 Space Odyssey (A), 1968 In the Mood for Love, 2000 Elephant, 2003

Related: