background preloader

Jacques Généreux : comment le Front de gauche compte financer sa révolution sociale et écologique - Programme économique

Jacques Généreux : comment le Front de gauche compte financer sa révolution sociale et écologique - Programme économique
Basta ! : Vous affirmez que le programme du Front de gauche ne va pas coûter d’argent aux citoyens français, et qu’il va même rapporter de l’argent à l’État. Comment est-ce possible ? Jacques Généreux [1] : L’Institut de l’entreprise [2] – qui ne travaille pas spécialement pour le Front de gauche – estime que notre programme coûte 130 milliards. Ensuite, le mode choisi pour financer la dette – par emprunt sur les marchés financiers – coûte 50 milliards d’intérêts par an à la France. 50 milliards qui vont nourrir les banques et les marchés financiers juste parce qu’on adopte ce circuit de remboursement de la dette. En comparant avec la politique actuelle, cela relativise le coût des programmes. Vous souhaitez nationaliser les grandes entreprises du secteur énergétique, Total, EDF, Areva. Environ 140 milliards, si on se réfère aux conditions d’indemnisation pratiquées en 1981. Et comment se fait le retour sur investissement d’une nationalisation ? Cette réforme est nécessaire.

Jean-Luc Mélenchon Jean-Luc Mélenchon : Mini bio et équipe de campagne Jean-Luc Mélenchon est le co-président du Parti de gauche (PG). Il s’engage en politique au moment de ses études (en philosophie), et exercera plusieurs métiers : correcteur d’imprimerie, professeur de français, journaliste… Après différents mandats locaux, un mandat de sénateur et un poste de ministre délégué à l’Enseignement professionnel dans le gouvernement Lionel Jospin, il est aujourd’hui député européen. Jean-Luc Mélenchon est candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle. Voici les réponses que les Fronts de Gauche de la planification écologique et de l’enseignement supérieur et de la recherche ont apporté à nos questions à la demande de Jean-Luc Mélenchon. Jean-Luc Mélenchon : « Modes de décision » en matière scientifique et familiarité du candidat avec la science >> En ce qui vous concerne, comment définissez-vous les sujets à traiter en priorité en matière de science et technologie ?

La Science, un enjeu politique pour aujourd’hui et pour demain On appelle Science (ou sciences), un ensemble de théories et de connaissances, de méthodes pour les acquérir, d’institutions et de personnes pour les mettre en œuvre, qui caractérisent la société occidentale depuis le XVIIe siècle. Il y a depuis toujours dans les sciences deux composantes contradictoires, l’autonomie de la Science, et sa liaison organique avec la société. Aussi une pensée dialectique est-elle nécessaire pour en comprendre l’articulation et l’unité profonde, alors que la pensée duale oppose ou subordonne ces deux aspects. par le biais des institutions dans lesquelles elles se développaient. L’image d’Épinal encore largement répandue, est que « La Science trouve, l’industrie applique, l’homme s’adapte ». Mais les exemples abondent dans toute l’histoire des sciences, où ce sont les besoins d’application qui ont dirigé les recherches scientifiques elles mêmes (on a appelé cela le « pilotage par l’aval »).

Le Front de gauche a vocation à gouverner Je crois qu’il faut le dire : nous ne sommes pas là pour faire de la figuration libre. Quand j’écris « nous », je veux parler du Front de Gauche. Nous ne sommes pas un énième avatar du « vote protestataire » (si d’aucun peut donner une réalité à ce concept un peu creux, je suis preneur). Nous avons l’ambition affirmée de diriger ce pays. Et pas pour faire comme les petits copains avant nous : signer le traité d’Amsterdam quelques jours après avoir été élus alors qu’on avait dit qu’on ne le ferait pas, privatiser Air France, et tutti quanti… L'oligarchie a raison d'avoir peur, nous sommes dangereux. Jean-Luc Mélenchon a une belle formule pour résumer notre ambition si le peuple, convaincu par l’utopie concrète de notre programme, nous porte au pouvoir : « fermer la porte et jeter la clé ». Cette vision là de notre programme politique, et de la manière dont nous allons le mettre en œuvre, exclut de facto les petits arrangements entre non amis avec le Parti dit socialiste. Like this:

1 100 signatures pour Mélenchon Près de 1 100 signatures d'élus ont été recueillies par Jean-Luc Mélenchon, soit plus du double des 500 parrainages nécessaires pour se présenter à la présidentielle, a annoncé jeudi le Front de gauche dans un communiqué. Le candidat du Front de gauche à l'Elysée doit se rendre vendredi à 10h au Conseil constitutionnel pour déposer les derniers formulaires, mais le FG a indiqué pouvoir «d'ores et déjà annoncer que près de 1 100 élus ont apporté leur soutien à la candidature du Front de gauche». «Environ 950 sont issus des 8 formations parties prenantes du Front de gauche ou des listes de rassemblement qu'il a conduites. Plus de 150 élus venant d'autres horizons, élargissent encore l'union autour du Front de gauche», précise la formation qui regroupe notamment le PCF, le Parti de gauche et Gauche unitaire. Pour le FG, «l'action de tous ces élus préfigure déjà de la révolution citoyenne que prône» son programme. La formalité qu'accomplira M. Parmi les élus qui ont apporté leur soutien à M.

Présidentielle 2012: Jean-Luc Mélenchon, ses idées Le programme du Front de gauche pour la présidentielle et les législatives s’appelle «L’humain d’abord». Il est consultable en ligne ici. C’est un mélange de sortie de la crise par la relance, de changement de Constitution et de planification écologique. En matière économique, Mélenchon veut restaurer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein, créer un Smic à 1 700 euros brut par mois pour 35 heures travaillées et mettre en place un salaire maximum pour toutes les entreprises. Pour financer ces principales mesures, le Front de gauche veut augmenter la fiscalité des plus riches et taxer la finance. Le VIe République et l’écologie Au niveau des institutions, Mélenchon affirme régulièrement «qu’il sera le dernier président de la Ve République s’il est élu». M.

LE PROGRAMME PARTAGÉ Les élections départementales sont marquées par un profond rejet de la politique gouvernementale. Cela se » Par le Front de gauche thématique « antiracismes » La montée du racisme et de la xénophobie à » SOMMAIRE Faim et climat, urgence politique O.G.M, les conséquences de la nouvelle réglementation européenne Vous » Communiqué du Front de gauche, Paris, 7 janvier 2015 L’attentat meurtrier contre Charlie-Hebdo nous frappe » Le Front de gauche medias, Paris, le 18 décembre 2014 Les propos tenus par Eric Zemmour » Vous avez manqué…

Entre Strasbourg et Metz Cette note est rédigée à la va-vite dans le train de Paris à Strasbourg où je vais rejoindre mon banc. Dans ces cas-là, vous le savez, vous n’y coupez pas, je vous parle d’Europe. Ici il est question du nouveau traité et de l’élection du candidat commun de la droite et des socialistes, Martin Schultz à la tête du parlement européen. Mais avant ça je vous parle un peu de la campagne. Et le reste vous n’avez qu’à le lire pour le savoir. Car je dois quitter ce clavier pour retourner à de la relecture de texte à publier. Je n’ai pas chômé, mes amis. avec le collectif contre l’aéroport Notre-Dame-des-Landes. rythme. J’ai reçu une masse considérable de commentaires et d’échos de mon passage dans l’émission de France 2 « Des paroles et des actes ». tiendra bon à proportion du dégoût qu’il ressentira pour leurs prescriptions et injonctions. Mardi, à l’Usine, siège de campagne du Front de Gauche, nous avons reçu la délégation de la CGT menée par Bernard Thibault.

Quand Mélenchon reçoit les candidats à la primaire PS (capture d'écran Dailymotion - PlaceauPeuple - cc) Du même auteur Il jubile, Jean-Luc. Il assure, nous dit-on dans les gazettes, ne pas vouloir « se mêler de la primaire ». Heureusement qu’il le précise. Singulières attitudes. C’est ce que j’appelle les primaires un pied dedans, un pied dehors, ou encore les primaires « fromage et dessert ». Les socialistes présents à la Courneuve ont aussi leur part de responsabilité. La proposition des primaires citoyennes était suffisamment large et ouverte pour que tous les partis de gauche qui le souhaitent s’y associent, dans le respect de l’identité politique de chacun. Retrouvez Variae sur son blog.

Arguments qui continuront à avoir plus que leur importance pour les législatives à venir ... Me semble t il ... by tourist.information Apr 22

Related: