background preloader

Méthodologie du design d’expérience… on récapitule et on comprend tout !

Méthodologie du design d’expérience… on récapitule et on comprend tout !
Vous le savez eut-être déjà, le design d’expérience utilisateur est une pratique globale, qu’elle soit pour le web ou pour toutes les autres formes. De nombreux professionnels du web utilisent le design d’expérience utilisateur (aussi appelé UX pour « user experience » ) quotidiennement pour la conception de leurs projets et la font ainsi évoluer collectivement depuis une quinzaine d’années. C’est donc avec plaisir que je vous partage cette conférence de Matthieu Mingasson qui dirige le département du design d’expérience utilisateur chez Ogilvy Interactive depuis janvier 2007. Le but de cette conférence est de donner une vision synthétique – structurée en 5 étapes – de la méthodologie du Design d’expérience utilisateur : Cette conférence est destinée à toutes les personnes, débutantes ou expérimentées, impliquées dans la conception et la production de solutions digitales. source Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

La personnalisation de l’expérience utilisateur, futur visage du e-commerce Nous entendons de plus en plus parler de « personnalisation e-commerce ». Une notion encore discrète, méconnue et parfois incomprise, mais qui représente pourtant le futur de la vente en ligne. Grande tendance du e-commerce, la personnalisation offre de nombreuses opportunités aux e-commerçant d’engager leurs clients et de se montrer au plus près de leurs attentes. Le futur du e-commerce se trouve sans conteste dans l’analyse prédictive, qui va prendre une ampleur colossale dans les années à venir et peut-être bien plus tôt qu’on ne le pressent. Les acteurs de la Web analyse et de la vente en ligne évoluent dans ce sens. Les Big Data, point d’orgue de cette mutation, nous entrainent vers un monde où l’hyperpersonnalisation deviendra peu à peu une réalité et un élément concurrentiel de taille pour les e-commerçants. Le comportement des internautes Le e-commerce est en train de connaitre une véritable révolution. Jonathan Cherki, Président Fondateur de Content Square

Le design thinking, le nouvel avantage concurrentiel Roger Martin est le doyen de la Rotman school of Management de l’Université de Toronto. Son livre » the design of business, why design thinking is the next competitive advantage « nous éclaire sur une tendance forte encore très méconnue en France, le design thinking. A travers d’exemples comme celles de Procter & Gamble avec l’action d’A.G. Lafley, de RIM ou de Steelcase, Roger Martin montre que seule, la pensée analytique enseignée dans toutes les écoles de commerce ne suffit pas pour appréhender l’innovation. Le gourou du design thinking est Tim Brown le CEO d’Ideo. Penser la stratégie et le business à la manière d’un designer ! Voici une présentation avec les principales illustration du livre : Tagged as: design thinking

The UX of Data In my previous UX Magazine article, The Coming Zombie Apocalypse, I discussed how small, Web-connected devices are overturning our old-school assumptions about devices and applications. It was a general introduction to the trend, and I'd like to drill deeper in this article by focusing on a core building block of this new order: the ability to store user data in "the cloud." I assume most readers are familiar with the concept of cloud computing, but it's a very broad concept encompassing a wide range of technologies. This article will focus on a core aspect, the storage of a users' data outside of their personal devices. Breaking Down "User Experience" How can something as basic as data actually have a user experience? I suggest that we understand user experience as comprising three broad levels: the presentation, task, and infrastructure layers. The presentation layer The task layer The task layer is about actions and user models, how the application operates and flows. From File to Cloud

Design Thinking : êtes-vous prêt ? - Tribune d'expert Surconsommation, limitation des ressources naturelles, extinction des espèces, menaces sur l’environnement… les vieilles recettes ont fait long feu et nous avons besoin d’approches porteuses de sens. Face au diktat de la pensée rationnelle et analytique, nous réclamons que nos émotions soient davantage prises en compte et intégrées dans de nouvelles stratégies plus proches de nos besoins et de ceux de la société. Le Design Thinking permet tout cela. Pourquoi le Design Thinking ? Les principes de la pensée design se racontent en 5 étapes : 1- Une compréhension approfondie des utilisateurs et de leurs besoins, exprimés ou non grâce à la mise en œuvre d’études terrain – le plus souvent ethnographiques ou observations in situ - l’objectif étant de se mettre dans les chaussures de la cible en étant le plus empathique possible. 4- Rendre tangible ce qui est immatériel et souvent abstrait : la visualisation est la meilleure façon d’y parvenir. L’heure du Design Thinking a sonné.

Comment tirer avantage du design thinking dans la gestion de projet en communication | Gestion de projets en communication Comme dans les autres domaines, la gestion de projet en communication est jalonnée de chalenges. Le chef de projet en communication est souvent à l’abordage, soucieux de tenir sa promesse de service, en dépit des contraintes et difficultés. À chaque jalon, il mobilise ses capacités à être intuitif, observateur et créatif pour générer et élaborer des idées nouvelles et justes. Commençons par poser une définition : Qu’est ce que le design thinking? Plusieurs définitions sont proposées pour désigner le design Thinking. Lors d’une conférence en 2008, Tim Brown le définissait ainsi : « design thinking can be described as a discipline that uses the designer’s sensibility and methods to match people’s needs with what is technologically feasible and what a viable business strategy can convert into customer value and market opportunity ». ( Like this:

Adobe développe Experience Design (XD) : l'outil pour les UX designers partages sur les réseaux sociaux Dans la sphère de la création numérique et digitale, il y a un outil qui va ravir nos amis UX designers : Adobe XD. Dans le Creative Cloud, Adobe est entrain de développer un outil qui facilite la conception et l'expérience utilisateur des interfaces mobile et web. Un combiné de Sketch et de InVision qui se veut ultraperformant pour assurer la rapidité des tâches et des opérations de défilement, de panoramique et de zoom. Avec les nombreuses demandes d'ajout de fonctionnalités, Adobe XD peut d'ores et déjà cliquer et déposer des objets dans l'artboard pour les importer. Pour se tenir au courant des nouveaux upload, rendez-vous sur le site d'Adobe

mondaydesign: La culture de l’innovation de Marc Giget / Anne-Marie Builles Sous la présidence de Marc Giget les 19 et 20 avril s’est tenue pour sa 4èmeédition la rencontre nationale des directeurs de l’innovation sur le thème « Maîtrise des écosystèmes d’innovation dans l’entreprise ».Marc Giget est, comme chacun sait, expert international de l’évaluation de l’innovation, fondateur du Club de Paris des directeurs de l’innovation et animateur des célèbres mardis de l’innovation au CNAM. A l’injonction d’innover qui assaille de toutes parts les acteurs de l’entreprise,à ceux qui prétendent en donner le tempo et la recette efficace, la vision de Marc Giget replace la capacité de conception et les process d’innovation dans la perspective d’une écologie humaniste de l’innovation et de l’action, l’innovation comme un moment d’une alchimie particulière, une synthèse créative opérée au carrefour de la diversité des cultures, humaniste, philosophique, historique, scientifique, technique, esthétique.

ET SI L’EXPERIENCE ETAIT DEVENUE LE PRINCIPAL ENJEU DES MARQUES Comme tous les dimanches, place à notre rubrique #JourDuPenseur aujourd’hui consacrée à un thème qui me tient particulièrement à coeur : le management des marques, à l’occasion de la sortie du dernier livre de mon ami Jean-Noël Kapferer : « Ré-inventer les marques – La fin des marques telles que nous les connaissions ». Les élèves de l’Ecole de la communication de Sciences Po où j’enseigne depuis 6 ans avec David Jobin le cours sur LA MARQUE, savent que je me réfère souvent aux analyses de Jean-Noël Kapferer, professeur à HEC qui fut un des tous premiers théoriciens modernes de la marque, tout en opposant parfois son approche théorique qui se concentre sur la notion « bilantielle » de « capital de marque », à notre approche pragmatique d’activation de la marque fondée sur le triptyque » Apparence-Sens-Expérience » (voir mon post « Et si la valeur des marques dépendait d’abord de leur activation ?« ).

Dessine-moi un Scrum Master! Que vous soyez un Scrum Master en devenir, fraîchement sorti de formation ou un directeur de projet à qui on a vendu les bienfaits du Scrum et les pouvoirs mystiques du Scrum Master, vous avez la tête pleine de rêves et de grandes théories sur ce métier. Mais, c’est quoi un Scrum Master? Dédié ou Intégré ? Avant de vous présenter ce qu’est un Scrum Master, il faut savoir qu’il existe 2 grandes écoles. La 1ere école est celle du Scrum Master dédié. La seconde école est celui du Scrum Master intégré. Dessine-moi un Scrum Master Son caractère Contrairement à un chef de projet, le Scrum Master n’est pas là pour gérer une équipe, mais pour la guider, la comprendre et l’aider. Il est donc humble et bienveillant, mettant en avant l’équipe pour ses succès, ne blâmant pas, mais ne trouvant pas d’excuses aux échecs. Pour obtenir la levée des obstacles identifiés, le Scrum Master devra faire preuve de beaucoup de diplomatie, mais savoir rester ferme. Ses connaissances / son expérience Ses compétences

Les marques dont parlent les internautes Les grandes tendances de cette étude : 1. Le web parle…. du web Ce qui n'est pas une surprise : les internautes parlent des services qu'ils utilisent au quotidien. Pas étonnant donc que les Google, Facebook et autre Twitter ou Instagram caracolent en tête de nombre des différents classements : forums, viralité Twitter, intérêt des influenceurs... Les 5 premières marques du web ont 3 fois plus de volume que les 5 premières marques du second secteur, celui des technologies et des télécommunications. 2. On retrouve en deuxième catégorie les marques de proximité : SNCF, EDF, Carrefour, Crédit Agricole. 3. La typologie des marques gagnantes 4. SNCF est en 22ème position alors que l'entreprise ferroviaire communique peu. 5. 6. 7. Les enseignements sur Facebook, Twitter, les forums et la blogosphère 8. 9. 10. 11. Dans l'utilisation du hashtag, les chaînes de TV dominent les marques du web. Ce qu’il faut donc retenir :

Introduction à Scrum Scrum aide les gens à améliorer leur façon de travailler. Scrum en bref Scrum s’applique en particulier au développement de produits (ou de services ou d’applications ou de systèmes) : Les gens travaillent en équipe, bien définie.Le développement est rythmé par une série d’itérations courtes qui sont appelées des sprints.Les fonctions du produit sont collectées dans le backlog.Le contenu d’un sprint est défini à partir du backlog, en tenant compte des priorités et de la capacité de l’équipe. Approche empirique Scrum a son origine dans la théorie de contrôle empirique des processus de systèmes complexes. Les 3 piliers de la théorie sont la transparence, l’inspection et l’adaptation : Cette approche empirique est appliquée pour obtenir le meilleur produit possible, en incorporant régulièrement le feedback des parties-prenantes. Équipe L’équipe a un rôle capital dans Scrum.

Retail : luxe & digital, je t’aime moi non plus Henri Danzin, co-fondateur de l’agence de marketing digital Oyez!, analyse le raprochement entre luxe, retail et digital. De prime abord le décalage entre ces deux mondes semble évident : Le luxe est une « expérience », une invitation au voyage, exclusive, parfaite, réservé à une élite. Les nouvelles technologies, quant à elles, sont désormais communes, largement distribuées, grand public & bon marché. L’un et l’autre partagent pourtant une promesse commune : l’Innovation. Quand le luxe rencontre le digital, cela donne lieu, aujourd’hui encore, à beaucoup de tâtonnements… pour quelques réussites : sites web marchands, campagnes Facebook, tablettes tactiles en magasin pour les vendeurs, écrans géants dans les vitrines, défilés de mode se transformant en shows numériques, etc. Un luxe, une histoire Il est intéressant de partir des origines mêmes du mot luxe : luxus, lui-même issu du latin luxare, qui signifie se disloquer, démettre, déboîter. Un luxe, des clients Un luxe, des experiences

Related: