background preloader

Empathie et douleur

Empathie et douleur

La force des hypersensibles ! Souvent décriés, jugés comme ingérables, trop sensibles, les hypersensibles ont une bien mauvaise réputation dans la société Française. Qu'est ce que l'hypersensibilité ? Définition de wikipédia : "L'hypersensibilité est un trait de caractère ou un tempérament qui se caractérise par une forte sensibilité par rapport à la moyenne. Quand on fait la synthèse des deux définitions plusieurs points ressortent : sensibilité plus forte que la moyennecaractéristique physiologique (l'hypersensibilité s'appuie sur une construction neurologique différente de la majorité de la population)Ce n'est pas une maladie mais une particularitéLes hypersensibles sont des cerveaux droit A quoi reconnaît-on un hypersensible ou comment on peut s'auto dépister comme hypersensible ? Une sensibilité très forte au bruit et à l'agitation. Selon la psychologue Elaine Aron, 15 à 20% de la population mondiale présente cette caractéristique. Et oui ! «Oui, je suis vraiment HS (hypersensible), écrit Iasseva.

La force des hypersensibles  Chopin, qui a su traduire dans ses Nocturnes toutes les subtilités d'une âme déchirée, était-il un malade dépressif? Le poète Keats serait-il aujourd'hui diagnostiqué «personnalité évitante» dans nos services psychiatriques? La question se pose lorsqu'on découvre aujourd'hui le monde des hypersensibles tels qu'ils se décrivent et s'encouragent - notamment sur Internet - face à une société qui les comprend mal. Hypersensible, vous l'êtes peut-être. Se définissant comme hypersensible elle-même, cette Californienne souffrait d'être trop rapidement prise pour une timide, une introvertie ou une dépressive. À travers ses recherches, Elaine Aron s'est rendu compte que sa manière de traiter l'information avait tout d'une stratégie de survie. Revers positifs de la médaille: l'extrême intuition des hypersensibles, leurs formidables capacités d'empathie, leurs talents artistiques. Besoin d'encouragements «Oui, je suis vraiment HS (hypersensible), écrit Iasseva.

Hypersensibilité : force opposée à un monde agité - AttitudeZen Vivre au Présent Entre 15 et 20 % des gens sont hypersensibles. Ces dernières années, ce trait de caractère est devenu est plus en plus populaire. Si ce phénomène est avant tout perçu comme un problème, la force de l'hypersensibilité est depuis peu au centre de l'intérêt. Que peuvent offrir au monde les personnes hypersensibles ? La caractéristique de l'hypersensibilité repose sur un système nerveux extrêmement sensible. L'hypersensibilité est très probablement une caractéristique héréditaire. De plus en plus de personnes reconnaissent leur hypersensibilité car ils en ont la possibilité à ce moment-ci de notre évolution. Plus que jamais, cette période nous permet de nous épanouir et de chercher ce qui nous convient. L'essentiel dans la nature des personnes très sensibles est une grande attention pour les détails. Chez les uns, cela se manifestera au niveau de l'ouïe. D'autres encore auront tendance à ressentir davantage les humeurs et les sentiments. En ce sens, l'hypersensibilité peut être un problème.

Etes-vous hypersensible ? Quelles conséquences sur le plan professionnel L’hypersensibilité, on peut parfaitement vivre avec, pour autant que l’on connaisse son propre « mode d’emploi ». Quelque 15 à 20% de la population semblent être hypersensibles. La majorité l’ignorent. « Cela peut durer des années, voire quelques crises (avec des risques élevés de bore out et de burn out) avant qu’ils ne fassent le lien avec leur hypersensibilité ou leur talent », raconte Katrin Van de Water, coach de carrière, qui découvre quand elle a 28 ans qu’elle est aussi hypersensible. « Beaucoup de mes clients sont des hypersensibles qui s’ignorent. Personne hypersensible « Ce n’est certainement pas mon intention de catégoriser les gens », poursuit Van de Water. « J’observe bien chez moi qu’en étudiant mon passé, je peux mieux situer certaines choses. Les caractéristiques des hypersensibles Dans beaucoup de cas, l’hypersensibilité va de pair avec la créativité. « Pourquoi ce type de personnes m’approchent souvent ? Génétique Les hypersensibles sont plus mal à l’aise avec :

Dyssynchronies & inhibition intellectuelle Le psychologue Jean-Charles Terrassier a mis en lumière il y a quelques années ce que l'on appelle le syndrome de dyssynchronie (& qui n'a rien d'une maladie ) qui touche de nombreux petits zèbres. Dyssynchronie ? Mais que se cache-t-il derrière ce mot étrange & barbare, me direz-vous La dyssynchronie est tout simplement l'expression d'un décalage dans les différents aspects de la personnalité de l'enfant surdoué. Pour être tout à fait exact & précis, on ne parle d'ailleurs pas d'une dyssynchronie, mais de plusieurs formes de dyssynchronies possibles • La dyssynchronie dite "interne", qui se manifeste tant sur le plan affectif que psychomoteur. Alors méfiance, il ne faut pas mal interprêter ce que je suis en train d'écrire, notez bien le "en décalage par rapport à l'aspect intellectuel de la personnalité". ) & dyssynchronie affective qui, elle, s'explique parfaitement Dans chacune des configurations, la signification ne sera pas la même. - ICV de 145 - IRP de 120 ).

Vivre avec son hypersensibilité - Parents à parents Nous n’avons pas tous la même sensibilité. Tout le monde n’est pas envahi par les mêmes sensations (parfois vertigineuses), et c’est sans doute une chance dans de nombreuses situations. Parce que j’entends de plus en plus parler d’enfants hypersensibles, j’ai eu envie de partager avec vous notre témoignage, en espérant que certaines personnes s’y reconnaissent peu ou prou et trouvent ici une invitation à prendre pleine possession de leur potentiel. Au square, une maman crie sur son fils « On part ! Grandir hypersensible Petite, j’avais l’impression de souffrir d’un handicap : je n’étais pas équipée du filtre qui m’aurait aidée à prendre du recul, il me manquait le truc qui m’aurait permis de ne pas prendre de point fouet toutes les horreurs de ce monde. La souffrance des enfants, des adultes ou des animaux devenait ma propre souffrance. La vie et les épreuves (qui n’ont pas manqué) auraient pu m’endurcir, mais rien n’y faisait. L’hypersensibilité, un cadeau ? A très bientôt donc !

Related: