background preloader

A Dude Trying To Ban Abortions Is Asked A Question He Never Considered. It's So Obvious It Hurts.

A Dude Trying To Ban Abortions Is Asked A Question He Never Considered. It's So Obvious It Hurts.

Court métrage: 30 minutes qui vont vous faire changer de vision sur le monde Maxime Ginolin, jeune réalisateur français se risque à un exercice de style osé avec ce court métrage que je vous recommande vivement de regarder. L'histoire : "Après la quasi-totale disparition de l'espèce humaine, dans un tribunal animé par l'excentrique juge "MagiCJacK", un homme, David Carniste, lobbyiste choisi pour représenter l'humanité, se fait juger pour les conséquences des actes de son espèce. S'engage alors un long procès où l'être humain est pour la première fois jugé sur trois sujets : la santé publique, l'environnement et l'éthique. Le clip borderline risque de faire parler de lui. Radical ? Juste ? Via: Monsieur Mondialisation /magicjackproduction

L’hôpital Il y a un hôpital proche de chenous. À chaque fois que le Fils l’aperçoit, il répète la même chose : « R’garde, maman, c’est ton hôpital. » À chaque fois, quelque chose dans mon ventre se noue, ma gorge se serre. C’parce que j’y ai passé cinq semaines. Il y a deux ans. Demain. Ce sera le second anniversaire d’une journée ben triste de ma vie. Ce n’est pas glamour, une aile psychiatrique. L’étage des dépressifs, suicidaires et autres troublés de l’humeur est un tout petit monde de gens gris, parfois translucides, qui longent les murs de leur nausée de vivre. Parfois, des gens hurlent. Mon souvenir est tellement flou, en fait. C’est entre la maternelle et l’armée. Tu mesures tes upgrades avec les éléments suivants : Quand tu as, enfin, un couteau dans ton plateau-repas. Un jour aussi, tu ris. Et il y a ces fois où tu joues aux échecs avec une dame qui a de gros problèmes de mémoire à court terme. Puis, entre Noël et le jour de l’An, tu reviens chevous.

Susan Sontag Humankind lingers unregenerately in Plato's cave, still reveling, its age-old habit, in mere images of the truth. But being educated by photographs is not like being educated by older, more artisanal images. For one thing, there are a great many more images around, claiming our attention. The inventory started in 1839 and since then just about everything has been photographed, or so it seems. This very insatiability of the photographing eye changes the terms of confinement in the cave, our world. To collect photographs is to collect the world. To photograph is to appropriate the thing photographed. Photographs, which fiddle with the scale of the world, themselves get reduced, blown up, cropped, retouched, doctored, tricked out. For many decades the book has been the most influential way of arranging (and usually miniaturizing) photographs, thereby guaranteeing them longevity, if not immortality -- photographs are fragile objects, easily torn or mislaid -- and a wider public.

Related: